AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782366080032
256 pages
Books Editions (02/04/2012)
2.67/5   9 notes
Résumé :
Si vous vous demandez ce qu'il advint d'August Strindberg après sa mort, vous trouverez la réponse dans l'une des quarante-sept saynètes qui composent ce recueil. On y croise le dramaturge assis devant une bière, seul, à la cafétéria d'un Ikea de la banlieue de Reykjavik, au milieu des badauds venus s'empiffrer de boulettes de viande suédoises et de confiture d'airelles. Le titre de la nouvelle ? "Inferno", bien sûr. Puisque Strindberg craignait l'enfer plus que tou... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
blandine5674
  13 septembre 2021
47 historiettes ou fonds de tiroirs. Je préfère donner ce mot que nouvelles à cause de plusieurs où la chute n'est pas évidente. Certaines sont pourtant très bonnes. On retrouve les mêmes ingrédients que dans les livres de cet auteur islandais : solitude, nature, enfance, fantastique, peinture, musique, livres, nostalgie. le tout avec une belle écriture où tendresse et métaphores m'ont fait craquer.
Commenter  J’apprécie          253
5Arabella
  04 septembre 2016
Il s'agit d'un livre composé de nouvelles très courtes, quelques pages, ce qui fait une cinquantaines de textes, pour un volume d'à peine un peu plus de 200 pages. Donc il est impossible de les détailler toutes.
Ce qu'il y a de commun entre les textes, c'est une écriture et une ambiance, les deux étant liées. Il y a une sorte de tristesse, solitude et angoisse dans la plupart des textes. Des peurs plus ou moins justifiées. Des personnages pas bien dans leur tête. Des relations entre les gens pas simples. Certains textes flirtent avec le fantastique et ses peurs. Ce que je trouve le plus réussi dans le livre, est la capacité de l'auteur à créer une ambiance. Une ambiance un peu crépusculaire, de l'heure entre chien et loup, plutôt automnale ou hivernale. J'ai été moins convaincue par les chutes de certaines nouvelles, trop évidentes, en particulier celles qui se rapprochent du fantastique. Au point qu'après un quart du livre, je restais un peu sur ma faim. Mais en fin de compte, une sorte de magie s'est mise à opérer, j'ai aimé certains des textes, et j'ai été prise petit à petit par la musique nostalgique de l'auteur. Un ouvrage au charme fragile, parfois un peu trop tenu, mais en même temps réel.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          62
lilicrapota
  05 janvier 2020
J'ai emprunté ce livre, séduite, 1- par le titre, 2- par le fait que ce soit un auteur scandinave (enfin,islandais...), 3-qu'il ait été récompensé par un prix (du conseil nordique, 2011)
Le moins que l'on puisse dire est que je n'ai pas été séduite, puisque j'ai cessé ma lecture p.45, après la lecture de 8 nouvelles. le style n'est pas désagréable bien qu'un peu daté, mais je n'ai rien trouvé d'intéressant dans ces nouvelles et surtout pas les chutes (puisqu'il n'y en a pas). Choses du quotidien, très bien, mais pas de symbolisme ou de poésie, des personnages assez fades, on dirait dans la gestion des personnages une pâle copie de Murakami sauf que ça s'arrête là où ça devrait commencer. Bref, je n'ai pas accroché!
Commenter  J’apprécie          10
MlleLit
  04 mai 2012
Un recueil de nouvelles autour d'apparentes quotidiennetés où l'on voit surgir avec étonnement quelques pointes d'étrange savamment distillées. A découvrir sans tarder !
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
blandine5674blandine5674   09 septembre 2021
Grand-mère alla d’abord du côté des choux verts, où elle prit quelques poignées de feuilles et les mit dans son seau. Puis ce fut le tour des rutabagas, et là elle mit genou à terre. Elle ne paraissait pas se soucier de sa robe à fleurs, qui était comme un prolongement du jardin, le potager étant lui-même devenu un jardin de roses.
Commenter  J’apprécie          120
PlumesdArbresPlumesdArbres   02 janvier 2022
L'ombre bleutée de la bâtisse nous enveloppa quand je me garai et nous descendîmes de voiture. Nous entrâmes par les portes à tambour. Maintenant qu'elles sont toutes automatisées, les portes à tambour n'ont plus rien de drôle : même Chaplin serait incapable d'en tirer un gag. Il y avait du monde à l'intérieur. Les gens affluaient vers l'escalator où ils se se laissaient hisser, le nez en l'air. Il était impossible de déterminer ce qu'il y avait dans leur regard, l'espérance d'un avenir radieux grâce au design suédois ou bien le vide, sans espoir.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
blandine5674blandine5674   09 septembre 2021
Je pense que les téléphones portables devraient être interdits en forêt. Ce n’est pas compatible. Les voix de la forêt se taisent dès que la sonnerie retentit.
Commenter  J’apprécie          130
blandine5674blandine5674   11 septembre 2021
Je crois bien avoir plus regardé son corsage que son visage. Comme on dit : si ses seins avaient eu des yeux, nous nous serions regardé dans le blanc des yeux.
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Gyrdir Eliasson (13) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Gyrdir Eliasson
Julien Delorme présente la Rentrée de La Peuplade.
autres livres classés : étrangeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Etes-vous incollable sur la littérature scandinave ?

Qui est l'auteur du roman "Bruits du cœur" ?

Herbjørg Wassmo
Jens Christian Grondhal
Sofi Oksanen
Jostein Gaarder

15 questions
132 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature scandinaveCréer un quiz sur ce livre