AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782371020368
368 pages
Éditeur : Lumen (17/09/2015)
3.62/5   115 notes
Résumé :
Mila vit dans un monde divisé entre, d’un côté, un continent ravagé par la guerre et, de l’autre, les Îles, enclave idyllique où, grâce à un téléphone placé dans son crâne, chacun enregistre la moindre minute de sa vie et peut choisir de la diffuser à ses abonnés. Fuyant une vie de violence et de pauvreté, la jeune fille est capturée alors qu’elle cherche à s’introduire dans ce paradis. Mais lorsque le gouvernement entreprend de lui implanter à son tour un téléphone... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (69) Voir plus Ajouter une critique
3,62

sur 115 notes

Ambages
  21 février 2016
Voilà un roman de SF qui me laisse songeuse. L'histoire est tellement ancrée dans le présent. Ces téléphones qui sont devenus l'extension de la main par excellence, en permanence visibles, en permanence privilégiés au détriment de l'autre qui est devant nous... Alors pourquoi ne pas les implanter directement dans le cerveau et être ainsi connecté tout le temps et se donner à voir, sur cette Toile omniprésente.
C'est l'histoire de Mila qui court durant tout le roman, se bat tout le roman et tue quelquefois. Elle fuit un monde de violence pour un eldorado rêvé. Mais là encore... elle devra se battre.
Ce roman présente une société divisée entre un groupe de nantis -''connectés'' entre eux grâce à un téléphone implanté dans la tête et qui ont tout ce qu'ils peuvent désirer sans jamais rien faire- et le reste de la population composé des êtres qui n'ont pas eu la chance d'être nés dans la bonne partie du monde -ceux qui se battent pour survivre, pour ne pas mourir de faim ou d'exploitation. S'ajoute à cela les divergences d'opinions au sein de la partie du monde élue, entre les partisans du tout sécuritaire et les défenseurs du respect de la vie privée...et là, une autre porte s'ouvre.
Alors je me suis interrogée, ce roman ne serait-il pas ''tout public'' plutôt qu'à classer dans la littérature jeunesse ?
En tout cas, peut-être pas pour des collégiens de 6ème ou 5ème car il y a des scènes violentes et des concepts techniques assez compliqués, enfin pour moi. Mais je suis en retrait par rapport à ce que comprennent les petits collégiens et sans doute accèderont-ils plus facilement que moi à la technique mise en oeuvre au travers de cette aventure.
Cependant sauront-ils éteindre quelques instants leur téléphone, le temps de la lecture ? Les adeptes du partages en ligne de tout ce qui constitue leur vie privée sont si nombreux, déjà au collège. Pourtant c'est si agréable d'avoir un jardin secret et de rêver... Alors j'écoute Michel Berger.
Le téléphone pourra sonner
Il n'y aura plus d'abonné
Et plus d'idée
Que le silence pour respirer
Recommencer là où le monde a commencé ... 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          231
Allisonline
  10 octobre 2015
7 secondes est un roman original, prenant, qui se lit vite et qui peut même être qualifié de page turner. Pourtant, je suis mitigée. Certaines choses m'ont dérangée et même si j'ai passé un assez bon moment, je reste assez déçue par la fin. Malheureusement, 7 secondes n'est pas le roman qui me fera devenir une accro aux dystopies ! En revanche, son originalité fait qu'il trouvera sûrement son public parmi les lecteurs du genre, et j'ai tout de même apprécié cette lecture.
Mila, l'héroïne, est donc une jeune fille née du mauvais côtés de la barrière des privilèges dans un futur plus ou moins proche, clairement dystopique, clairement inspiré de notre présent actuel et de la course à l'high-tech. La jeune fille vit donc dans la misère et n'aspire qu'à une seule chose : rejoindre les îles idylliques au nord de ce qui reste de l'Europe et accéder aux privilèges qui vont avec. Dans le monde de Mila, tout n'est qu'injustice et pauvreté alors que dans les Îles, travailler n'est même pas une obligation. Mais le plus important de tous les privilèges est celui de posséder un téléphone... Implanté dans le crane. Avoir un téléphone permet de tout faire, sans parler de communiquer, ils permettent aussi d'entrer en contact avec la technologie et les robots semi-technologiques, ainsi que de voir par les yeux des autres à tout moment. Ça fait peur, hein ? Pourtant personne ne trouve ça effrayant, dans le roman. C'est au contraire quelque chose que l'on a et que l'on est ravi d'avoir, ou alors que l'on veut désespérément.
Ainsi, dès le début du roman, Mila est arrêtée telle l'immigrée clandestine qu'elle est. Voyageant avec un homme mystérieux sur lequel les Agents de la ville se posent de nombreuses questions, elle devient tout de suite une potentielle source d'informations importante. le gouvernement des Îles décide alors de lui implanter un de ces fameux téléphones, avec le moins de fonctionnalités possibles, afin de rester en contact avec elle. Par bonté, l'un des Agents laisse au téléphone de Mila une fonctionnalité précieuse : un décalage de 7 secondes entre ce qu'elle voit et ce que ses Visionneurs peuvent voir. À la base garant de l'intimité des porteurs de téléphones, ces 7 secondes deviendront pour la jeune fille synonymes d'une infime chance de survivre. Car en effet, le monde tout beau et tout rose des Îles n'est pas ce qu'il semble être et, très vite, elle se retrouve en danger.
Le tout est alléchant, très original, crédible et bien expliqué. J'ai vraiment été conquise par l'univers, par les idées de l'auteur, par L Histoire et l'évolution de notre monde. le tout est vraiment réaliste, fait réfléchir et permet une réelle immersion dans l'histoire générale. C'est un sans-faute de ce côté-là et je me fais violence pour ne pas vous parler de tout ce qui m'a plu niveau background, parce que c'était vraiment du très beau travail. Chapeau à l'auteur ! Mais voilà... j'ai été beaucoup moins embarquée par l'intrigue en elle-même, et encore moins par les personnages. En effet, 7 secondes est en fait une gigantesque course-poursuite. Mila est constamment espionnée et suivie, se bat, s'échappe et recommence indéfiniment. Quelques péripéties surviennent mais dans l'ensemble, c'est ça. Quand je suis arrivée à la moitié du roman, j'avais l'impression que rien ne s'était passé. Et forcément, il y a eu une accélération à la fin... Fin que j'ai eu du mal à comprendre. Pas dans le sens où elle était compliquée ou peu claire, mais parce que je l'ai prise comme un « voilà, tout ça pour ça, bisous ! ». Mila n'est pas une héroïne de roman dystopique au même sens qu'une Katniss ou une Tris – et sachez que je n'en apprécie aucune des deux – mais juste un personnage évoluant dans un univers dystopique. Elle n'est pas le fer de lance de la rébellion. C'est à la fois un choix original et surprenant... mais aussi un peu décevant.
D'autant que Mila n'a pas vraiment réussi à gagner mon coeur. Justement parce que nous ne prenons vraiment pas le temps de la connaître. Oh, elle est débrouillarde, courageuse, combative... Tout ce qui fait une bonne héroïne, clairement. Mais j'aurais vraiment eu besoin de plus pour pouvoir m'attacher à elle. Elle m'a semblé lointaine, comme si moi aussi je la visionnais à travers son téléphone. Adam, en revanche, est un personnage intéressant. C'est le fameux Agent dont j'ai parlé précédemment, celui qui a accordé les 7 secondes à Mila. C'est un personnage humain plein de compassion, qui fait la part des choses entre obligations et justice. Je me suis bien plus attachée à lui qu'à Mila et j'ai vraiment apprécié son rôle dans l'histoire. Les autres personnages n'ont pas de juste milieu à mes yeux. Ils sont soit extrêmement bien traités, crédibles dans leurs rôles et intéressants, comme le Ministre ou Rebecca, soit vraiment too much et pas vraiment réalistes, comme Holly ou je-ne-dirai-rien-d'autre...
Voilà, je suis donc à la fois totalement conquise par l'univers et les idées de l'auteur, et vraiment dubitative quant à ce qu'il en a fait, surtout à la fin. Je retiens tout de même plus de bon que de mauvais dans 7 secondes et je n'hésite pas à le recommander, surtout pour ceux d'entre vous qui sont lecteurs et amateurs de dystopies et qui aiment l'action. Car c'est ce qu'est le livre pour moi : un concentré d'action qui ne laisse pas le lecteur reprendre son souffle, et c'est ce qui m'a personnellement un peu dérangée. Je retiens cependant le très bon travail de l'auteur sur le background et je lirai avec plaisir d'autres de ses romans. Et je remercie bien sûr Lumen pour le bon moment passé grâce à eux !
Lien : http://allison-line.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          111
Ice-Queen
  13 septembre 2015
Je remercie Emily et Lumen Editions pour ce Service Presse qui m'a permis de découvrir cette fabuleuse histoire !
Nous faisons la connaissance de Mila, une jeune orpheline que la vie n'a pas épargnée. Alors quand on lui propose de quitter cette misère pour une vie rêvée dans les îles, elle décide de tenter le coup, malgré les risques. Mais rien ne se passera comme prévu. Mila est capturée par le gouvernement et apprend que l'on a placé un objet dans sa tête à son insue. Tout le monde pense qu'il s'agit d'une bombe et elle est considérée comme une terroriste. Depuis qu'on lui a implanté son téléphone dans sa tête, elle est connectée en permanence et peut être visionnée par les autres à tout moment. Elle doit s'enfuir et le seul avantage qu'elle possède est 7 secondes d'avance sur la retransmission qui sera visionnée par ceux qui veulent la retrouver. Une mission quasi impossible pour cette jeune fille qui ne connaît rien de la vie dans les îles.
Lorsqu'on a implanté le téléphone de Mila, on a instauré un lien permanent avec l'un des deux agents chargés de l'interroger : Adam. Ce dernier semble réellement sincère avec la jeune fille et n'a pas l'air de vouloir sa mort contrairement aux autres. C'est un personnage que j'ai beaucoup apprécié. Il est face à un grand dilemme et ne manque pas de courage, même s'il reste assez secret sur sa vie privée jusqu'à la fin. C'est un juste retour des choses d'ailleurs, car Mila ne veut pas répondre à ses questions non plus. Elle estime que cela donnerait un trop gros avantage à l'ennemi si elle leur dévoilait quoi que ce soit sur elle-même.
J'ai adoré le personnage de Mila. Elle ne manque pas de cran ! Elle sait se défendre et a vraiment de la jugeote. Elle peut ainsi réagir au quart de tour pour sauver sa peau, d'une logique froide et implacable, restant maîtresse de ses émotions dans n'importe quel contexte. Elle parvient toujours à trouver la faille dans laquelle s'engouffrer pour se tirer de situations que d'autres jugeraient impossibles à surmonter.
Nous croisons pas mal de personnages en suivant l'aventure de Mila. Tous sont intéressants et complexes. La psychologie des protagonistes est parfaitement travaillée, ce qui fait que l'on doute d'eux autant que notre héroïne.
Le monde décrit ici est cruel, mais vraiment bien pensé. le pire, c'est qu'on se dit en lisant ce roman que de telles choses pourraient bien finir par arriver un jour… L'Europe – désormais appelée E. – a éclaté et est en guerre en permanence. Seules subsistent quelques îles au Nord où les gens vivent très bien, mais où les migrants sont interdits à moins d'obtenir une autorisation – ce qui est chose presque impossible.
Le contraste entre E. et les îles est saisissant. D'un côté, les gens vivent dans la misère, ont à peine de quoi se nourrir et travaillent très dur, de l'autre les gens ont tout ce qu'ils veulent – nourriture, vêtements, véhicules, loisirs, etc. – et ne travaillent que s'ils en ont envie, les robots font le reste pour eux et leur nourriture vient du tiers monde. L'auteur a vraiment réussi à créer un monde qui fonctionne et qui nous effraie autant qu'il nous subjugue. Les téléphones aussi peuvent faire froid dans le dos... C'est un peu le même fonctionnement qu'internet et les applications d'aujourd'hui mais en plus poussé et accessible par la pensée puisque l'appareil est greffé dans la tête!
Je peux vous affirmer une chose : les amateurs d'action vont être comblés par ce roman ! La plume de l'auteur est si prenante et si addictive que l'on n'arrive tout simplement pas à décrocher ! Les pages défilent à toute vitesse sans que l'on s'en rende compte.
Il est vrai que l'auteur ne nous laisse aucun répit et ne ménage ni ses personnages ni ses lecteurs. Nous sommes parachutés dans cet univers, un peu comme l'héroïne, et devons apprendre à le découvrir au fil du temps. Il y a de nombreux flashbacks qui apportent quelques moments de calme pour souffler un peu, mais qui sont également une grande source d'informations puisqu'ils nous dévoilent petit à petit le passé de Mila.
Comme je le disais donc, le rythme est effréné à un point que cela en devient stressant ! On s'attache d'autant plus à l'héroïne, car on a vraiment l'impression de vivre son histoire en même temps qu'elle, à travers elle.
Je n'ai vraiment aucun point négatif à citer, car c'était une lecture agréable à tous les niveaux. Mon seul regret est qu'il s'agisse d'un tome unique, car je suis certaine que cet univers aurait pu offrir plein d'autres possibilités. J'avoue que c'est à regret que j'ai refermé le livre pour dire adieu à Mila et aux autres !

En résumé, ce livre est une vraie perle ! Je suis certain qu'il saura séduire le plus grand nombre ! L'histoire est originale, les personnages attachants et le rythme effréné au point que l'on a l'impression de devenir l'héroïne elle-même. On ressent la même chose qu'elle et on est emportés dans cette course contre la montre incroyable. La plume de l'auteur est un vrai délice, totalement addictive. Je n'ai qu'un seul conseil : jetez-vous dessus dès sa sortie!

Lien : http://les-lectures-de-ice-q..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
ANILIL21
  13 janvier 2016
" Mila vit dans un monde divisé entre, d'un côté, un continent ravagé par la guerre et, de l'autre, les Îles, enclave idyllique où, grâce à un téléphone placé dans son crâne, chacun enregistre la moindre minute de sa vie et peut choisir de la diffuser à ses abonnés. Fuyant une vie de violence et de pauvreté, la jeune fille est capturée alors qu'elle cherche à s'introduire dans ce paradis.
Mais lorsque le gouvernement entreprend de lui implanter à son tour un téléphone, ils découvrent un appareil inconnu, potentiellement dangereux, dans son crâne. Une véritable chasse à l'homme commence: pour sauver sa vie, Mila ne dispose que de sept précieuses secondes d'avance sur ses poursuivants – le décalage entre la réalité et sa retransmission… "

C'est très très bien !
Ce livre a trois qualités majeures : son héroïne,son scénario et ses thèmes/messages politiques qui sont terriblement d'actualité.
Pour ce qui est de l'héroïne,elle est forte au combat,courageuse,intelligente,très rusée,solide physiquement et psychologiquement,elle a une bonne compréhension du monde dans lequel elle vit,elle ne passe pas son temps à avoir des états d'âmes et/ou à se lamenter sur son sort ( n'est-ce pas mesdemoiselles Bella Swan,Katniss Everdeen et autre Tris Prior ?) et elle possède un sens de l'humour et de la répartie que n'aurait pas renié Dr House.
Pour ce qui est du scénario,il est vraiment haletant,une fois que l'histoire a démarré pour de vrai,ça ne s'arrête plus,en dehors de quelques flashbacks plutôt sympathiques qui nous permettent d'en apprendre plus sur le passé de l'héroïne.
D'ailleurs,ce livre serait très facilement adaptable en film et ça pourrait être vraiment cool au vu du nombre et de la variété de scènes d'actions à couper le souffle (courses poursuites à pied,à vélo ou en voiture avec des drones qui viennent s'inviter à la fête,combats au corps à corps particulièrement intenses,fusillades,explosions de bâtiments,cascades,scènes de destruction dans une grande ville ...).
Bref,on ne s'ennuie pas du tout.
Et puis il y a les messages politiques,ce livre en possède énormément et ils sont vraiment intelligents et véritablement compatibles avec notre monde et notre actualité.
En effet ce livre dénonce :
- le fait que certains soit prêt à sacrifier leur liberté pour être en sécurité.
- Les grands projets (barrage,aéroport ...) qui se font après que l'on ait " convaincu " les locaux de partir ou de vendre leur maison.
- Les systèmes qui transforment les gens en monstre donnant ou exécutant les ordres les plus horribles.
- Les réseaux sociaux et les smartphones hyper connectés qui détruisent la vie privée et permettent aux autorités de tout savoir sur nous.
- le traitement infligés aux migrants
- Les ravages de la guerre et les souffrances que cela engendre pour les populations.
- La manipulation des médias soit disant " libres ".
- le peu d'intérêt que les dirigeants accordent à la vie humaine.
- L'exploitation du tiers-monde par les pays développés.
- La gestion du terrorisme et la paranoïa qui en découle.

Bref,malgré quelques petits défauts (des personnages secondaires assez caricaturaux et une fin de bonne qualité mais néanmoins un peu décevante) ce livre " Young Adult " est vraiment très sympa d'autant qu'il n'est pas trop long (360 pages) et que la couverture est magnifique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
leacallida
  11 septembre 2015
Je remercie chaleureusement les éditions Lumen ainsi qu'Emily pour cette super lecture !
Dès que j'ai reçu ce livre, j'ai voulu le commencer. Vous en avez sûrement entendu beaucoup parler si vous suivez l'actualité des éditions Lumen ; je l'avais trouvé dès le départ très intriguant, et j'avais vraiment hâte de me plonger dans l'histoire !
Je suis donc très heureuse d'avoir pu le lire en lecture commune avec Alizéa !
Tout d'abord, parlons de l'idée de départ. Je trouve que c'est vraiment une idée géniale ! En effet, il y a plusieurs façons de faire un décalage, je pense notamment au film 60 secondes chrono dont le personnage principal voit le futur une minute à l'avance. Ici, l'auteur a trouvé une manière originale et intéressante de mettre en scène ce décalage.

L'auteur s'autorise un ou deux chapitres pour nous mettre dans le bain, pour que nous soyons bien dans le contexte ; mais pas plus ! Après, on continue sur les chapeaux de roue ! L'action est omniprésente… jusqu'à la toute dernière page.
Ce que j'ai énormément aimé, en plus de l'histoire, ce sont les personnages. Ils sont tout simplement géniaux. Leur personnalité est bien définie, on pourrait presque dire qu'ils sont vivants !
Et pas une seule fois Mila ne m'a énervée. Je trouve ça vraiment agaçant quand le personnage principal vous… agace (ahah). Ici, elle est vraiment super. Je la comprends tout à fait, chacun de ses choix m'a paru sensé, et en plus elle est vraiment très intelligente ! Bref, je pense qu'il est impossible de ne pas l'aimer.


Concernant les autres, c'est exactement pareil. Tom Easton a même tellement bien réussi à donner une personnalité juste et complexe à ses personnages que je n'ai pas pu m'empêcher de ne pas détester Rebecca. Je veux dire, j'ai réussi à la comprendre, et même si ce n'était évidemment pas mon personnage préféré, je l'aimais bien.
Bon, maintenant, parlons (enfin) de l'histoire !
Tom Easton a donc réussi un tour de maître. Son livre est passé à quelques centimètres du coup de coeur, il s'en est fallu de peu !
Sa plume est fluide et addictive. J'avais envie de continuer à lire le livre jusqu'à l'avoir fini ; en bref, c'est un vrai page-turner !
Chaque chapitre a une petite étincelle qui nous fait l'adorer. Chaque fin de chapitre a un petit quelque chose qui nous donne envie de lire le suivant.
Ou parfois même, c'est une fin vraiment… vous me comprenez ? Une fin qui nous donne juste envie de nous jeter sur la suite du roman et de le finir de suite !
Durant tout le roman, il y a un suspense presque insoutenable : pourquoi Mila a-t-elle donc cette bombe dans le crâne ?!
J'ai le regret de vous annoncer que vous n'aurez la réponse qu'à la (toute, toute) fin.


Je dois vous mettre en garde : on ne voit pas le temps passer durant cette lecture. Mais vraiment. Alors, vous serez prévenus si vous descendez au mauvais arrêt de bus ou partez en retard !

Il y a toujours de l'action. C'est ce qui fait le grand plus du roman ; jamais on ne s'ennuie.
le seul point « négatif » que je pourrai trouver, ce sont les passages en italique. Malgré leur importance dans l'histoire pour nous en apprendre plus sur l'histoire de Mila, ils sont parfois un petit peu trop long. Alors après toutes les actions qui s'enchaînent, on a un peu l'impression de s'essouffler !
Mais fort heureusement, cela reprend juste après, et on a presque déjà oublié !
Cette lecture a donc été plus que satisfaisante. Je m'étais attendue à quelque chose de bien, j'ai eu quelque chose de très bien ! Voilà qui me ravit au plus haut point.
N'oublions tout de même pas la fin : c'est une fin vraiment cool. Elle est géniale. Simple, sans l'être trop ; saisissante. Bref, tout ce qu'il nous faut pour une bonne fin.
Je n'en attendais pas moins après le contenu du roman !
Et puis, parlons aussi de la couverture : elle est vraiment très, très belle. Elle représente bien le roman, et j'imagine tout à fait Mila comme ça ! Sincèrement, je la trouve vraiment superbe. Elle attire tout de suite l'oeil ; voici donc plus de chance que le livre soit lu !!

EN CONCLUSION, un roman qui a dépassé mes attentes ! Il frôle le coup de coeur.
Tom Easton a une plume entraînante et nous livre donc un vrai page-turner qu'il est très difficile de poser.
Des personnages attachants et développés, de l'action à tout bout de champ, une belle couverture et une fin magnifique : mesdames et messieurs, que voulez-vous de plus ?
Lien : http://lectureavie.blogspot...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30


critiques presse (1)
HistoiresSansFin   30 octobre 2015
Un roman captivant qui plaira aux amateurs de dystopie et d'aventure, et qui pourrait bien, sous couvert d'une histoire pour adolescents, mettre en garde contre les dérives politiques à venir.
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
AmbagesAmbages   19 février 2016
Je te l'ai dit, Mila, ils enregistrent tout. Ils montrent toute leur vie sur la Toile.
Mila médite ces propos. Elle n'arrive pas à comprendre qu'on puisse vouloir être observé presque vingt-quatre heures sur vingt-quatre. En revanche, elle-même verrait sans doute un certain intérêt à regarder vivre les autres.
Commenter  J’apprécie          80
mickaelinecunymickaelinecuny   29 octobre 2015
Une lumière blanche, si radieuse que ce doit être le paradis. Mila ne voit rien. Les anges l'aveuglent.
_ Je suis morte ? demande-t-elle.
_ Pas encore, répond Julian. (Une silhouette sombre se découpe dans le champs de vision de la jeune fille. Ses paupières sont lourdes. Elle a du mal à les garder ouvertes.) Il s'en est fallu de peu, mais tu es toujours là.
_ on est à l'hôpital ? (...)
Commenter  J’apprécie          40
Noemie04Noemie04   24 mai 2018
-Arrêtez de m'appeler à tout bout de champ, la cingla Mila. Ça vire au harcèlement.
-Mais vous êtes quoi, au juste? Lui demanda l'Agent, abasourdi.
-Sept secondes d'avance sur vous, répliqua Mila. Voilà ce que je suis.
Commenter  J’apprécie          50
orbeorbe   24 septembre 2015
Qu'est ce que vous voulez, au juste ? Pouvoir abattre les clandestins sans sommation ? Farcir le pays de caméras de surveillance ? Armer la population et transformer chaque citoyen en Agent ? Instaurer un régime d'espionnage, de méfiance, de haine ?
Commenter  J’apprécie          40
Carole94pCarole94p   14 octobre 2015
P. 103

L'avatar d'Adam s'illumina, ce qui l'arracha à ses réflexions.
- B'jour, dit-elle avec un entrain destiné à lui cacher combien elle avait froid et sommeil. Qu'est-ce qu'il y a pour le petit-déjeuner ?
- Ici, des oeufs et du bacon, l'informa Adam. Rendez-vous et ils sont à vous.
- Je suis au régime répliqua-t-elle.
Commenter  J’apprécie          20

Video de Tom Easton (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Tom Easton
Sept secondes de Tom Easton   Dans une société futuriste devenue folle… Mila n’a que 7 secondes d’avance. 7 secondes pour se battre.
autres livres classés : dystopieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les garçons ne tricotent pas (en public)

Comment s'appelle la mère de Ben

Fabienne
Susan
Claire

9 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : Tom EastonCréer un quiz sur ce livre

.. ..