AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Mia


Mia
  20 octobre 2011
Jean-Claude Ellena est un nez. On lui doit de divines créations commercialisées par de grandes maisons de parfums. Son journal, tenu entre octobre 2009 et octobre 2010, répond à un souhait de faire davantage connaître les arcanes olfactives de ce métier entouré de mystère.

De son quotidien de parfumeur, Jean-Claude Ellena livre une réflexion sur le processus de création en général, de la nécessité de se remplir, de nourrir sa créativité, de laisser poser les oeuvres inachevées pour les juger plus tard avec le recul nécessaire...

Intéressant, bien écrit, quelquefois pédant, ce journal m'a tantôt captivée, tantôt agacée. L'accumulation de marques citées (et je ne fais pas référence au monde du parfum) aurait pu être expurgé d'un texte qui souvent d'ailleurs critique le système commercial et son marketing agressif.

Au travers de l'analyse de ses gestes (al)chimiques, par ailleurs intéressante, on sent une volonté de l'auteur d'intellectualiser son travail de création. Si la parfumerie est certes un art, tout comme la gastronomie peut l'être, le statut même d'artiste suppose à mes yeux un propos, une réflexion propre à faire avancer notre compréhension du monde. C'est sans doute la démarche tentée à l'écrit par Jean-Claude Ellena même si elle peine à convaincre, non pas sur la forme mais bel et bien sur le fond.

A l'image d'un parfum, ces notes de fond s'avèrent les plus tenaces.
Commenter  J’apprécie          40



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (4)voir plus