AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2266170139
Éditeur : Pocket (01/04/1993)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 396 notes)
Résumé :
Les gardiens du Ponant poursuivent leur quête folle de pays en pays pour retrouver le petit enfant de Garion, enlevé par la mystérieuse Zandramas. Elle l'a emmené à l'Endroit-qui-n'est-plus pour l'égorger devant la pierre maléfique; le Dieu Noir renaîtra alors. Et le Père des dieux sait que tous ses efforts, depuis l'origine des âges, seront anéantis. Quand les Ténèbres viendront, un Grolim pourrait devenir grand-prêtre ; et le roi des Murgos se verrait bien en roi ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Prudence
  06 septembre 2015
Toujours une belle qualité concernant l'aventure épique, et un bon dosage de politique, d'intrigue, d'action, de mystère. Rien à reprocher sur le plan de l'écriture et de la structure de cette oeuvre de fantasy.
Si je ne mets que 3* et non 5* c'est à cause de la misogynie particulièrement importante dans ce livre, cela m'avait déjà gênée dans le premier tome et j'ai trouvé cela encore pire dans celui ci.
Imaginez-vous, avec votre groupe d'aventurier, dans le pire endroit possible au monde: vous êtes en infiltration chez vos ennemis jurés, ces ennemis sont du genre à faire un sacrifice humain par heure et ils le font, ils aiment torturer... Enfin vous voyez l'ambiance. Un des aventurier demande où est sa femme et on lui répond qu'elle dort (j'ai relu trois fois le passage en me disant que ce n'était pas possible mais si), donc dans l'endroit le plus dangereux du monde, la princesse pionce... parce qu'elle a fait une crise de nerf. La tendance à l'hystérie pour se personnage est récurrente.
Voici également deux citations (parmi d'autres) et à quelques pages d'intervalle:
Un personnage féminin a contribué à la perte d'un ennemi puissant et sadique (avec l'aide d'un dieu, masculin, bien sûr), j'étais contente qu'un personnage féminin fasse enfin quelque chose d'un peu épique (même s'il a forcément fallu y coller une figure mâle à côté pour qu'elle réussisse). Et voici ce qui suit:
"- Pol n'est pas encore levée? demanda-t-il en bâillant.
- Durnik était là il y a un moment et il m'a dit qu'elle était très abatture après... enfin, hier, répondit Garion.
- Il n'y a pourtant pas de quoi; grogna le vieux sorcier. C'était spectaculaire, d'accord, mais pas si épuisant que a.
- Je ne pense pas que ce soit le problème, Grand-père. Selon Durnik, elle aurait passé la moitié de la nuit à ruminer.
- Ah, fit le vieux sorcier en se grattant la barbe. J'oublie toujours que Pol est une femme. Il y a des choses qu'elle n'arrive pas à admettre, et elle est beaucoup trop portée à la compassion. " p321
Et:
En parlant des femmes (ils ont mal à la tête parce qu'ils ont bu comme des trous la veille et on une gueule de bois magistrale):
"- Elles sont toutes aussi sadiques? geignit le monarque en souffrant.
- Les femmes? Ben, oui, pourquoi? rétorqua Belgarath avec un haussement d'épaules. Elles ont ça dans le sang. "

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          27
Skarn-sha
  06 mai 2012
Commentaire sur le cycle complet :
Suite directe de la Belgariade, nous retrouvons nos héros un peu vieillis.
La paix semble précaire et la guerre comme Kal Zakath, l'empereur de l'infinie Mallorée, inévitable.
Cependant, nos héros semblent profiter de cette période de calme malgré les troubles du culte de l'Ours.
Polgara, Durnik et Mission coulent des jours heureux dans le Val. Belgarath et Beldin étudient toujours les prophéties. Silk tend à devenir l'homme le plus riche du monde. Relg et Taïba s'emploie à repeupler Maragor. Garion s'efforce d'être un bon roi et un bon mari malgré quelques problèmes de descendance fortement attendue.
Tout irait pour le mieux si, profitant d'une attaque du culte de l'Ours, Zandramas la Grollim et nouvelle enfant des ténèbres, n'en profitait pour ravir Geran, fils unique de Garion et Ce'Nedra.
S'en suit une nouvelle poursuite similaire à celle de la Belgariade.
Cependant, Cyradis, une sibylle de Kell, les préviens des enjeux de cette lutte et aussi que Barak, l'Ours Terrifiant, Mandorallen, le Chevalier Protecteur, Lelldorin, l'Archer, Relg, l'Aveugle et Hettar, le Seigneur des Chevaux ne peuvent se joindre à leurs amis, sous risques d'anéantir leurs chances de succès.
Selon elle, seuls pourront prendre part à l'expédition : Garion, Roi des Rois du Ponant, Ce'Nedra, la Reine du Monde, Belgarath, l'Éternel et le Bien-Aimé et sa fille Polgara, Silk, le Guide, Durnik, l'Homme aux Deux Vies et Mission, le Porteur de l'Orbe.
Elle leur confie aussi son compagnon Toth, géant muet armé d'un lourd bâton.
D'autres personnages s'adjoindront à eux par la suite: L'Homme-Qui-N'est-Pas-Un-Homme, La Chasseresse, le Vide et la Femme Qui Regarde.
Si, dans la Belgariade, Garion et son équipée nous font visiter le Ponant de long en large, dans cette pentalogie, c'est le Levant que nous visitons.
Les personnages ont tous beaucoup muris, en particulier Garion, qui a perdu son coté un peu bébé tout en restant humble malgré ses titres écrasants de roi de la moitié du monde et de Tueur de Dieu.
J'adore toujours autant les personnages et, si le remplacement de la moitié des personnages dans le groupe m'avait un peu déçu au début, les nouveaux venus s'incorporent parfaitement. Je tairai leurs noms pour ne pas gâcher la surprise, mais la plupart ont au moins fait une apparitions dans le cycle précèdent.
Silk, Belgarath et Polgara sont égaux à eux même. Mission est un peu plus étoffé et cache d'avantage en lui qu'un simple porteur de l'Orbe. Durnik aussi à évolué. Il n'est plus l'enfant du sacrifice (il meurt à la fin de la Belgariade) mais, en restant un excellent compagnon, il fait preuve de beaucoup de bon sens dans l'utilisation de la sorcellerie.
Évidement, l'humour est encore et toujours de la partie et certains dialogues sont hilarants, en particulier les réflexions entre Garion et Zakath.
La seule petite ombre au tableau concerne le premier tome qui est franchement long à démarrer.
Au final, c'est un cycle que je relis directement une fois la dernière page de la Belgariade tournée et c'est, évidement, un excellent moment de lecture.
Lien : http://lombredeskarnsha.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
belette2911
  15 avril 2012
Les gardiens du Ponant poursuivent leur quête folle de pays en pays pour retrouver le petit enfant de Garion, enlevé par la mystérieuse Zandramas. Elle l'a emmené à l'Endroit-qui-n'est-plus pour l'égorger devant la pierre maléfique ; le Dieu Noir renaîtra alors.
L'aventure se poursuit avec nos amis dans des territoires inexplorés, et nos héros vont rencontrer de nouveaux personnages très originaux ( le roi des murgos). Eddings sait innover et ne pas donner l'impression qu'il recycle ses vieilles histoires, même si la trame reste la même : quête, prophétie, compagnon, magie, humour,...
Il garde les principes fondamentaux de la fantasy et développe assez fort le caractère des personnages, qui deviennent très attachants, comme dans la première saga. Même le serpent Zith devindra attachant !
Au sujet de la Prophétie, l'auteur nous apporte un peu plus d'éclairage et cette fichue Prophétie m'apparaît de plus en plus dangereuse.
Ce livre donne envie de lire la suite sans tarder et de se faire cette décalogie de génie. Leur voyage est tellement amusant.
Génial !

Lien : http://the-cannibal-lecteur...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
akimball
  10 octobre 2014
J'ai lu les 2 sagas (la Belgariade, la Mallorée) il y'a fort longtemps.
Un univers très présent.
Des personnages nous faisant nous sentir près d'eux.
Des intrigues claires.
J'ai beaucoup apprécier cet univers et accompagner ces aventuriers.
De la très bonne Heroic Fantasy;))
A ne surtout pas hésiter;)
Commenter  J’apprécie          40
axel86
  29 février 2016
beaucoup mieux que le tome 1 mais il faut encore améliorer certaine chose, après les passages avec Urgit le roi des Murgos sont pas mal et Garion est toujours un brave petit gars mais je n'ai pas eu la même sensation qu'avec la Belgariade.
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
PrudencePrudence   06 septembre 2015
"- Pol n'est pas encore levée? demanda-t-il en bâillant.
- Durnik était là il y a un moment et il m'a dit qu'elle était très abatture après... enfin, hier, répondit Garion.
- Il n'y a pourtant pas de quoi; grogna le vieux sorcier. C'était spectaculaire, d'accord, mais pas si épuisant que a.
- Je ne pense pas que ce soit le problème, Grand-père. Selon Durnik, elle aurait passé la moitié de la nuit à ruminer.
- Ah, fit le vieux sorcier en se grattant la barbe. J'oublie toujours que Pol est une femme. Il y a des choses qu'elle n'arrive pas à admettre, et elle est beaucoup trop portée à la compassion. "




+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Skarn-shaSkarn-sha   08 avril 2012
Les deux Murgos piquèrent des deux et partirent au grand galop vers le nord.
- J'ai bien peur qu'il ne succombe, soupira Silk d'un ton sinistre.
- Sous les coups des Malloréens ? demanda Durnik.
- Non, au charme de cette fille. Je lui ai trouvé un regard très matrimonial, à l'instant.
- C'est si romantique, renifla Ce'Nedra.
- Romantique ? Révoltant, vous voulez dire, maugréa le petit Drasnien en balayant les environs du regard.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
mathilde08mathilde08   05 décembre 2017
- Merci de votre aide, Oskatat, déclara Urgit. Je n'y serais jamais arrivé sans vous. Je dois tout de même dire que j'ai été surpris de vous voir approuver mon plan.
- Je ne l'approuve pas. Je pense que c'est un projet absurde et voué à l'échec. Mais, continua-t-il en voyant Urgit accuser le coup, ce n'est pas le problème. Ou plutôt, il y avait un autre enjeu, beaucoup plus important : c'était la première fois que vous osiez tenir tête à l'un de vos généraux, ajouta-t-il avec une curieuse fierté. Ils vous foulent aux pieds depuis que vous avez ceint la couronne. Voir un vrai roi sur le trône du Cthol Murgos valait bien la perte de quelques navires et de plusieurs milliers d'hommes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Skarn-shaSkarn-sha   28 mars 2012
Il poussa un soupir à fendre l’âme. Après manger, ils reprirent leur interminable déambulation dans les galeries tortueuses, derrière la torche vacillante de Belgarath. Ils avançaient lentement, lieue après lieue, dans l’obscurité qui s’appesantissait sur eux, presque palpable. Le temps semblait s’être arrêté
Commenter  J’apprécie          50
PrudencePrudence   06 septembre 2015
En parlant des femmes (ils ont mal à la tête parce qu'ils ont la gueule de bois):
"- Elles sont toutes aussi sadiques? geignit le monarque en souffrant.
- Les femmes? Ben, oui, pourquoi? rétorqua Belgarath avec un haussement d'épaules. Elles ont ça dans le sang. "
Commenter  J’apprécie          60
Video de David Eddings (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Eddings
Le couple Eddings et les limites de la High Fantasy
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1352 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre