AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2745986678
Éditeur : Milan (07/03/2018)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Julia a le pouvoir exceptionnel de se rendre invisible.
Un pouvoir dangereux dans un monde où la magie est interdite, et où les sorcières sont pourchassées et noyées en public. Mais un pouvoir est très utile pour une voleuse et une espionne.
Car Julia en est une. La meilleure. Et elle l'a bien compris : le crime paye.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (20) Voir plus Ajouter une critique
Sourisetdeslivres
  02 avril 2018
À nouveau, aujourd'hui, mon cher lecteur, je t'embarque dans un nouveau genre, direction Spyra, pénètre avec moi dans cet univers fantasy.
Difficile de te faire un résumé sans te spolier.
Oublie tout ce que tu connais : lieux ; personnages ; les êtres qui peuplent ce monde créé par Catherine Egan sont inédits, un roman innovant et qui ne ressemble à aucun livre que j'ai pu lire.
Ce ne sera pas un coup de coeur ni une lecture 5 étoiles à cause d'un débit assez lent et des informations parfois trop denses pour bien te situer ou comprendre.
En même temps, c'est un premier tome ; il fallait bien expliquer sa mythologie et les êtres qu'elle a créés.
Je te l'ai dit ; les êtres surnaturels sont pour la plupart, totalement nouveaux ;certain, tu les auras croisés dans d'autres livres, mais sous d'autres noms ou d'autres formes. Seul l'homme-loup peut, peut-être, et encore, ressembler aux loups-garous que tu connais.

Julia, l'héroïne du roman et que tu vas accompagner tout au long de premier opus est un escroc, elle gagne sa vie en volant ou en accomplissant des missions.
Elle vit avec son frère Dek, Grégoire et Priscilla, Wyn sous le toit d'Emée.
Emée a recueilli toutes ces personnes sous son toit, ils vivent de menus larcins, de vols plus importants.
Cette fois, dès le début du roman, ils ont été engagés pour une somme rondelette afin d'espionner Mme Och. C'est Julia qui y est envoyée, elle se cache sous le nom de Ella, engagée comme domestique.
Si c'est elle qui a été envoyée, c'est que Julia dispose d'un don très pratique pour cette mission.
Elle peut se rendre invisible quand elle le veut, elle perçoit tout, mais les gens normaux non.
La mère de Julia et Dek était une sorcière, noyée alors que celle-ci n'avait que 7 ans.
Emée les a pris sous son aile après le conseil de la vieille dame Claude.
Dans le monde de l'auteure, il ne fait pas bon d'être sorcière, elles sont pourchassées, la seule façon de les tuer étant de les noyer.
Le roi Zey appelle cela la purification, même si le pays a l'air surtout dirigé par l'ignoble Agoston Horthy.
Qui est cette cliente prête à payer une grosse pour rapporter tout ce qu'il se passe dans cette demeure bourgeoise ?
Pourquoi veut-elle savoir les allées et venues de la maison, que lisent-ils, où vont-ils ?
Ce qui te semble une histoire bien banale va s'avérer tout le contraire. Cette maison cache bien des secrets, Julia est amenée bien malgré elle dans une des missions les plus dangereuses qu'elle n'a jamais accomplies. Ne risque t'elle pas d'y perdre son âme ?
Julia n'a que 16 ans, mais a déjà un goût amer de la vie, la façon dont sa mère a été tuée, son père qui les a abandonnés pour l'opium. Elle possède beaucoup d'intelligence, un esprit vif, cinglant, son regard recèle une noirceur qui ne s'illumine qu'en présence de Dek qu'elle protège et chérit plus que tout, même si c'est lui l'aîné une épidémie qui a touché le pays des années plus tôt l'a laissé vivant, mais handicapé puis il y a cette étincelle que provoque Wyn. Elle en est amoureuse depuis ses 8 ans, si elle fait confiance à peu de personnes, à eux deux oui.
Les autres protagonistes que tu vas rencontrer sont les autres domestiques les soeurs Chloé et Flavie ; Frédéric l'élève du professeur Baranyi ; Mr Darius ; Bianka et son adorable bébé, Theo ; la cuisinière Mme Francis ; pour les habitants de la maison que Julia espionne.
Plus tard dans le récit tu rencontreras l'étrange, énigmatique et très dangereuse Pia, Gennadion, Cazmir et l'insondable Madame Claude, on ne sait jamais ce qu'elle est, mais est au courant des plus grands mystères du monde ; une dame, toujours là, pour Julia et ses questions de plus en plus nombreuses au fil de ses découvertes.
Tu rencontreras aussi le Goulpard, une créature qui te fera froid dans le dos, trois immortels, la puissante et vieille sorcière Shaye.
Tous ne sont pas développés dans ce premier opus, certains ont encore beaucoup de choses à nous dévoiler, l'auteure nous laisse avec des questions sur certains d'entre eux, elle lèvera sans doute le voile dans les prochains opus, mais crois-moi les informations sont déjà nombreuses dans ce premier tome et même si tu n'as pas toutes les clés en main pour crocheter les serrures comme Julia tu sauras entrebâiller suffisamment les portes pour comprendre l'essentiel.
Je te disais que le début est long, mais une fois que l'action commence, tout s'enchaîne, plus de temps mort, tu n'as plus aucun répit comme notre héroïne qui ne sait plus à quel dieu se vouer.
Julia fera des découvertes qui lui blesseront le coeur, l'amour qu'elle ressent pour Wyn n'est sans doute pas aussi fort qu'elle le pensait, son pouvoir est aussi une malédiction.
À un moment elle apprend tellement de choses qu'elle n'a plus personne à qui se confier, leur révéler les mettrait en danger et elle les aime suffisamment pour taire toutes ses craintes et angoisses.
Un personnage vraiment remarquable qui va se rendre compte que tout l'or du monde ne vaut pas n'importe quelle mission.
Elle qui pensait ne pas avoir de conscience quand il s'agissait de gagner de l'argent à l'idée qu'on la pense malfaisante va la faire réfléchir, elle va vouloir réparer ses erreurs.
Je me suis vraiment pris d'empathie pour cette jeune fille téméraire, qui sous un aspect extérieur froid, qui sait voir derrière cette barricade trouvera un coeur tendre, une enfant qui ne s'est jamais remise de la mort de sa mère.
L'autre personnage ; le plus intrigant est la dame qu'elle espionne ; cette dame de la haute société cache bien des choses, Julia et toi, lecteur, tu n'as pas fini d'être saisi, voire ahuri devant certaines révélations.
Une protagoniste que j'ai vraiment aussi appréciée tout comme Frederic, Bianka et alors Theo, oh, ce petit bébé, un garnement tellement attachant, il m'a fait fondre le coeur.
La bande de hors-la-loi m'a fait quelque peu penser à Six of Crows de Leigh Bardugo.
C'est la seule similitude avec un autre roman que j'ai pu trouver.
Tu vas côtoyer la magie, bonne et mauvaise, tu vas voyager dans Spyra, apprendre à connaître le pourtour, le Dédale et la Scola, des quartiers où Julia va évoluer.
Catherine Egan aborde de nombreux thèmes notamment l'amour maternel et fraternel. Les luttes morales sont des réflexions sous-jacentes que Julia va se poser au fur et à mesure de son enquête.
Des questions comme :
Quelqu'un peut-il naître naturellement méchant ?
Jusqu'où peut-elle aller pour de l'argent avant d'avoir franchi la ligne qui la changera à jamais, est-ce acceptable de commettre des crimes pour survivre ?
Les criminels et méritent-ils le pardon ?
Les personnes qu'elle a dupées lui accorderont-ils ?
Le passé devrait-il être enterré au nom du progrès ?
Avant, la sorcellerie n'était pas interdite, est-ce mieux ?
Naît-on sorcière et à quel moment faisons-nous le choix du bien ou du mal ?
Julia, tu le vois malgré son jeune âge, est mature. Ses réflexions prouvent qu'elle n'est pas la personne mauvaise qu'elle pense être.
Comme dans la majorité des romans du genre il y a une quête importante, ici la quête du pouvoir absolu, 3 objets réunis permettront à celui qui les rassemble de dominer le monde magique. Julia sera un obstacle dans cette quête et se mettra en danger de nombreuses fois.
Je ne peux pas dire que l'écriture soit fluide, car il te faudra du temps pour pouvoir te situer autant dans les lieux que parmi les protagonistes, mais une écriture immersive, j'ai été, une fois les explications assimilées, au côté de Julia, voulant moi aussi connaître un dénouement heureux.
Certains passages sont en italique ; tu comprends que l'on torture quelqu'un, mais, dans quel but, ça, tu ne le sais pas, tu as aussi ces meurtres qui n'ont pas l'air d'avoir un lien entre eux sauf celle d'avoir croisé la même femme.
Une lecture avec une mythologie inédite, Catherine Egan reprend des éléments que tu connais en ajoutant sa propre sauce comme, par exemple, les sorcières n'utilisent pas de baguettes magiques, elles ont juste besoin d'un stylo, une craie ou un crayon, un bout de papier ou un autre support pour écrire leur sort.

Entre corruptions ; magie ; sortilèges ; déceptions ; rebondissements ; mystère ; faux-semblant et mensonges ; bêtes horribles, araignées protectrices pour celui qui les détient, mais mortelles pour les autres.
Venins ; poisons ; qu'est-ce qui est inventé pour les fables enfantines et qu'est-ce qui est réel, tu n'as pas le temps de t'ennuyer.
Vivement la suite.
L'auteure ne te laisse pas sur un cliffhanger, mais avec suffisamment de questions et de non-dits pour te titiller et te donner envie de lire la suite

Lien : http://luciebook.blogspot.be..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
BOOKSANDRAP
  13 avril 2018
> https://booksandrap.wordpress.com/2018/04/13/les-ombres-de-julia-t1-la-fille-de-la-noyee-catherine-egan/

« Les ombres de Julia » fût une lecture bien particulière. J'ai passé un bon moment, j'ai découvert une histoire très complète, très riche et pourtant j'ai tout de même eu quelques réserves. Pour dire la vérité, je pensais apprécier davantage. Et pourtant plus j'y pense plus j'ai envie de vous le recommander pour que vous puissiez vous faire votre propre avis, car je sais, que c'est typiquement le genre de bouquin qui peut plaire à énormément d'entre vous. C'est dépaysant, très prenant, très sombre par moments. Mais ça reste aussi assez lent à démarrer. L'histoire est originale, l'univers est intéréssant mais prends énormément de temps à se mettre en place. Quand je me suis lancée dans ce bouquin j'imaginais une histoire très rythmée, très dynamique et finalement c'est beaucoup moins effréné que je ne l'aurais imaginé. C'est un poil décevant de ne pas ressentir d'adrénaline dans un bouquin pareil dans le sens où tout prédisposait à ce que ce soit trépidant. C'est un premier tome, il se passe pas mal de choses mais cela est un peu gâché par les nombreuses longueurs. On découvre notre jeune Julia au don très particulier qui est engagée comme esclave dans un manoir où se déroule des choses qui sortent de l'ordinaire. Prête à tout pour découvrir les secrets de la propriétaire Mme Och, elle va se mettre en danger de nombreuses fois. Honnêtement je ne m'attendais pas à ça. J'imaginais une histoire tout autre. Quelque chose de plus sombre encore. Et pourtant j'ai quand même passé un bon moment. Malgré cette petite déception de ne pas trouver plus de rythme j'ai trouvé la plume très agréable et très addictive.

"Les ombres du Julia" est un vrai bouquin d'ambiance.
On est plongés à Spira, une ville où, nous lecteurs, sommes complètement immergés. Un univers où la pauvreté, l'escroquerie et la magie sont de mise. J'adore ce genre d'atmosphère. À la manière de « Six of crows » et « Grisha » où l'ambiance du livre est déjà un point qui fait que le roman est déjà très bon. Les ombres de Julia est ce genre de bouquin où l'univers créer fait déjà tout le charme de l'histoire. Très bien détaillé et très mystérieux, le manoir, la ville et ses quartiers peu recommandables m'ont complètement envoûtée.
Il y a une part de mythologie très importante associé à énormément de personnages et c'est quelque chose qui m'a un peu perdu par moments je dois bien l'avouer. Mais je me suis accrochée et j'ai apprécié chaque page. J'ai dût relire certains passages, m'arrêter une petite minute pour réfléchir à qui était concerné, qui parlait de qui ou qui traquait quoi mais finalement j'ai aimé que cette mythologie très ancienne et tout ce qui est créer autour de la magie soit complexe et aussi riche. Si cela n'avais pas été le cas j'aurais sûrement trouvé l'univers un peu fade et peu exploité, ce que je peux difficilement reprocher à ce premier tome bourré d'émotions.

J'ai à la fois adoré le côté fantastique et était gênée par celui-ci.
On y parle de créatures, de dons spéciaux, de sorcières… Autant j'ai adoré quand on parlait de ces dernières, autant quand on passait aux autres créatures j'ai eu un peu plus de mal à accrocher. Encore une fois ce sont mes gouts personnels, j'ai toujours été fascinée par la magie et les sorcières mais bien moins par le reste des créatures magiques. Vous le savez, je ne lis que très peu de livres de ce genre et pourtant quand j'en lis j'ai l'impression de bien les choisir. J'ai adoré découvrir les pouvoirs de ces sorcières craints de tous, les purifications, les noyades… j'avais vraiment l'impression que c'était réel et d'être avec Julia à cette époque-ci où la magie n'était forcément que mauvaise et mortelle.
En parlant de Julia, je dois dire que je l'ai beaucoup aimé. Son côté très impulsif et très courageux m'ont tout de suite plu. Elle est grande gueule et à la fois elle est assez réfléchie pour tourner sa langue 7 fois dans sa bouche avant de se trahir. Elle est loyale, déterminée et audacieuse et pourtant en même temps fragile curieuse et sentimentale. J'ai pris beaucoup de plaisir à la suivre dans ces aventures et dans sa quête d'identité.
Pour conclure, c'est une lecture qui m'a séduite par l'ambiance et l'univers du livre bien développé. Malgré quelques longueurs et l'aspect fantastique qui m'ont un peu freiné, j'ai tout de même dévoré ce livre ! Je vous le conseille si vous aimez les ambiances steampunk !


Lien : https://booksandrap.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Lilo0606160616
  03 avril 2018
Ella, de son vrai prénom Julia, est dotée du pouvoir de passer inaperçue. Membre d'une sorte de corporation de voleurs composée de son frère Dek, d'Esmée (la personne qui l'a recueillie elle et son frère lorsqu'ils sont devenus orphelins), Grégoire, Priscilla et Xyn (son petit ami), Julia est choisie pour une mission spéciale : récolter, pour le compte d'une cliente mystère, le maximum d'informations sur la maisonnée de Mme Och, maison dans laquelle elle prend les traits d'une domestique nommée Ella. Comme tout bon membre d'un gang de voleurs et issue d'un milieu très modeste, elle est tout d'abord attirée par la somme qu'on lui propose et prête à tout pour réussir. Mais plus elle avance dans sa quête, plus elle découvre une série de meurtres et développe des sentiments qui vont vite lui faire regretter ses actions. Au fil des chapitres on découvre une Julia au double visage : tantôt manipulatrice et insensible, tantôt sensible et courageuse. de nombreux êtres fantastiques peuplent le récit notamment les goulpards, les reughs (des sortes d'araignées), un loup-homme, des humains ailés bref vous l'aurez compris, des êtres atypiques.
Malheureusement, malgré la volonté de l'auteur de se démarquer, je n'ai pas été envoutée par l'histoire et par l'univers fantastique. J'ai trouvé qu'il manquait d'âme au récit, il manquait cette petite étincelle qui fait que quand je lis la description d'un être, sa physionomie m'apparaît. J'ai trouvé que l'auteur s'attardait sur des détails qui n'en valaient pas tellement la peine (notamment les villes et leur proximité) et « s'embarquait » dans un trop-plein d'informations qui perd le lecteur. J'ai également trouvé qu'elle se concentrait beaucoup sur Julia et moins sur les personnages secondaires qu'elle détaille dans un long paragraphe, puis plus rien. Il aurait été intéressant qu'elle développe petit à petit les traits de ses personnages pour amener à davantage d'attachement.
Malgré cela, je ne peux pas dire qu'elle ne tient pas le lecteur en haleine, j'ai souhaité en effet aller à la fin du récit. Par curiosité emprunte d'ennui. C'est dommage car l'histoire en elle-même a du potentiel et une certaine originalité mais certaines zones restent floues (notamment cette histoire d'ombre avec des peuples anciens qui méritait d'être plus explicite).
Quelques mots sur la couverture : je la trouve très agréable à regarder, d'un bleu nuit encadré de frises dorées. Les personnages sont bien représentés, la prise en main du livre est aisée et les chapitres ni trop longs ni trop courts, juste ce qu'il faut. Un joli travail de Tracie Ching.
En conclusion, un roman fantastique intéressant sur le fond mais maladroit dans la construction. Espérant que le deuxième tome soit davantage structuré.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Feey_Clowchette
  23 avril 2019
Gros coup de coeur !!
Notre personnage principale, Julia, est une héroïne badass et j'ai beaucoup aimé son don. On en apprend beaucoup sur son passé et comment elle en est arrivée là. J'ai trouvé que c'était bien écrit sans être long. Les personnages secondaires en valent la peine aussi. Tous les mystères qui entourent l'endroit où travaille Julia est intéressant et on en apprend jusqu'à la fin car c'est bien plus complexe que ça n'y parait. Faut savoir que Julia est une voleuse et espionne donc c'est une anti héroïne qu'on fini par adorer au fur et mesure (un peu comme Kaz de SoC). Elle évolue, se pose des questions et rien ne lui tombe tout cuit dans les mains. Elle fait officiellement parti de mes personnages préférés ❤. Je n'en dirai pas plus pour vous laisser le plaisir de découvrir ce petit bijou 😊
Commenter  J’apprécie          00
Carole94p
  10 mars 2018
Les ombres de Julia est un roman qui m'avait vraiment tapé dans l'oeil à la découverte de son résumé. Les histoires de sorcières sont un peu moins d'actualité et propose souvent des histoires originales et vraiment prenantes. J'étais donc plus qu'enthousiaste à l'idée de découvrir ce premier tome de la trilogie.
Julia a la capacité de se rendre invisible. Elle se fond tellement dans le décor qu'elle passe souvent inaperçu. Un don très pratique surtout lorsque l'on sait qu'elle est espionne et fille de sorcière. Dans ce monde, la sorcellerie est un crime et une sorcière découverte se voit noyée la seconde qui suit. Pourtant, Julia n'a pas peur du risque et continu les missions périlleuses avec sa bande de malfrats. Jusqu'à ce que ses découvertes bouleversent totalement ses objectifs et tout ce qu'elle pensait savoir.
Les missions d'espionnage et de vol m'ont assez fait penser à Six of Crows, de Leigh Bardugo que j'avais adoré. Bien que j'ai largement préféré ce dernier. En effet, Julia, son frère Dek, Esmée, Wyn et les autres oeuvrent dans l'ombre pour des missions pas toujours très légales.
Julia de son côté passera une grande partie de ce premier tome chez Mme Och, dont elle a la charge pour un client anonyme de fouiner et découvrir le moindre petit détail. Si à première vue rien ne semble bizarre, Julia va faire de nombreuses découvertes qui vont tout chambouler.
Côté personnage, je dois dire que le personnage de Julia est assez équilibré. J'ai aimé son courage, son indépendance et sa persévérance, mais regretté certains aspects de sa personnalité et également sa relation vouée à l'échec avec Wyn. Ce qui est le plus intéressant est véritablement son don et son passé.
Le début est assez long à se mettre en place et manquait parfois de précisions pour véritablement s'ancrer dans l'histoire. En fantasy, il est souvent de coutume d'avoir pas mal de descriptions et là, ça manquait un peu. L'univers avait pourtant de quoi développer au maximum pour proposer quelque chose de bien construit sur laquelle s'appuyer.
En revanche, les complications sont nombreuses et notre héroïne, Julia aura bien du mal à mener à bien sa mission et devra redoubler d'efforts. Les rebondissements sont nombreux et tiennent en haleine le lecteur sans pour autant paraître trop facile à résoudre.
En conclusion, un premier tome à l'univers original, une héroïne intéressante qui ne manque pas de ressources malgré un manque de développement mais une suite qui s'annonce pleines de surprises.
Lien : http://www.my-bo0ks.com/2018..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Lilo0606160616Lilo0606160616   03 avril 2018
Cazmir m'a dit que toute grande ambition s'enracine dans un désir de vengeance ou de pouvoir, mais je soupçonne que c'est la nature d'un certain genre d'homme de croire universelles ses vérités personnelles. Il ne comprendrait pas quelle puissance peuvent avoir le remords, le désir de réparation. Il n'a parlé ni de l'amour, ni du chagrin. Pourtant, nous ne sommes pas totalement dissemblables.
Commenter  J’apprécie          20
Lilo0606160616Lilo0606160616   03 avril 2018
N'est-ce pas étrange ? J'ai parfois l'impression que nous obéissons à des cycles, ou à des schémas. Nous pensons que nous sommes libres de choisir la voie qui nous plaît, mais un certain schéma nous enferme, nous maintient dans notre voie définie, et nous n'en sortons pas. Il nous ramène aux mêmes endroits, encore et toujours, aux mêmes sentiments, de façon répétée [...] Je ne veux pas renoncer à 'idée du libre-arbitre ; que ferais-je de me vie si je ne croyais pas en mes proches choix ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   17 mai 2018
J’ai parfois l’impression que nous obéissons à des cycles, ou à des schémas. Nous pensons que nous sommes libres de choisir la voie qui nous plaît, mais un certain schéma nous enferme, nous maintient dans notre voie définie, et nous n’en sortons pas. Il nous ramène aux mêmes endroits, encore et toujours, aux mêmes sentiments, de façon répétée.
Commenter  J’apprécie          00
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   17 mai 2018
Si je vais à la rivière pour regarder la mort en face, je vais dans le lit de Wyn pour croquer la vie à belles dents. Je veux de l’amour, de bons repas et de l’aventure. Je veux que mes journées contiennent la possibilité de la surprise et de la joie.
Commenter  J’apprécie          00
melisseetseslecturesmelisseetseslectures   17 mai 2018
« Je sais tout désormais des occupations de Frédéric. L’étude des langues et l’histoire le passionnent, et il rêve d’avoir plus de temps pour lire. S’il pouvait se passer de dormir et de manger, il le ferait. »
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : sorcièresVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1024 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre