AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Tuskegee Ghost tome 2 sur 2

Benjamin von Eckartsberg (Autre)Olivier Dauger (Autre)
EAN : 9782889321858
56 pages
Paquet (20/09/2023)
4/5   3 notes
Résumé :
1969, le Klu-Klux-Klan fait régner la terreur sur la population noire du sud des états-unis. Robert Hoffman, ancien pilote de chasse et héros de la seconde guerre modiale, se bat contre ce fléau, mais également contre ses propres démons, relents d'un conflit qui le ronge. Un récit puissant, une histoire d'homme et d'héritage.

Que lire après Tuskegee Ghost, tome 2Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
En 1969, les États-unis souffrent toujours d'un profond racisme dont est victime Robert Hoffman et sa famille. Mais ce dernier doit également de battre contre ses prop6demons, hérités de la seconde guerre mondiale où il était pilote dans les Tuskegee airmen.

On alterne les séquences se déroulant en 1969 et celles se déroulant pendant la seconde guerre mondiale, plutôt avec fluidité mais j'avoue que les plus intéressantes sont celles de 1969. le racisme et la peur que fait régner le KKK sur la communauté noire est très bien retranscrite. de plus je trouve que le fil conducteur de la transmission père-fils, du stress post traumatique post guerre et de la réconciliation envers soi puis envers sa famille est très intéressante. Malgré des dessins un peu figés et informatisés, je trouve que les émotions ressortent bien du scénario.
Un bon diptyque qui ne fait pas que aborder l'aviation.
Commenter  J’apprécie          80
Le retour d'Europe de Robert Hoffman a été pour le moins mouvementé. Pilote des Tuskegee Ghosts, il suit une thérapie pour recouvrer la mémoire, et combler quelques trous importants de son passé.

Mais le retour en Alabama est encore plus tragique quand on connait l'emprise du Klu Klux Klan et le sort réservé aux personnes de couleur sur place, à se demander si combattre les nazis n'était pas plus enviable.

Mais alors que nous sommes en 1969, d'autres événements vont venir assombrir les plans de la famille Hoffman. La date de naissance de Mark, leur fils, vient d'être tirée au sort, et il va devoir aller se battre au Vietnam, alors qu'il vient juste d'obtenir sa licence de pilote, et que sa petite amie, Jenny, lui annonce être enceinte.

Pendant ce temps-là, le thérapeute De Robert y est arrivé, ce dernier se souvient de tout, mais est-ce une bonne chose...

Très "belle" fresque de l'Amérique profonde des années cinquante/soixante, et le régime de terreur qui sévissait en Alabama, ainsi que dans d'autres états du sud. Même les héros de guerre y étaient traités comme des moins que rien, toutes et tous en fait, simplement sur base de la couleur de la peau...
Commenter  J’apprécie          70
Suite de l'histoire De Robert, pilote émérite pendant la seconde guerre mondiale, méprisé par les autres soldats à cause de la couleur de sa peau, et qui traine un trauma lourd lui procurant des cauchemars atroces et le refus du destin d'aviateur promis à son fils, Mark. Nous suivons deux trames temporelles, celle De Robert dans son unité durant la guerre et celle de fin des années 60 dans sa petite ville où il doit faire face à des membres du KKK qui vont monter en puissance et en violence tout au long de cet album.
Une histoire familiale émouvante, Robert et ses traumas, le KKK, Mark qui va devenir père et pourrait partir au Vietnam au grand dépit de son amie. Il doit lui aussi décider s'il va partir ou s'enfuir au Canada.
Les destins se répetent, l'héritage se perpetue même si on sent que la société commence à bouger avec et le personnage de Jenny, la compagne de Mark, tolérante, anti guerre et qui cherche à réconcilier le père et le fils.
A lire.
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (1)
LigneClaire
20 novembre 2023
Toujours un dessin très maîtrisé de Dauger avec ses couleurs. La fin d’un très bon diptyque émouvant, violent et qui montre sous son vrai jour une Amérique qui n’a pas encore vraiment changé. Avec cependant de l’espoir pour conclure.
Lire la critique sur le site : LigneClaire
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Tous ceux qui sont nés le 6 juillet 1946 devront aller au Vietnam...
Je suis vraiment désolée mon fils, de ne pas t'avoir mis au monde un autre jour.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Benjamin von Eckartsberg (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Benjamin von Eckartsberg
Manga Report au Festival de la Bande Dessinée d'Angoulême. Interview de Benjamin von Eckarstberg et Thomy von Kummant, auteurs de Gung Ho chez Paquet Une interview de deux auteurs qui ont le Gung Ho en eux !
autres livres classés : ségregationVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (10) Voir plus




{* *}