AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Freddy Michalski (Traducteur)
ISBN : 2869309090
Éditeur : Payot et Rivages (02/04/1995)
  Existe en édition audio

Note moyenne : 3.39/5 (sur 64 notes)
Résumé :
Un joueur d'accordéon prodige (il vit actuellement à Las Vegas), Hollywood en proie à la chasse aux sorcières, le tournage d'une série z qui deviendra un film-culte, un tueur en liberté, les années cinquante et leur fureur de vivre... A travers le blues de Dick Contino, c'est son passé que James Ellroy apprend à mieux comprendre.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Fx1
  28 septembre 2014
Quand Ellroy décide de se poser et de prendre son temps , il délivre une petite merveille comme ce roman et ces nouvelles .
Point ici de violence explosive , ni d'excés en tout genre .
Mais au contraire un roman calme , avec un ton apaisé , bien dans l'ambiance du blues dont il est question .
Que cela fait du bien au lecteur de découvrir un Ellroy différent , plus ouvert , moins en colére....
Peut étre l'un de ces meilleurs opus , son plus abordable dans tout les cas .
Commenter  J’apprécie          90
pdupaty
  24 juin 2014
Jusque là, j'avais trouvé fabuleux tout ce que j'avais lu d'Ellroy. Grand maître du roman noir se décrivant comme un ethnologue de Los Angeles, dont il dépeint à merveille l'aspect glauque,crasseux et pourri derrière les sunlights, il a un talent d'écriture assez exceptionnel et avec lui, le terme roman noir n'est absolument pas usurpé. Mais là, je n'ai pas trop accroché. En fait, ce bouquin contient un court roman de 130 pages, suivi de cinq nouvelles.
Le roman est inspiré de la vie d'un ancien accordéoniste et acteur américain des années 1950, qui a vraiment existé (il est toujours vivant en fait) et qui a beaucoup marqué Ellroy. Il avait voulu échapper à son service militaire, il a quand même fait la guerre de Corée mais en plein maccarthysme, il avait toujours cette image d'insoumis qu'il traînait comme un boulet. Résultat, il est prêt à tout pour se rattraper, y compris à s'embarquer dans des plans louches et foireux...
C'est moins violent, moins noir et moins déjanté que ce que j'ai lu d'Ellroy jusque là. C'est moins bien, quoi !Mais ça se lit bien quand même.
Pour ce qui est des nouvelles, elles sont sympas mais ce n'est pas mon style de prédilection. Je préfère les vrais romans, histoire de prendre bien le temps de m'imprégner de l'histoire
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
gloubik
  12 mars 2016
Dans l'avant-propos, Ellroy nous explique pourquoi et comment il en est venu à écrire un court roman sur un ancien acteur semble-t-il assez médiocre. le début du roman est lent. D'aucuns me diront que c'est normal puisqu'il ne s'y passe pas grand'chose d'extraordinaire. La deuxième partie est beaucoup rapide (voire trop rapide). J'ai failli abandonner dans la première moitié à cause de cette mollesse et j'ai plus ressenti la rapidité de la deuxième partie comme du travail bâclé.
Au final, j'ai globalement eu le même sentiment avec tout le volume : certains passages m'ont plus, d'autres beaucoup moins. Alors comme la plus part des oeuvres de James Ellroy sont des gros pavés, je sens que je les abandonnerai. Donc autant ne pas en entamer la lecture quitte à passer à côté de quelque chose.
Lien : http://livres.gloubik.info/s..
Commenter  J’apprécie          30
mackam
  27 octobre 2015
Comme dans beaucoup de ses romans, James Ellroy dépeint un Los Angeles noir et scabreux, loin des images idéalisées d' Hollywood. On ne parle pas de super-productions mais de films de série Z, on ne parle pas de super stars mais de starlettes et de joueurs d'accordéons. Il faut rentrer dans cet univers et même si cela prend un peu de temps, on se laisse vite entraîner par un rythme d'écriture qui s'accélère.
Commenter  J’apprécie          00
Lalivrophile
  19 mai 2010
C'est le premier James Ellroy que j'ai lu, et je pense que c'est le moins déjanté, le moins violent, le moins excessif. Bien sûr, il y a de la violence, mais l'histoire est quand même assez prenante pour qu'on l'oublie un peu, et elle n'est pas omniprésente.
Il y a d'abord un avant-propos où James Ellroy raconte pourquoi il a voulu écrire ce livre, puis un récit écrit à la première personne: celui de Dick Contino. Cela fait qu'il y a certaines répétitions. L'histoire de la peur de Dick est racontée dans l'avant-propos et dans le récit de Dick, par exemple.
[...]
Lire la suite sur:
Lien : http://www.lalivrophile.net/..
Commenter  J’apprécie          10
Citations & extraits (2) Ajouter une citation
DominiqueTerrierDominiqueTerrier   06 février 2014
Des fenêtres de mon bureau, j'observais L.A. qui célébrait la fin de la Seconde Guerre mondiale. La division Mandats et Recherches de Central occupait entièrement l'aile nord de l'hötel de ville et je bénéficiais d'un point de vue dégagé et imprenable. Des employés buvaient directement à la bouteille de l'autre côté de la rue, dans le parc de stationnement des Archives, tandis qu'une troupe de pieds-plats, regroupés en brigade anti-émeute, se dirigeait vers le Petit Tokio à quelques blocs de là avec la ferme intention de contenir une bande de jeunes armés de bouts de chevrons, alignés comme un pas de conga et dont l'allure disait clairement leur intention de faire beaucoup mieux que la bombe atomique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
mackammackam   27 octobre 2015
The truth is that at any given moment anything is possible
Commenter  J’apprécie          10
Videos de James Ellroy (67) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de James Ellroy
Joyeux anniversaire Rivage/Noir par... James Ellroy
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

James Ellroy

De quelle couleur est le célèbre Dahlia ?

rouge
blanc
multicolore
noir

13 questions
102 lecteurs ont répondu
Thème : James EllroyCréer un quiz sur ce livre