AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Sylla


Sylla
  24 mars 2019
La première partie de ce livre m'a plutôt déroutée. On alterne entre le récit, à la première personne, autour de l'arrivée de Kate chez sa mère et un interrogatoire avec une psychiatre, une semaine plus tard, dans un commissariat... L'auteure nous donne très peu d'éléments à nous mettre sous la dent. On comprend que quelque chose s'est passé, mais on ignore quoi. On a beau essayer de comprendre, pour ma part je n'ai pas réussi. Et finalement, sans prévenir, tout s'accélère, la situation se retourne complètement. J'avais commencé à échafauder une théorie qui n'expliquait pour autant pas ce qui s'était passé... Je me suis royalement planté. L'auteure nous mène en bateau du début à la fin et nous retourne complètement le cerveau. Elle mène l'intrigue à la perfection sans laisser de détails au hasard et tout finit par s'imbriquer naturellement.

J'ai plutôt bien aimé le personnage de Kate. Elle n'a pas eu une vie facile aussi bien dans l'enfance qu'à l'âge adulte. Et surtout elle n'est pas parfaite. On n'est pas face à un personnage à la morale irréprochable qui ne fait aucun faux-pas... si, elle fait des erreurs. C'est ce qui fait que j'ai aimé son personnage, il paraît bien plus vrai qu'un personnage "parfait".
Pour les autres personnages, c'est difficile de les aborder sans trop en dire. Mais quoi qu'il en soit, ils ont chacun leur lot de surprise.

Nuala Ellwood nous plonge ici dans un thriller psychologique parfaitement maîtrisé auquel je ne m'attendais pas. Son écriture est très fluide et surtout addictive. C'est un presque coup de coeur. Presque à cause de cette première partie qui m'a parue longue, ce qui ne m'a pas empêché pour autant de la dévorer.
Lien : http://chroniquesdunedevoreu..
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus