AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791093026084
Éditeur : Flammèche (01/10/2014)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Au cœur de notre vaste univers se dresse un majestueux frêne au tronc solide et aux branches vigoureuses sur lesquelles reposent neuf royaumes. Son nom : Yggdrasil.

Ami, prenez place ! En cette froide nuit d’hiver, Bjarni Steingrim, le scalde vagabond du Nord, a fait halte à notre porte pour nous conter l’histoire de ces mondes merveilleux où vivent de puissants dieux, de courageux mortels et d’étranges créatures.

Tremblez devant la c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Witchblade
  21 décembre 2015
Livre lu dans le cadre du challenge ABC 2015-2016.
Roman découvert grâce à Babelio avant son édition en intégrale. Lors d'une Masse Critique, j'ai découvert qu'il avait été édité sous un nouveau format, je ne l'ai pas obtenu pendant cette session mais néanmoins noté en pense-bête car le livre-objet était encore plus réussi que pour les précédentes éditions. Cette série avait retenu mon attention en me parlant d'Yggdrasil et de mythologie nordique. Finalement, la mayonnaise n'a pas prise comme je l'espérais.
Le livre-objet est absolument superbe : couverture cartonnée et épaisse, belles illustrations, beau papier blanc... Nous avons également en fin de volume un petit glossaire ainsi que la couverture de chacun des tomes avec une petite phrase d'accroche. Par contre, comme l'a fait remarquer Davalian, il s'agit d'une intégrale assez peu épaisse... 5 nouvelles en 150p, soit 30p par nouvelle, trop peu pour réellement découvrir la mythologie nordique et son panthéon.
Niveau histoire, je n'ai pas réussi à adhérer aux nouvelles racontées par le scalde (poète/conteur du Moyen-Âge en Scandinavie). Les dieux y prennent une grande part et côtoient facilement les humains. Nous rencontrons ainsi Freyja, Thor, Odin, Loki... Par contre, nous devons faire face à de nombreuses digressions du conteur et j'en ai facilement perdu le fil de l'histoire. du coup, arrivée à la 3ème nouvelle, je n'ai plus réussi à m'accrocher pour en continuer la lecture. J'ai néanmoins essayé de lire le début des 2 autres nouvelles mais elles n'ont pas réussi à m'intéresser suffisamment pour en finir la lecture. Les histoires m'ont tellement parues décaler et sans queue ni tête que je n'ai rien retenu des 2 histoires lues. J'espérais peut-être trop de cette lecture à laquelle je n'ai finalement pas du tout accroché.
Comme vous l'aurez compris, malgré un livre-objet très beau, les histoires racontées ne m'ont pas conquises et c'est donc une déception pour ma part. Je vous conseille néanmoins de le découvrir, vous serez peut-être plus sensible aux nouvelles que moi.
Sur ce, bonnes lectures à vous :-)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
Davalian
  13 mai 2015
Merci aux équipes de Babelio et de Flammèche éditions pour m'avoir offert l'Intégrale des Sagas des Neuf Mondes. Il s'agit là d'un format particulier coincé quelque part entre le livre de poche et le beau livre pour le format. Pour ce qui est de l'édition, il s'agit là d'un ouvrage de luxe avec papier de qualité, illustrations de talent et quelques effets d'enluminures et de valorisation du texte. Ceux-ci justifient sans doute le prix éditeur de l'ouvrage écrit par Pierre Efratas.
Le titre est quelque peu trompeur. Une intégrale vraiment ? Oui... car elle est composée de cinq nouvelles... qui font un peu plus de 150 pages. de fait l'ouvrage est un Petit plaisir, onéreux cela dit... Pour une première approche de la mythologie norvégienne (plus que scandinave, l'auteur le reconnait à plusieurs reprises), ce n'est pas forcément ici que l'on trouvera son bonheur, car l'écrivain ne s'attache qu'à quelques épisodes dont le novice ne sait trop s'il s'agit de mythes importants ou secondaires.
Les récits sont variés et sont liés entre eux par des liens subtils prenant la forme d'habiles références. Il va être ici question d'amour contrarié avec Les larmes de Freyja et Les cheveux de Sif (nous y apprendrons également l'origine du fameux marteau de Thor). La rage de Thor (justement) nous offre une quête divine. La folie de Thjaz et le défi d'Hymir rendent hommage aux scaldes par des récits assez différents.
Les dieux interviennent ici directement et doivent cohabiter avec des humains. Loki est un personnage récurent ce qui qui assez étonnant vu qu'il est assez malmené et prends la place que l'on attendait voir occupée par un Thor ou un Odin ici relégués au second plan.
La forme des récits est assez originale. Ceux-ci sont composés comme si un scalde s'adressait directement à nous. Sans doute s'agit-il ici de faire sortir de l'oubli un auteur qui a réellement existé... La lecture est parfois arrêtée par des digressions quelque peu agaçantes. En tous cas, elles peuvent être appréciées, si l'on cherche à lire ces récits à un enfant (en passant sous silence quelques passages) ou pour animer une soirée. Armé de ce livre, d'une petite expérience de conteur et vous voilà parés pour une froide soirée d'hiver avant et après un bon repas entre amis !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
bran_601
  14 mai 2015
Avant toute chose je tiens particulièrement à souligner la remarquable édition que nous proposent ici les Éditions Flammèche pour cette intégrale de la Sagas des neuf mondes de Pierre Effratas.
Le livre est un bien bel objet, que ce soit l'épaisseur du papier, l'excellente qualité de la reliure, tout est rassemblé pour faire de cette édition un produit qui sort incontestablement de l'ordinaire.
D'un autre côté il faudra compter un peu plus de 18 euros pour se procurer ce livre qui ne compte pas plus de 151 pages effectives de lecture...
À noter qu'en fin de recueil, l'éditeur propose tout de même après un succin glossaire, de découvrir, ou de redécouvrir pour certains, les illustrations originales de Catherine Nodet des couvertures des versions numériques de chacune des histoires, ou plutôt des quatre premières puisque la dernière est pour le coup une exclu pour cette édition.
Librement inspiré des poèmes médiévaux de l'Edda poétique mais aussi de l'Edda de Snorri, Pierre Efratas reprend avec fidélité les histoires de Freyja et du collier des Brisingar (Brisingamen), du marteau de Thor et du géant Thrym, de Loki et des cheveux de Sif, de Thjazi et des pommes de jouvence d'Idunn, de Thor et du chaudron du géant Hymir.
Dans la grande tradition nordique c'est le scalde Bjarni Steingrim qui conte ces histoires lors de chacune de ses étapes sous le toit de grands seigneurs du nord. Accompagné de son plus fidèle auditeur et meilleur compagnon, Bjarni et son chien Nagli voyagent inlassablement afin de profiter de l'hospitalité et de faveurs, en contrepartie de devoir relayer les nouvelles du mondes et les légendes du passé, et ainsi subjuguer une assemblée de festoyeurs.
Avec la verve qui lui est propre, le conteur reprend certaines des plus fameuses histoires de la mythologie scandinave, pas si connue que cela du grand public, sans se priver par ailleurs d'ajouts de son cru, pas toujours bien heureux d'ailleurs.
L'auteur prend ici le parti de systématiquement lier aux récits légendaires, d'autres histoires se déroulant sur Mitgard, la terre des hommes.
Assez rarement j'ai trouvé que ces ajouts apportaient un plus, j'aurai de mon coté préféré un développement plus en profondeur des légendes (quitte à en moderniser le propos) plutôt que d'étirer artificiellement les textes par des histoires terrestres plutôt quelconque et s'imbriquant assez mal avec l'arc principal des récits.
De plus je trouve que le rôle du conteur qui n'est finalement que le fil conducteur entre les différentes histoires, ne sert finalement que de prétexte à l'auteur pour justifier de ses multiples digressions (dans la grande tradition des conteurs moyenâgeux cela dit), alors qu'il me semble qu'il y avait bien plus à faire avec ce personnage fort sympathique dont le rôle se limite à introduire les contes et à les clore, et encore que le dernier texte s'achève sans que l'on sache ce qu'il advient du Barde et de son chien après leur nuit passé dans les conditions relativement rigoureuse du sol d'une grotte.
La saga des neuf mondes est un beau livre qui a le mérite de faire découvrir des contes médiévaux importants, assez méconnus finalement, il fait partie de ces trop rares recueils qui peuvent susciter la fascination auprès des plus jeunes tout en suscitant l'intérêt et l'envie d'aller au-delà dans la découverte de mythes fondateurs et des récits mythologiques importants et trop souvent laissé en marge des programmes scolaires.
C'est aussi le type de livre qu'un parent aura également plaisir de faire découvrir à ses rejetons, et pourquoi pas d'ailleurs au travers d'une lecture de fin de soirée au pied d'un lit ...
Lien : http://david-gemmell.frbb.ne..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          193
Niele
  06 novembre 2015
Voici regroupées dans ce volume l'intégrale des nouvelles écrites par Pierre Efratas inspirées des légendes mythologiques nordiques. Les cinq aventures présentées mettent en avant différents passages des Eddas racontées par un scalde. Les histoires ont ainsi un fil conducteur (les propos du scalde) que l'on peut lire à la fois en continu mais aussi indépendamment les unes des autres. L'auteur y a également associé une vision plus large en y mêlant les péripéties de personnages mortels.
Le plus indéniable est sans aucun doute l'ajout des personnages mortels dans l'histoire, leurs aventures sont parfaitement intégrées dans les légendes et ne dénaturent absolument pas le contenu mais au contraire apportent une grande richesse à ces histoires lues maintes et maintes fois. On remarque une certaine fluidité et une aisance dans le style de l'auteur lors des récits concernant ces passages.
L'introduction du scalde afin de présenter la cohésion de toutes les nouvelles est également très plaisante et agréable. On le voit même associé à une des aventures, il fait donc partie intégrante de l'ouvrage en tant qu'acteur et fil conducteur. La verve du conteur est divertissante et pleine d'humour, un peu lourd quelquefois, il faut l'avouer, mais cela colle parfaitement au personnage.
Le gros point négatif de ces nouvelles concerne les dieux : on y voit des personnages complètements stéréotypés issu du folklore catholique de Snorri Sturluson. Loki est d'une perfidie sans mesure affublé d'un physique à la Marvel, Odin est un fourbe jaloux et mené par sa paillardise, Freya est une catin, Balder un baba cool ennuyeux, en bref Snorri n'a pas mieux fait ou a aussi bien fait, mais avec plus d'élégance.
Globalement ce livre est divertissant pour les néophytes, mais quand on s'intéresse réellement aux Eddas et écrits médiévaux nordiques, il n'est pas à la hauteur. L'auteur se contente de coller aux références sans création personnelle. Il manque du Pierre Efratas dans ces passages-là, sa propre vision aurait apporté une plus grande valeur à l'ensemble des histoires. C'est bien dommage et la qualité du livre devient médiocre à cause de cela.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Aranae
  27 mai 2015
Au vu de la couverture et des noms du pitch, vous êtes prévenus. En avant pour une plongée dans les mythes et légendes nordiques ! A la manière d'un conteur, l'auteur nous fait voyager entre Midgard, Asgard, Jotunheim. Sa plume nous emporte à travers ces histoires, nous fait côtoyer les dieux.
Pierre Efratas réussit à faire passer toutes les émotions ressenties par les protagonistes de l'histoire. Les contes ménagent du suspens et de l'action. Je me suis laissée entraîner dans cette ambiance si particulière de la veillée au coin du feu. Pas besoin de se concentrer beaucoup pour être réceptif aux émotions d'autant plus fortes qu'elles sont bien décrites : amour, tristesse, haine ou révolte.
La suite de la chronique sur mon blog !
Lien : http://laplume-ou-lavie.blog..
Commenter  J’apprécie          80
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
WitchbladeWitchblade   01 janvier 2016
- Plus un pas, croassa la vieille. Plus un pas si tu ne veux pas connaître la couleur rouge du malheur.
(La vieille aimait les allégories ronflantes.)
- Par les quatre vents ! s'esclaffa Longue Hache, je ne connais pas cette couleur, mais la tienne est aussi repoussante que la saleté sous des ongles de pied mal lavés.
(Ívar appréciait les métaphores subtiles.)
- Je me moque de tes pieds comme de ma première morve, rétorqua la vieille. Tourne les talons et retourne d'où tu viens.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
WitchbladeWitchblade   02 janvier 2016
Oddbjörn et ses huit ans restèrent ainsi trois jours délaissés dans la longue maison vidée de ses meubles et de ses animaux. Le quatrième, Hjalti l'Indulgent, nouveau jarl de la région, accepta de le prendre comme domestique – c'était bien le maximum qu'on pût lui offrir. Car dites-moi : comment accorder la moindre confiance, le moindre respect au rejeton d'une pareille mésalliance ? Quand l'arbre est pourri, le fruit n'est pas bon, voilà comment raisonnaient les sages habitants de Ringisak.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
NieleNiele   06 novembre 2015
Quitte à rendre Odin fou de colère, Freya n'hésitait plus à vivre sa vie sans pudeur, au vu et au su de tous. Parfois, oserai-je vous le dire, parfois... eh bien, hem... elle faisait l'amour au milieu d'une clairière ou tout en haut d'une montagne, ou alors dans un lac, sur une plage ou , carrément, sur le banc de nage d'un long bateau!
Pour faire enrager Odin, elle faisait passer au beau milieu de ses ébats, ces aveux subtilement amenés qui font tant plaisir aux amants, ces coqs toujours prompts à coqueriquer leur triomphe.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DavalianDavalian   12 mai 2015
Quand on veut réussir dans la vie, on ne croit à rien et on ose tout.
Commenter  J’apprécie          110
DavalianDavalian   13 mai 2015
"Quand on ne sait pas boire, on s'abstient !"
Commenter  J’apprécie          80
Video de Pierre Efratas (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Pierre Efratas
Gilles Pivard - Les Normands Débarquent .Dans le cadre de la 29ème Fêtes Médiévales de Bayeux, Gilles Pivard vous présente son ouvrage "Les Normands Débarquent", écrit en collaboration avec Pierre Efratas et paru aux éditions OREP. Musique réalisée par Jean-François Kieffer. Retrouvez la librairie Mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat You Tube : https://www.youtube.com/user/LibrairieMollat Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
autres livres classés : lokiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

"Soie" tu sais ; "soie" tu sais pas !

Ce court roman est paru en France en...

1985
1997
2003

10 questions
210 lecteurs ont répondu
Thème : Soie de Alessandro BariccoCréer un quiz sur ce livre