AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Alison Sampson (Illustrateur)
ISBN : 1607069954
Éditeur : Image Comics (29/04/2014)

Note moyenne : 4/5 (sur 1 notes)
Résumé :
GENESIS, a new graphic novella from Image Comics by Nathan Edmondson (WHO IS JAKE ELLIS, The Punisher, Black Widow) and new comic book artist Alison Sampson (OUTLAW TERRITORY), pairs sweeping visuals with poignant writing in a story that cannot be missed.
GENESIS is a trippy journey of creation and destruction as one man finds himself with the ability to manifest anything by thinking it-only to learn that with seemingly unlimited power comes unstoppable terro... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Presence
  28 août 2016
Ce tome contient une histoire complète et indépendante de toute autre. le récit comporte 48 pages, avec un scénario de Nathan Edmondson, des dessins et un encrage d'Alison Simpson, et une mise en couleurs de Jason Wordie. Il est complété par 8 pages montrant les différentes étapes d'une page, des crayonnés à la mise en couleurs, ainsi que par une double page comprenant les 48 planches avec la couleur, sans texte, pour mettre en évidence les compositions chromatiques.
Adam est un pasteur aux États-Unis. Ses parents lui avaient dit quand il était petit qu'il pourrait changer le monde. En tant qu'adulte, il fait le constat qu'il n'en est rien. Ses prêches n'ont pas d'effet positif sur les fidèles, le monde ne s'en trouve pas amélioré. Il se suicide pour mettre un terme à cet échec, en se jetant du haut du lieu de culte. Il se réveille dans un lit d'hôpital, vivant, avec un étrange bonhomme à ses côtés qui prononce 4 phrases aussi anodines que cryptiques. Il l'embrasse sur le front et s'en va.
Rentré chez lui, Adam constate qu'il dispose d'un pouvoir incommensurable, que ses souhaits deviennent réalité. Il décide d'utiliser ses capacités pour changer le monde en mieux, avec l'aide de sa femme Lilian.
Du fait de sa pagination, il s'agit d'une histoire qui se lit rapidement. L'argument est simple : un individu, plutôt normal, obtient un pouvoir illimité sur la réalité. Contrairement à tous les comics du genre, il n'en profite pas pour revêtir un costume moulant et se battre contre les criminels. Il préfère s'attaquer à des problèmes d'une autre nature, et bien réels, comme la faim dans le monde et les personnes sans abri.
Il s'agit donc d'un court récit, garanti sans superhéros. Nathan Edmondson propose de répondre à la question de savoir que faire d'un pouvoir sans limite. La réponse est simple (faire le bien), mais la mise en pratique se heurte à quelques limites malgré tout. Autant, Adam ne semble pas éprouver de difficultés pour faire pousser les céréales, autant ses constructions de fortune trahissent sa méconnaissance totale en matière de bâtiment.
Rapidement, un autre effet secondaire inattendu apparaît : Adam ne maîtrise pas ses souhaits. Son inconscient prend le pas sur ses souhaits conscients à quelques reprises, avec des effets désastreux. Edmondson choisit donc d'orienter son récit dans une direction bien différente de celle de l'individu omnipotent, disposant de la réalité comme il l'entend.
À nouveau le format court l'oblige à faire dans le concis. Il doit choisir, ce qui peut frustrer le lecteur en fonction de ses attentes. Ce dernier comprend assez rapidement que le récit est de nature métaphorique et tout ce qui est représenté n'est pas à prendre au pied de la lettre. Les dessins d'Alison Sampson s'adaptent avec aisance aux séquences concrètes, comme aux séquences oniriques.
Pour les scènes se passant dans la réalité, cette artiste dessine de manière réaliste, avec un sens du détail assuré (par exemple les cubes de construction dans la chambre d'Adam quand il était enfant). Elle dose avec soin les éléments représentés pour ne pas surcharger les cases (par exemple elle ne s'attarde pas sur les murs de la chambre d'hôpital, mais plus sur le lit et les moniteurs électroniques), en les délimitant par des traits fins à la limite de la rupture.
Lorsque le récit prend une dimension onirique, les dessins intègrent des éléments fantastiques (par exemple un monstre à tentacules) dans le même registre graphique. À chaque fois, la mise en page est très vivante, Sampson l'adaptant à la nature de la séquence, à la fois en termes de nombre de cases, mais aussi de disposition des cases.
Le cahier de fin insiste sur l'approche globale de la mise en couleurs de Jason Wordie, en prédéfinissant une palette réduite, afin de consolider l'unité du récit. Dans certaines séquences, le lecteur a l'impression que Wordie aurait mieux fait de moins de se restreindre, de recourir plus aux couleurs pour faire ressortir les détails de plusieurs cases. En effet, à plusieurs reprises, le lecteur a l'impression de dessins trop rapidement réalisés. Ce n'est qu'en s'attardant dessus et en les examinant de plus près qu'il constate que les détails sont bien là, mais noyés dans une zone de couleur uniforme.
Nathan Edmondson, Alison Simpson et Jason Wordie composent une variation sur le thème de l'individu qui acquiert des pouvoirs pour reconstruire la réalité à sa guise. À l'opposé de toute la production industrielle de comics de superhéros, ils racontent un récit intimiste, exclusivement centré sur le personnage principal. Les dessins sont originaux, mais leur qualité est partiellement masquée par une mise en couleurs qi ne s'attarde pas sur les détails. le propos d'Edmondson est intéressant, mais le lecteur ressort du récit un peu frustré. Soit il aurait fallu que l'auteur dispose de plus de pages pour étoffer les différentes situations qu'il met en oeuvre, soit il aurait fallu qu'il en établisse moins pour se concentrer sur un petit nombre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Nathan Edmondson (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Nathan Edmondson
LIVE Interview with Comic Writer Nathan Edmondson
autres livres classés : récitsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les romans graphiques incontournables

Quel héros de bande dessinée commence ses aventures par une ballade en mer salée?

Tintin
Corto Maltese
Mortimer
Peter Pan

7 questions
66 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman graphiqueCréer un quiz sur ce livre