AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2130575935
Éditeur : Presses Universitaires de France (26/08/2009)

Note moyenne : 3.71/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Les parfums répondent aux modes, sont le reflet d'une époque, la transcendent parfois. Ils sont aussi affaire de chimie, de marketing, de processus de fabrication et de commercialisation. Ils doivent respecter des normes de sécurité de plus en plus précises. Ils représentent un marché international de plusieurs milliards d'euros. Ils sont surtout affaire de création.
A partir d'une palette de matières odorantes, Jean-Claude Ellena raconte comment fonctionne l... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
Aline1102
  22 septembre 2012
Dans un ouvrage clair et concis, Jean-Claude Ellena, parfumeur de la maison Hermès, nous raconte son métier.

Il évoque les matières premières, le marketing, les moyens de protection contre la contre-façon, et tout ce qui caractérise le parfum au XXIe siècle.

Jean-Claude Ellena est né en 1947 à Grasse. Avec un tel lieu de naissance, il ne pouvait que devenir parfumeur.

C'est en 1968 qu'il rejoint l'école Givaudan de parfumerie, à Genève. Là, il commence un long apprentissage consistant à appréhender des milliers d'odeurs. Bonnes ou mauvaises, peu importe.

Après avoir réalisé de nombreux parfums, tous célèbres (First chez van Cleef et Arpels, L'Eau parfumée au Thé Vert chez Bulgari), Ellena rejoint la maison Hermès en 2004.

Ellena commence par nous parler des modes de fabrication des parfums et de leur évolution dans le temps. Les matières premières et les différentes techniques qui leur sont le mieux adaptées sont évoquées : enfleurage, extraction, head space... Ces chapitres consacrés aux ingrédients et techniques de la parfumerie sont aussi l'occasion, pour Ellena, de jouer avec les émotions de ceux qui le lisent : il connaît ses iques et n'hésite pas à les mentionner. L'Heure Bleue, le N°5, Mitsouko, Shalimar, Après l'Ondée, Arpège, Diorissimo, L'Eau Sauvage, et bien d'autres sont cités. Et il ne reste plus qu'à la mémoire olfactive, si bien louée dans cet ouvrage, de jouer le rôle qui est le sien : en tournant les pages de ce Parfum, on a presque la sensation de percevoir toutes ces fragrances dont Ellena parle si bien.

Le parfum pour Ellena, c'est aussi le miroir d'une époque. Empreinte des goûts et des modes de son temps, le parfum qui traverse les époques (on pense particulièrement à ceux de la maison Guerlain) nous donne un aperçu de ce que les élégantes de ces temps-là appréciaient. Comme le souligne Ellena :

" Je sens L'Air du Temps, First, N°5, Eau Sauvage, Shalimar, Opium, Terre d'Hermès, Angel, Eau des Merveilles, et je me promène dans les années 1947, 1976, 1921, 1966, 1925, 1977, 2006, 1992, 2004. le parfum a quelque chose de plus que la mode, quelque chose que la publicité ne sait pas faire : être porté, en traversant le temps. "

Loin de céder lui-même à la pression du marché et de la mode, Ellena s'en méfie et s'en tient éloigné. Pas question pour lui de composer ses parfums en fonction d'un public cible cerné par le département marketing d'une marque, cela nuirait à son sens de la création.

Du fait de la méfiance du parfumeur pour la publicité et les techniques de vente, les chapitres concernant le marketing est assez critique. Ellena souligne le nombre exponentiel de nouvelles créations (il cite le chiffre de 250 lancements en 2007 en France) et ne voit pas cela d'un bon oeil. A la lecture des critiques de Jean-Claude Ellena, on comprend que, saturé d'odeurs, sollicité de toutes parts, le consommateur ne sait plus où donner de la tête et finit par être déçu de ce qu'il trouve en parfumerie. Là, je ne peux que donner raison à Ellena : qui parvient encore à s'y retrouver parmi les différentes versions de Miss Dior Chérie (Dior) et de Very Irrésistible (Givenchy) ? Toutes ces variations portent le même nom et sont très proches au niveau de la fragrance... La maison Givenchy semble d'ailleurs devenir particulièrement douée en la matière puisque Ange ou Démon semble bien parti pour battre Very Irrésistible à plate couture : entre Ange ou Démon en eau de toilette, en eau de parfum, Ange ou Démon le Secret, le Secret absolu (ou je ne sais quoi d'autre), comment s'attacher à un produit ?

En lien avec cette course effrénée au lancement des nouveautés, Jean-Claude Ellena souligne l'importance du temps dans le processus de création des parfums. Il faut laisser aux professionnels le temps de créer des produits de qualité. Il faut laisser au consommateur le temps de tester ces produits, de se les approprier, de les apprécier. Ellena déplore la vitesse à laquelle certains parfums sont retirés des rayons de parfumerie, parce qu'ils ne satisfont pas les impératifs commerciaux de certaines marques. Comme il le dit si bien : " de nombreux parfums sont retirés des linéeaires avant d'être reconnus, ce qui témoigne d'un manque de respect pour les clients comme pour les auteurs de parfums. "

De là à louer les parfums dits " de niche " et leurs créateurs, il n'y a qu'un pas, que Jean-Claude Ellena franchit allègrement. Il nous parle d'Annick Goutal, de Serge Lutens, de Diptyque, de The Different Company, de L'Artisan Parfumeur... Toutes ces maisons refusent le marketing à outrance, la sur-production caractéristique de notre société. Les parfums que ces créateurs produisent sont des jus de qualité, qui se démarquent des modes par une personnalité très tranchée. Ellena en donne une définition intéressante : " N'utilisant pas ou peu de support publicitaire, les parfumeurs de niche mettent en avant le produit : le parfum. le parfum doit parler pour lui-même et revendiquer une forte identité, un parti pris olfactif. Un grand soin est apporté au nom. le nom, qui est le premier élément de sa communication, ne cherche pas à être consensuel, il est un appel à la curiosité. Les lieux d'achats sont pour la plupart des boutiques, lieux relativement ' fermés ' où les clients sont reçus par un personnel attentionné, formé, connaissant parfaitement le monde des parfums et l'histoire de chaque composition présentée. "

Je ne peux que donner raison à Ellena en ce qui concerne les noms des parfums de niche : ils sont, en effet, un appel à la curiosité, à la découverte. Ils donnent l'impression qu'en testant la fragrance, on va découvrir une vraie merveille. Qui pourrait résister à des noms tels que Mon Parfum Chéri par Camille, Rose Splendide, Mandragore Pourpre, Un Matin d'Orage, Les Nuits d'Hadrien (interprétation de L'Eau d'Hadrien, inspirée du roman de Marguerite Yourcenar, Mémoires d'Hadrien), Ce Soir ou Jamais, Eau du Ciel (tous des parfums de la maison Annick Goutal) ? Ou encore à de Profundis, Vitriol d'oeillet, Jeux de peau, Fourreau noir, Bas de soie, Filles en Aiguilles, Five O'Clock au Gingembre, Sarrasins, Louve, Rousse (créations de Serge Lutens) ?

La mondialisation touche également les parfums : tout le monde doit sentir la même chose parce qu'une odeur est à la mode et que c'est celle-là que les parfumeur doivent utiliser. Avez-cous remarqué combien de créations à base de bois de Oud sont sorties ces derniers temps ? Toutes les marques se sont lancées dans l'utilisation de ce produit. Et que font les gens qui n'apprécient pas cette odeur ? C'est ce genre de généralisation qui dérange Jean-Claude Ellena (et moi aussi !). le parfum doit rester un plaisir, non seulement pour celui qui le créé, mais aussi pour ceux qui le portent.

Le parfum par Jean-Claude Ellena est donc un petit livre très contrasté. L'auteur-parfumeur apprécie son métier et tente de nous en faire partager les bons moments. Mais cette passion qui l'anime ne l'aveugle pas, il connaît les dérives imposées à la profession par les impératifs du marché et il en parle ouvertement. Par contre, il ne conseille pas le lecteur et le laisse libre de faire ses propres choix de consommation. Et c'est normal quand on sait à quel point le parfum est lié à l'émotion et aux souvenirs de chacun d'entre nous...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
Elyria
  29 mai 2012
Ce livre cherche à traiter un peu tout les aspects du parfum, du moins c'est ainsi qu'il se vent. La réalité est un peu différente, en réalité, Jean-Claude Ellena, considère la parfumerie comme un art, on ne trouvera alors pas étonnant qu'il dénigre plus ou moins les aspects marketing. Comme beaucoup de Que sais-je, il ne s'agit donc pas seulement d'une présentation du thème "le parfum" mais aussi d'une dissertation engagée sur ce qu'il est. Il suffit d'être prévenu.
Après, Jean-Claude Ellena tout de même, parfumeur de la grande maison Hermès; s'il ne nous parle pas vraiment de marketing (ou du moins de façon très évasive), inutile de dire qu'il parle bien mieux de composition de parfums. Je pense avoir compris grâce à lui comment se fait un parfum plus ou moins. Plus ou moins car, là encore, sa façon de créer fait débat dans le milieu (viser la sensation et pas la tenue du parfum) et donc ce n'est "qu'un" avis. Il part aussi parfois dans des envolées lyriques qui n'ont pas franchement lieu d'être ici mais, si l'on a le temps et l'envie, peut-être peut-on se laisser porter un peu plus loin que ce que l'on voulait, peut-être peut-on se laisser entraîner un peu plus dans le rêve et la création... Ceci est le pari de Monsieur Ellena.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Julian_MorrowJulian_Morrow   15 mai 2019
Le plaisir est de nature égoïste, le luxe est le partage. La parfumerie, comme tous les métiers d'art, a pour objet de créer des produits dont la finalité est avant tout pour le plaisir des sens. Comme homme et compositeur de parfums, il me faut prendre du plaisir pour en donner à mon tour. Plaisir de surprendre, d'évoquer, de suggérer, de laisser deviner peu à peu. Le parfum est une histoire en odeurs, parfois une poésie du souvenir.

(p.61)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Jean-Claude Ellena (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Claude Ellena
Jean-Claude Ellena - La note verte .Jean-Claude Ellena vous présente son ouvrage "La note verte" aux éditions Sabine Wespieser. http://www.mollat.com/livres/jean-claude-ellena-note-verte-9782848051468.html Notes de Musique : "Parfum" by Jahzzar (http://betterwithmusic.com)
autres livres classés : ParfumsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (5 - essais )

Roland Barthes : "Fragments d'un discours **** "

amoureux
positiviste
philosophique

20 questions
407 lecteurs ont répondu
Thèmes : essai , essai de société , essai philosophique , essai documentCréer un quiz sur ce livre