AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782957612307
80 pages
Éditeur : Sublimaire (01/01/2021)
4/5   7 notes
Résumé :
"Quête d’absolu / de liberté, de puissance, de mystique – folies juvéniles, nées du feu intarissable, éternel d’un poète aux abois. Les hautes solitudes, les hauts désirs, les hautes sensations / toutes les bassesses de l’insoutenable extase, les égarements vifs d’une âme en pleine divagation – tous les vertiges de la faim, de la soif / les souffrances inouïes, les maudits bonheurs, les satanées ambitions ! / Hallucinations, forces, rages et ardentes paix – arroganc... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
amghost
  02 mars 2021
Cosmos d'Ahmed Elalfy est un recueil assez déconcertant, et je dois dire que sa lecture a été assez mitigée pour ma part.
Tout d'abord la forme :
- le recueil est divisé en sept parties « clair-obscur », « ascension », « pesanteur », « monade », « fugue », « chaos », « exil » (dans l'ordre).
- Les mots s'enfilent les uns après les autres , au fil de la pensée, à la manière « d'un Jack Kerouac de la poésie », c'est un peu comme cela que je le definirais. Cette impression est par ailleurs accentuée dans la dernière partie « exil » ou certains mots sont barrés intentionnellement, comme si au moment d'écrire, l'auteur changeait d'idée au fur et à mesure de l'écriture.
- le vocabulaire est recherché et parfois je serai tenté de dire que l'auteur utilise des néologismes.
- Il appuie en italique les tournures ou mots des textes qu'il souhaite mettre en valeur dans chacun des textes.
- Pas de ponctuation ou presque (le point « . » et la virgule « , » sont quasi-inexistants), l'auteur utilise les tirets avec parcimonie pour couper les phrases si tant est qu'on puisse y déceler une phrase d'un point de vue grammatical. Donc, pour les amateurs de poésie classique, néoclassique, de vers, de rimes, ce recueil ne sera pas vraiment votre tasse de thé.
- La mise en page est différente pour chaque partie et choisie délibérément. Par exemple, pour « chaos », on peut y découvrir des calligrammes (que j'ai beacoup aimé).
Dans l'ensemble, tout cela mène le lecteur à sortir des sentiers battus de la poésie et de sa zone de confort. Certains apprécieront, d'autres pas et après tout, c'est un peu ce qui fait la valeur de ce livre.
Ensuite le fond :
Ce recueil me laisse perplexe par bien des aspects. J'avoue que l'auteur a une âme de poète. J'ai décelé chez lui, une grande envie de trouver une forme d'absolu, un maelstrom de sentiments qui va de la colère à l'incompréhension, la solitude, le sentiment d'être incompris, d'être un être à part qui a un énorme besoin de reconnaissance. Sa compréhension du monde qui nous entoure est égocentrée et individuelle, parfois âpre et avec justesse, parfois mystique et quasi-religieuse. Ce recueil est comme vous le comprendrez en le lisant, auto-biographique dans beaucoup de passages.
L'auteur souhaite aussi réveiller quelque part les poètes contemporains et être le chef de file d'une meute qui ouvrirait les yeux aux lecteurs communs. C'est beaucoup d'ambition (que je salue au passage), d'orgueil et d'arrogance quelque part, qui me laisse ici un goût amer. Malheureusement, écrivant moi-même un peu de poésie (avec humilité, je ne me considère pas comme poète, mais plutôt comme un auteur de poésie), je me suis senti exclus de cette « wataha » (en polonais, il s'agit d'une meute de loups). Ma poésie est plus classique et je pense que l'auteur la détesterait assurément.
Pour moi, la poesie a de multiples facettes et il existe différents chemins jusqu'à un absolu que l'on peut parfois toucher du bout de la plume, cependant somme toute, inatteignable.
La poésie ne doit pas mettre en opposition une élite illuminée et le peuple commun des lecteurs. Elle doit se partager comme une tradition ancienne, orale, presque musicale, mythique et universelle. Il s'agit d'un art qui se perd et je rejoins l'auteur ici (je mets au défi de me citer un poète français mondialement connu au XXIème siècle). L'éducation dégoute les jeunes lecteurs de ce genre littéraire, les maisons d'édition sont de plus en plus réticentes à éditer des recueils de poésie (je le dis avec tristesse, cependant cela est mon analyse et c'est une réalité.)
Pour conclure, je vous invite à lire de la poésie et à vous faire votre propre idée de Cosmos d'Ahmed Elalfy. Moi, je l'ai lu et même si je ne l'ai pas entièrement apprécié, je suis heureux de savoir encore la poésie vivante, foisonnante et dévoilant mille nouvelles inspirations, mille nouveaux visages aujourd'hui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Lectricedemots
  08 février 2021
Tout d'abord merci à l'auteur pour l'envoi de son recueil, qui ma concrètement sortie de ma zone de confort.
C'est un vrai changement pour moi ,j'ai découvert un bel univers poétique, il à une plume magnifique, une belle mise en page, une écriture visuelle avec des poèmes en calligramme.
J'ai appréciée les thèmes abordés malgré qu'ils soient assez sombres, mais tellement bien écrit. Livre le en une après midi.
En bref ce recueil est une belle découverte .
Commenter  J’apprécie          60
Marjorie98
  10 février 2021
Aujourd'hui nous nous retrouvons avec le recueil « Cosmos » d'Ahmed Elalfy.
Le résumé
« Quête d'absolu / de liberté, de puissance, de mystique - folies juvéniles, nées du feu intarissable, éternel d'un poète aux abois. Les hautes solitudes, les hauts désirs, les hautes sensations / toutes les bassesses de l'insoutenable extase, les égarements vifs d'une âme en pleine divagation - tous les vertiges de la faim, de la soif / les souffrances inouïes, les maudits bonheurs, les satanées ambitions ! / Hallucinations, forces, rages et ardentes paix - arrogances ! / poésie. »
Avis
Le recueil étant court, la chronique le sera également afin de ne pas trop en dévoiler. le recueil est divisé en plusieurs parties, de « Clair obscur » à « Exil » en passant par « Ascension », « Pesanteur », « Monade », « Fugue », « Chaos ». Chaque partie est courte et intéressante. J'ai aimé les enchaîner et les découvrir au fil des mots.
La mise en page des poèmes est particulière. J'ai apprécié découvrir au fil des pages la présentation qui évoluait. Les calligrammes m'ont rappelé Guillaume Apollinaire. C'est un peu comme un art à double face, un côté dessin, un côté poétique et j'aime beaucoup ce mélange, cette originalité.
Le recueil « Cosmos » est très original. Il attire et retient notre attention. La plume de l'auteur est poétique. C'était très agréable à lire (à regarder aussi du coup). Je vous recommande ce petit recueil. En plus, avec le code « Marjo20 », vous avez 20% de réduction sur le site « sublimaire.fr » jusqu'au 28 février !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
diamelee
  05 avril 2021
Un recueil qui demande à sortir des sentiers battus. Ainsi ai-je pensé. J'ai été si surprise que j'ai pris contact avec l'auteur. Ce que je ne fais jamais avant que j'écrive ma chronique. Mais, pas d'erreur, il s'agit bien de la publication. Mais, la messe n'est pas dite. Loin de là. Il s'agit de l'inspiration du moment. Aussi sûrement que ces mots qui dansent sous vos yeux.
Chanter la vie, le monde, le force. Entre prose et poême. C'est un genre unique. Parler de ses démons intérieurs, de ses souffrances dans un style propre à soi. C'est ainsi qu'écrit l'auteur. Il écrit comme il pense. Comme les mots lui viennent à l'esprit. Pas de gomme. Pas de rimes forcées, embrassées ou croisées. Que des mots. Sur la vie. Sur le monde. Sur la nature. Sur l'homme. Les mots sont forts. Durs. Profonds. Les mots sont le reflet du vécu.
J'avoue avoir été un peu déroutée par la présentation. le tout est de voir le fonds. de comprendre la forme. Certains poèmes pourraient se lire comme des nouvelles. D'autres, comme une pensée impitoyable qui agresse le papier sur lequel elle se pose. C'est une lecture atypique. Mais riche. Mais forte. Une lecture sur une possible damnation d'une écriture kafkaïenne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Nonolecture
  17 mars 2021
J'ai d'abord eu du mal à appréhender ce recueil constitué en 7 parties.
En effet, dans la première "Clair Obsur", les poèmes ont une forme que je n'avais jamais vue auparavant et j'ai eu du mal à les comprendre.
J'ai également eu du mal avec les poèmes de la partie "Fugue" que j'ai trouvé longs.
Pourtant, l'auteur a une plume bien à lui que j'ai su apprécier. J'ai d'ailleurs beaucoup aimé la partie nommée "Pesanteur", les poèmes sont courts et efficaces, et j'ai aimé l'énergie dans les mots.
Je tiens aussi à remarquer l'originalité de ce recueil. Les formes de poèmes sont variées, on en trouve pour tous les goûts, et c'est ce qui fait l'originalité de ce recueil. J'ai d'ailleurs été surprise de découvrir des poèmes où certains mots étaient barrés dans la dernière partie "Exil" et cela a attiré ma curiosité. Une belle découverte !
Commenter  J’apprécie          10


autres livres classés : absoluVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura




Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
963 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre