AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782390060949
152 pages
Éditeur : Reines-Beaux (16/05/2016)

Note moyenne : 4.43/5 (sur 7 notes)
Résumé :
Aaron n'a pas la moindre idée de ce dans quoi il se fourre lorsqu'il accepte de poser pour un photographe aussi connu pour son talent que pour ses crises de colère. Il ne s'attend certainement pas à finir par travailler en tant qu'assistant de Jake pendant cinq années de frustrations, de passions, et de folies, plutôt que de se tenir devant l'objectif. Mais cela leur convient, jusqu'à ce que Jake réalise qu'Aaron est devenu le centre de son existence, une existe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Kochka94
  20 septembre 2020
Etats-Unis, Manhattan.
Aaron Bennet, jeune étudiant en poterie, fraichement arrivé de Londres, postule pour un emploi de modèle pour Jake Wyzchek, jeune prodige de la photographie de 22 ans ne quittant quasiment jamais son atelier... et est finalement embauché comme assistant personnel, remplaçant Alison qui souhaite se marier et fonder une famille, non mais quelle idée !
Et le ton est donné dès cette première entrevue : leur relation est basée sur des échanges verbaux caustiques, acides, des affrontements permanents, des provocations à connotations sexuelles, des flirts qui ne sont pas des flirts, des avances qui ne sont pas des avances... mais aussi une profonde amitié et une solide complicité, tout ça sous l'oeil bienveillant d'Alison, qui a compris dès le début la relation qui les unit.
Le fait qu'Aaron passe parfois ses journées à travailler sur le tour de potier que Jake a fait installer dans son atelier, alors qu'il est embauché en tant qu'assistant photographe ne dérange personne.
Le fait que Jake ait besoin d'être rassuré en appelant Aaron au milieu de la nuit pour être certain qu'il est encore là ne dérange personne.
Et leur relation se déroule ainsi durant 5 ans, sous l'oeil bienveillant d'Alison qui, lors de ses visites régulières avec son fils Milo, tente de leur ouvrir les yeux sur la nature de leur relation... mais n'est de pire aveugle...
Et puis un jour... le dernier de la longue liste des petits amis d'Aaron, Matt, lui demande d'emménager avec lui et ... Aaron accepte. Et lorsqu'il l'annonce à Jake, pensant provoquer une réaction de sa part, vu que leurs relations sont basées sur l'opposition permanente, Jake non seulement trouve ça naturel, mais lui signifie plus ou moins son licenciement... lui enjoignant de prendre un nouveau départ pour sa nouvelle vie... mais en fait se séparant de l'homme qu'il aime pour lui permettre de s'envoler.
Mais le cordon n'est pas coupé, loin de là... et grâce à l'intervention de la bonne fée Alison, et aussi de Matt (et oui).... l'inauguration de la dernière expo photo de Jake peut encore tout changer....
Ce livre est une surprise, une bonne surprise. Il trainait dans ma PAL depuis un bon moment, et comme j'essaie d'épurer un peu les "vieux" romans avant d'attaquer les nouveautés, la couverture m'a intriguée et le résumé m'a attirée. Et je ne le regrette pas. Quelle jolie romance totalement hors normes. Cinq ans de joutes verbales à l'acide (j'adore !), cinq ans de tendresse et de complicité, cinq ans de lente construction d'une relation, cinq ans de confiance ... avant d'enfin d'ouvrir les yeux. J'ai adoré l'écriture de cet auteur, son humour, la relation atypique qu'elle nous propose dans ce duo à trois, parce qu'Alison a une part très importante, sinon essentielle, de ce duo... Matt est un petit chou à la crème, merci de n'avoir pas fait du petit ami rival un jaloux infect, Milo est un amour... et quelle fin explosive à la hauteur de leur relation....
Bref, j'ai passé un super moment, j'ai éclaté de rire devant leurs joutes verbales, j'ai aimé la tendresse qu'on sent dans chacun de leurs échanges... Une petite pépite !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Mateiva
  06 avril 2017
Un coup de coeur pour ce roman qui a su me toucher et m'émouvoir de bien des façons.
Ici, nous suivons la vie de Jake et Aaron, une vie qui s'est construite sur un coup de tête, une vie qui s'est articulée autour de leur façon atypique de communiquer, autour d'un lien invisible qui s'est créé entre eux, un sentiment que ni l'un ni l'autre n'est prêt à assumer ou dévoiler. le jour où Aaron quitte Jake, c'est tout son univers qui s'écroule, qui vacille.
J'ai apprécié le style du texte, la façon dont l'auteur l'a articulé. J'ai trouvé que la construction des paragraphes donnait du rythme à ce roman où l'action et les rebondissements ne sont pas présents. L'alternance des points de vue des deux personnages principaux confère un impact supplémentaire aux ressentis, aux sentiments assez extraordinaires qu'ils éprouvent.
Ce roman est d'une intensité incroyable, d'une grande force dans la démonstration de l'amour unique, l'amour fou. Un amour si grand qu'il fait peur, qu'il paralyse, un amour sans lequel la vie est terne et sans saveur.
Les échanges entre Aaron et Jake sont drôles, particuliers, comprit d'eux-mêmes. J'ai beaucoup souri lors de leurs interactions.
Page après page, nous sommes absorbés par cet amour qu'ils refusent d'avouer, nous sommes happés vers le point culminant de leur relation, cet instant où tout explose, où tout devient déchirant, où tout devient urgent. Ce que j'ai éprouvé dans cette histoire est devenu de plus en plus violent, comme les émotions de nos protagonistes. J'ai enduré toute l'agonie de Jake, cet abandon de soi pour le bonheur de l'autre. J'ai subi la détresse d'Aaron, la perte qu'il pense irrévocable. C'était beau, poignant, puissant.
L'histoire peu sembler banale à la lecture du résumé, mais pour moi elle ne le fut pas. En aucun cas. Je l'ai trouvé atypique, avec des personnages intéressants, accrocheurs, aux caractères bien définis, travaillés avec intelligence et originalité.
La plume de l'auteur est sans aucun doute le point fort de ce roman. En effet, cette plume si délicate, si démonstrative, vous emporte pour ne plus vous quitter, elle vous transporte vers des sommets émotionnels profonds, voir oppressants. Une plume qui sait jouer avec les mots pour vous proposer une palette incroyable d'états affectifs, tout autant que drôles.
La scène d'amour entre Aaron et Jake m'a littéralement déstabilisée, je l'ai ressenti aussi intensément que les protagonistes : j'ai éprouvé chaque geste, chaque morsure, j'ai senti chaque larme, chaque supplique. J'ai vécu avec eux ce désespoir qui les fait s'aimer d'une telle force, que cela devient douloureux. D'une telle force, qu'ils ne souhaitent faire plus qu'un, qu'un corps, qu'une entité. J'ai vibrer de désir et d'impatience, comme eux. Et le plus important dans cette scène, c'est que j'ai touché du bout du doigt cet amour qui transparaissait dans chacun de leurs gestes, chacun de leurs regards, chacun de leurs effleurements, cet amour solide, inconditionnel, unique, cet amour pur et sincère qu'ils s'offrent l'un à l'autre.
Alors oui, il n'y a pas d'action ou de rebondissements grandioses dans ce roman, seulement une sublime histoire d'amour qui s'est construite involontairement et naturellement au fil des années, une histoire d'amitié aussi, une histoire de coeur, de confiance, qui vous prend aux tripes, qui vous submerge, tout autant qu'Aaron et Jake.
Mon seul regret, ce sont les fautes de frappes ou d'inversions que j'ai pu relever, assez nombreuses, malheureusement. Cependant, je dois vous avouer que je suis passée outre car l'histoire est si belle et d'une telle puissance, que ceci a tout supplanté !
Un énorme coup de coeur.
Lien : http://mateiva.blogspot.fr/2..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
MenInBooks
  26 novembre 2018
Une romance complètement construite sur l'aspect décalé de ses deux protagonistes voir même du trio amical. Une jolie plume et une très belle façon de décrire un amour caché totalement éperdu et incontrôlable, une force dans les sentiments qui couplée à l'humour ravageur du couple détonne beaucoup dans la romance.
Un humour foireux, un humour déjanté digne des plus grands retours d'acide qui moi je l'avoue me plait et me correspond totalement. La relation amicale qui cache un amour presque immédiat tantôt conscient tantôt ignoré est au centre du roman, seul Alison la copine, amie et ex assistante parvient à creuser un trou pour s'y tisser une place. Deux hommes qui jonglent avec le déni, les flirts palliatifs et les rapprochements puissants qui toujours finissent par les réunir. Ce besoin l'un de l'autre plus important que tout et que l'on cache sous le terme de complicité.
La plume est survoltée, débordante de délire dans ses dialogues ubuesque nous livrant des parties de ping-pong acharnées qui sont un vrai bonheur. Cette surcharge d'humour, en revanche, peut être à double tranchant car autant on en apprécie la présence autant la trouver quasi identique sur les deux héros aura tendance à plus nous focaliser sur le talent d'une auteure que sur la diversité de ses personnages. Aaron et Jake sont en effet différents dans leur comportement et pourtant identiques dans leurs échanges. Ça peut être perturbant si l'on n'est pas fan de ce type d'humour déjà et encore plus si l'on est habitue à la schématique des contraires ou des opposés.
Tout dans ce roman est poussé à son maximum, l'humour, la passion, la douleur, et ce, dès le départ ce qui donne un rythme très fort presque trop fort. On est dans le paroxysme des sentiments chez deux garçons limites puérils et pourtant très intenses. Deux garçons auxquels on s'attache de suite par cette fragilité cachée sous le non conformisme d' Aaron (ou comment percevoir le mot débile d'une façon bien plus sensuelle que d'ordinaire) et un certain côté antisocial pour Jake (le genre que t'as vraiment envie de rééduquer, tu vois, à coup de méthodes plus ou moins orthodoxes). Si on aime l'exubérance on va adorer, si on aime la parcimonie on va trouver ça surjoué (et ce serait bien dommage m'enfin bref!).
Un gros plus pour la Jiminy Cricket du bouquin miss Alison la fille géniale dont on tomberait amoureux comme d'un rien, qui arrive à les supporter et à les aimer malgré leur aveuglement consternant!
Quand la situation dérape c'est un autre aspect plus dramatique et non moins fort en qualité du texte qui apparaît et nous séduit d'une autre manière mais avec toujours ces sentiments tellement écorchés et tellement à vif ! La trame est simple, presqu'en huis clos et toujours essentiellement portée sur les deux hommes et le peu de personne qui les entoure ( même l'ex d'Aaron est choupinet en fait ).
On finit sur un gros épisode de chaleur (le truc à déshydrater un banc de moules polluées) qui vient couronner une histoire courte, hilarante et vraiment très agréable à lire et qui va me pousser a investir dans la version papier à coup sûr (ça c'est genre, ça veut dire j'ai bavé en rigolant tout le long, tu vois ! ) Yop.
Merci à Reines-Beaux pour ce SP d'enfer!!
Lien : http://meninbooks.eklablog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LeslecturesdeMey
  13 juin 2016
Les coups de coeur, c'est fait pour être rare, c'est ce qui fait tout leur charme et là, il n'y a pas d'autres mots, je suis sous le charme. Sous le charme d'Aaron et de son côté chien fou, drôle, hyperactif, impulsif, et avec la capacité de concentration d'une mouche. Sous le charme de Jake et de son côté plus réservé, à la limite de la phobie multiple, mais aussi de son côté directif, colérique. Sous le charme de cette histoire d'amour, mais surtout cette histoire d'incompréhension, de refus de voir la vérité en face, de refus de voir les choses changer et peut-être perdre ce que l'on a, même si ce n'est pas ce que l'on veut. Oui, je suis sous le charme.
Les dialogues sont juteux, savoureux, hilarants. Je me suis surprise à rire avec eux, mais aussi à pleurer avec eux. L'émotion est palpable tant je me suis attachée à ces deux hommes attendrissants. le style de l'auteur est de toute beauté lorsqu'il est question d'exprimer ces sentiments profonds, mais aussi dans des moments plus légers où là, c'est une plume drôle, qui
fait mouche et vous touche. Beaucoup d'explications et de narration sans pour autant que l'on s'ennuie, c'est fluide, poétique, évident.
J'ai aimé ces deux caractères tranchés, forts mais aussi doux, comme deux faces différentes. Leurs prises de bec, ces deux hommes ne savent pas se parler calmement, à chaque fois ça tourne à la confrontation et au ping-pong verbal, c'est jouissif. La meilleure amie qui elle voit les choses bien en face mais qui peine à les aider. Mais aussi Matt, il m'a fait de la peine, il est
tellement gentil dans son sacrifice. Ce livre restera sûrement dans mes annales personnelles, j'y ai trouvé les plus belles déclarations d'amour de tous les temps, mon coeur de midinette à coulé à pic sous ces mots doux emplis d'amour et de passion brûlante. Il y a finalement très peu de sexe, mais quand il arrive, c'est explosif, bestial mais en même temps empreint d'amour, d'urgence du temps perdu. Un livre qui rejoindra à coup sûr ma bibliothèque, un livre à lire et relire sans modération. J'ai adoré ! Bonne lecture.
Lien : http://www.lespassionsdesash..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
monparadisdeslivres
  08 juin 2016
Un roman petit par le nombre de pages et pourtant l'auteur Giselle Ellis a réussit en à peine cent cinquante pages à en faire une Grande Romance M/M. Petit certes mais à la fois émouvant et doux…
« Prends ma photo » c'est la rencontre de Jake et Aaron. Deux personnages diamétralement opposés. le premier est un photographe solitaire au caractère très difficile. L'autre est vif et à la langue bien pendue qui va devenir son assistant. Une première rencontre explosive et au fil du temps chacun va s'immiscer dans la vie de l'autre et un lien spécial va se tisser entre eux pour se transformer en quelque chose de fort. Mais tous deux sont trop entêtés et refuse de voir cette réalité… jusqu'au jour où l'un deux commence une relation sérieuse.
Deux héros excentriques voir même cinglés, hauts en couleurs et au fort tempérament. Entre les échanges verbaux et leurs personnalités, on ne s'ennuie pas un seul instant avec eux. Leurs sentiments et leurs pensées sont si bien retranscrits que l'on ne peut que s'attacher à ces deux fous.
Avec une plume fluide, légère et addictive l'auteur nous offre un petit livre bien original. Une intrigue rafraîchissante habilement menée. Tous les ingrédients sont réunis pour passer un délicieux moment : passion, tendresse, humour, peine et émotions. le ton est donné dès le début. Un très bon rythme où l'on ne voit pas le temps passé. On passe du fou rire aux larmes, de l'exaspération à l'espoir, de la tristesse au bonheur.
« Prends ma photo » de Giselle Ellis est une lecture qui fait du bien au moral. Une petite douceur qui vous redonnera à coup sûr le sourire.
Lien : http://wp.me/p5AuT9-1HK
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Kochka94Kochka94   19 septembre 2020
— Ton cerveau a une curieuse manière de fonctionner, non ? commenta Jake.

— Tu ne seras jamais en mesure de sonder les recoins les plus obscurs de mon esprit.

— Mais est-ce que j’en ai vraiment envie ? J’ai le sentiment qu’une exploration dans les recoins de ton esprit suffirait à me faire pleurer.

— Mes recoins sont connus pour faire pleurer les hommes endurcis, fanfaronna Aaron en ramassant un autre appareil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
plumkreole973plumkreole973   05 juin 2016
Je te prenais en photo parce que je ne pouvais pas t’avoir. Des milliers de photos chargées de mon désir, de ma soif de toi. J’ai envie d’arrêter un moment pour que je puisse toucher ce que seule ma pellicule a été en mesure de retoucher jusqu’à maintenant
Commenter  J’apprécie          00
Kochka94Kochka94   19 septembre 2020
— T’es toujours aussi agaçant, si irritant ? lui demanda Jake. T’es comme une montée d’herpès.

— T’as l’air d’en connaître un rayon sur le sujet, j’me trompe ? lui rétorqua Aaron en pressant les boutons de l’appareil photo qu’il avait entre les mains.
Commenter  J’apprécie          00
Kochka94Kochka94   19 septembre 2020
— Vous êtes parfaits l’un pour l’autre. Lui, c’est un connard émotionnellement retardé, dit-elle en pointant Jake du doigt. Et toi, qui n’es, de toute évidence, pas sain d’esprit, tu trouves ça amusant. Ça devrait fonctionner à merveille.
Commenter  J’apprécie          00
Kochka94Kochka94   20 septembre 2020
— C’est bien Aaron, mais je le surnomme Finger, lui répondit Jake.

— Pourquoi ?

— Parce qu’au lieu de se prosterner devant moi en attendant d’exécuter tous mes ordres, il préfère me montrer son doigt d’honneur, répondit Jake.
Commenter  J’apprécie          00

autres livres classés : poterieVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Charade pour une femme.

Mon premier se trouve dans un café

Eau
Zinc
Marc

7 questions
11 lecteurs ont répondu
Thèmes : charadesCréer un quiz sur ce livre