AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 978B00CJ057B6
Balland (26/04/2013)
4/5   5 notes
Résumé :
Acteur adulé autant que détesté, réalisateur reconnu pour son talent artistique et ses choix audacieux, Clint Eastwood est l'un des derniers géants encore vivants du cinéma américain - et du cinéma tout court.

Dans Clint Eastwood, un rebelle américain, l'auteur de best-sellers Marc Eliot raconte la vie passionnante, souvent tumultueuse, d'Eastwood et son incroyable parcours. Acteur médiocre et dernier des géants. Dirty Harry et amateur de jazz. Auteur... >Voir plus
Que lire après Clint EastwoodVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Il y a quelques semaines, j'ai participé à la Masse Critique organisée par Babelio, et j'ai eu la chance d'être retenue pour lire et chroniquer le livre " Clint Eastwood : Un rebel américain " de Marc Eliot.
Je tenais donc tout d'abord à remercier Masse Critique, Babelio et les éditions Balland de m'avoir permis de participer à cette masse critique.

J'ai découvert Clint Eastwood il y a quelques années, en allant voir Gran Torino au cinéma. Je n'avais encore jamais vraiment vu de film de Clint Eastwood, j'avais 16 ans et ce n'était pas forcément le genre d'acteur ou de films qui m'interessait à l'époque, mais le synopsis m'avait plus et je m'étais donc laissée tenter. Et ce film m'a tellement impressionnée que depuis, je suis allée voir tous les films avec ou réalisé par Clint, ayant adoré son jeu d'acteur dans Gran Torino. C'est pourquoi, quand j'ai vu dans la liste des livres proposés à la Masse Critique sa biographie, j'ai sauté sur l'occasion d'en connaitre un peu plus sur cet acteur dont je ne savais pas grand chose et que j'apprécie beaucoup.

Le livre, écrit par Marc Eliot, s'ouvre sur une série de citations à propos de Clint Eastwood, suivies de la préface de et de l'introduction. La biographie est découpée en 3 parties distinctes : de vagabond à acteur, D'acteur à auteur et D'auteur aux Oscars.

Dans la première partie, on découvre rapidement l'enfance de Clint, ses nombreux déménagements dûs au travail de son père et les débuts difficiles et chaotiques de sa carrière. En effet, ayant démarrée celle ci dans la série western Rawhide, et ayant enchainé avec la trilogie western de Sergio Leone " Pour une poignée de dollars " " Et pour quelques dollars de plus " et " Le Bon, La Brute et le Truand ", Clint s'est vu coller l'image d'acteur de Western Spaguetti à la peau, ce qui l'handicapa beaucoup au début de sa carrière, l'empêchant d'accéder à d'autres rôles. Les réalisateurs ne le pensait pas capable de sortir de son rôle d'Homme sans nom. Rien ne laissait présager qu'il deviendrait l'une des plus grandes stars Hollywoodiennes à ce moment là. On en apprend également plus sur sa vie privée, et notamment son mariage avec sa première femme Maggie Johnson, à laquelle il restera marié de nombreuses années malgré ses nombreuses infidélités et ses enfants adultérins.

Dans la deuxième partie, les deux éléments importants sont l'introduction de Clint dans la politique, qui à 56 ans devient le maire de Carmel, la ville dans laquelle il habite depuis des années, et la dégradation de sa relation avec Sondra Locke, avec qui il a une relation extraconjugale depuis plusieurs années et dont il était fou amoureux au début. Clint fut élu maire à la grande majorité, et ralenti donc un peu sa carrière d'acteur pour prendre ses responsabilités. Ce qui ne l'empêcha pas de connaitre plusieurs gros succès à cette période et de devenir l'une des plus grandes stars Hollywoodienne, malgré les critiques qui n'était la plupart du temps pas tendre avec lui. C'est d'ailleurs dans cette deuxième partie que Clint réalise son rêve pour la première fois : réaliser un film. En effet, depuis le début, passer derrière la caméra a été son but ultime, but qu'il atteindra après 17 ans de carrière, les producteurs ne lui faisant jamais assez confiance avant pour le laisser réaliser, préférant l'avoir devant la caméra que derrière. Mais grâce à sa gloire récente, il acquiert enfin assez de renommée pour réaliser son premier film. Malheureusement, celui-ci ne fit pas un succès. Au même moment, Clint rompt avec Sondra Locke après 14 ans de relations, mais celle-ci le prend mal et décide de ne pas se laisser faire, démarrant une lutte juridique de six ans avec son ancien amant.

Dans la troisième partie, le procès est relaté de manière très précise, Sondra Locke réclamant à Clint une pension alimentaire de 70 millions de dollars !!
C'est également dans cette partie que Clint reçoit enfin ses premiers oscars pour le film " Impitoyables " et son talent est enfin reconnu par la critique. A presque 70 ans, sa carrière prend un nouveau tournant, et c'est également à ce moment là qu'il se marie pour la deuxième fois, épousant, Dina Ruiz, une journaliste qu'il a rencontré quelque années auparavant lors d'une interview. A 70 ans passés, Clint est au sommet de sa gloire, il mène la vie d'un homme bien plus jeune, et sa vie sentimentale est enfin stable. de plus, c'est dans cette troisième partie qu'il réalise plusieurs de ses plus gros succès " Impitoyable ", Million Dollar Baby " ou encore " Gran Torino ". Clint prouve donc que malgré des débuts difficiles, il a finalement réussi à avoir la carrière et la reconnaissance qu'il voulait depuis le début.

Plus généralement, dans cette biographie, on découvre un homme sûr de lui, déterminé, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et obtient toujours ce qu'il veut. On constate d'ailleurs qu'il licencie ou pousse à partir des gens sur la plupart de ses films, pour en prendre les rênes et les réaliser comme bon lui semble. Il impose souvent ses décisions, et grâce à Malpaso, la maison de production qu'il a créée des années auparavant, obtient souvent gain de cause, ayant de cette façon toujours son mot à dire. Malgré un nombre assez importants de " flops ", effacés par de grands succès, Clint Eastwood parvient à devenir une légende du cinéma Hollywoodien qui encore aujourd'hui est une valeur sure du cinéma.

Au niveau de la biographie en elle même, elle se lit facilement, le seul reproche que j'aurais à lui faire serait peut-être son côté très " dense ". On a une foule d'informations et de noms dans chaque chapitres, et j'ai parfois été un peu perdue et eu du mal à tout assimiler d'un coup. Néanmoins, je pense qu'elle peut être lue par n'importe qui, qu'on soit fan de Clint Eastwood ou simplement curieux, la façon dont cette biographie est écrite est susceptible de pouvoir intêrésser tout le monde. J'ai également aimé suivre l'évolution de l'industrie du cinéma, qui évolue considérablement au fil de la carrière de Clint.

En conclusion, j'ai beaucoup aimé découvrir la vie de Clint Eastwood, et je remercie encore Babelio et les éditions Balland de m'avoir permis de lire ce livre !

Commenter  J’apprécie          30
Cette biographie est l'oeuvre d'un américain, Marc Eliot, également auteur de best-sellers et historien du cinéma (il a notamment écrit des biographies notamment sur Steve Mac Queen et Walt Disney).

Dans ce gros livre de près de 500 pages (il faut dire que l'homme a une vie et une carrière bien remplie), Eliot nous aconte la vie passionnante et le parcours hors du commun de cet acteur réalisateur qui joue un rôle important à Hollywood depuis plus de 50 ans maintenant.

Clint Eastwood n'a pas voulu participer à l'ouvrage, du coup, cette biographie échappe à l'hagiographie souvent présente dans les bio US, et Marc Eliot nous dit ainsi tout de l'homme, de ses imenses qualités, mais aussi de ses erreurs et de ses défauts. Décryptant les relations complexes entre la vie personnelle d'Eastwood, ses convictions et son métier, l'auteur retrace l'itinéraire de ce gamin introverti et peu ambitieux, playboy vaguement marginal au début des années 50, puis ce rebelleaméricain au cours des années 1960-1970 et enfin, rangé au rang de star du panthéon cinématographique aujourd'hui.

Cette biographie est divisée en trois parties : "De vagabond à l'acteur", "D'acteur à auteur" et "De l'auteur aux Oscars", et si la première, qui s'interesse à des films que j'ai peu vus ( beaucoup de western, loin d'être mon genre de prédilection), les deux autres m'ont vraiment passionné.

Il faut dire que le livre n'élude notamment pas l'aspect homme d'affaires d'Eastwood, l'argent nerf de la guerre pour que Clint puisse réaliser les projets qui lui tiennent tant à coeur.

Marc Eliot montre également le versant politique (républicain assumé, mais défenseur des modestes gens) et bien entendu, et c'est la grosse partie de l'ouvrage, le réalisateur audacieux et talentueux, prêt à défendre becs et ongles ses projets auxquels il tient plus que tout.

Si Eliot écorne un peu le mythe, la légende Eastwood, un des plus grands cinéastes américains qui soient, reste totalement intacte à la fin de ces passionnantes pages à conseiller autant aux aficionados qu' à ceux qui le sont moins pour comprendre cette fameuse légende.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          170
Dans le cadre de l'opération Masse Critique sur le site Babelio, j'ai reçu, et ce également en partenariat avec la maison d'édition Balland, le livre Clint Eastwood, un rebelle américain de Marc Eliot.

Il faut savoir que Clint Eastwood est un acteur/réalisateur que j'apprécie, c'est une personne mystérieuse dont j'ai eu envie de percer les secrets. Qu'on l'aime ou pas, il faut quand même reconnaître que c'est un acteur/réalisateur plus que reconnu dans ses professions.

Cette biographie est divisée en trois parties : "De vagabond à l'acteur", "D'acteur à auteur" et "De l'auteur aux Oscars". La filmographie complète (jusque 2012) de Clint Eastwood est également disponible à la fin du livre. Pour ma part, j'ai trouvé les deux dernières parties plus intéressantes que la première (et même plus particulièrement la partie "De l'auteur aux Oscars"). J'avais surtout envie d'en savoir plus sur la réalisation de ces derniers films (tels que Million Dollar Baby, Gran Torino, etc…) et sur ce point, je suis ravie. La première partie se centre quasi exclusivement sur les westerns où Clint s'est illustré, et à la fin de ce chapitre, j'étais un peu dégôutée du western en général :/ !

Cette biographie est trufée d'anecdotes, concernant autant la vie privée que la vie professionnelle d'Eastwood ! La biographie nous en apprend plus sur les parents d'Eastwood et sa situation familiale en générale…c'est un aspect sympathique, car on peut enfin situer d'où vient cette légende du cinéma et surtout comment il en est arrivé là.

Par ailleurs, j'ai quand même eu difficile à arriver au bout du livre…Je pense que c'est du au fait que c'est une longue biographie (en même temps, Clint a déjà 83 ans, y'a de quoi raconter, je suis d'accord). Je crois que j'aurai davantage apprécié ma lecture si l'auteur s'était focalisé sur certains films, sur certains moments de la vie d'Eastwood…Là, je me suis noyée dans toutes les informations fournies par l'auteur et je trouve ça un peu dommage.

En tout cas, ce qui est sûr, c'est que je conseille cet ouvrage à tous les amateurs de cinéma, on apprend des tonnes de choses, sur les tournages, la façon dont les managers gèrent leurs stars, etc… Ce côté là est vraiment passionnant. On cite également de nombreuses autres stars de l'époque, et c'est vraiment intéressant ! On en ressort donc avec des infos plein la tête, et je ne suis pas déçue de l'avoir lu.
Lien : http://bykimysmile.wordpress..
Commenter  J’apprécie          10
Acteur, réalisateur, producteur, Clint Eastwood, figure indépendante du cinéma hollywoodien, héritier des classiques et vedette du box-office est avant tout mis en lumière dans cet ouvrage comme un personnage dont les caractères se déplient de film en film. Au cours des années 60, ses interprétations dans les westerns de Sergio Leone renouvellent le genre et se consacrent star européenne. Avec le rôle de l'Inspecteur Harry, son personnage s'inscrit dans le contexte de l'Amérique des années 70 qui doute d'elle-même et de sa police. La critique ne voit en ce justicier au dessus des lois qu'un flic fasciste. Mais au fil de la série, les décalages constants et l'humour noir vont déglinguer le prototype aux antipodes de cette interprétation. Dans les westerns qu'il réalise dans les années 80 (Bronco Billy, Pale Rider), il accentue le caractère mystique de son personnage, fantôme d'un cinéma disparu, venu le faire revivre à l'écran. Un artiste complet qui, mieux que quiconque, a compris les codes d'Hollywood pour s'en jouer autant que pour s'en défier. Un mythe !
Commenter  J’apprécie          00
Un rebelle et un séducteur typiquement américain.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
A la question : « Pourquoi racontez-vous cette histoire-là ?, Clint Eastwood balance la même réponse depuis toujours : « comme l’alpiniste à qui on demande pourquoi il va escalader cette montagne, je réponds : « Parce qu’elle est là.
Commenter  J’apprécie          60
Il n’y a qu’une seule façon d’être heureux en mariage. Dés que je saurai laquelle, je me remarierai.
Commenter  J’apprécie          50
On ne pourrait en aucun cas qualifier Clint de libéral. Mais il n’a jamais été non plus dans le prosélytisme républicain absolu. « Indépendance pragmatique », telle est la meilleure façon de décrire ses idées politiques.
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : cinéastesVoir plus


Lecteurs (14) Voir plus



Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1773 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre

{* *}