AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2844205208
Éditeur : Thierry Magnier (17/01/2007)

Note moyenne : 3.61/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Fanta vit dans un village isolé du Burkina Faso. Elle se sent un peu seule depuis que sa sœur Bintou est partie au collège à Boromo. Comme toutes les petites filles du village elle participe aux travaux des champs et de la maison. Elle aide ses tantes à s’occuper des petits. Fanta Aussi va à l’école et bientôt espère-t-elle comme Bintou elle partira au collète de Boromo. La vie est dure mais Fanta est heureuse. Protégée par la grand-mère Mâ elle échappe à l’exciseus... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
myriampele
  22 juin 2018
Ce roman de Marie-Florence Erhet nous transporte à Nanou, petit village du Burkina Fasso où les traditions sont encore très présentes. Fanta est une petite fille élevée par sa grand mère Mâ, dont les idées avancées choquent certains habitants, notamment l'excision, à laquelle Mâ s'oppose farouchement pour ses petites filles. Une belle écriture, toute simple, à la portée des adolescents, et qui évoque fermement le choc des coutumes, et invite le jeune lecteur à réfléchir sur la société de consommation, la valeur des choses simples, le pouvoir des femmes et la chance d'être instruit...
Commenter  J’apprécie          150
Jangelis
  21 octobre 2015
Un roman court mais superbe.
J'ai cru d'abord qu'il parlerait essentiellement de l'excision, mais non, c'est la vie au jour le jour d'un village pauvre du Burkina Faso.
On suit avec tendresse les indécisions de Fantou, serait-elle plus heureuse à Paris, avec sa mère, dans un monde où on peut manger et boire à l'envi, mais loin de tout ce qui fait sa vie. On aime que la grand-mère ose s'opposer aux chefs, au village, aux coutumes, pour défendre ses petites.
Et puis d'un coup, on passe du soleil et de la chaleur à la grisaille parisienne, et à une femme qui s'attache aux enfants qu'elle garde, loin des siens dont elle ne peut s'occuper, à part leur envoyer de l'argent.
180 pages seulement, mais une fois le livre refermé, on vit encore longtemps avec Fantou et sa famille.
Commenter  J’apprécie          130
lottaro
  26 novembre 2018
Le roman „Fille des crocodiles“, écrit par Marie-Florence Ehret, est publié en 2011 aux éditions de Klett. le livre traite de l'histoire de la protagoniste Fanta, une jeune fille de 11 ans qui vit dans un petit village au Burkina Faso, où les traditions sont très présent.
Concernant la langue et le style du livre, j'aime que les lecteurs gagnent des impressions sur les émotions des personnages du livre. Malgré quelques mots difficiles, la langue en général est bien compréhensible. Les aides vocabulaires en bas des pages sont utiles, mais quelquefois mal-choisis, alors j'aurai eu besoin de traduction d'autres mots.
Sur le terrain du contenu, je pense qu'on apprend beaucoup sur la vie et la culture africaine. J'aime aussi que le roman souligne le contraste entre les deux mondes en comparant la vie quotidienne en Afrique avec la vie au jour-le-jour en Europe, notamment en France. Même si je pense que la question sur l'excision est palpitant, il ne se passe beaucoup dans le roman. Néanmoins, je trouve que le développement des relations entre les personnages est très intéressant. En plus, le roman „Fille des crocodiles“ est d'actualité parce que les sujets du livre jouent un rôle important dans le monde de nos jours, par example la migration, les droits des femmes ou les traditions et coutumes. D'ailleurs, pour la protagoniste Fanta il y a aussi la grande question controversée de son avenir; quant à moi, c'est un point actuel aussi, car beaucoup de jeunes sont inquiets concernant l'avenir. À mon avis, l'action traîne en longueur, mais j'aime que le roman a un happyend.
En conclusion, le roman „Fille des crocodiles“ est un livre actuel, informatif et intéressant pour le lire et le discuter à l'école, aussi convenable pour des gens qui apprend le français.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11
saomalgar
  30 octobre 2012
Excellent livre, tout en tendresse mais aussi parfois en moments chocs qui permet d'appréhender la réalité de ces familles africaines séparées (la fille à Paris, sa mère et sa propre fille restée au village en Afrique avec le reste de la famille).
Le problème de l'excision est abordée d'une façon naturelle et forte.
C'est une très très belle histoire à lire absolument !!!
Commenter  J’apprécie          30
ande
  14 avril 2013
Un bon roman pour les adolescents. Une histoire vraie où l'on découvre le courage et l'amour maternel. Après cette lecture, il semble évident que les femmes d'Afrique sont l'avenir, car elles seules sont capables de faire évoluer les mentalités, les traditions.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
JangelisJangelis   21 octobre 2015
[La grand-mère, à sa petite-fille amoureuse]
- Prends garde à toi, lui dit la Vieille, ne mange pas la mangue verte car tu auras mal au ventre !
Commenter  J’apprécie          30
myriampelemyriampele   22 juin 2018
- Mais si tu ne vas pas au collège, tu ne pourras pas aller à Paris!
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : immigrationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1031 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre