AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de andras


andras
  17 mars 2016
Un livre précieux mais à quel sens du terme ? J'ai oscillé entre intérêt (parfois même admiration) et exaspération à la lecture de ce livre. La langue est précieuse, souvent exagérément savante comme si U. Eco voulait nous en mettre plein la vue et épater la galerie. Mais à quoi bon toutes ces énumérations de termes techniques datant du 17eme siècle ? Ces énoncés interminables de théories sur le monde toutes réfutées aujourd'hui ? Cette syntaxe alambiquée ? L'histoire est pourtant intéressante (un espion de Mazarin se retrouve naufragé sur un bateau désert en face d'une île. Entre lui et l'île passe le méridien des antipodes. S'il parvient jusqu'à l'île, le naufragé remontera dans le temps). Pour en connaître la fin (assez frustrante à mon avis), j'ai dû plus d'une fois lutter contre l'envie d'abandonner cette lecture. Après une pesante dissertation de Maître Eco succédait un chapitre plus enlevé qui me faisait supporter les pires passages. Comme quoi, Eco est pour moi capable du meilleur comme du pire en un seul livre. "Le nom de la rose" m'avait déjà fait cette impression.
Commenter  J’apprécie          31



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus