AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio

Sébastien Morillon (Préfacier, etc.)
EAN : 9782710328049
336 pages
Éditeur : La Table ronde (23/03/2006)
3.64/5   7 notes
Résumé :
Pour Jacques Ellul, l’événement de la foi se distingue radicalement du fait de croire. La croyance, sûre d’elle-même, bavarde et grégaire, fait de Dieu un objet de dévotion. La foi, elle, suppose le doute, un Dieu personnel qui parle, un cœur qui écoute et qui se manifeste à travers le prochain. Jacques Ellul interpelle les incroyants mais il critique aussi les croyants. Méfiant envers un certain angélisme œcuménique, il récuse la mode aveugle du bouddhisme en Occid... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
colibri
  19 juillet 2008
Ce livre se compose de deux parties:
• un dialogue autour de la croyance entre deux personnages fictifs : Monos et Una. le but de cette partie est d'amener le lecteur à quitter les préjugés et regarder en quoi, même dans le monde moderne tout est constitué de croyances.
• Dans la seconde partie, Jacques Ellul expose ce qu'est pour lui la foi. C'est une très belle vision. La foi n'a pas de but, elle est uniquement une réponse à l'amour de Dieu offert au monde par Jésus. La foi n'enferme pas au contraire, par son questionnement permanent, elle ouvre l'individu. La foi, habitée de la confiance en Dieu, amène à l'action dans le monde.
Un très beau livre qui délivre la foi de ses carcans mais qui n'est pas facile d'accès.
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
LaumnessLaumness   19 septembre 2015
Nous vivons un gigantesque procès où chacun est l'accusateur avec fougue, la passion, le délire d'être le Justicier et l'Explicateur. Chaque fois que tu accuses un autre (le fasciste ou le communiste, ou le juif ou l'immigré ou le jeune...), en même temps tu te délivres et tu t'assures de ta propre justice. Tu as trouvé ton bouc émissaire. Et nous passons en effet notre temps à le chercher. Pour poser notre main sur sa tête et nous décharger ainsi de toutes nos fautes, et l'envoyer ensuite au désert, devenir la proie des guivres, des incubes, des succubes, des larves, des lémures qui représentent nos propres haines enfin expulsées.
Il faut le reconnaître, au travers de nos succès inouïs de science et d'intelligence, par le chemin de nos croyances infuses et diffuses, Satan a gagné exactement partout. Sans exister par soi. Il nous suffit d'être nous-mêmes. De croire en nous-mêmes. Alors vient le repli. Après cette phase d'expansion accusatrice, nulle autre issue que de s'enfermer en soi, de trouver en soi son contentement et sa suffisance, et de se contempler, Narcisse qui ne se noiera pas, car il est déjà mort, et il s'est assassiné dans son accusation. Mais il lui faut bien continuer à vivre. Vois la pauvreté de l'érotisme moderne. Surprenant contresens, mais un de plus seulement, de se réaliser par l'érotisme, et de nous montrer Sade comme le héros des libérations et d'un dépassement de l'homme ? De soi ? Qui ne peut s'exprimer et s'achever dans l'acte érotique. Car, relis bien, tu verras, et non par façade morale, que chacune de ces aventures s'achève par une impossibilité, par un échec. Et l'autre, qu'en as-tu fait dans ton aventure érotique ? Je trouve bien plaisante l'attitude bravache des orgueilleux inventeurs de cette liberté ! Vous avez fait de la femme un objet ; par l'érotisme elle va se libérer, enfin devenir elle-même... mais l'érotisme est toujours plaisir solitaire, et comment ne pas voir que celui qui est utilisé n'est jamais rien de plus qu'un objet pour achever mon plaisir ? Il n'y a pas d'érotisme partagé (ce serait de l'amour). L'autre n'est jamais qu'un godemiché un peu plus perfectionné. Enfermement dans soi que l'érotisme, et rien d'autre, rien de plus, cependant que cet objet, tu es prêt à le rejeter aussi, porteur encore une fois de ce qui pourrait être ta marque d'infamie que, heureusement, tu as su projeter sur lui. Repli sur toi, pour te cuirasser contre le regard d'un autre. Utilisation de l'autre en même temps pour te sauver de toute accusation et pour satisfaire ta passion terrible de Narcisse vivant mort. Voilà où nous en sommes.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80
LaumnessLaumness   19 septembre 2015
Toutes les relations humaines sont sur le modèle de la relation de la femme et de l'homme qui s'aiment, et pour cette raison croient l'un dans l'autre. À partir du moment où l'on ne croit plus à la fidélité, à la bonne foi, à la véracité de l'autre, le couple devient un enfer. Et jamais aucune preuve, jamais aucune démonstration n'a pu remplacer la croyance, la confiance. Et jamais aucune enquête, jamais aucune raison n'a pu faire cesser le soupçon et combler la rupture. Seule la croyance comble le fossé qui existe entre les hommes. Hors d'elle nous vivons dans le climat desséché, desséchant de la raison, de la preuve (jamais suffisante), et quelles que soient les grandeurs de la science, l'homme n'a jamais pu vivre dans ce climat rigide, austère et puritain, dans l'air raréfié de l'expérience abstraite et des codes anonymes. De la conversation la plus courante à la relation la plus intime, tout repose sur cette confiance-croyance, qui donne un repos à l'âme et une joie dans la présence des autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
LaumnessLaumness   19 septembre 2015
Croire que l'on a la solution des problèmes politiques ou économiques est une des catastrophes de notre société : les plans, la planification dans tous les domaines sont, autant que la prévisionnite, une maladie mortelle. En ce sens notre société est pire que celles où l'on vivait dans un univers religieux, car ces sociétés connaissaient le doute et les incertitudes, alors que le croyant en des solutions scientifiques et techniques est l'inexpiable bourreau collectif de notre monde, insensible aux remords autant qu'aux scrupules.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
LaumnessLaumness   19 septembre 2015
Si l'argent était resté à son niveau de pur instrument sans aucune illusion, sans être magnifié, pure utilité concrète sans idéologie, sans fascination, sans hypnose, il n'aurait aucun pouvoir sur l'homme et n'engendrerait aucune déformation. Mais voici qu'il a fallu y adjoindre la croyance que l'argent permettait de tout faire, que tout était à vendre, que grâce à lui la puissance était en nous ; c'est la croyance qui a nimbé le nouveau dieu de ce sacré mortel qui a entraîné les injustices et les massacres du monde moderne. Et j'en dirais autant pour le pouvoir politique. Quelle étrange alchimie a transposé le banal pouvoir de commander, de gérer, d'organiser en une sublime fonction qui concentre tous les pouvoirs et toutes les armes, tous les droits et tous les abus, avec le consentement des opprimés parce qu'ils croient. Ils croient en cette valeur, cette toute-puissance, et tendent le cou pour qu'on y mette le joug. C'est la croyance qui engendre la passivité. Mais croyance productrice d'une sorte de surréel, qui seul permet l'aliénation. L'homme, durement et simplement placé devant la réalité même, sans voiles et sans illusions, peut accéder à la liberté en combattant ce qui l'opprime. Il faut commencer par détruire ces mythes et ces croyances.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
LaumnessLaumness   21 septembre 2015
C’est entendu, les centrales atomiques sont tout à fait fiables. C’est entendu, les missiles accumulés, les sous-marins et les fusées, les bombes à neutrons et celles à hydrogène, les produits toxiques hors la guerre, les fûts et containers de déchets radioactifs et de dioxine, les accumulations de plomb et de mercure, la couche sans cesse plus épaisse de gaz carbonique, tout cela n’est pas dangereux. Pas plus, nous dira-t-on, que ne l’étaient les gaz d’éclairage en 1850 ou les premiers chemins de fer. Pauvres imbéciles délateurs du progrès que nous sommes, et qui n’avons rien compris. Jamais personne ne fera la dernière des dernières guerres. Jamais les pétroliers de 500 000 tonnes n’échoueront, ni les sondages off shore à trois mille mètres ne crèveront de façon irréparable. Jamais le génie génétique ne déviera pour produire des monstres ou bien des êtres d’une si parfaite conformité au modèle prescrit. Jamais les tranquillisants, euphorisants, déconnectants ne seront une camisole de force chimique généralisée. Jamais les nourritures artificielles fabriquées par d’agiles bactéries mises en action ne seront une pourriture. Jamais l’informatique ne sera l’instrument d’une police universelle. Jamais les caméras fixées sur les avenues ne seront l’œil qui ne se trouve plus dans la tombe et qui n’est plus à Dieu. Jamais l’État ne deviendra totalitaire. Jamais le goulag ne s’étendra. Faites confiance. Faites donc confiance aux savants, aux laboratoires, aux hommes d’État, aux techniciens, aux administrateurs, aux aménageurs, qui tous ne veulent que le bien de l’humanité, qui tiennent bien en main l’appareil et connaissent la bonne direction. Faites confiance aux prévisionnistes, aux informaticiens, aux hygiénistes, aux économistes, aux gardiens de la Cité (ô Platon, nous les avons maintenant !). Faites confiance, car votre confiance est indispensable dans cette sorcellerie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Videos de Jacques Ellul (23) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jacques Ellul
Récemment disparu, Jean-Luc Nancy s'était entretenu en juillet 2021 avec Patrick Chastenet à l'occasion de l'attribution du Prix Jacques Ellul pour l'ensemble de son oeuvre. En partenariat avec l'Association Internationale Jacques Ellul.
Retrouvez les livres : https://www.mollat.com/Recherche/Auteur/0-1288085/jean-luc-nancy
Note de musique : © mollat Sous-titres générés automatiquement en français par YouTube.
Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Linkedin : https://www.linkedin.com/in/votre-libraire-mollat/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Vimeo : https://vimeo.com/mollat
+ Lire la suite
autres livres classés : protestantismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Jésus qui est-il ?

Jésus était-il vraiment Juif ?

Oui
Non
Plutôt Zen
Catholique

10 questions
1437 lecteurs ont répondu
Thèmes : christianisme , religion , bibleCréer un quiz sur ce livre