AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur Journal d'un parfumeur (suivi d'un) Abrégé d'odeurs (7)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  

Ajouter une critique
JordanBaker
  10 septembre 2012
Journal d'un parfumeur, ou l'apaisement de la lecture qui vous emplit l'âme d'un souffle frais et serein. le livre est mince, se lit par morceaux choisis. Il se déguste plus qu'il ne se dévore, se laisse approcher, effleurer, délaisser, pour qu'on vienne ensuite mieux le retrouver, mieux l'ouvrir au hasard, et lire ou relire un jour de la vie de Jean-Claude Ellena. Ce qui m'apparaissait comme une futilité, une « norme de civilité » telle que peut la décrire Georges Vigarello, a pris une autre dimension à mes yeux.
le monde du parfum, que j'associais à l'artifice et au superficiel, se pare aussi maintenant de questionnements philosophiques, de jeux d'enquête, de poésie. Sans pour autant manquer de lucidité sur les besoins du marché ou le monstre économique que représente l'industrie du parfum, on sait pertinemment qu'entre les lignes de ce livre se cache une vocation, un homme au nez taillé pour un métier des plus atypiques qui sait faire partager ce qu'il vit.
Commenter  J’apprécie          80
fichetoux
  30 juillet 2012
Saturés d'adrénaline à force de lire des thrillers ?
Déconfits à force de tenter de comprendre de nébuleux essais ?

OK, un break s'impose

On lâche prise, on se détend, on se pose, on savoure, on respire…

Au détour de ce journal, on capte les réflexions de l'auteur sur son travail-ou son art- de parfumeur, ses anecdotes, ses visons du monde, ses souvenirs, son parcours,

Petit livre très court mais oh combien reposant et apaisant ; ballade gustative et olfactive, promenade nonchalante, le nez au vent

A lire…dans son jardin, entouré de nature, de paix et de douces fragrances, dans un bain chaud parfumé avec quelques bougies et un peu de musique, dans son lit avec diffusion d'huiles essentielles…

Fred-Fichetoux-Beg mode zen activé…en attendant de retrouver quelque part dans le brol le Parfum…je suis sur que je l'ai mais où nom di dju !
Commenter  J’apprécie          60
Mia
  20 octobre 2011
Jean-Claude Ellena est un nez. On lui doit de divines créations commercialisées par de grandes maisons de parfums. Son journal, tenu entre octobre 2009 et octobre 2010, répond à un souhait de faire davantage connaître les arcanes olfactives de ce métier entouré de mystère.

De son quotidien de parfumeur, Jean-Claude Ellena livre une réflexion sur le processus de création en général, de la nécessité de se remplir, de nourrir sa créativité, de laisser poser les oeuvres inachevées pour les juger plus tard avec le recul nécessaire...

Intéressant, bien écrit, quelquefois pédant, ce journal m'a tantôt captivée, tantôt agacée. L'accumulation de marques citées (et je ne fais pas référence au monde du parfum) aurait pu être expurgé d'un texte qui souvent d'ailleurs critique le système commercial et son marketing agressif.

Au travers de l'analyse de ses gestes (al)chimiques, par ailleurs intéressante, on sent une volonté de l'auteur d'intellectualiser son travail de création. Si la parfumerie est certes un art, tout comme la gastronomie peut l'être, le statut même d'artiste suppose à mes yeux un propos, une réflexion propre à faire avancer notre compréhension du monde. C'est sans doute la démarche tentée à l'écrit par Jean-Claude Ellena même si elle peine à convaincre, non pas sur la forme mais bel et bien sur le fond.

A l'image d'un parfum, ces notes de fond s'avèrent les plus tenaces.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Christelle83230
  14 décembre 2015
Non content d'être un talentueux créateur de parfum, Jean-Claude Ellena est également un auteur incroyable qui nous entraîne avec lui dans la découverte du beau, des sens....
Un vrai moment de jouissance poétique et sensible qui nous grise. Une démarche qui se veut sincère et authentique. C'est bien écrit et fascinant.
Commenter  J’apprécie          20
yaaba
  02 juin 2014
Jean-Claude Ellena est non seulement un créateur de parfums mais c'est aussi un esthète qui nous réconcilie avec le monde des sens.
La lecture de ce journal est un pur moment de plaisir, on s'enivre d'odeurs !
Commenter  J’apprécie          10
FredocheR
  07 mai 2017
Une écriture fluide et évocatrice qui provoque très clairement des évocations olfactives : il m'arrive pourtant très rarement de ressentir des émotions basées sur l'odorat. Une très belle découverte, et une envie de lire plus de cet auteur. J'ai ressenti un vrai plaisir et un vrai apaisement à lire ce livre, bien que mes penchants naturels me conduisent à privilégier habituellement la fiction, j'en suis la première étonnée.
Commenter  J’apprécie          00
PLUMAGILE
  26 mai 2014
Voilà un petit livre intéressant et instructif.

Une démarche originale d'un parfumeur pour narrer au jour le jour son travail. Un travail que l'on découvre hypercréatif et discret, avant que le produit soit médiatisé. Un lien fort avec la nature et les belles sensations qu'elle peut nous procurer.

La forme de journal donne de la chair à un texte qui, autrement, aurait semblé ne relever que d'opérations techniques.

J'ai bien aimé !
Lien : http://la-clef-des-mots-e.mo..
Commenter  J’apprécie          00
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Humour : les personnages d'Astérix et Obélix

Doyen du village il est la preuve vivante que la potion magique conserve! Malgré ses 93 ans, il court le jupon jusqu’à l’apparition de sa femme (dans La Zizanie) où il devient un mari fidèle et dévoué. Comment s’appelle-t-il ?

Agecanonix
Anciencanonix
Momicanonix
Malgrecanonix

11 questions
134 lecteurs ont répondu
Thèmes : humourCréer un quiz sur ce livre