AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Isabelle Troin (Traducteur)
ISBN : 2265073652
Éditeur : Fleuve Editions (27/06/2002)

Note moyenne : 3.89/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Raphaël Taylor est-il béni des dieux ?
Étudiant brillant, ce jeune athlète blond transforme en or tout ce qu'il touche. Et même le premier drame de sa vie — la mort du père — ne parvient pas à infléchir sa lumineuse trajectoire. Le détail qui compléterait le tableau ? Un ami qui le bouscule un peu ! Car malgré les apparences, Raphaël est un solitaire, un esprit que la contemplation attire plus que l'action.
Damon Flood va changer tout ça ! Rejeton révo... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Skarn-sha
  20 août 2012
Ce livre narre l'histoire d'une amitié improbable entre Raphaël Taylor, étudiant brilliant, star du football et soucieux de rendre fier ses parents, et de Damon Flood, étudiant brilliant qui gâche son potentiel par son cynisme et sa révolte contre sa famille.
Tandis que l'un semble être un ange, l'autre joue le rôle de la conscience tentatrice et jettera l'être pur dans les bras langoureux d'Isabelle, une de ses tantes.
Cette dérive semble prendre fin quand, quittant brusquement Damon et sa tante dans un état d'ébriété et de fureur sans conteste, un accident de la route le prive d'une de ses jambes.
Dès sa sortie de l'hôpital, il s'enfuit et de cache à Spokane, petite ville assez laide où tout les exemples de cas sociaux semblent s'être donner rendez vous. du haut de son balcon, Raphaël les étudie et les collectionne au risque de devenir un des leur.
Cependant, Damon le retrouve et perturbe son train-train habituel en s'installant aussi à Spokane, brandissant bien trop haut le bouclier de l'amitié pour Raphaël.

Le grand risque de ce livre serait de le lire en ayant en tête les épopées de Belgarion et d'Emouchet.
Dans ce livre, le premier de David Eddings, il n'y a pas une trace de fantasy, pas d'acte héroïque, ni même d'humour.
Ce n'est pas une lecture que je qualifierai comme incontournable, l'histoire est un peu poussive et les personnages sont assez plats et je n'ai vraiment accrochés sur aucune d'entre eux.
Ceci dit, je pense qu'il faut prendre l'oeuvre pour ce qu'elle est : le premier roman de David Eddings qui s'essayait en tant qu'auteur avant de bâtir des univers complets dans le domaine de la fantasy.

Le seul réel reproche que je ferai à ce livre concernerait le mépris parfaitement injustifié du héros (et peut être même de l'auteur) pour les assistantes sociales. Au lieu d'une simple allusion, rapidement oubliée, il revient inlassablement dessus au cours du roman.
Au final, c'est un livre à lire d'avantage par curiosité.
Lien : http://lombredeskarnsha.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   12 mai 2016
L’apparition d’un héritier, fruit de ses ardeurs pourtant tièdes, sembla l’abasourdir. Il abandonna toutes ses activités secondaires pour se ruer chez lui chaque soir et retrouver son fils. Pas pour le cajoler ou lui parler. Seulement pour contempler avec stupéfaction le prodige que sa femme et lui avaient réussi à concevoir.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   12 mai 2016
Isabelle doit avoir trente ans. On ne peut pas dire qu’elle soit « d’un certain âge ». Pour ce qui est d’une « visite de politesse », tu comprendras très vite que ce concept n’a aucune signification avec elle. Isabelle Drake est l’incarnation même de l’adjectif « fascinant ».
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   12 mai 2016
— Les riches n’ont-ils rien de mieux à faire ? soupira Raphaël.
— C’est tout l’intérêt d’être riche, dit Flood en quittant l’autoroute. Ça laisse du temps libre pour autre chose que de gagner de l’argent.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   12 mai 2016
Il disait toujours « nous » en parlant des exploits de son fils, comme si l’usage du « je » lui avait paru prétentieux.
Commenter  J’apprécie          00
rkhettaouirkhettaoui   12 mai 2016
N’importe quel crétin peut servir de l’alcool, mais seul un gentleman s’en acquitte avec classe.
Commenter  J’apprécie          00
Video de David Eddings (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de David Eddings
Le couple Eddings et les limites de la High Fantasy
autres livres classés : fantasyVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1288 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre