AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marie-Odile Delacour (Éditeur scientifique)Jean-René Huleu (Éditeur scientifique)
ISBN : 2844121179
Éditeur : Joëlle Losfeld (21/03/2002)

Note moyenne : 4.15/5 (sur 13 notes)
Résumé :

Il y a cent ans, vêtue en cavalier arabe, Isabelle Eberhardt (Genève, 1877 - Aïn Sefra, 1904) parcourait les pistes sahariennes. Elle y partageait le quotidien des bédouins et des marabouts. Dans le grand voyage dont elle a fait sa vie, guidée par son désir d'écrire, elle a abordé et franchi les étapes qui font d'elle bien plus qu'un écrivain voyageur: l'un de ces rares auteurs capables de s'exprimer au cœur de la culture de l'autre. S'agissant de l'isla... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Myriam3
  08 juillet 2016
Il y a peu d'écrivains, me semble-t-il, ou peu de personnes finalement qui peuvent parler d'un pays, d'une culture qui leur est étrangère à la base, avec tant d'empathie, de reconnaissance, et sans une once de préjugés ou de jugement. Isabelle Eberhardt est jeune, mais intelligente, quand elle vient vivre en Algérie avec sa mère, en 1902. Très vite, elle parcourt le pays et le désert déguisée en homme, est acceptée, se convertit à l'Islam et reconnait ce pays comme le sien.
Ce recueil de courts textes débute par de magnifiques évocations du désert et de sa population, nomades philosophes et paysage morne changeant continuellement. Mais très vite, les textes se font plus polémiques, relatant sans détour la triste condition des femmes mais aussi l'oppression des Algériens sous le joug des colonisateurs. Cependant rien n'est ni tout noir et blanc, et bien de jeunes Français envoyés en Algérie à cette époque refusent la domination et le mépris pour ce peuple envers qui on se doit d'être impitoyable.
Au Pays des Sables est un livre de lutte entre intolérance et amour, un livre aussi magnifiquement poétique. Dire qu'il m'attendait depuis tant d'années dans ma bibliothèque!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          220
aouatef79
  10 juin 2015
Isabelle Eberhardt , jeune femme eurepéenne ,d 'origine russe a fait de sa courte vie
un grand voyage .
C est déguisée en homme qu ' elle parcourt le Sud algérien , adopte la réligion musulmane , se marie avec un spahi ,Slimane Henni .Découvrant la simplicité de la
vie des autochtones ,elle est comme envoutée par cette contrée et par ses habitants . Elle partage le quotidien des bédouins . Elle meurt tragiquement à 27 ans à Ain-Sefra , dans le Sud Ouest oranais . Durant son couty séjour en Algérie , Isabelle a su pénétrer l ' âme soufie et ainsi elle
a su écrire et décrire magnifiquement la vie des ses habitants et l extrême beauté de ses paysages . Elle était amoureuse du SOUF !
Commenter  J’apprécie          210
cedratier
  21 mars 2016
« AU PAYS DES SABLES » Isabelle EBERHARDT (Editions Joëlle Losfeld, 170 pages)
L'auteur d'abord ; Isabelle Eberhardt, née à Genève en 1877, choisit après bien des pérégrinations de vivre en Algérie, essentiellement dans des régions désertiques, se déguisant parfois en homme, s'imprégnant des paysages, des moeurs locales, épousant un autochtone, se convertissant à l'Islam. Femme fascinante comme ce coin du monde, elle périra à 27 ans noyée accidentellement dans un oued en crue, laissant quelques ouvrages qui seront publiés post-mortem.
Le livre vaut par le dépaysement qu'il nous offre, dans de petites nouvelles, de courts récits inspirés de la réalité, des souvenirs aussi, sans doute ; c'est l'Algérie des sables en 1902, un monde peut-être encore présent par bien des aspects ; c'est le joug que vivent les femmes, l'arrogance humiliante du colonialisme, la beauté foudroyante du désert, les épopées à cheval, et par-dessus-tout un esprit insensé de liberté. L'écriture est simple et belle, Isabelle Eberhardt sait nous faire sentir cette terre qu'elle a adoptée, nous faire partager ses révoltes et ses passions avec beaucoup de poésie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
helhiv
  26 août 2016
Je ne suis pas spécialement attirée par l'Afrique du Nord et le désert (probablement une espèce d'a priori climatophobique) mais je tenais à mieux connaître cette autrice aventurière, morte à 27 ans et qui a bravé son époque, c'est à dire le tournant entre XIXe et XXe siècles.
Au pays des sables est une suite de courtes histoires se déroulant toutes (je crois) dans la région d'El Oued, aux portes du Sahara, près de la frontière tunisienne. Beaucoup de sujets y sont abordés : la splendeur du désert avec énormément de poésie et d'attachement, la dureté de l'administration coloniale française, le mal-être des Européens amoureux de ce pays, la situation des femmes et particulièrement des femmes réprouvées. Ces histoires sont incroyablement modernes et lucides. J'ai parcouru d'autres textes du début du XXe siècle décrivant les colonies françaises (voir aussi les manuels scolaires) qui n'ont pas cet humanité et cette communion avec ce pays des sables. Même si Isabelle Eberhardt s'habillait en homme arabe, ce livre est hautement féministe parce qu'il parle des femmes mais aussi parce qu'il est un regard et une parole de femme, ce qui en fait un témoignage rare pour l'époque. Je comprends que Louise Michel, en voyage en Algérie, ait voulu rencontrer Isabelle Eberhardt. La mort de la jeune femme a malheureusement empêché la réunion de ces deux femmes qui auraient sans nul doute eu beaucoup de choses à échanger.
La postface de Jean-René Huleu est très sensible et très juste.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Citations et extraits (34) Voir plus Ajouter une citation
SZRAMOWOSZRAMOWO   15 avril 2015
Il est des heures à part, des instants très mystérieusement privilégiés, où certaines contrées nous révèlent, en une intuition subite, leur âme, en quelque sorte leur essence propre, où nous en concevons une vision juste, unique et que des mois d’étude patiente ne sauraient plus ni compléter, ni même modifier.
Commenter  J’apprécie          190
Myriam3Myriam3   04 juillet 2016
Des dunes incolores, accumulées, pressées, houleuses, changeant de teintes à toutes les heures, subissant toutes les modifications de la lumière, mais immobiles et comme endormies en un rêve éternel, enserraient le ksar incolore, dont les innombrables petites coupoles continuaient leur moutonnement innombrable.
Commenter  J’apprécie          140
genougenou   21 juin 2016
Les splendeurs plus douces de la lumière tellienne lui semblèrent pâles, là-bas, au pays du silence et de l’aveuglant soleil.
Un bordj surmonté d’une haute tour carrée, sur une colline nue, au milieu d’un désert d’une aridité effrayante…
Pas une plante, pas un arbre faisant tache sur la terre
ocreuse, tourmentée, calcinée… Et, tous les jours, inexorablement, le même soleil dévorateur, arrachant à la terre sa dernière humidité, lui interdisant, jaloux, de vivre en dehors de ses jeux à lui, capricieux, aux heures d’opale du matin et de pourpre dorée du soir.
(L’ANARCHISTE)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
genougenou   21 juin 2016
Les prunelles élargies par la joie et une sorte d’étonnement, Amara regardait le pays qui défilait lentement sous nos yeux.
– Regarde, me dit-il tout à coup, regarde : voilà du blé… Et
ça, là-bas, c’est un champ d’orge… Oh ! regarde, frère, les femmes musulmanes qui ramassent les pierres de ce champ !
Il était en proie à une émotion intense. Ses membres tremblaient et, à la vue de ces céréales si aimées, si vénérées par le Bédouin et de ces femmes de sa race, Amara se mit à pleurer comme un enfant.
(AMARA LE FORÇAT)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
aouatef79aouatef79   12 juin 2015
Sous quel ciel et dans quel contrée reposerais-je , au jour fixé par mon destin ?
Mystère ....Et cependant je voudrais que ma dépouille fût mise dans la terre
rouge de ce cimetière de la blanche Annaba , où elle ( sa mère ) ..ou bien , alors ou
n ' importe où , dans le sable brûlé du désert , loin des banalités profanatrices de
l ' Occident envahisseur .....
Commenter  J’apprécie          80
Videos de Isabelle Eberhardt (9) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Isabelle Eberhardt
Isabelle EBERHARDT– L’Anarchiste
autres livres classés : saharaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
400 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre