AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Marie Chabin (Traducteur)
EAN : 9782496701913
411 pages
Éditeur : Thomas & Mercer (12/05/2020)

Note moyenne : 3.75/5 (sur 6 notes)
Résumé :
L’inspectrice Livia Lone, spécialiste des crimes sexuels, est de retour à un poste au sein d'une unité d'élite gouvernementale luttant contre les trafics d'êtres humains. C’est l'occasion rêvée de se rendre en Thaïlande pour liquider Rithisak Sorm, la tête pensante de la machination dont elle a été victime dans son enfance. Mais après le fiasco d’une première tentative, Livia découvre qu'un ancien sniper de la marine, Dox, veut lui aussi régler le compte de Sorm.>Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
bagus35
  08 mai 2020
Merci à NetGalley et à Amazon Publishing France de m'avoir permis la lecture de ce bon polar.
Livia Lone ,inspectrice spécialisée dans les crimes sexuelles est contactée pour se rendre en Thaïlande et retrouver Sorm ,l'homme qui serait le pivot d'un vaste trafic d'êtres humains mais aussi celui qui serait responsable de la mort de sa soeur des années auparavant.Elle va retrouver ses tortionnaires mais aussi croiser Dox ,un ancien marine à qui elle va devoir faire confiance pour acculer l'insaisissable Sorm.
Commenter  J’apprécie          270
Sharon
  14 novembre 2020
Le pire de ce roman ? La fin. Non, je ne vous la dévoilerai pas, je vous parlerai simplement des notes, chapitre par chapitre, qui expliquent que oui, certaines technologies existent bien, qu'elles sont même exploitées quasiment sans soucis, que les trafics dénoncés dans le livre rapportent énormément, et qu'une « théorie du complot » n'en est pas une (avec preuves à l'appui). Ces notes sont plus dures à encaisser, finalement, que l'intrigue elle-même.
Et pourtant, l'intrigue est rude. C'est un tome 2, et je me dis que j'aurai dû lire le 1 avant pour mieux comprendre ce qu'avait traversé Livia Lone, l'enquêtrice. Je n'ai pas pu m'empêcher de faire le rapprochement entre son nom et le fait de « vivre seule » (live alone, approximativement). Livia est seule, oui, elle agit seule, monte ses opérations quasiment seule, parce qu'elle sait bien que les moyens légaux ne sont pas vraiment adaptés à ce qu'elle souhaite faire. Pourtant, elle est approchée par un homme, B.D. Little, membre d'une unité gouvernementale luttant contre les trafics d'êtres humains (ceux qui pensent qu'ils se sont arrêtés avec la fin de l'esclavage se trompent lourdement, ou sont très naïfs, au choix). Elle est assez méfiante envers lui, ce qui est logique compte tenu de ce qu'elle a vécu et de ce qu'elle voit dans son travail. Néanmoins, elle va saisir l'occasion – d'achever ce qu'elle a commencé, en Thaïlande.
Un chapitre sur deux lui est consacré. L'autre partie est dédiée à Dox, un personnage en lien avec des organisations gouvernementales tout ce qu'il y a de plus légales. Il m'a paru immédiatement sympathique, ce Dox, parce qu'il n'hésite pas à aller contre sa mission initiale – il préfère protéger plutôt que servir. Il est toujours aux aguets, ce qui lui permet de garder la vie sauve. Il a aussi des talents certains de comédiens, qu'il utilise à bon escient. Oui, j'ai préféré les chapitres avec Dox, parce que ceux avec Livia sont sanglants, violents et, même si ce qui lui est arrivé, à elle et à sa soeur, est affreux, j'ai beaucoup de mal avec ces scènes. Peu importe que les « victimes » aient commis des atrocités dans leur vie, et soient toujours prêtes à en commettre : j'ai la faiblesse de préférer toujours la justice à la vengeance – l'un des personnages n'attendait d'ailleurs que cela, de recevoir une mort rapide. Rien n'est d'ailleurs réellement résolu, et tant qu'il y aura des personnes prêtes à s'enrichir, et d'autres prêtes à satisfaire tous leurs désirs, rien ne sera réellement fini.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
HQL
  20 mai 2020
J'allais vous dire que je ne connaissais pas du tout Barry Eisler, mais après avoir fureté dans sa bibliographie, je réalise que non seulement il a déjà écrit un paquet de romans mais qu'en plus, j'en avais déjà mis un dans ma liste d'achats ! Je vais donc vous dire que je n'avais lu Barry Eisler. Si la plupart de ses titres précédents étaient sortis chez Belfond, c'est chez Amazon Publishing (maison d'édition du groupe Amazon, créée en 2009) que sortent désormais ses nouveaux titres, avec la particularité d'un prix d'achat broché modéré (dix euros), un prix de e-book encore plus abordable (deux euros) et la possibilité pour les abonnés Amazon Prime d'emprunter ce titre gratuitement dans leur bibliothèque numérique.
Vous auriez raison de vous dire : bon c'est bien beau tout ça, mais ça nous dit pas si le livre vaut le coup ! Et bien il vaut sacrément le coup. Pour résumer l'histoire : Livia Lone est flic à Seattle a un vécu terrible puisqu'elle est née en Thaïlande mais a été vendue par ses parents avec sa soeur à des trafiquants d'êtres humains qui l'ont emmenée aux États-Unis. Pendant le trajet en bateau, elles sont violées à de nombreuses reprises par des policiers corrompus. Arrivées aux États-Unis, elles sont séparées et se retrouvent de nouveau esclaves sexuelles. Aujourd'hui Livia elle en a gros sur la patate, et dans un précédent bouquin que j'aurais peut-être dû lire avant (Livia Lone) elle part en Thaïlande et se débarrasse d'une partie des enfoirés qui ont causé la mort de sa soeur et fait de sa vie un enfer.
Aussi quand elle est approchée par un agent fédéral qui monte une task force sur le trafic d'êtres humains et lui propose une mission de six mois en Thaïlande, ça ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd. Elle part quelques jours avant le début de sa mission dans le but secret de finir le ménage, et son enquête empreinte de vengeance la mène rapidement sur la piste de Sorm, un ancien responsable Khmer Rouge manifestement encore utilisé et protégé par quelques services de renseignements, à la tête du trafic.
Sur place elle va découvrir qu'elle n'est pas la seule à vouloir sa peau et elle devra faire équipe malgré elle avec Dox, un sniper et tueur à gage qui bosse pour la CIA. Croyez-moi, ça ne va être simple pour ces deux-là de mettre la main sur Sorm qui est en cavale, protégé par une flopée de gardes du corps et manifestement aidé dans sa cavale par un service de renseignement.
Il y a tout ce que j'aime dans ce genre de roman : c'est bien écrit, c'est crédible, c'est recherché et sacrément documenté (on voit que l'auteur a bossé un temps à la CIA), il y a des scènes d'action en veux-tu en voilà et les personnages sont attachants avec leurs forces et leurs failles. J'ai dévoré ce livre, je le recommande chaudement si vous cherchez un bon bouquin policier ces temps-ci. Pour ma part, j'ai très envie d'emprunter le premier titre de cette saga pour le plaisir de retrouver Livia Stone entrain de zigouiller des enfoirés, tout comme la suite de ce livre (All the Devils) qui a déjà paru en anglais en septembre dernier.
Lien : http://www.hql.fr/les-corps-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
nathf
  24 juin 2020
Seattle - L'inspectrice Livia Lone, spécialiste des crimes sexuels, est contactée par une unité d'élite gouvernementale pour démanteler un réseau de trafic d'êtres humains.
Elle se rend alors en Thaïlande où sévissent les dirigeants, mais n'y va pas que pour le travail.......
"Les corps se vendent la nuit" se penche sur un sujet sensible plus courant qu'il n'y paraît, le trafic d'enfants.
Avec une écriture sans concession, Barry Eisler dénonce les enlèvements et les magouilles des trafiquants mais aussi de gens haut placés prêts à tout pour assouvir leurs penchants.
Inutile de vous dire que ce roman est dur, mais l'auteur a eu l'intelligence d'édulcorer certains passages en ne donnant pas de détails scabreux.
Par contre, en ce qui concerne les scènes d'action, accrochez-vous, Livia ne fait pas dans la dentelle......et pourtant, on comprend facilement ses actes.
L'auteur semble s'être beaucoup documenté notamment sur certaines technologies sans que ça soit rébarbatif.
Si vous aimez les récits puissants, l'action avec malgré tout une légère touche d'humour, ce roman est pour vous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Astazie
  12 juillet 2020
Après avoir lu Livia Lone.
J'avais très envie de connaître la suite de l'histoire.
On retrouve Livia Lone, elle est devenue flic à Seattle. Un agent Little BD va lui proposer une mission de six mois en Thaïlande, démanteler un trafic d'enfants , ses démons se réveillent.
Livia Lone vient de ce pays. Ses parents l'ont vendue avec sa soeur. Sur le bateau qui les emmènent ailleurs, elles ont été violées par des flics corrompus. Ceux-là, elle espèrent bien les retrouver un jour et les tuer.
Avant de donner sa réponse, elle part seule dans ce pays et retrouvent ses tortionnaires. Elle n'est pas la seule à les chercher.
Elle rencontrera un homme Dox, un ancien marine,avec qui elle devra faire équipe, malgré elle pour mener sa tâche comme elle l'entend. Elle va très vite être sur la piste de Sorm, un ancien responsable Kmer rouge, qui continue ses actions de vols d'enfants et plus, tout en étant protégé par quelques services de renseignement.
le trafic d'enfants est malheureusement encore bien actuel. l'auteur a su l'évoquer. Les chapitres dédiés à Livia sont difficiles, ils traitent de violence. Que ne ferait-on pas pour l'argent ?
La fin du livre engendre des questions, doit-on donner libre court à sa vengeance ? Livia est en paix, mais à quel prix ?
Lien : https://livresdunjourblog.wo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
AstazieAstazie   03 juin 2020
Avant même de devenir flic , elle savait qu'on s'exposait beaucoup plus en ouvrant la bouche qu'en écoutant ce que les autres avaient à dire.
Commenter  J’apprécie          20

autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Notre sélection Polar et thriller Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2083 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre