AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Althea38


Althea38
  19 novembre 2015
Difficile pour moi d'écrire cette chronique avec ce qui se passe en France en ce moment, mais j'avais heureusement découvert ce court roman paru dans la collection Snark chez Bragelonne avant les attentats de Paris. le récit navigue entre deux époques. On suit Blanche, dont la vie va basculer le jour où une coupure d'électricité va plonger le pays dans le chaos ; et on la suit quelques temps plus tard, sous une nouvelle identité, après déclenchement de l'état d'urgence, dans une France devenue état policier. Difficile de ne pas faire le parallèle avec ce qui nous arrive, non ?

Fort heureusement, l'auteur ne s'attache pas vraiment à la crise elle-même mais plutôt aux diverses réactions des gens. Les conséquences des événements, d'un point de vue social et politique, sont immenses, et Silène Edgar nous livre un récit poignant, plein de tension et de rebondissements. Blanche va devoir apprendre à s'adapter, renoncer à des tas de choses qu'elle tenait pour acquises, revoir ses certitudes. C'est un personnage complexe qui nous renvoie à nous-même, de part la manière dont elle va devoir se confronter à la réalité et les choix qu'elle va faire. C'est un personnage qui change, qui évolue beaucoup tout au long du récit.

Le style est pour le moins percutant. Si cette histoire ne révolutionnera sans doute pas le genre, l'auteur réussit néanmoins à nous happer et à nous faire réfléchir tout en même temps. le maître mot pour la décrire serait sans doute « efficace ». Un vrai bon moment en compagnie d'un auteur à surveiller. Pour les plus sensibles, je recommanderais cependant de ne pas lire cette novella en ce moment, son écho avec notre actualité étant un peu trop prononcé.
Lien : http://aristide-pilgrim.blog..
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (3)voir plus