AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de litolff


litolff
  23 septembre 2010
L'auteur a recueilli l'histoire de Valentino Achak Deng, un émigré soudanais, installé à Atlanta pour écrire ce roman-témoignage sur la sauvagerie des guerres africaines, et sur les flux migratoires qu'elles entraînent depuis plusieurs décennies.
Valentino, 8 ans, doit fuir son village soudanais, attaqué par les milices armées et se réfugie sur les routes bombardées par l'aviation soudanaise, comme des milliers d'autres qui forment de longues cohortes d'enfants dépenaillés et affamés. Certains meurent de soif, de faim, de fatigue, de maladie, d'autres sont fauchés par des balles ou dévorés par des lions... Valentino parviendra à gagner l'Ethiopie puis le Kenya et passera une dizaine d'années dans des camps de réfugiés («pas le pire endroit du continent africain, mais pas loin»).
Il parviendra enfin en Amérique où l'attend un autre enfer : déboussolé au coeur de la jungle urbaine d'une Amérique raciste, il se fait agresser dans son appartement et c'est une nouvelle violence que décrit Dave Eggers, en soulignant les désillusions de Valentino.

Un très beau livre qui peint avec sobriété et clarté le terrible tableau des migrations de masse, sans pathos ni apitoiement, même si l'on ressent son emopathie pour le héros.

Les droits du livre sont reversés à la Fondation Valentino Achak Deng, qui aide les réfugiés soudanais aux Etats- Unis.

PRIX MEDICIS DU ROMAN ETRANGER 2009
Commenter  J’apprécie          90



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (7)voir plus