AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Marie-Hélène Archambeaud (Traducteur)
ISBN : 2709633493
Éditeur : J.-C. Lattès (08/09/2010)

Note moyenne : 3.56/5 (sur 77 notes)
Résumé :
Un matin de décembre, une patrouille de police est appelée dans un appartement de Vasastan. Sur les lieux, un jeune homme, en état de choc, prétend s'être réveillé et avoir trouvé sa petite amie morte auprès de lui, un oreiller sur la tête.
Quelques jours plus tard, un meurtre identique se produit : une jeune femme est étouffée dans un bel appartement du même quartier, son compagnon à ses côtés. Coïncidence? Malgré leurs dénégations, les deux hommes sont les ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
sandrine57
  04 janvier 2016
Quelques mois se sont passés depuis qu'Erik Winter et son équipe ont dit adieu à leur collègue et ami Lars Bergenhem. Décembre est là, Noël approche, Göteborg s'illumine pour les fêtes. Débarrassé de ses migraines, Winter profite du soleil qui s'attarde sur le pays avec sa famille quand le corps d'un noyé s'échoue sur sa plage privée -une intrusion détestable de son travail dans sa sphère privée jusque là protégée. L'homme ayant probablement été étranglé avant d'être jeté à l'eau, le commissaire se charge de l'enquête. Les indices sont minces, aussi Winter prend le temps de s'intéresser à une autre affaire que lui soumet Gerda Hoffner, une auxiliaire de police fine observatrice. Deux femmes sont mortes, deux trentenaires aisées, étouffées dans leur lit, à côté de leurs compagnons qui n'ont rien vu, rien entendu, mais qui sont naturellement suspectés. Gerda a remarqué des similitudes dans les deux affaires, des détails qui laissent à penser qu'un tiers se trouvait sur les lieux. Winter lui fait confiance et enquête dans son quartier, dans un milieu qu'il connait bien, celui des bourgeois de Göteborg qui vivent entre Suède et Andalousie.
Présenté comme le dernier tome de la série, ce Dernier hiver fait la part belle à celui qui fut le plus jeune commissaire de Suède. Erik Winter, amateur de jazz et de whisky écossais, père de famille aimant, flic impliqué et très cérébral, n'a pas cessé, au fil des années, de s'interroger sur son métier, sa paternité, ses amitiés et la société dans laquelle il évolue. Cette dernière enquête, au rythme lent, le conduit du centre huppé de Göteborg aux villas avec piscine des riches expatriés suédois de la Costa del sol. C'est comme si le crime s'immisçait dans sa sphère privée, l'Andalousie étant son refuge, l'endroit où il envisage parfois de se retirer.
Très dialogué, introspectif et mélancolique, ce dernier opus a le goût amer de la séparation. Åke Edwardson abandonne son personnage, seul, loin de chez lui, sur les côtes espagnoles. Un adieu difficile pour le lecteur, et sans doute pour l'auteur aussi, puisqu'il n'a pu se résoudre à en finir définitivement avec son commissaire fétiche. Dernier hiver mais pas dernière enquête pour Erik Winter qui a encore de beaux jours devant lui. Ouf !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          440
joedi
  16 avril 2012
Les faits se déroulent dans le quartier de Vasastan de la ville de Göteborg. La police est appelée, dans un appartement de ce quartier bourgeois, par un jeune homme en état de choc, il a découvert sa compagne morte auprès de lui, étouffée par un oreiller.
Une jeune auxiliaire de police, la première arrivée sur les lieux avec son coéquipier, constate la mort suspecte. Gerda Hoffner, cette auxiliaire dont c'est la première découverte de ce qui s'avère un crime, fera preuve d'un zèle qui la mettra dans une situation dangereuse.
Ce roman est la dernière enquête du commissaire Winter, un commissaire bien sympathique. C'est avec plaisir que je lirai d'autres romans de cet auteur dont j'apprécie l'écriture. J'ai vu les enquêtes précédentes du commissaire Winter en série télévisée et je suis contente, pour le dernier opus, d'avoir lu le roman, celui-ci est bien meilleur que la série télévisée. Ake Edwardson, un auteur Suédois à suivre !
Commenter  J’apprécie          112
jeandubus
  17 janvier 2014
Le dernier hiver
J'avais déjà lu ce livre, il y a quatre ou cinq ans et voilà qu'il se retrouve à portée de main. Et la relecture a créé dans mon esprit des réminiscences successives sans pour autant me rappeler l'issue finale. Aussi ai-je poursuivi parce que l'intrigue est accrocheuse. Deux crimes identiques dans deux chambres semblables à Göteborg. Plus un cadavre qui échoue sur une plage. Une intrigue intrigante en quelque sorte. le fil de l'enquête qui relie, comme c'est souvent le cas, la Suède et le Sud (en l'occurrence l'Espagne, pas l'Afrique de Mankell) est ténu sans pour autant casser. On le tire doucement pour aboutir et c'est là qu'est la petite déception. On a du mal à comprendre, c'est si confus. C'est sans doute pour ça que j'avais oublié la fin.
Cela dit le plaisir alangui de lire un polar suédois sans sérial killer est plutôt reposant et rassérénant.
Commenter  J’apprécie          110
clairejeanne
  14 janvier 2015
Gerda Hoffner n'est qu'une jeune recrue, juste une auxiliaire de police qui patrouille ; mais c'est elle qui se rend compte qu'il y a des ressemblances dans les deux scènes de crime sur lesquels elle est appelée. Des appartements assez luxueux dans le centre de Göteberg (Suède), mais quelqu'un a bien rangé les piles de livres sur les tables de chevet et redressé les tableaux ; ce sont deux jeunes femmes qui ont été étouffées et leurs conjoints se réveillent épouvantés à leur côté ... Tracassée par ces enquêtes, elle parle au commissaire Erik Winter de ses découvertes et celui-ci mobilise son équipe ; mais Gerda retourne sur les lieux d'un des crimes sans prévenir personne.
Très prenant et instructif ce "polar nordique" qui met en scène des policiers un peu désabusés mais malins et courageux ; leurs méthodes de réflexion sont intéressantes, ils se renvoient la balle en essayant d'avancer dans leurs déductions. La personnalité du commissaire Winter est particulièrement fouillée, attachante ; un roman policier de qualité.
Et chic ! Même si c'est la dernière enquête de ce commissaire, il y a toutes les précédentes à lire !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          61
Charybde2
  19 mars 2013
L'enquête ultime du commissaire Erik Winter. du grand art de composition. Un sprint final éblouissant.
La "dernière enquête" du commissaire Erik Winter, de la police criminelle de Göteborg (Suède). Huit autres avaient été précédemment traduites en français.
Moins désabusé que son illustre prédécesseur Martin Beck, de Maj Sjöwall et Per Wahlöö, qui assistait impuissant au lent effondrement de la social-démocratie suédoise dans les années 70, moins usé et névrosé que le Kurt Wallander de Henning Mankell, qui doit incessamment composer avec les conflits de juridiction et le manque de moyens de la police suédoise des années 90, et infiniment moins "transparent" que le journaliste enquêteur Mikael Blomkvist de Stieg Larsson, le commissaire Erik Winter est l'un de mes policiers fictifs modernes préférés...
Grand amateur de pur malt écossais et de jazz (je lui dois la découverte du grand trompettiste Lee Morgan), Erik Winter aura drastiquement évolué, tout au long de ces neuf enquêtes qui l'auront amené de "plus jeune commissaire" de la police de Göteborg à "patron" de la brigade criminelle.
Je ne dévoilerai évidemment rien de l'intrigue, particulièrement bizarre mais plutôt réussie, de cette dernière enquête... Comme d'habitude, l'effet d'accélération des trente dernières pages est presque insoutenable !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          42

critiques presse (1)
Lexpress   02 novembre 2011
Deux enquêtes se croisent: une affaire d'agressions violentes sur des étudiants et, surtout, une histoire complexe d'enlèvements d'enfants dans un parc, près d'une école. Edwardson réussit à rendre palpable l'angoisse des familles tout en suivant le ravisseur dans ses doutes, ses peurs, ses infantilismes dangereux, à quelques jours de Noël.
Lire la critique sur le site : Lexpress
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
joedijoedi   15 avril 2012
Winter pensait à ce qu'il avait vu et entendu. Il y avait beaucoup d'images à décomposer, et beaucoup de bruits. Les images : murs, parquet, plafond, fenêtre, tableaux, livres, vêtements, bibelots, fleurs, journaux, magazines, réveils, téléphones, rideaux, chaussures, pantoufles, affiches. Tout racontait quelque chose des gens qui vivaient là.
Commenter  J’apprécie          80
morinmorin   24 janvier 2011
Il ressentait une impression de solitude. Non c'était de la mélancolie. Un sentiment de perdre pied. Le sol se dérobait sous lui.Ilétait pourtant bien calé dans le sofa. Tout était silencieux dans l'appartement, ni musique, ni voix.Angéla couchait Lilly.

.....

Il était seul avec sa mélancolie et son verre de whisky. Il leva son verre à la pâle lumière du lampadaire.
Commenter  J’apprécie          30
joedijoedi   13 avril 2012
Ce portail était à la fois une invite et un refouloir. Une invite à ceux du même monde, un refouloir à la canaille, si les virées du vendredi soir les conduisaient dans cette rue, depuis l'Avenue, toute proche.
Commenter  J’apprécie          30
joedijoedi   15 avril 2012
Elle aperçut le tram numéro trois glisser jusqu'à l'arrêt et monta, sans réfléchir. Quand on parle dans un portable, les jambes avancent toutes seules. On se retrouve subitement quelque part sans savoir comment ni pourquoi.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Åke Edwardson (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Åke Edwardson
Ake Edwardson - Le ciel se trouve sur terre .Ake Edwardson vous présente son ouvrage "Le ciel se trouve sur terre", aux éditions Lattès.http://www.mollat.com/livres/ake-edwardson-ciel-trouve-sur-terre-9782709636827.htmlNotes de musique : Shelly Manne & his Men - 11 - Old Ball
autres livres classés : suèdeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1562 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre