AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2847204717
Éditeur : Gaïa (04/02/2015)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 5 notes)
Résumé :
Dans la tranquille ville suédoise de Malmö, un riche homme d'affaires est assassiné à la hache. Son ex-femme est éplorée, et les flics à pied d'œuvre. Monica Gren et Hjalmar filent le parfait amour, pourtant des lettres anonymes viennent rappeler à ce dernier les années 70, lorsqu'il était le guitariste des Why Men. Et lorsque Malmö devenait la plaque tournante de toutes les nouvelles drogues du moment. Tu te souviens, Hjalle, la mamie du kiosque ?
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Sharon
  26 février 2017
Mon problème est simple, au moment où je rédige cet avis : je me souviens davantage des éléments négatifs que des éléments positifs. Je cherche d'ailleurs les éléments positifs, si ce n'est une peinture désespérante de la société suédoise, de sa jeunesse qui, dépourvu de repère, voulant être cool, part à la dérive et sombre dans la drogue. Ont-ils un espoir de s'en sortir ? Non : en dépit des cures de désintoxication, c'est la mort qui est au bout du chemin, à plus ou moins brève échéance. Est également pointé du doigt ce que d'aucun juge comme le laxisme de pays étrangers et l'incapacité de la police à mettre fin au trafic de drogue. Les personnages voyagent beaucoup pour leur enquête, ce qui leur montre d'autres aspects du trafic de drogue, de la misère humaine.
Maintenant, le négatif : la fin du roman est trop abrupte, comme si l'auteur avait voulu moraliser son intrigue in extremis.
Puis, les lettres qui sont envoyées à l'enquêteur... Je comprends leur utilité pour l'intrigue, relier le présent au passé d'Hjalmar, mais je comprends mal leur utilité pour la construction de la personnalité de l'épistolier. La "spontanéité" de ses actes cadrent mal avec ses lettres fleuves, remplies de références musicales.
Ensuite, j'ai trouvé lassant tout ce qui avait trait au couple Monica/Hjalmar. Je n'ai rien contre les quinquagénaires qui refont leur vie, je n'aime guère suivre leurs amours comme celles de deux ados, et découvrir la jalousie de Monica, qui n'a pas vraiment sa place dans une enquête. Hjalmar a un passé, trois enfants, deux beaux enfants, quinze ans de vie commune avec son ex, et Monica "se prend la tête" parce qu'il a revu son ex pour protéger leurs enfants - pas très professionnel, surtout quand des vies sont en jeu. Elle est également prête à faire une scène au moindre retard - un comble pour la conjointe d'un policier.
Casal Ventoso, ou une vision noire de la société suédoise, un peu parasité par l'histoire d'amour des deux personnages principaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (1)
Actualitte   17 février 2015
Plus qu'une enquête épineuse, en tension et en rebondissements, c'est plutôt un polar social et assez noir qui rend compte avec effroi et lucidité des ravages de la drogue au cœur d'une société moderne, en apparence tranquille mais confrontée, malgré tout, au malaise d'une jeunesse désenchantée et fragile, sans repères, dont la quête de liberté se transforme vite en dépendance accrue et destructrice aux stupéfiants en tous genres.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
SharonSharon   25 février 2017
- Je déplore la violence, ce fléau de la société moderne. La violence aveugle, oui, je la déplore.
- Aveugle ? Qu'est-ce qu'il y a d'aveugle, là-dedans ? Ça n'a rien d'aveugle, il a bien choisi ses victimes, si c'est lui qui l'a fait. Je parlerai plutôt de violence lucide, moi.
Commenter  J’apprécie          00
SharonSharon   25 février 2017
Ce genre de logements et de couloirs sont de véritables incitations au meurtre, pensa-t-il. Le simple fait de les avoir construits est un crime.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : suicideVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1753 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre