AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Silène Edgar (Autre)
EAN : 9782203064317
384 pages
Éditeur : Casterman (10/06/2020)
4.01/5   84 notes
Résumé :
Là-haut, elle ne sera plus la même.

À quinze ans, Mallory est la plus jeune française à avoir gravi une montagne de 8000 mètres. Son nouveau défi, c’est le sommet de l’Everest. Le manque d’oxygène, l’effort physique et les conditions extrêmes ne lui font pas peur car elle est avec son père, son pilier, son modèle. Mais elle va apprendre à le faire aussi pour elle-même.
Un exploit unique qui va lui faire ouvrir les yeux sur le monde : la polluti... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (41) Voir plus Ajouter une critique
4,01

sur 84 notes
5
11 avis
4
19 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
0 avis

boudicca
  16 juin 2020
Les romans destinés à la jeunesse écrits par Silène Edgar mettent généralement en lumière une période ou un événement historique bien spécifique (la Première Guerre mondiale dans « 14-14 » ; le massacre de la Saint-Barthélémy dans « Adèle et les noces de la reine Margot » ; la relation entre Madame de Sévigné et sa fille dans « Les lettres volées »). Avec « 8848 mètres », l'autrice met cette fois en scène une adolescente d'aujourd'hui, Mallory, qui entreprend pour la première fois de gravir le sommet de l'Everest avec son père. A quinze ans, l'exploit est déjà remarquable et promet d'être extrêmement difficile, mais s'insérer dans un groupe composé uniquement d'adultes, tous persuadés qu'elle ne sera qu'un poids pendant l'ascension, n'est pas non plus évident pour la jeune fille. Une fois encore, Silène Edgar parvient à donner vie à une héroïne très attachante et qui, même si elle possède plusieurs caractéristiques en permanence attribués aux adolescents (sautes d'humeur, susceptibilité…), se révèle plutôt mature. Les détails glanés par l'autrice concernant les spécificités de l'ascension de l'Everest sont passionnants : on découvre comment est déplacé le matériel, comment sont organisés les camps de base situés à différentes altitude, quels sont les effets du mal des montagnes, quelles tragédies ont frappé certaines expéditions…
Silène Edgar aborde également un certain nombre de problématiques d'actualité, à commencer par les effets du réchauffement climatique qui provoque non seulement la fonte des glaces, mais qui réduit aussi la (déjà brève) fenêtre météorologique au cours de laquelle les alpinistes peuvent tenter l'ascension, ce qui engendre de nombreux embouteillages près du sommet et cause ainsi la mort de nombreuses personnes chaque année. L'autrice aborde aussi la question de la pollution causée par ces sportifs de l'extrême qui se contentaient jusqu'à récemment de laisser tout simplement leurs déchets dans la nature. Elle met ainsi en lumière le rôle joué par des associations qui visent à responsabiliser les touristes de l'Everest et à limiter l'impact de leur présence sur la montagne. Il est d'ailleurs intéressant de noter que, si l'héroïne comprend très vite l'importance de préserver l'Everest et les dangers de la pollution, certains adultes membres de l'expédition n'ont pas du tout les mêmes préoccupations. Enfin, l'autrice nous en apprend davantage sur la philosophie bouddhiste à propos de laquelle la jeune héroïne se pose beaucoup de questions, et qui permet de donner une dimension spirituelle intéressante à l'ouvrage (sans jamais tomber dans le prosélytisme).
Silène Edgar signe avec ce roman une belle histoire qui met en avant une adolescente déterminée et attachante, tout en abordant des sujets de société brûlant d'actualité (réchauffement climatique, pollution, engagement de la jeunesse dans les luttes écologistes…). Un très bon livre à conseiller aux élèves de 4e-3e.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Jelussa
  25 novembre 2021
Une aventure qui nous fait prendre de la hauteur tout en nous ramenant à notre condition de simple personne.
Mallory et son père se sont lancé le défi de monter ensemble en haut de l'Everest. Une longue préparation de plusieurs mois sur d'autres sommets a été nécessaire. Nous suivons les deux mois d'accoutumance sur les pentes du Toit du Monde, aux conditions de haute montagne et au manque d'oxygène. Entre les doutes, les rêves, les difficultés, les rencontres parfois inattendues, la promiscuité et les problèmes de santé, en haute altitude tout est différent.
L'auteure nous documente fort bien sur cette intense mise en condition nécessaire. Mais elle ajoute aussi un message écologique fort et nous initie à certaines notions bouddhistes. Cette aventure poignante devient un parcours de réflexion pour nous lecteur et c'est passionnant.
J'ai beaucoup apprécié les articles de journaux et les diffusions télévisées qui entrecoupent le récit, apportant ainsi un éclairage autre.
Malgré le fait que j'avais souvent regardé des films sur l'alpinisme, j'ai appris pas mal de choses. Ce roman élargit efficacement notre horizon et j'ai hâte de le proposer aux élèves.
On peut aimer ou pas le choix des personnages, être ou pas en accord avec eux. Pour ma part je ne comprends pas vraiment l'intérêt d'aller souffrir ainsi au risque d'en garder des séquelles à vie ou carrément d'y laisser sa vie (et c'est très bien illustré ici) … mais peu importe. Ce roman n'en reste pas moins passionnant, bien écrit et construit.
Je découvre l'auteure et j'aurai plaisir à la retrouver dans d'autres pages.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
CDIlyceecarnotbruay
  26 novembre 2021
Ascension de l'Everest
Cette histoire se passe sur la montagne de l'Everest, en Asie. Les personnages, dans le livre, sont Mallory 15 ans et son papa Mathieu ; sa soeur et sa mère sont restées à leur maison en France. Les autres personnages de l'histoire sont Samir et Justine le seul couple de l'ascension, Richard, Elise, Namchem, le docteur, Zhi-mi la cuisinière, Ang Doye et Chiiring les chefs d'expéditions français, ils font tous partis de l'expédition française et il y a une femme nommée Aurélie, qui est plutôt proche de la petite Mallory, qui fait partie du Clean Everest, ce qui consiste à ramasser tous les déchets présents sur la montagne et les français sont avec les chinois et les britanniques. Les chinois vont faire l'assaut final avec les français. L'auteur est Silène Edgar une femme née en 1978, elle est professeure de Français et auteur de romans jeunesse. Ce livre est assez long mais j'ai pris énormément de plaisir à le lire, j'ai adoré l'histoire et la description de l'ascension.
L'oeuvre présente une jeune fille âgée de 15 ans qui a fait plusieurs ascensions dans sa vie avec son père. Son objectif est d'atteindre le sommet de l'Everest (8848 mètres). Elle est déjà monté, auparavant, à 8000 mètres avec son père. Lors de cette ascension, Mallory rencontre Aurélie du Clean Everest qui lui ouvre les yeux sur la pollution et surtout la pollution sur les montagnes avec tous les déchets qu'il y a, elle parle aussi énormément avec Justine qui, elle, fait des relevés sur la montagne pour évoquer le réchauffement climatique et cela intéresse beaucoup Mallory qui parfois les aide ; elle apprend également la philosophie bouddhiste. Pour gravir l'Everest, ils doivent boire beaucoup et doivent suivre un processus obligatoire et celui-ci consiste à partir du camp de base ensuite monter au camp intermédiaire puis redescendre au camp de base pour ensuite remonter au camp intermédiaire et s'y installer pour de bon, et il suffit de faire la même chose pour l'ABC, camp 1, camp 2, et camp 3 pour finalement tout redescendre et remonter jusqu'au sommet mais malheureusement tout ne se passe pas comme prévu. Mathieu au camp 2 a commencé à avoir la vue qui baisse avec des difficultés à respirer, ils ont donc dû redescendre au ABC mais il a malheureusement pas pu gravir tout l'Everest donc sa fille a voulue ne pas continuer sans son père car elle avait fait un deal avec son papa comme quoi il ne fallait pas se lâcher mais il lui a dit de continuer sans lui, qu'elle n'avait pas fait tout ça pour rien, elle a même reçu des conseils de sa grande soeur par téléphone, des autres alpinistes de son groupe, donc finalement Mallory a décidé de gravir l'Everest seule avec le reste de son groupe sans son père et cela est entre guillemets un exploit car c'est la première fois qu'elle gravit sans son père. Son papa et elle sont suivit par les médias et leurs sponsors.
Tout d'abord j'ai adoré le thème de l'histoire qui parle d'une fille que tout le monde sous-estime et en qui on n'a pas confiance et au final qui survole tous les débats et qui à la fin est un peu comme une grande fille, qui sur le chemin, a appris énormément de choses. J'incite à lire ce livre qui est très intéressent, facile à lire, on se met directement dans l'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Les_lectures_de_Sophie
  07 août 2020
Un peu de fraîcheur en ces temps caniculaires, voilà qui fait le plus grand bien ! 8848m est le genre de lecture que j'apprécie en été. C'est un roman ado très dépaysant, qui nous transporte sur les hauteurs de l'Himalaya, où même en été les températures restent glaciales malgré le soleil qui tape.
Ce n'est pas un secret que j'adore la plume de Silène Edgar, il suffit de regarder mes avis sur ses romans. Et au-delà de son style, j'apprécie grandement les valeurs qu'elle défend. Ici, il est question d'écologie, et plus particulièrement de réchauffement climatique et des quantités incroyables de déchets que les alpinistes laissent à flanc de montagne quand ils escaladent le fameux "Toit du Monde"... C'est enrageant de voir le comportement de beaucoup de touristes, soi-disant amoureux de la nature... Et le réchauffement climatique, lui, referme de plus en plus dangereusement la fenêtre temporelle pendant laquelle les alpinistes peuvent tenter l'ascension, donnant lieu à des situations ubuesques, où l'on doit faire la queue pour atteindre le sommet, et redescendre aussi vite pour laisser la place aux autres.
Il est aussi dans ce livre question de l'impermanence des choses, notion centrale du Bouddhisme. Silène Edgar nous ouvre à quelques notions tirées du bouddhisme, sans pour autant faire de prosélytisme. Par les voix de Mallory et Aurélie, elle partage sa découverte de cette religion lors de ses discussions avec sa cousine, qui a inspiré le personnage d'Aurélie, mais aussi lors de son voyage au Tibet en 2018 lors de la préparation de ce roman.
Deux jeunes femmes au centre de ce livre. Mallory, jeune héroïne de quinze ans qui s'apprête à se confronter aux 8848m de l'Everest aux côtés de son père après plusieurs semaines d'entraînement sur place, et Aurélie, membre de l'association Clean Everest (qui existe réellement), qui fait inlassablement des aller-retour sur les pentes de l'Himalaya, d'un camp de base à un autre, pour ramasser les déchets abandonnés là... On rencontrera aussi, outre le père de Mallo, l'équipe avec laquelle ils tenteront l'ascension et leurs guides et sherpas. Que des adultes qui ont parfois du mal à accepter l'adolescente, et chacun avec des motivations propres. Notamment Justine, jeune scientifique qui étudie la fonte des glaces.
Silène Edgar nous offre avec 8848M un roman d'aventures, avec du suspense, mais aussi de magnifiques paysages, une préoccupation écologique forte, et une ouverture à l'impermanence des choses, le Semchuk, notion qui s'applique parfaitement à l'expérience de Mallory. La quête du sommet, si elle prend une éternité, n'est qu'un instant fugace, avant d'entamer la descente... et tout au long de cette quête, Mallory va se découvrir et évoluer sous nos yeux.
J'ai une fois de plus passé un extrêmement bon moment aux côtés des personnages de Silène Edgar...
J'ai reçu ce roman de la part des éditions Casterman via une Masse Critique Babelio. Merci à eux pour la découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
MMChretien
  29 juillet 2021
Qui n'a pas vu passer en 2019 cette photo, largement relayée sur les réseaux sociaux et dans les médias, d'un embouteillage d'alpinistes à quelques pas du sommet de l'Everest, interpelant alors sur la fréquentation quasi touristique du site et soulevant la question de la préservation de cet environnement bien loin d'être sauvage désormais ?
C'est dans ce cadre et sur ce fond d'actualité que prend place le roman de Silène Edgar 8848 mètres, qui raconte l'ascension de l'Everest par une adolescente – Mallory, jeune alpinisme prodige de 15 ans – et son père. Après un entraînement de plusieurs années à la haute montagne du duo père-fille, le roman s'ouvre sur le départ de l'expédition de leur petite équipe française. Avec une grande pédagogie et selon un découpage haletant, l'autrice entraîne le lecteur au rythme du planning millimétré du petit groupe d'aventuriers : comme eux il part du camp de base le 15 avril, pour accomplir l'assaut final vers le 23 mai, en passant par de nombreuses et périlleuses étapes, progressant ainsi d'une altitude de 5300 mètres jusqu'au sommet, culminant à 8848 mètres, allant de camp en camp, respectant des consignes précises, pas à pas, pour permettre au corps de s'acclimater aux conditions extrêmes et au manque d'oxygène. Rien n'est laissé au hasard. le lecteur semble avoir du mal à respirer lui aussi, à mesure qu'il progresse dans ce périple, captivant, et il mesure les incroyables dangers d'un tel défi, en compagnie, heureusement, d'alpinistes expérimentés avec qui il fera connaissance peu à peu. Les chapitres narratifs sont entrecoupés de pages à la manière d'articles de presse et interview, qui suivent l'exploit médiatisé de l'adolescente, « la plus jeune alpiniste française a avoir dépassé 8000 mètres », et complètent ce soucis de pédagogie et de clarté à destination du lecteur.
Outre la découverte très instructive de la réalisation concrète d'un tel périple (équipement et matériels, gestes, sécurité, conditions de vie, météo…), les portraits dressés de personnages aux psychologies et motivations diverses, les thématiques du dépassement de soi, de la solidarité, et le suspense qui s'instaure au fil du récit, le roman développe également des pistes de réflexions intéressantes et plus inattendues, en écho à l'actualité : la surfréquentation de l'ascension de l'Everest, la pollution scandaleuse par les alpinistes et la préservation du site, le rôle de l'État chinois et des populations locales dans cette organisation très encadrée, les traditions et croyances tibétaines et bouddhistes liées à la montagne. Pour autant, le roman se lit très facilement – il se dévore même – beaucoup d'actions, de messages et d'explications se font sous forme de dialogues entre les personnages, en progressant dans le récit, plutôt que de manière trop descriptive, professorale ou documentaire.
Le roman paraît dans la collection Ici / Maintenant chez Casterman, qui propose aux autrices et auteurs de s'aventurer dans un genre ou une forme de récit inhabituel pour eux, et c'est heureux, car 8848 mètres est sans doute l'un des meilleurs romans de Silène Edgar.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
CDIWCDIW   29 août 2021
- Dis-moi ce que tu en penses.
- Non, j'aurais l'impression de te manipuler. Tu dois agir selon ce qui te semble bon.
- Mais tu as un avis.
- Tout le monde en a un. Tout le temps. On a l'impression que donner des conseils est toujours la meilleure façon d'aider. Ne rien dire est parfois préférable.
Mallory hoche la tête.
- Alors je vais prendre ma décision toute seule.
Aurélie acquiesce.
Page 246
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
blandine5674blandine5674   18 avril 2021
En gros, aujourd’hui, la société occidentale nous pousse à nous définir par ce qu’on fait et non par ce qu’on est : c’est une société de résultat.
Commenter  J’apprécie          20
AlouquaLectureAlouquaLecture   07 août 2020
– Il y a un proverbe chinois qui dit : « Quand tu es arrivé au sommet de la montagne, continue de grimper », intervient Zhi-Mi.
Commenter  J’apprécie          00
lesgeninslecteursdeguisthau2point0lesgeninslecteursdeguisthau2point0   21 octobre 2021
au-dessus d’elles, le sommet, superbe et solennel avec sa couronne de nuages. 
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Silène Edgar (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Silène Edgar
Par Casterman Avec Camille Brunel et Silène Edgar, auteurs ; Vincent Villeminot, directeur de collection Modération : Clémence Bard, éditrice de la collection Durée : 45mn Présentation de la collection regroupant aujourd'hui cinq romans ado et jeune adulte et autant d'auteurs qui viennent ici s'aventurer sur des territoires inédits pour eux. Camille Brunel, Silène Edgar, Marine Carteron, Luc Blanvillain, Rachel Corenblit… une collection qui ne prétend pas regarder l'adolescence mais regarder le monde, ici, maintenant, dans toute sa diversité et sa complexité.
autres livres classés : dépassement de soiVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Adèle et les noces de la reine Margot

Qui est l'auteur du roman d'inspiration, la Reine Margot ?

Silène Edgar
Alexandre Dumas
William Shakespeare
Emile Zola

7 questions
8 lecteurs ont répondu
Thème : Adèle et les noces de la Reine Margot de Silène EdgarCréer un quiz sur ce livre