AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782081290235
91 pages
Flammarion (06/11/2013)
4.07/5   51 notes
Résumé :
"A quoi bon écrire ? La vie est un cage de mots vides". Edward le hamster
Que lire après Journal d'Edward, hamster nihiliste (1990-1990)Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
4,07

sur 51 notes
5
4 avis
4
6 avis
3
3 avis
2
0 avis
1
0 avis
Quoi de plus vaine qu'une existence passée dans une cage (petite qui plus est !) avec pour toute occupation (et préoccupation !) que de remplir son estomac, courir dans une roue et dormir ? Si certains s'en contentent, ce n'est pas le cas d'Edward, hamster de son état et philosophe à ses heures, qui désespère de trouver un sens à son existence… C'est donc dans un journal intime qu'Edward a choisi d'exposer ses réflexions personnelles sur la vie, dans tout ce qu'elle a d'absurde, d'incompréhensible et de solitaire…



Attention, ne vous fiez pas au petit format carré tout mignon, ni aux illustrations pleines de rondeurs qui accompagnent le texte, « le journal d'Edward », à l'inverse du « Journal d'un chat assassin », n'a rien d'un livre pour enfant (en même temps, la couverture avec un hamster s'allumant une cigarette met la puce à l'oreille…) ! Edward est un rongeur neurasthénique et touché par le spleen, qui met la patte sur l'absurdité de sa (de notre ?) vie. Derrière son humour empli de cynisme, ce court texte, joliment accompagné par des illustrations en noir et blanc (spleen encore et toujours…) donne à réfléchir non pas sur l'existence des hamsters (quoique…) mais bel et bien sur la nôtre. Un petit album original et percutant !
Commenter  J’apprécie          320
« Roue – Graines – Eau. N'y a-t-il donc rien d'autre ? »

Edward le hamster est un philosophe. Il écrit son journal et ne cesse de s'interroger : « A quoi bon écrire ? La vie est une cage de mots vides. » Edward est un rebelle, il refuse de tenir le rôle de jouet auquel ses propriétaires le confine : « Leur but est de venir à bout de ma volonté, de me réduire à néant. Ils peuvent bien me priver de ma liberté, ils n'auront jamais mon âme. » C'est beau, non ? On dirait du Florent Pagny. Edward va donc entrer en résistance. Dans un premier temps, il décide de ne plus faire de roue : « Réflexions sur une roue : Ça tourne. Ça ne sert à rien. Ça grince. Je n'en ferai plus. » Puis il se lance dans une grève de la faim mais ne tient que cinq minutes avant de remettre le nez dans ses graines.

Un jour on lui amène un congénère, Lou. Edward pense enfin avoir trouvé un interlocuteur avec lequel il va pouvoir disserter mais il doit se rendre à l'évidence, Lou est totalement abruti : « J'ai tenté de l'entraîner dans un débat sur la nature de notre captivité, la vacuité de l'existence et notre irrationnelle envie de vivre. Il a émis un rot, ri et déféqué dans le bac à foin. Il est soit fêlé, soit profondément stupide. Je suis anéanti. » Lou passe son temps à faire de la roue et à s'empiffrer. Heureusement, une indigestion va rapidement le rayer de la carte. On le remplace par la jolie Camilla. Une femelle un brin intello qui va lui faire tourner la tête et lui redonner le moral. le 25 octobre, Edward note dans son journal : « Ai fait l'amour. » On pense alors qu'un gentil happy end se profile. Las, le destin va frapper et laisser notre hamster désemparé et désespéré...

Attention, malgré les apparences, cet ouvrage ne relève pas de la littérature jeunesse. A l'origine le journal d'Edward était une série radiophonique réalisée pour la BBC. Un truc bien barré comme les anglais savent faire. Miriam Elia a tiré de la série cet étrange livre illustré par son frère. Tous deux se sont inspirés d'un hamster mélancolique acheté par leurs parents quand ils étaient enfants. Miriam s'est glissée dans la peau de l'animal (enfin dans sa tête surtout) pour rédiger son journal intime. Edward est aussi lucide que neurasthénique mais comment ne pas l'être quand votre quotidien n'est fait que de banalité et d'ennui, quand votre environnement se résume à une cage, une roue et une mangeoire. Il y a là une évidente et effrayante parabole sur la condition humaine.

Un petit livre ovni, drôle mais pas que, qui laisse en bouche une impression douce-amère et, l'air de rien, pousse à la réflexion. En tout cas plus jamais je ne regarderai les hamsters de la même façon.


Lien : http://litterature-a-blog.bl..
Commenter  J’apprécie          240
C'est un petit livre qui se lit d'une traite (même si vous n'avez pas beaucoup de temps, allez-y : perso j'y ai passé vingt minutes). C'est le journal d'un hamster qui a des réflexions assez philosophiques je dois dire. Pendant ces quelques pages, j'ai réfléchi sur la liberté, l'existence, etc. Je suis passée du rire aux larmes en l'espace de peu de temps et maintenant, je ne vois plus mon hamster de la même façon...
Commenter  J’apprécie          130
Je me suis de suite posée la question : mais qu'est-ce qu'un hamster nihiliste ? Ce fût le début de mes surprises !
Alors qu'à cela ne tienne, il fallait lire ce livre à tout prix. Franchement, un titre comme celui-ci, il ne peut que vous faire envie ? Découvrir un truc aussi incongru !

Je dois vous avouer que je suis autant surprise à la fin de la lecture qu'au début. Perplexe, je crois que c'est le mot.

Edward est un hamster philosophe incompris qui s'est retrouvé dans une cage. Dès lors il décide de tenir un journal relatant ce qu'il vit et ses réflexions, sur le monde qui l'entoure et sur son existence. Que peut-on espérer de la vie quand on est un hamster qui n'a pour distraction qu'une roue dans une cage ? Que peut-il arriver quand d'autres hamsters débarquent dans notre univers ? Edward vous dévoile tout … Enfin, il l'a fait le temps qu'il a pu, puisque la vie d'un hamster est somme toute assez brève.

A travers ce livre, ce petit ouvrage, on perçoit clairement une critique de notre société, de notre monde et de notre mode de vie. Une belle façon de dénoncer tout cela. C'est subtile, ludique et tellement drôle.
Alors qu'à cela ne tienne, il fallait lire ce livre à tout prix. Franchement, un titre comme celui-ci, il ne peut que vous faire envie ? Découvrir un truc aussi incongru !

Je dois vous avouer que je suis autant surprise à la fin de la lecture qu'au début. Perplexe, je crois que c'est le mot.

Edward est un hamster philosophe incompris qui s'est retrouvé dans une cage. Dès lors il décide de tenir un journal relatant ce qu'il vit et ses réflexions, sur le monde qui l'entoure et sur son existence. Que peut-on espérer de la vie quand on est un hamster qui n'a pour distraction qu'une roue dans une cage ? Que peut-il arriver quand d'autres hamsters débarquent dans notre univers ? Edward vous dévoile tout … Enfin, il l'a fait le temps qu'il a pu, puisque la vie d'un hamster est somme toute assez brève.

A travers ce livre, ce petit ouvrage, on perçoit clairement une critique de notre société, de notre monde et de notre mode de vie. Une belle façon de dénoncer tout cela. C'est subtile, ludique et tellement drôle.
Lien : http://chickon.fr/2014/02/16..
Commenter  J’apprécie          80
La préface du "Journal d'Edward, hamster nihiliste" joue sur la véracité du document via le récit de sa découverte par le professeur M. E. Rongeurstein, spécialiste en linguistique et en philosophie des hamsters à l'université du Mousachusetts. le ton est donné.
En regard des illustrations blanches sur fond noir, Edward livre jour après jour ses réflexions sur la vie, la captivité, l'amour, mais aussi les graines et la roue.
Indigné par la cruauté de ses maîtres, il fait différentes grèves (roue, faim) avant de rencontrer des compagnons avec lesquels il pourra ENFIN échanger. Ou pas.
Ce minuscule livre, très vite lu, est plus qu'une simple blague. Sous couvert d'humour (noir), les thèmes sont intelligemment abordés et font écho tant au "Contrat social" de Rousseau "L'homme est né libre et partout il est dans les fers" qu'à la très actuelle cause animale.
Commenter  J’apprécie          82

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
MERCREDI 14 MAI
réflexions sur une roue :
Ça tourne.
Ça ne sert à rien.
Ça grince.
Je n'en ferai plus.

VENDREDI 16 MAI
Ai fait de la roue. Ai mangé des graines. Ai bu de l'eau.

SAMEDI 17 MAI
Aujourd'hui, j'ai d'abord bu mon eau, puis j'ai mangé les graines.

SAMEDI 1 JUIN
roue - graines - eau
roue - graines - eau
N'y a t-il donc rien d'autre ?!

Il est temps que je réagisse. Que je lutte pour mes propres droits, et pour tous ceux qui subissent le joug de la tyrannie : il faut que je me révolte contre les mains cruelles de ces brutes qui ont tout pouvoir sur moi.
Sachez que dorénavant, je n'absorberai plus ni nourriture ni eau jusqu'à être libre... où mort.
Commenter  J’apprécie          24
Vendredi 26 septembre
Il dit qu'il s'appelle Loup, bien que ce ne soit pas un loup.

C'est un hamster.

J'ai tenté de l'entraîner dans un débat sur la nature de notre captivité, la vacuité de l'existence et notre irrationnelle envie de vivre.

Il a émis un rot, ri et déféqué dans le bac à foin.

Il est soit fêlé, soit profondément stupide.

Je suis anéanti. (p. 58)
Commenter  J’apprécie          20
JEUDI 8 MAI
le vétérinaire est venu aujourd'hui. Il m'a touché. Apparemment, je suis une femme.

VENDREDI 9 MAI
suis pas une femme. j'ai vérifié.
Commenter  J’apprécie          40
Ils peuvent bien me priver de ma liberté, ils n'auront jamais mon âme.
Commenter  J’apprécie          80
Si vous acceptez de consacrer un moment à la lecture de ce journal aussi passionné que personnel, vous prendrez conscience d'une chose : Edward n'est pas seulement un hamster, c'est un état d'esprit.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : humourVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (102) Voir plus



Quiz Voir plus

Compléter les titres

Orgueil et ..., de Jane Austen ?

Modestie
Vantardise
Innocence
Préjugé

10 questions
19974 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..