AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782020135474
329 pages
Éditeur : Seuil (03/10/1991)
4.67/5   3 notes
Résumé :
4° de couverture

Paris, mardi 17 octobre 1961. A l'appel du FLN, les algériens de la région parisienne tentent de manifester ce soir contre le couvre-feu. Dans la nuit noire, sous une pluie battante, c'est le
massacre.

Selon la version officielle, rendue publique le lendemain, les affrontements ont fait 2 morts du côté des manifestants et 2 blessés par balle parmi les forces de l'ordre. La thèse est claire : les Algériens étaien... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
christinebeausson
  23 mars 2020
Que notre histoire est lourde à porter !
Et je ne vous parle pas des siècles passés, là où notre culpabilité s'est petit à petit effacée, affadie par l'usure du temps et par notre mémoire limitée.
Que notre histoire est lourde à porter !
Je vous parle d'un temps que beaucoup d'entre nous ont connu, le milieu du siècle précédent, ce moment de notre histoire qui a été si souvent ignoré, notre responsabilité vis à vis de nos colonies, des meurtres qui ont été commis avec pour seule cause le délit de faciès ...
Une rétrospective difficile à supporter, reprenant heure par heure, lieu par lieu, ces enchaînements qui ont aboutis à tant de morts ou de disparus que notre mémoire collective cherche à cacher.
Il faudra encore attendre .... pour que puissent être dévoilées les archives de la préfecture de police concernant le 17 octobre 1961, documents qui ne pourront être dévoilés que soixante ans plus tard ....
Le 17 octobre 2021 .... peut être pourrons nous alors les découvrir et rendre justice à tous ceux qui ont vécu ces jours douloureux .... rappelons nous, soyons vigilants, n'oublions pas d'exiger que la lumière soit faite sur cette triste période .... le 17 octobre 2021.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
ErnestLONDON
  17 octobre 2017
Le mardi 17 octobre 1961, la manifestation des algériens de la région parisienne contre le couvre-feu qui leur est imposé, est violemment réprimée par la police. Jean-Einaudi a enquêté sur cette journée et les suivantes qui firent certainement plus de 200 morts.
(...)
Cette enquête, par sa rigueur et l'ampleur de sa reconstitution, libère les paroles et les souvenirs, reconstitue la vérité enfouie et participe à l'entreprise de mémoire collective.
Article complet en suivant le lien.
Lien : https://bibliothequefahrenhe..
Commenter  J’apprécie          130

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
ErnestLONDONErnestLONDON   17 octobre 2017
Le préfet de police, dans le but insensé de démanteler l’organisation du front pour la région parisienne, importé les méthodes de Massu lors de la « bataille d’Alger ». Mais Massu, quand il installait la terreur, prétextait encore la recherche « à tout prix » du renseignement dans une ville en guerre. Avec Papon, nous n’avons plus que le visage nu de la haine raciste. Du ghetto au couvre-feu, des raids de harkis au lynchage organisé, une logique infernale l’a conduit à ce soir du 17 octobre. Alors, froidement, délibérément, il a donné le signal du pogrom, il a couvert la ratonnade : il a lâché ses chiens sur les algériens comme on lache les chiens pour la curée. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
ErnestLONDONErnestLONDON   17 octobre 2017
Dès le lendemain, toute la classe ouvrière aurait du être dans la rue, clamant son horreur d’actes perpétrés en son nom, puisqu’au nom du « peuple français ». Il a bien fallu constater que, là où il y aurait dû y avoir une colère collective, il n’y a eu que témoignages individuels. […] À partir du moment où on accepte que, devant soi, sans que l’on proteste, il soit dit « raton » ou « bicot pour Arabe, on accepte Auschwitz et les fours crématoires. Car on ne fait pas sa part au racisme. Il a sa logique et son engrenage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
christinebeaussonchristinebeausson   20 mars 2020
Voici 74 noms de personnes tués par noyade, balles, ou des suites de violences policières, au cours des mois de septembre, octobre, novembre 1961.
Voici aussi 66 noms et l'adresse de deux anonymes, tous disparus, pour la plupart à partir des 17 et 18 octobre 1961.
Commenter  J’apprécie          20
christinebeaussonchristinebeausson   20 mars 2020
Le policier parle de tuer tous les Algériens et de les jeter à la Seine. Mais ce qui est ennuyeux, dit il, c'est qu'il faut encore les y transporter ...
Commenter  J’apprécie          10

Video de Jean-Luc Einaudi (4) Voir plusAjouter une vidéo

Plainte PAPON
Ouverture du procès en diffamation intenté par Maurice PAPON à l'historien Jean-Luc EINAUDI. Dans un article du "Monde", ce dernier imputait à l'ancien préfet de police la responsabilité du massacre des manifestants algériens le 17 octobre 1961. Bataille de témoins et querelles sur les archives. PAPON demande 1 million de francs en dommages et intérêts. - Ouazene SAAD sortant du...
autres livres classés : algérieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox