AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Marc de Gouvenain (Traducteur)Lena Grumbach (Traducteur)
EAN : 9782020851565
554 pages
Éditeur : Seuil (02/03/2006)
3.64/5   22 notes
Résumé :
Connaissez-vous les trolls ? Génie des forêts nordiques, Skord est un troll qui désire passionnément rencontrer les humains. Au fil de ses incarnations successives, il devient brigand, médecin, prisonnier ou alchimiste. Le voici lancé dans la plus dangereuse, la plus drôle et la plus touchante des aventures, depuis le haut Moyen-Âge jusqu'au XIXe siècle.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
sl972
  20 mars 2018
Si je devais résumer ce livre, voici ce que je dirais : Skord, un troll très curieux des humains, part à leur rencontre pour mieux les connaître et décide de vivre à leurs côtés, en traversant les siècles et en observant un monde qui se transforme. Clair et concis, mais cela ne laisse pas imaginer l'ampleur de ce roman.
Skord est un troll. Ce n'est pas un humain, il ne connaît rien des humains et n'a pas du tout le même mode de vie. Autant dire que les débuts sont difficiles. Heureusement que les deux enfants qu'il rencontre ne manquent pas de patience et sont plutôt tolérants…
Au fil de ses aventures, notre troll finit par s'intégrer au monde des hommes tout en gardant ses distances. Il faut dire qu'il n'a pas la même espérance de vie que nous, ce qui le contraint à régulièrement tout abandonner derrière lui pour ne pas éveiller les suspicions de son entourage.
On peut classer ce roman dans les littératures de l'imaginaire mais je trouve cela plutôt réducteur. Certes, les trolls sont des créatures fantastiques mais ici, ce n'est qu'un prétexte. Skord nous offre un point de vue extérieur sur les réalités de la vie des hommes, et elles ne sont guère reluisantes : errance, pauvreté, violence, rêves désespérés, ignorance, foi déraisonnée… le constat n'est pas vraiment glorieux pour l'espèce humaine.
La lecture de ce pavé m'a pris du temps, beaucoup de temps. L'auteur a un style faussement simple et un vocabulaire très élaboré – j'ai dû sortir un dictionnaire deux ou trois fois pour y chercher quelques termes plutôt obscurs. Mais la plume est belle et les réflexions qu'elle nous offre méritent qu'on s'y attarde.
Cette lecture est vraiment intéressante mais aussi longue et complexe. Chaque partie est plus ou moins indépendante : il y a un fil conducteur général mais ce sont des aventures avec un début et une fin clairement définie. Sans oublier le titre un peu mystérieux qui ne s'explique pas tout de suite…
En résumé : un livre peu connu en France mais qui vaut la peine d'être lu, même si ce n'est pas toujours facile et qu'il ne faut pas se décourager.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Tmor
  19 juin 2020
Voici un curieux roman de fantasy qui ne ressemble pas à grand-chose que je connaisse dans le genre, en sachant que ma connaissance en ce domaine est limitée. le rythme est lent, posé et aucune grande intrigue ne vient traverser la narration. On suit juste à travers les âges le parcours de Skord, un troll qui va à la rencontre des humains, s'intègre, puis vit plusieurs vies. Voyage au bout de la nuit version troll ? Peut-être bien, il est - au fil de ses différentes incarnations - brigand, médecin, prisonnier, alchimiste... Chaque épisode se relie plus ou moins au précédent, mais cela ne trouble jamais on suit ce fil, l'histoire avec un grand H évolue à la fin on parle même de bateaux qui vont sous l'eau ! La différence est traitée de manière très intéressante. le besoin d'assimilation, coûte que coûte. La cruauté humaine est détaillée à merveille tout comme sa condition. Malraux version troll ? Cela en fait des références ! C'est très bien écrit. Les descriptions de la nature généreuse et luxuriante sont omniprésentes et très maîtrisées. En refermant le livre on se demande si on ne croise pas un troll sans le savoir...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
lokipg
  15 octobre 2017
Skord croisera un jour la route des humains et, curieux comme le troll qu'il est, il ne les quittera plus. Sa soif d'apprendre guidera ses pas à travers l'Europe mais la forêt de Skule agissant comme un véritable pôle magnétique de son existence, il y reviendra sans cesse, entre deux étapes de son voyage. Au travers des siècles, c'est également l'histoire de la Suède et de sa société que le lecteur découvre.
Bien difficile pour moi de savoir quoi penser de ce roman. La vie de Skord est longue et pleines de péripéties variées. Elle alterne des moments qui m'ont réellement passionnés avec des longueurs qui ont bien faillies me perdre.
L'enfance de Skord m'a subjugué. Presque un animal, il lui faudra apprendre tout des hommes et de leur drôle de mode de vie. La religion, notamment, l'intriguera tout particulièrement, lui qui vit en dehors de tout système moral. le récit prend souvent une tournure mélancolique et on s'attache aux personnages secondaires, comme les orphelins, le vieux prêtre ou l'ancien chef des bandits.
Mais lors du grand tiers central du récit, j'avoue avoir peiné pour ne pas décrocher tant la lecture m'a paru fastidieuse. Skord commençait réellement à m'ennuyer, et je ne voyais pas où l'auteur souhaitait m'emmener. Tout le passage sur l'alchimie, notamment, était très pénible.
Heureusement, la magie revient lors de la dernière partie, avec l'arrivée d'un nouveau personnage qui éclairera la vie de Skord sous un jour nouveau, et me sortira de ma torpeur par la même occasion. Une fin magnifique clôturera ce récit atypique.
Bref, je ressors de cette lecture avec une impression mitigée. de beaux moments de lectures qui alternent avec d'autres d'un ennui profond, c'est peut-être ça la définition de la vie d'un troll ?
Lien : http://lenainloki2.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Philemont
  28 janvier 2013
Skord est un troll. Il vit dans une forêt scandinave sauvage, celle de Skule. La gourmandise l'amène un jour à approcher les humains. Il entame alors parmi eux une traversée des siècles, du Moyen-Age au XIXème siècle…
Les brigands de la forêt de Skule est un roman pour le moins original dans le paysage traditionnel de la Fantasy. D'une part son auteur est suédoise et, de plus, une figure éminente de la littérature scandinave (elle est membre de l'Académie suédoise des Arts et des Lettres de 1978 à 1989). D'autre part une toute petite partie du bestiaire de la Fantasy est utilisée ici, celle-ci ne servant guère qu'à mettre en avant le héros, Skord l'esprit de la forêt.
Le sujet du roman de Kerstin EKMAN se trouve en effet au-delà des poncifs de la Fantasy. Elle utilise certes l'un d'entre eux, mais c'est parce qu'il est l'une des figures traditionnelles des contes et légendes scandinaves, et qu'il sert ici de témoin vivant d'une bonne part de l'histoire de l'humanité.
Et sous la plume de Kerstin EKMAN cette histoire n'est pas reluisante. Saleté, pauvreté, meurtres, viols, douleurs, bêtise, refus de l'autre, destructions, sont quelques unes des caractéristiques du genre humain. Tout le roman ne fait que le montrer, la tristesse, ou au mieux la mélancolie, étant permanente pour Skord, dès lors qu'il vit aux côtés des hommes. C'est aussi pour cela qu'il revient régulièrement dans la forêt de Skule qui l'a vu naître ; là c'est comme un retour à la lumière, et à la nature tant malmenée par ceux qu'il côtoie presque malgré lui.
Tout cela est servi par une écriture de grande qualité et très poétique. Elle est au service d'interrogations existentielles et philosophiques de l'auteur à travers son personnage qui ne peuvent que faire réfléchir le lecteur. Celui-ci ne trouvera pas forcément de réponse à ses questions, mais il aura eu au moins le plaisir de lire une prose qui lui laissera comme une douce amertume au fond du coeur.
Finalement, s'il y avait une seule chose à reprocher au roman c'est peut-être sa structure. Divisé en sept parties, soit autant d'époques de la vie de Skord, celles-ci semblent bien souvent indépendantes les unes des autres, et laissent le lecteur se perdre en conjectures sur ce qui a pu se passer entre chacune d'entre elles. Il n'y a guère que les première et dernière parties qui sont reliées entre elles, comme si l'auteur voulait signifier que la boucle était bouclée, et sa démonstration achevée.
Quoi qu'on en dise, elle l'a fait de la plus belle des manières qui soit.
Lien : http://philemont.over-blog.n..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
unpeudeau
  26 août 2011
c'est vraiment un bouquin pas joli à regarder...
... je ne l'aurais certainement jamais acheté si il ne revenait pas sans cesse sous mes yeux quand, de moteur de recherche en moteur de recherche, je cherchais à me (re)procurer "Crime au Bord de l'Eau" du même auteur - alors en désespoir de cause (ce livre étant momentanément en rupture de stock) j'ai acheté "les brigands de la forêt de Skule" - franchement je ne l'ai pas regretté bien que ce soit un livre totalement différent - fresque historique et fantaisie agrémentées de descriptions amoureuses de la nature. le personnage principal, Skrord est un troll, ce dont personne ne semble s'apercevoir et vit très très longtemps et il parcours toute l'Europe (c'est vrai qu'il a le temps pour lui) - po;ur le reste rien de bien anormal.
C'est vraiment à regret qu'on quitte ce livre
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
GabySenseiGabySensei   21 mai 2012
Les âmes étaient comme les insectes au-dessus du marécage par les nuits d'été. Si elles trouvaient un corps en lequel se loger, elles l'éclairaient de l'intérieur comme les chiffons dans une lanterne en corne. La nuit, les âmes des morts voletaient au-dessus des marécages et des terres écobuées.
Commenter  J’apprécie          60
lokipglokipg   13 octobre 2017
Oui, comme un oiseau, comme une feuille, une chandelle, une flûte et une gorgée d'eau crie, tremble, brille, joue et coule un jour mais le lendemain a le cou tordu, s'est fanée, s'est éteinte, est cassée ou s'est asséchée, ainsi en fut-t-il de celui qui avait vécu.
Commenter  J’apprécie          50
ElletseElletse   04 mars 2014
- Dans la montagne, il y a une grotte, et dans la grotte se trouve un loup. Dans le loup il y a un chevreau, dans le chevreau une touffe d'herbe, et sur la touffe d'herbe une tourterelle couve un oeuf, et dans cet oeuf se trouve mon coeur.
- [...] C'est bien de cacher son coeur. Il reste frais ainsi.
Commenter  J’apprécie          30
TagrawlaTagrawla   14 avril 2013
"Quelle est cette existence qui nous laisse naître encore et encore à l'innocence ? Et qui nous rend responsables encore et encore, d'une responsabilité que nous ne savons pas assumer."
Commenter  J’apprécie          50

Video de Kerstin Ekman (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Kerstin Ekman
Alice Ekman : "La rivalité Chine-Etats-Unis se décline dans un grand nombre de domaines, y... .L'invité des Matins de France Culture.Comprendre le monde c'est déjà le transformer(07h40 - 08h00 - 1 Mars 2018)Retrouvez l'intégralité de l'émission sur: https://www.franceculture.fr/emissions/linvite-des-matins/xi-jinping-president-a-vie-faut-il-avoir-peur-du-nouvel-empereur
Dans la catégorie : Littérature suédoiseVoir plus
>Littérature des langues germaniques. Allemand>Autres littératures germaniques>Littérature suédoise (182)
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1814 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre