AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anne-Laure Brisac (Traducteur)
ISBN : 2013211546
Éditeur : Hachette Jeunesse (01/09/2005)

Note moyenne : 3/5 (sur 10 notes)
Résumé :
Dans une Afrique ravagée par le sida et la pauvreté, Binti, une jeune africaine de 13 ans apprend chaque jour à lutter pour survivre. Elle apprend aussi, parfois à ses dépens, que la vie est précieuse, et que générosité et solidarité ne sont pas de vains mots.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
PetiteNoisette
  22 mai 2016
Ça faisait longtemps que ce roman me faisait de l'oeil sur les étagères du CDI et j'ai enfin pris le temps de le découvrir. C'est un très beau roman sur la vie en Afrique, et plus particulièrement au Malawi. En fait, c'est un livre vraiment très triste !
Binti vit plus ou moins innocemment avec son père, sa grande soeur et son grand frère. Sa mère est morte quelques années plus tôt (officiellement de la tuberculose, mais plus probablement à cause du sida). Ils ont une entreprise de cercueils, qui leur permet de bien vivre. Ils vont dans une école privée très réputée et Binti a trouvé un travail : elle joue dans une série radiophonique. Elle est presque une star tellement cette série est réputée. Mais son père et malade, et lorsqu'il meurt à son tour (officiellement d'une pneumonie mais on se doute que le sida est là encore présent), c'est la déchéance pour les trois enfants. Après avoir pillé et vendu la maison familiale, les oncles et tantes se partagent les enfants. Tandis que le garçon doit aller chez un oncle pêcheur, les deux filles sont envoyées chez un autre oncle qui les traite comme des esclaves. de plus, comme leur parents sont morts du sida, personne ne veut les approcher de peur de l'attraper. Junie, la plus grande, prend les choses en main. Elle s'enfuit et demande à sa soeur de rejoindre leur grand-mère qui s'occupera bien d'elle. Commence alors encore une nouvelle vie pour Binti : trimer toute la journée pour aider tous les "cousins" et "cousines" que sa grand-mère recueille. Mais à travers toutes ses épreuves, Binti va évoluer, grandir, mûrir. Petite fille capricieuse et sûre d'elle, elle va devenir généreuse et altruiste.
C'est une très belle histoire, assez facile à lire, mais par contre vraiment très triste. Il y a beaucoup de morts dans ce récit, et le fait qu'ils fabriquent des cercueils, notamment pour les bébés, à longueur de journée, n'aide pas à voir les choses positivement. Cela dit, il y a quand même une happy end. C'est un "beau" roman sur les ravages du sida qui fait réfléchir et en même temps qui est un peu désespérant...
Lien : http://blogonoisettes.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Asil
  30 octobre 2012
Voila un très beau livre, plein d'espoir. Binti est une enfant heureuse, car bien entourée par sa famille, son père, son frère et sa soeur. Malheureusement, le Sida qui emporte son père va bouleverser sa vie, lui faisant découvrir un autre visage du Malawi. Un visage dur, ou chacun essaie de survivre de son mieux, souvent au détriment des autres, et où le SIDA est porté comme un poids à vie, pour les malades comme pour leur famille.
Ce roman raconte le combat de Binti pour rester en vie, et protéger sa famille, son combat pour trouver un but dans l'existence. le récit est dur mais les enseignements qu'en tire Binti sont tous importants. Les personnages sont haut en couleurs et attachants.
Ce texte nous donne à voir une Afrique passionnante, avec ses problèmes, ses traditions. La pauvreté et la misère ravagent le pays, mais ce roman nous rappelle qu'il ne faut jamais perdre espoir.
Lien : http://calokilit.wordpress.c..
Commenter  J’apprécie          60
Rias01
  30 mai 2016
il ne m'a pas plu car il est triste mais il m'a permis de découvrir une culture,un pays et un mode de vie malgré qu'il est triste il est très bien je vous le conseille
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (1)
Lecturejeune   01 juin 2006
Lecture jeune, n°118 - Un très beau visage de jeune fille africaine invite à entrer dans ce roman écrit à la première personne, dont le titre en anglais est La Boutique du ciel. Celui-ci trouve un écho dans l’histoire : le papa de Binti fabrique des cercueils pour son village, sous l’enseigne « Les Portes du paradis ». On regrette une fois encore la tendance des collections françaises à remplacer un titre poétique et significatif par un énoncé banal, de type documentaire… L’histoire de Binti est très marquée par la mort : son pays, le Malawi, est ravagé par le sida. Si l’enfance est toujours présente, les sujets abordés sont graves. L’héroïne avance, de l’insouciance à la maladie, l’abandon, la pauvreté, qu’elle décrit avec délicatesse, sans atténuer une réalité très dure. Le travail de prévention est mis en avant par l’auteur. Les couleurs et les parfums du Malawi sont exotiques pour les lecteurs d’ici, mais les émotions qui agitent Binti sont celles de nombreux jeunes. Ce récit prenant, sensible et édifiant n’omet ni l’avidité des uns, ni la générosité des autres. Facile à lire, il est servi par une écriture fluide et une traduction impeccable. _ Majo Loth
Lire la critique sur le site : Lecturejeune
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
Rias01Rias01   30 mai 2016
L'Afrique est ravagée par la pauvreté et rongée par la maladie,Binti à 13 ans et chaque jour elle apprend a lutter pour survivre.
elle apprendra très vite que générosité et solidarité ne sont pas que des mots.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Deborah Ellis (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Deborah Ellis
Breadwinner by Deborah Ellis
autres livres classés : malawiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Connaissez-vous bien l'histoire de Parvana ?

Comment se nomme la grande sœur de Parvana ?

Nooria
Marwa
Soliah
Fouzia

15 questions
33 lecteurs ont répondu
Thème : Parvana : Une enfance en Afghanistan de Deborah EllisCréer un quiz sur ce livre