AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2723488268
Éditeur : Glénat (14/03/2012)

Note moyenne : 3/5 (sur 6 notes)
Résumé :
Anna Mercury est un agent du gouvernement qui voyage entre les réalités parallèles, pour faire en sorte que les armes de destruction massive qu'elle protège ne tombent pas dans de mauvaises mains. Angleterre, de nos jours, Anna-Louise Britton est un agent du gouvernement envoyée en mission dans neuf réalités parallèles. Ses voyages dans l'espace-temps lui offrent des pouvoirs surhumains qui l'aideront dans ses missions. Héroïne sexy la nuit, bureaucrate la journée, ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
Presence
  28 mai 2016
Il s'agit d'une histoire complète en 1 tome, indépendante de toute autre. Il contient les 5 épisodes de la minisérie, initialement parus en 2009. le scénario est de Warren Ellis, les dessins et l'encrage de Facundio Percio.
Quelque part dans une grande métropole (New Ataraxia), Anna Mercury (tenue de cuir moulante et crinière rousse flottant au vent) se livre à de l'espionnage industriel et militaire dans un immeuble. Elle est en liaison (micro et oreillette) avec une personne au nom de code de Launchpad. Elle vient de découvrir les détails d'un projet pour construire un canon magnétique sur la Lune par les habitants de New Ataraxia, afin de rayer la ville de Sheol de la carte. Elle sort de ce bureau en sautant par la fenêtre d'un monde qui ressemble à uchronie à partir du notre, où la technologie se serait développée sur l'axe du magnétisme, plutôt que du moteur à combustion. Elle commence par faire irruption dans un appartement abritant une cellule d'espions de Sheol. Puis elle réquisitionne l'un d'eux pour l'aider à pénétrer dans une base militaire et s'introduire dans une fusée en partance pour la Lune.
Le lecteur pourra se montrer hésitant devant cette histoire en 1 tome (annoncé comme le premier de la série, mais il n'y a pas eu de deuxième), mettant en scène les aventures d'une femme à la tenue sexy, à la chevelure exagérée, avec un pistolet, et effectuant des cabrioles impossibles dans une ville d'anticipation superficielle. Il faut un peu de temps pour que la touche "Warren Ellis" se manifeste. Les premières séquences correspondent à des scènes d'action menées tambour battant, sympathiques sans être renversantes, avec une tonalité de série B, voire Z.
Warren Ellis est un scénariste exigeant vis-à-vis des dessinateurs chargés de mettre en image ses scénarios. Il alterne des scènes d'explications, avec des dialogues qui peuvent durer sur plusieurs pages, obligeant le dessinateur à faire preuve d'inventivité dans sa mise en scène, avec des scènes d'action rapides et enlevées, exigeant à nouveau un grand talent de metteur en scène et de chef décorateur, le dessinateur se retrouvant à effectuer tout seul la narration. À ce titre, les premières pages mettent en évidence les qualités et les limites de Facundo Percio. Sa mise en scène est claire et lisible, avec un oeil sûr pour communiquer l'impression de mouvement, le caractère intrépide des acrobaties d'Anna Mercury s'élançant dans le vide, la force de ses coups. D'un autre côté, il peine à rendre crédibles ses perspectives urbaines. Les façades des immeubles manquent de texture, restant coincées entre une approche descriptive simpliste et un une épure pas assez conceptuelle.
De la même manière, Percio dessine des personnages à l'apparence à mi chemin entre l'amateurisme (des visages peu crédibles, des expressions manquant de nuances, sauf pour Anna Mercury qui semble par contre avoir moins de 20 ans), et une approche plus construite (leurs tenus vestimentaires, leurs postures adultes). Concernant Anna Mercury, Percio oscille entre une acrobate aguerrie, et un objet sexuel mettant ses formes en valeur. La tenue en cuir (rehaussée de gants rouges et cloutés) évoque celle d'Emma Peel en moins sophistiquée, et moins élégante. Sa chevelure flamboyante trouve une explication dans le cours du récit quant à son exubérance, mais par contre il n'y a pas de justification à ce choix. En tant qu'agent spécial de terrain, il est logique qu'Anna Mercury porte une tenue faite sur mesure, mais rien ne permet de comprendre pourquoi elle a choisi des bottes à semelle compensée.
D'un point de vue visuel, le récit oscille entre des scènes savamment construites pour immerger le lecteur dans l'action, et des éléments factices qui ne semblent pas assez professionnels, ou trop forcés (Anna Mercury a-t-elle vraiment besoin de prendre des poses mettant ses courbes en valeur ?). D'un point de vue du scénario, Ellis commence par une intrigue basique d'une mission menée à un train d'enfer pour saboter une arme de destruction massive. Il faut attendre le deuxième épisode pour découvrir la relation qu'entretient ce monde avec notre Terre, et saisir les implications morales qui en découlent. Une fois cette composante du scénario exposée, le lecteur saisit l'ampleur des enjeux de la situation, et les actes d'Anna Mercury prennent toute leur importance. L'histoire sort de la catégorie "action bourrine et efficace", pour passer dans la catégorie "thriller plein d'action et de suspense". Toutefois, Ellis n'a pas le temps de donner de la substance à son personnage principal qui reste de ce fait générique, malgré son apparence sortant de l'ordinaire (plus les pages se tournent, plus le lecteur pourra avoir l'impression que Percio s'est inspiré de Mylène Farmer pour les traits d'Anna Mercury). La situation politique sur notre Terre reste exclusivement cantonnée à la mission de Mercury, et l'anticipation reste limitée à 2 concepts (celui relatif à New Ataraxia et celui relatif aux modalités de déplacement de Mercury). Ellis donne l'impression qu'il avait d'autres idées pour cette série (à commencer par New Ataraxia dont le nom fait référence au concept d'ataraxie, et par Sheol, un terme hébraïque intraduisible, désignant le séjour des morts, ou la tombe commune de l'humanité, ou encore le puits), mais il ne les développe jamais.
Le tome se termine avec la reproduction de toutes les couvertures variantes : 7 dessinées par Juan Jose Ryp magnifiques de détails maniaques, 5 peintes par Felipe Massafera dans un style pulp entièrement maîtrisé avec une grande puissance de séduction dangereuse pour Anna Mercury, 5 dessinées par Facundo Percio avec des moues mutines pour Anna Mercury évoquant Amanda Conner.
"Anna Mercury" ne constitue pas un trésor caché dans la bibliographie de Warren Ellis, mais une histoire divertissante, grâce à 2 concepts de science-fiction dont il a le secret, avec une mise en images intelligente dans la conception des pages et des prises de vue, mais aux dessins laissant un goût de manque de finition et de finesse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          102
Fredo_4decouv
  24 juin 2012
Mercure est la planète la plus proche du soleil. Pas étonnant que l'héroïne Anna Mercury ait le sang chaud et une chevelure flamboyante.
Glénat Comics vous propose de découvrir cette première mini-série traduite par Edmond Tourriol et consacrée à cet agent atypique qui travaille pour le Ministère de la Défense Britannique. En fait, Mercury est un nom de code, un costume qu'endosse l'agent Anna Louise Britton (elle partage avec Batwoman la même perruque rousse). Cet avatar n'existe et n'oeuvre que dans les neuf mondes imaginaires et alternatifs qu'elles traversent lors de ses missions visant à restaurer un semblant d'ordre...
Aux dessins, Facundo Percio s'accapare la folie d'un Juan José Ryp et empreinte le coup de crayon d'un Oscar Jimenez dans une mini-série en cinq parties menée tambour battant. En 2010, il a illustré quelques épisodes de la mini-série Broken Trinity: Pandora's Box pour l'éditeur Top Cow.
Warren Ellis explore encore un peu plus le concept des micro-univers et univers alternatifs qu'il affectionne. On pense d'ailleurs à son récent arc sur la série Secret Avengers publiée par Marvel Comics. Anna Mercury aurait sa place au sein de cette équipe furtive qui fait des missions éclairs l'une de ses spécialités.
C'est passionnant de voir comment Ellis prend toujours autant de plaisir à mêler L Histoire, la SF, la politique et l'anticipation, tout en se renouvelant. Évidemment, il a déjà eu l'occasion d'approfondir ces thèmes dans Planetary, Stormwatch, The Authority, Black Summer ou Ultimate Fantastic Four.
Mais Anna Mercury fait office de nouveau chapitre dans la bibliographie de l'explorateur qu'est Warren Ellis. Indispensable pour les fans du scénariste anglais qui ne cesse de surprendre son lectorat.
Vivement la suite. Trois épisodes sont déjà disponibles aux USA depuis 2010.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Asil
  21 avril 2012
Voilà une série avec une héroïne déjantée en combinaison moulante qui devrait plaire sans difficultés. J'ai été un peu déstabilisée par le visage de l'héroïne qui semble se modifier selon l'angle sous lequel il est croqué. Mais l'intrigue se tient bien et ne manque pas de rebondissements.
J'espère avoir l'occasion de lire la suite et d'en découvrir un peu plus sur ces univers parallèles.
Commenter  J’apprécie          00
Vance
  15 août 2012
Pour ceux qui aiment les rousses en combi moulante avec des flingues - et qui voyagent dans d'autres dimensions... de la SF orientée action (ça explose, ça fusille et ça bastonne dans tous les coins) qui sait mettre en valeur la plastique de son héroïne, simple bureaucrate la journée mais agent du gouvernement hyper-entraînée la nuit.
Sympathique
Lien : http://arpenteur-de-pages.ov..
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (3)
BoDoi   10 août 2012
Ce premier tome est un savoureux cocktail d’action et de science-fiction, tout en explosion, humour et suspense.
Lire la critique sur le site : BoDoi
Sceneario   21 mai 2012
L'album se laisse bien lire, ça n'est pas inoubliable, on a le sentiment que le concept est à peine effleuré, mais ça fonctionne.
Lire la critique sur le site : Sceneario
BDGest   04 mai 2012
Bimbo vinylisée et permanentée à l’extrême, l’égérie de Warren Ellis ne laisse pas insensible et fait malheureusement passer au second plan la trame spatio-temporelle dans lequel elle évolue.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
AsilAsil   18 avril 2012
- C'est quoi ce bordel, Jacob ?
- On a reçu des ordres, Anna. tu nous as abandonnés, on doit t'éliminer.
- M'éliminer ? Quelle pourriture ...
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Warren Ellis (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Warren Ellis
Vidéo de Warren Ellis
autres livres classés : héroïneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Dystopies

Dans un monde divisé en trois blocs totalitaires, la guerre est perpétuelle, la pensée est interdite, le langage est simplifié :

1984
1Q84
1948
2001

10 questions
584 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fiction , dystopie , futurCréer un quiz sur ce livre