AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2234079926
Éditeur : Stock (11/05/2016)

Note moyenne : 3/5 (sur 6 notes)
Résumé :
« Y a eu une réunion avec l’équipe du film. Dans la salle, tous les petits étaient avec soit leur daron, soit leur daronne. J’étais le seul tout seul. On nous a tout expliqué. C’était le deuxième film du réalisateur. Abdellatif Kechiche, il s’appelait. Moi, je devais jouer Krimo, un petit rebeu qui vit dans une cité avec sa mère. C’était le rôle principal. Ça donnait grave envie. Ça allait durer de juillet à août, du coup on pourrait pas partir en vacances. Et comme... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Bazart
  22 décembre 2016

Contrairement à ses partenaires féminines, comme Sara Forestier ou Sabrina Ouazanni, Osman Elkharraz, rôle principal de L'Esquive en 2004, n'a pas bénéficié de la même notoriété et n'aura pas réussi à se faire un nom au cinéma. Faché avec le réalisateur du film, 'Abdelattif Kechiche il est notamment écarté de la promo du film et va vite tomber dans la délinquance et les embrouilles. Dans ce livre confession il nous dévoile tout de cette carrière de comète et nous confirme que derrière les strass et les paillettes, le monde du cinéma est bien plus sombre et moins solidaire que ce qu'on croit...
Confessions d'un acteur déchu : de l'Esquive à la rue. est un portrait touchant d'un jeune homme né du mauvais coté qui n'aura pas eu les soutiens familiaux et amicaux qu'il fallait pour monter dans le cinéma.. qui nous explique comment le monde du 7ème art l'a totalement oublié et qu'il a passé pas mal de temps à domir dans la rue ou dans des caves bien glauques. "
Du coup son témoignage sent parfois un peu trop le réglement de compte et la rancune- aucun comédien qu'il a croisé n'est vraiment épargné, même si on peut comprendre le ressentiment qu'Osman a son livre manque un peu d'objectivité et de remise en question pour convaincre totalement.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
vedla77
  05 mars 2017
Les Confessions d'un acteur déchu est un livre passionnant qui accroche le lecteur dès les premières pages. On poursuit sa lecture avec le même intérêt du début à la fin. La jeunesse d'Osman se déroule en banlieue parisienne. le jeune homme a un jour la possibilité de participer à un casting et il sera retenu pour le 1er rôle masculin de "L'esquive" d'A Kechiche. Mais ce n'est pas un livre sur le cinéma. le tournage, la sortie du film, tout cela prend quelques chapitres mais on découvre que la vie d'Osman est bien la même avant et après le tournage. le sujet principal du livre, c'est la difficulté de s'en sortir pour un jeune qui a perdu son père et sa mère. La force de caractère d'Osman lui fait refuser les situations où il risque d'être redevable des parents des autres, des amis ou même des femmes: il recherche et accepte par exemple les coups de pouce pour se loger, mais refuse de "profiter" des situations, se remet toujours en question, ne renonce jamais à trouver une vie qui lui corresponde. Dans ce contexte, l'épisode cinématographique sonne comme une expérience dans laquelle deux mondes ne se rencontrent pas. D'un côté, le jeune homme qui, on l'a dit, refuse les compromissions. de l'autre, un monde artistique marqué par la superficialité. Seule l'oeuvre compte (le film), aux dépens des humains dont elle a besoin pour exister. On voit très clairement comment Kechiche, qui avait connaissance de la situation du jeune homme quand il est pris pour le film, ne fera absolument rien pour lui ensuite. Osman choisi pour le rôle de Krimo, c'est avant tout un visage. Un visage émouvant, aux traits réguliers, à l'expression profonde. le réalisateur a choisi ce visage pour son personnage principal et pour lui ça veut dire beaucoup: par le film, ce visage devient un visage de cinéma, éternel, immortel. Mais la personne qui est derrière, avec son histoire, ne compte finalement pas. le réalisateur est persuadé d'avoir offert à l'acteur débutant une grande chance. Il est entré dans le cinéma. Mais dans ce monde bizarre au fond il sera tout seul. Au moment de la promo du film, on le voit traverser les plateaux télé, les cocktails, sans qu'aucune communication réelle ait vraiment lieu. Jeune de banlieue tu es né, jeune de banlieue tu resteras. Quand Osman a l'idée d'écrire un scénario de film à partir de son histoire, une fois encore on retrouve ces discours mensongers: il ne faut jamais se décourager, si on veut on peut, etc. En réalité personne n'a de temps pour les autres. Décourager les autres est tabou, leur servir à quelque chose est secondaire. Dans le rêve éveillé du chacun pour soi, les nuits d'hiver paraissent sombres et glaciales. le livre se termine sur une prière et en effet, magré toutes ses expériences, les choses les plus fortes que possède Osman c'est sa foi et son coeur: des choses que ni le cinéma, ni la télé, ni le monde de l'édition ne lui auront jamais données. Il s'est fait tout seul et c'est là sa fierté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
tristantristan
  10 août 2018
Ecrit en "parler banlieue" avec ce que cela implique de synthétisation de la pensée et de raccourcis ce texte tombe de plus dans le piège du pathos et est une vraie déception (simple opinion).
Quoiqu'il en soit le monde se divise en deux: il y a ceux qui cassent la baraque comme Grace Kelly ou Alain Delon et il y a les autres...
Dans les autres, il y a aussi ceux qui sont vus par plus de 11 millions de spectateurs et dont on ne sait même pas le nom. Ce 'est pas qu'une question de chance, il y a des acteurs qui "n'impriment" pas.
Commenter  J’apprécie          50
Kaki7
  21 septembre 2017
Un lire émouvant et un récit dont on ne sort pas indemne...
J'ai acheté le livre d'osman apres son passage sur France 2.
Son histoire pousse à la réflexion et modifie notre jugement. La réalité n'est pas toujours celle que l'on croit !
Osman, jeune homme courageux, je te souhaite à l'avenir qui tu puisses enfin être heureux
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
tristantristantristantristan   10 août 2018
Voler en face à face, c'est cruel, mais si tu sais que la personne a deux cent mille dans son sac, ça enlève la cruauté.
Commenter  J’apprécie          60
Kaki7Kaki7   21 septembre 2017
Un lire émouvant et un récit dont on ne sort pas indemne...
J'ai acheté le livre d'osman apres son passage sur France 2.
Son histoire pousse à la réflexion et modifie notre jugement. La réalité n'est pas toujours celle que l'on croit !
Osman, jeune homme courageux, je te souhaite à l'avenir qui tu puisses enfin être heureux
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Osman Elkharraz (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Osman Elkharraz
Vivre dans la rue après la célébrité, le parcours d'Osman Elkharraz - Mille et une vies
autres livres classés : cinemaVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr




Quiz Voir plus

Livres et Films

Quel livre a inspiré le film "La piel que habito" de Pedro Almodovar ?

'Double peau'
'La mygale'
'La mue du serpent'
'Peau à peau'

10 questions
5150 lecteurs ont répondu
Thèmes : Cinéma et littérature , films , adaptation , littérature , cinemaCréer un quiz sur ce livre