AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de darkmoon


darkmoon
  17 juin 2013
Un navet à éviter. C'est long, incohérent, insipide, malsain avec de la violence gratuite sans intérêt.

1) Critique du livre :

"American Psycho" ou la transition de la conscience et de la maîtrise de soi vers l'inéluctabilité de la montée en puissance d'une folie sanguinaire et schizophrène... Considéré par certains comme un roman culte, un best-seller révolutionnaire en terme d'étalage d'une psychologie néfaste envers son prochain. Mais de ce séduisant concept ne découlera pas une histoire si crédible et honorable. American Psycho n'est à mon sens qu'un exercice de style fade et sans saveur, sans la moindre intensité, ingéniosité.

L'immersion dans le petit monde des golden boys de la bourse New-Yorkaise est douloureuse tant l'on détestera rapidement ses protagonistes. Hormis les humeurs et les atrocités de Patrick Bateman (un homme caché sous ses artifices et qui y perd son identité, une "victime de la société" totalement paumé dans son monde et qui n'est rien car il s'invente tout), l'on ne ressent dès lors que ressentiments et répulsion pour ces nouveaux riches détestables, ces gamins parachutés dans la sphère de l'argent, en voulant toujours plus que l'autre. Comparatif de cartes de visites, concours de la plus belle cravate, du plus bel appartement et j'en passe, concours de plus belles conquêtes féminines aussi. Bref, comment éprouver réellement des sensations lorsque l'univers dépeint est aussi repoussant qu'il peut l'être. L'on attend donc qu'une seule chose, que le psychopathe massacre tout le monde dans les cris et l'ignoble. Rien ne vient cependant, si ce n'est une horreur psychologique ou suggérée, qui ne fonctionne pas. Rectification : aucune horreur puisqu'on ne sursaute jamais, juste de la violence gratuite. On giflerait bien volontiers ce dernier à de maintes reprises.

Le final, complètement inerte et sans intérêt, sera la cerise passée sur un gâteau préalablement tout écrasé, sans saveurs. Oui, passé sur un personnage principal mal exploité. On nous mitraille de noms de restaurants chics, de couturiers célèbres, de buildings cotés tout du long. C'est simple, dans mon cas, je ne peux pas aimer American Psycho car je n'apprécie absolument rien dans ce que Bret Easton Ellis y dépeint.

2) Critique du film :

"American Psycho" a été réalisé en 2000 par Mary Harron. le résultat final, peu emballant regroupe un peu de bon et beaucoup de mauvais. Ce qu'il y a de remarquable dans ce film, c'est sa capacité à prendre de la distance par rapport à l'horreur des événements, livrant finalement une vision reculée et terriblement cynique d'un homme brillamment intégré socialement mais tueur en série pervers à ses heures perdues. L'humour est omniprésent et donne un charisme certain au personnage principal dont les actes morbides deviennent mis en scène presque auto parodiques, jouissant d'un formidable sens de la dérision. Un bon point donc et pas des moindres puisqu'il pose par la même occasion la question de la légitimité de la violence à l'écran, quant à savoir jusqu'où peut-elle être montrée avant d'être prise au sérieux. Pour le reste, il n'y a plus qu'à aller se coucher. Si l'ouverture laissait augurer une réalisation originale très froide et splendide, le reste tombe vite dans le sans-intérêt vulgaire jamais inventif, à la limite du téléfilm. le scénario ne retient à aucun moment l'attention dans la mesure où il ne parvient jamais à se sortir des sentiers battus. L'interprétation est minable, à commencer par Christian Bale totalement transparent (le seul à relever le niveau est Willem Dafoe n'apparaissant qu'à trois reprises !). Pas grand-chose à sauver, quelques séquences ridicules, le tout est assez prévisible, la bande-son s'avère affreusement niaise tandis que l'esthétique paraît très laide (merci la photographie sans relief et démodée !). Raté tout simplement.

A mon avis, American Psycho sera critiqué par deux types de personne : ceux qui l'ont vu et ceux qui l'ont lu. Peu importe, les deux catégories seront déçues. Les uns parce qu'il s'agit d'une trahison du livre et du personnage de Patrick Bateman, les autres parce que le scénario complètement passif, sans émotion, sans surprise, sans attente et sans frisson, n'a aucune cohérence.

On peut donc s'en passer des deux !
Commenter  J’apprécie          4114



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (35)voir plus