AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Fabrice Pointeau (Traducteur)
EAN : 9782355843747
648 pages
Éditeur : Sonatine (03/06/2021)
3.96/5   130 notes
Résumé :
" Pourquoi avez-vous si peur, agent Travis ? "
1958. Un cirque ambulant, avec son lot de freaks, d'attractions et de bizarreries, vient de planter son chapiteau dans la petite ville de Seneca Falls, au Kansas. Sous les regards émerveillés des enfants et des adultes, la troupe déploie un spectacle fait d'enchantements et d'illusions. Mais l'atmosphère magique est troublée par une découverte macabre : sous le carrousel gît le corps d'un inconnu, présentant d'ét... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (59) Voir plus Ajouter une critique
3,96

sur 130 notes
5
25 avis
4
27 avis
3
5 avis
2
0 avis
1
0 avis

Jeanfrancoislemoine
  14 juillet 2021
Je ne suis pas un familier de R.J Ellory , une grave erreur qu'il conviendra de corriger à l'avenir , même si la PAL ...déborde ! Un pavé de quelques six cents pages dans lequel je me suis laissé porter avec une incroyable volupté... Un ouvrage qui n'aura pas " tenu " trois jours , qui n'aura pas résisté et que j'ai même quitté à regret .Oui , je sais , la " météo estivale " n'était guère propice aux évasions extérieures mais il y avait la concurrence télévisée du Tour de France . En principe...Et bien , ce fut " Tour de France " contre " Tour de Force " . Sacré challenge....
Ce roman , comment expliquer ça, il vous " happe " dès le début et il vous tient en haleine jusqu'aux ultimes pages , sans jamais "faiblir" ou alors si peu qu'on ne s'en rend pas compte tant l'auteur possède l'art et la manière de vous conduire là où il veut , utilisant en alternance des paroles rapportées , des dialogues forts , des passages narratifs bien " troussés " . Il s'agit certes d'une traduction mais l'effet sur le lecteur est remarquable , tout " glisse " , une lecture agréable , une lecture facile , une lecture efficace , une lecture qu'on rêverait " racontée " .
le sujet est très bien relaté sur la quatrième de couverture , si bien relaté du reste que le seul conseil que je puis vous donner est de prendre l'objet en mains pour vous sentir déjà en route vers cet étrange cirque planté au milieu de nulle part , dans un village du Kansas... Planté et bloqué pour les besoins d'une enquête fédérale, un cadavre y ayant été découvert....
Plongée donc parmi des " gens du cirque " bien étranges à tous points de vue , tant sur le plan physique que moral , des " gens du cirque " qui , à l'instar du directeur , le mystérieux, l'énigmatique Edgar Doyle n'ont qu'une envie , " reprendre la route pour gagner sa vie ".
L'agent spécial , Michael Travis , envoyé sur place va " éclabousser " le récit de sa présence. Mêlant un " passé digne de Charles Dickens " et une attitude présente pleine de contradictions , d'interrogations , on le verra évoluer et trouver , en fin d' ouvrage , on l'espère, le repos d'un esprit troublé par les difficiles conditions , que dis - je , les atroces conditions de l'enfance . Ne dit - on pas que nous sommes tous " de notre enfance " ? On pourra au passage , noter et admirer l'incroyable impact féminin dans la construction de notre héros ... Une foule de personnages compléteront le tableau , sans l'alourdir, sans créer la confusion mais suscitant , pour la plupart un intérêt toujours renouvelé et souvent " mystérieux " .Des personnages tout sauf banals . Suivez- les bien.
Et puis ...1958 ...guerre froide ....Les politiques , les puissants , l'affaire prend un tour original , inattendu ...
Une fois entrés sous le chapiteau , mesdames , messieurs , les enfants , plus moyen de sortir , vous n'en aurez plus envie ...Y'en a qu'ont essayé....ils ont eu des problèmes! Bonne nouvelle pour vous , le Tour de France se termine ....Ah , oui , mais le soleil revient , et alors ? ...Sur un transat avec une boisson fraîche.....c'est pas mal non plus...un bon bouquin comme ça .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          9210
Yvan_T
  12 juin 2021
On ne lit pas un roman de R.J. Ellory, on rentre dedans et on le vit.
Cette fois, il nous emmène au Kansas, fin des années 50, dans la petite ville de Seneca Falls, où les habitants voient d'un mauvais oeil l'arrivée d'un cirque ambulant. Lorsqu'un corps est découvert sous le carrousel, sans aucune piste concernant l'identité de la victime, l'Agent Spécial Michael Travis est envoyé par le FBI pour tirer cette affaire au clair. Pour sa première enquête en solo, il va vite découvrir que les apparences sont parfois trompeuses…
Si le « Carnaval Diablo » vous invite à plonger dans le monde du mystère et de la magie, le véritablement magicien de cette oeuvre se nomme une nouvelle fois R. J. Ellory. Cette capacité à planter une ambiance impossible à lâcher est tout simplement phénoménale ! Proposant à nouveau une belle brique de plus de 600 pages, l'auteur prend tout son temps pour poser son histoire et pour donner vie à des personnages dont il épluche les émotions avec grand brio.
Tout débute par un meurtre étrange qui va pousser l'enquêteur à plonger dans son passé tragique et le forcer à revoir totalement ses convictions. Puis, R. J. Ellory va progressivement s'éloigner du huis clos de Seneca Falls pour voir plus grand et embarquer le lecteur dans les méandres de cette institution dirigée par J. Edgar Hoover
Du grand art !
Du Ellory !
Lien : https://brusselsboy.wordpres..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          767
Stelphique
  07 juin 2021
Monsieur Ellory,
Peut-être que j'ai creusé mon propre trou. Peut-être que je voulais juste être là, à lire votre nouveau roman, et me laisser ensevelir par les émotions. C'est fort les émotions. La peur, le doute, l'émerveillement, l'admiration. C'est terriblement puissant, surtout quand j'ouvre un de vos romans, parce que vous avez la magie en vous et le pouvoir de la transmettre. Quand j'ai pensé à ce nouveau roman, je voulais le coup de coeur. (Oui, je sais, je suis exigeante.) Mais j'y ai cru. Et ça c'est produit. C'était simple, évident même. Vous avez un don. Un don pour écrire des vérités, des histoires, des personnages, des cheminements, des illusions, et des romans noirs fascinants. Il nous vient des réflexions profondes sur la vie, l'amour, la transmission, le pardon et quelques autres émotions complexes qui font de nous, des humains. Et c'est peut-être ce qu'il fait, qu'on peut à nouveau croire en la magie grâce à votre talent. Vous avez l'empathie, l'intelligence empathique même, pour comprendre les gens, leurs travers, leurs singularités, leurs différences, leurs états d'âmes, leurs blessures. Et ce que je trouve incroyable, c'est la force inouïe de votre tolérance. C'est ça qui me touche en plein coeur, et c'est pour ça, qu'à chaque nouveau roman, je sais que quoi il arrive, quoi que vous choisissiez comme thème, période ou personnages, je le sais que vous allez m'éblouir, parce que vous avez cette bienveillance lumineuse en vous et dans votre plume…
Pour en revenir, à cette histoire précisément, j'ai pris une place pour 🎪Le Carnaval Diablo🎪, et j'ai profité du spectacle. Lentement, je me suis laissée embarquer par les illusions, les tours et le charme de cette troupe hors du commun. Tout m'a enchanté. La bizarrerie autant que l'audace, le décalé autant que le génie, le hors-norme autant que l'inattendu, les phénomènes autant que les fantômes. Je ne voulais pas essayer de comprendre pourquoi la magie opérait, je tenais juste à ce qu'elle opère. Je voulais lui laisser toute la place, qu'elle s'immisce dans mon regard et mon esprit, pour que j'en garde que le bonheur d'y avoir participé. de l'avoir vécue, en instantané. de l'avoir laissée me submerger. Et c'était fabuleux…
Mais il y avait aussi Travis, l'agent spécial senior Travis que j'ai suivi, pas à pas, dans ses doutes et ses peurs, dans cette enquête étrange qui le pousse à revoir complètement ses convictions et ses certitudes. Comme si ce cirque ambulant, avait le pouvoir de le désenchanter justement de son état trouble. de se dissocier de son traumatisme grâce à la malice ou le pouvoir féroce de la volonté. Il fallait qu'il se confronte à d'autres modes de vies, de pensées pour déconstruire tout son schéma de croyances. Et petit à petit, un seul drame est le catalyseur pour saisir tout le système nébuleux des services secrets d'Amérique…Nous sommes à Seneca Falls pour une enquête sur un meurtre, et nous finissons avec une levée de voile sur les grands mystères véreux des puissants qui dirigent le monde…Autant dire que c'est grandiose, et très intéressant.
Peut-être que certains aussi, ont creusé leurs propres trous, sont revenus de leurs illusions, ont découvert des vérités qui font mal, ont abandonné des ombres persistantes, ont appris des secrets vertigineux…Que ça leur plaise ou non, ils ont créé leurs vies…J'en suis là de ma vie, à réfléchir sur le pouvoir du corps et de l'esprit, a creusé mon trou, et j'ai découvert le Carnaval des ombres…Et grâce à vous, Monsieur Ellory, j'ai trouvé un Coup de Coeur et de la poussière de magie, qui va réhabiliter pendant longtemps le souvenir de cette excellente lecture.
Bien amicalement,
Stelphique.

Lien : https://fairystelphique.word..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          520
mcd30
  23 juillet 2021
Une belle surprise que « le Carnaval des Ombres ». Rien a voir avec le banal roman policier où ça tombe comme des mouches : c'est bien plus subtil. Conspiration et jeu de dupe sont au rendez-vous.
C'est trop court, j'ai aimé l'histoire, le contexte, les personnages.
C'est trop long, j'avais hâte de connaître la fin.
Quand Mickaël Travis par enquêter dans un cirque, il est loin de se douter qu'il va se trouver tiraillé entre le bureau et le cirque.
Travis est un agent sénior psycho-rigide, qui s'est mis au service du bureau, de son ordre, de sa discipline, c'est sa croyance, cette organisation ne peut ni mentir, ni cacher, ni abuser. C'est son équilibre car il est hanté par le spectre d'une hérédité qui l'effraie, le paralyse. Il est tellement lisse.
De l'autre côté se trouve le cirque , ses artistes au physique particulier pour certains, aux vies peu ordinaires beaucoup viennent d'autres pays soit communistes , soit en guerre. le cirque c'est la fantaisie, l'illusion, l'aventure. Les gens les rejettent, les craignent, ils traînent une mauvaise réputation.
Et par-dessus tout, nous sommes en 1958, la chasse aux sorcières, la peur du communisme, la raison d'état ne fait pas dans la dentelle. Hoover est au commande. Des dossiers sur tout le monde, du chantage et la peur, on est vite suicidé.
Travis va voir toutes ses croyances malmenées et devoir trouver sa vérité. Tout s'effondre autour de lui. Est-il entrain de devenir fou ? Va-t-il fermer les yeux comme les autres ?
Un roman où la manipulation, la déception, les illusions, la surveillance règne. Et au milieu ce jeune homme qui semble si seul, bien naïf et en danger. Un roman qui n'est pas sans me rappeler un autre membre du bureau et son poster : « La vérité est ailleurs ».
R.J. Ellory est un auteur qui va rejoindre ma PAL et je conseille à tous cette lecture époustouflante.
Merci aux éditions Sonatine
#Le Carnaval des Ombres#NetGalleyFrance
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
gruz
  03 juin 2021
R.J. Ellory est un magicien. Je le sais depuis des années, mais à chaque fois je m'étonne à le voir ainsi donner littéralement vie à ses personnages. Son talent est unique, exceptionnel. Je le crie haut et fort, sa modestie dusse-t-elle en souffrir.
Pour le carnaval des ombres, je pourrais empiler les superlatifs à l'infini. Ce roman noir est ambitieux à bien des égards, émouvant au possible, humainement enrichissant, surprenant dans son déroulement, incroyable par l'ambiance qu'il arrive à transmettre.
Oui, la magie transpire tout au long de ce récit, comme jamais dans un livre du Maître du Roman noir.
1958, le fin fond du Kansas, dans une petite ville tranquille que rien ne vient habituellement déranger. Une troupe de cirque ambulant débarque, vue d'un mauvais oeil à son arrivée, avec ses « monstres » de la nature ; l'homme aux sept doigts ou encore l'homme squelette. Mais, dès le premier spectacle, le charme opère, l'envoûtement touche la ville et ses alentours. Jusqu'à ce qu'un mort soit découvert sous le carrousel…
Qui est-il ? Est-ce du ressort de la police locale ou des fédéraux ? L'Agent spécial Travis, fraîchement promu Senior, débarque pour tirer cette affaire au clair. Seul…
Voilà bien une histoire et une ambiance qui résonnent comme du Ellory pur jus. Ses lecteurs fidèles le retrouveront au mieux de son talent dans ce roman dense de 600 pages.
Mais, chacun de ses livres marque sa singularité, celui-ci sans doute encore davantage, avec son atmosphère envoûtante et magnétique.
L'enquête de l'agent Travis va se révéler bien plus déroutante qu'elle n'y paraît. Une investigation sur un meurtre qui va rapidement se transformer en retour vers son passé. En une quête de vérité aussi, le concernant mais également au sujet du contexte tendu et embrouillé des années 50-60.
Travis est pour moi l'un des plus beaux personnages de la formidable palettes de l'écrivain anglais. Mais il n'est pas le seul, beaucoup des personnages secondaires sont proprement inoubliables, marquant l'esprit au possible.
Notre agent du FBI a vécu une enfance très compliquée, violente. Qui aurait pu le détruire complètement. Il s'est au contraire construit sur des bases qu'il a cherché à consolider, la logique, le pragmatisme. Des certitudes. Toutes les armes pour ne pas se laisser envahir et dévorer par un passé pesant.
La rencontre de ces phénomènes de foire va pourtant lui faire remettre en question ses modes de pensées.
Lui qui cache ses émotions, va devoir se dévoiler. le pousser à voir au-delà des choses, des étiquettes. Ses paramètres bougent. Un chemin intérieur pour qu'il se découvre par lui-même. Un travail sur son identité, qu'il ne pensait pas réaliser en se lançant dans cette enquête.
Ces gens du voyage, éléments du spectacle vivant, vont se révéler être des femmes et des hommes complexes, d'une profondeur émotionnelle rare.
Leur rencontre est d'abord une lutte contre les préjugés et la différence. Ils vont rapidement faire perdre ses repères à Travis, et aux lecteurs pareillement, pour les amener à penser différemment. A écouter la différence.
A faire marcher l'imagination et l'intuition, en complément des capacités de réflexion.
Ellory accumule les scènes mémorables, ses personnages inoubliables au service d'une intrigue étonnante, et des passages d'une puissance émotionnelle rare. La rencontre de ces protagonistes fait des étincelles, la magie opère.
Et, à mon grand étonnement, certaines de ces scènes ne dépareraient pas dans un roman de Stephen king, à son meilleur (ce qui pour moi est le compliment ultime). Ce côté magique, cette puissance d'évocation et cette dimension émotionnelle touchent au plus profond, chamboulent.
Et puis, il y a le contexte historique, la guerre froide. Vue de loin quand on vit dans la campagne américaine, mais qui a pourtant des répercutions cachées pour tous les citoyens. Les habitants de Seneca Falls vont ouvrir les yeux sur une réalité terrible.
C'est le temps des prémisses du profilage. Mais aussi des travaux effrayants sur la manipulation mentale. Cette partie du roman s'avère tout aussi passionnante, et sacrément surprenante.
Ce carnaval projette ses ombres et les met à nu, jusqu'à les rendre transparentes. R.J. Ellory réalise un tour de magie, un roman noir sublime, empli de réflexions intenses sur la condition humaine. Magistrale réussite, noire et lumineuse à la fois.
Lien : https://gruznamur.com/2021/0..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          371


critiques presse (1)
LeDevoir   23 août 2021
Une série de personnages absolument étonnants incarnant chacun d’une façon différente le refus de se plier aux consensus de la réalité. Le tout porté par une écriture d’une souplesse inouïe fort bien rendue par la traduction. Un livre dérangeant, dénonciateur. Comme la plupart des romans de R.J. Ellory.
Lire la critique sur le site : LeDevoir
Citations et extraits (29) Voir plus Ajouter une citation
SerialThrillersSerialThrillers   19 septembre 2021
Parfois les choses se produisent simplement parce que vous croyez qu'elles vont se produire.
Commenter  J’apprécie          50
SerialThrillersSerialThrillers   19 septembre 2021
Le temps ne répare pas les coeurs brisés. Le temps ne ramène pas ceux que nous avons perdus. Le temps se contente d'émousser les souvenirs, mais parfois ils reviennent plus tranchants que jamais et vous coupent profondément.
Commenter  J’apprécie          10
SerialThrillersSerialThrillers   19 septembre 2021
Faites peur aux gens et vous les contenez. Encouragez le soupçon, la méfiance, la paranoïa, et vous les contrôlez. C'était aussi simple que ça.
Commenter  J’apprécie          10
SerialThrillersSerialThrillers   19 septembre 2021
Il me semble que le cœur de nombre de vos problèmes est votre réticence à tolérer la magie du désordre.
Commenter  J’apprécie          10
SerialThrillersSerialThrillers   19 septembre 2021
Peut-être certaines personnes existent-elles uniquement pour rappeler au monde que le diable est réel.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de R. J. Ellory (66) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de R. J. Ellory
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Super hôte Super hôte de Kate Russo et Severine Weiss aux éditions Quai Voltaire https://www.lagriffenoire.com/1083301-romans-super-hote.html • Pachinko de Min Jin Lee et Laura Bourgeois aux éditions Charleston https://www.lagriffenoire.com/1068382-feel-good-pachinko.html • Une toute petite minute de Laurence Peyrin aux éditions Calmann-Lévy https://www.lagriffenoire.com/1078755-romans-une-toute-petite-minute.html • Cul-de-sac de Douglas Kennedy et Catherine Cheval aux éditions Folio Policier • La Chasse de Gabriel Bergmoser et Charles Recoursé aux éditions Sonatine https://www.lagriffenoire.com/1076227-romans-la-chasse.html • le Carnaval des ombres de R.J. Ellory et Fabrice Pointeau aux éditions Sonatine https://www.lagriffenoire.com/1084894-romans-le-carnaval-des-ombres.html • La Maison aux miroirs de Cristina Caboni et Marie Causse aux éditions Presses de la Cité https://www.lagriffenoire.com/1077795-feel-good-la-maison-aux-miroirs.html • La Loi des hommes de Wendall Utroi aux éditions Slatkine & Cie https://www.lagriffenoire.com/1054948-divers-polar-la-loi-des-hommes.html • Petite de Edward Carey et Jean-Luc Piningre aux éditions Cherche Midi https://www.lagriffenoire.com/1077404-litterature-anglophone-petite.html • La Sauvagine de Sophie Brocas aux éditions Mialet Barrault https://www.lagriffenoire.com/1074119-romans-la-sauvagine.html • le baiser de Sophie Brocas aux éditions J'ai Lu https://www.lagriffenoire.com/1032573-poche-le-baiser.html • PTDR : Pour une Thérapie du Rire de Julie Mamou-Mani aux éditions Jouvence https://www.lagriffenoire.com/1082066-romans-ptdr---pour-une-therapie-du-rire.html • Cannibale de Danielle Thiéry aux éditions Syros https://www.lagriffenoire.com/1056017-romans-cannibale.html •
+ Lire la suite
autres livres classés : cirqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2174 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

.. ..