AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782266336208
224 pages
Pocket (11/01/2024)
3.84/5   93 notes
Résumé :
Deux générations. Deux histoires. Deux femmes en quête d’elles-mêmes.

Casablanca, au siècle dernier. Mimi n’a jamais porté une aussi belle robe. Depuis le matin, sa mère et sa sœur s’affairent autour d’elle. À quatorze ans, c’est la première fois qu’elle est invitée à un tel banquet et ainsi mise à l’honneur. Mimi l’ignore mais, ce soir-là, on l’a mariée.
Paris, de nos jours. Pour la seconde fois, Anna divorce. Tandis que les déménageurs s’acti... >Voir plus
Que lire après Une reineVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (31) Voir plus Ajouter une critique
3,84

sur 93 notes
5
7 avis
4
16 avis
3
6 avis
2
0 avis
1
0 avis
L'auteur nous offre ici un 1er roman très prometteur.
Un retour aux sources, le dévoilement d'un pan de l'histoire familiale méconnu. Il ne s'agit pas ici d'une histoire sur 2 époques comme c'est à la mode depuis plusieurs années, mais l'histoire d'une femme qui découvre un secret de famille et qui, de ce fait, voit les choses différemment.
C'est une histoire de traditions anciennes, c'est le décalage entre la vie d'une jeune marocaine juive au début du XXème siècle et la vie d'une femme occidentale de nos jours.
C'est un roman sur le lien tissé entre ces deux femmes. La révélation d'un secret de famille qui permet à une jeune femme de se rendre compte que sa grand-mère a eu une vie totalement différente de la sienne. Il est vrai qu'on ne se rend pas souvent compte que nos anciens ont été jeunes, ont eu une vie plus ou moins mouvementée, ont subi, ont survécu, sont passés à travers... Et lorsqu'on se pose la question, il est souvent trop tard...
Ce livre est la rencontre de 2 femmes d'une même famille, mais de générations différentes, de continents différents, de cultures différentes, de mode de vie différent...
La vie de Mimi vaudrait un roman... Cette lecture m'a donné envie de découvrir la vie de cette enfant mariée à 14 ans. Peut-être l'auteur nous en fera-t-elle cadeau un jour ?!!

Merci à Babelio et aux Editions Robert Laffont pour cette belle découverte.
Commenter  J’apprécie          710
Deux générations. Deux histoires. Deux femmes en quête d'elles-mêmes.
Intriguée par cette présentation, par le nom de l'auteure, et charmée par la couverture , je me suis plongée dans Une reine de Judith Elmaleh.
Mimi et Anna, une grand-mère Casaoui et sa petite fille la française . Mimi vit seule dans sa maison de Casablanca, depuis le décès de son époux, entourée de ses souvenirs, veillant à respecter les traditions et les prescriptions du Talmud. Anna , installée en France, vit son 2è divorce et craque ... Un retour aux sources s'impose , Mimi est là prête à lui ouvrir les bras et la parole se délie dans cette famille où le rire et la plaisanterie ont tissé un mur de non-dits.
La plume de Judith Elmaleh est légère et virevoltante; coléreuse et véhémente, tendre et affectueuse et les souvenirs affluent. le Casablanca de son enfance, les scènes surprises par inadvertance, les mots happés au coin d'une porte, les pièces du puzzle se mettent en place et Anna enfin trouve le chemin à suivre grâce à la présence lumineuse de sa grand-mère.
Une fort jolie découverte.
Commenter  J’apprécie          250
"Je ne savais pas ce que l'on me cachait mais je sentais qu'il fallait que je le cache à mon tour"

Judith Elmaleh nous offre, sous la forme de l'autofiction, l'histoire vraie de sa grand-mère Mimi.
Début du siècle dernier. Mimi, vit à Casablanca, elle a 14 ans et devient une jolie jeune fille. Sa mère et sa tante, l'habille, la maquille, c'est la première fois pour Mimi, elle va assister à une fête !
A la fin des festivités, fatiguée, elle demande à rentrer, le couperet tombe : Mimi ne rentrera pas chez elle, cette fête était celle de son mariage et elle n'en savait rien.
De nos jours. Anna fait face à sa vie en affrontant, le coeur lourd, son 2ème divorce. Elle se retrouve seule, avec ses 2 enfants, un nouveau travail dont elle n'est pas sûre, un appartement à meubler.
Dans ce brouhaha qu'est devenu sa vie, elle décide de tout plaquer et s'envoler vers Casablanca passer quelques jours avec Mimi. Elle veut en savoir plus sur ces non dits qui ont jalonnés sa vie, la forgeant même en tant que femme, lui donnant en réalité, une liberté qu'elle ne soupçonnait pas. Ces tabous que toute la famille Elmaleh cachent derrière le rire, cette propension à la joie.
Avec beaucoup de pudeur et émotion, Judith Elmaleh amène Anna avec douceur à faire parler Mimi.
Outre le secret de famille révélé, j'y ai lu également une histoire d'amour incroyable à une époque où on ne parlait strictement pas des sentiments amoureux.
J'y ai retrouvé des sensations connus, j'ai été amusé par le jeux des osselets que ma mère m'avait raconté aussi, j'ai goûté mon plaisir à lire un Maroc que mon arrière grand-mère m'avait raconté...
Judith Elmaleh a eu raison d'écrire ce livre sur sa famille, a eu raison d'ouvrir le coeur de Mimi, c'est un beau témoignage d'une petite fille à sa grand-mère et je dirais aussi un beau cadeau qu'elle offre à ses enfants...
Commenter  J’apprécie          100
Une reine est une histoire de famille qui s'est construite autour de trois personnes, dont Mimi. Mimi qui n'a été véritablement reine qu'une seule fois dans sa vie, le jour de son mariage forcé.

Ce livre suit Anna, fraichement divorcée pour la deuxième fois, dans sa reconstruction et la découverte de ce secret de famille auprès de sa grand-mère Mimi à Casablanca. Secret qui a bien plus impacté sa vie et ses choix qu'elle ne s'en serait doutée.

C'est une belle histoire et malgré les difficultés, les blessures que ce choix culturel et ancestral a engendrées, les non-dits, la pudeur, les impacts sur toute cette famille ; Anna réussi à réfléchir et prendre du recul sur sa propre vie.

Le style de Judith Elmaleh est accessible, elle nous fait entrer dans les pensées intimes et les souvenirs d'Anna. Nous avons l'impression qu'elle nous livre sa propre histoire et son cheminement personnel via le personnage d'Anna.
J'ai regretté que le livre ne soit pas plus long. Je reste un peu sur ma faim : j'aurais apprécié faire des retours dans le passé pour en apprendre davantage sur Mimi, son entourage, ses véritables pensées…

Les personnages secondaires sont attachants, leur présence apporte beaucoup aux personnages principaux et ils mériteraient une plus grande place dans le roman. Mimi et Anna évolue et réussissent à aller de l'avant grâce à eux. J'aurais aimé que leur personnalité soit plus présentée au lecteur et rentrer dans plus de détails à leur égard.

En résumé, c'est une bonne lecture, qui gagnerait à être étoffée : bien que je comprenne la difficulté de décrire les sentiments et la vie d'une femme très pudique, écorchée, blessée qui ne s'est jamais livrée et qui a toute sa vie été effacée par un couple aimant à qui elle a été obligée de donner des enfants.
Ce livre rend hommage à Mimi et on aimerait mieux la connaitre car elle compte pour nous, elle est le centre de l'attention, de l'amour, pour une fois. Au travers de ce roman, elle n'est pas éclipsé par Papiel et Hassiba, elle est la reine et ce lourd secret enfin révélé lui permet d'être vue telle qu'elle est.

Je remercie les éditions Robert Laffont et Babelio de m'avoir envoyé ce livre dans le cadre d'une masse critique.
Commenter  J’apprécie          40
Dans cette histoire familiale à peine romancée, l'autrice nous dévoile comment elle a appris un secret de famille, jamais vraiment caché, mais jamais vraiment dévoilé non plus. Mimi, sa grand-mère, a été mariée à 14 ans par sa famille à un homme, déjà marié. La première épouse, la favorite, était stérile, un deuxième mariage était la solution envisagée. Pour cela, une jeune fille pauvre a été sélectionnée pour servir de ventre. le jour de son mariage, on avait "juste" omis de prévenir la gamine. L'autrice, partie se ressourcer auprès de sa grand-mère, parviendra, le temps d'un week-end à libérer la parole de celle-ci.
Je n'aime guère, habituellement, les autobiographies, les biographies, l'autofiction. Mon univers, c'est la fiction pure. Mais cette histoire m'a séduite et l'histoire de Mimi, en contrepoint de l'histoire de sa petite-fille, est parvenue sans peine à m'accrocher, peinée par le sort de cette gamine, vendue comme reproductrice.
Commenter  J’apprécie          60


critiques presse (1)
LaPresse
23 novembre 2022
Dans Une reine, Judith Elmaleh raconte l'histoire de sa grand-mère, mariée de force à 14 ans à un homme qui était déjà marié. Un secret qui a longtemps été gardé dans la famille et qui a marqué sa vie.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (45) Voir plus Ajouter une citation
Je jetai un coup d'œil autour de moi. Rien d'écrit, pas de livres, de carnets de recettes, ni de lettres, aucun mot pour consigner des moments de vie ou des idées. Comment conserve-t-on ses pensées quand on ne sait ni lire ni écrire ? Comment être sûr de ne pas les oublier ?
Commenter  J’apprécie          120
Je ne pouvais lui dire que, depuis que j’avais lu un livre expliquant les méfaits des glucides sur la mémoire, je ne mangeais plus de sucre. Je le remerciai chaleureusement, plantai la paille dans le couvercle et aspirai une gorgée. Le sucre me monta légèrement à la tête ; une ivresse enfantine que je retrouvai et qui m’amena à penser à Jules et à Mila. Étrangement, je ne me sentais ni triste ni coupable d’être partie. Ces quelques jours allaient soustraire ma tristesse à leur regard et j’étais soulagée de n’être sollicitée ni mentalement ni physiquement par eux.
Commenter  J’apprécie          10
Les yeux clos, je laissais mon esprit divaguer et me détachais de ce lieu, de son étroitesse. Je m’imaginais libre et me voyais survoler le mellah à toute allure. C’était fulgurant, je ne connaissais aucune limite. Le vacarme de la journée s’estompait, des images me revenaient par bribes, crépitaient sous mes paupières et s’évanouissaient à mesure que je m’élevais dans un espace cotonneux et silencieux.
Commenter  J’apprécie          10
Je devais l’admettre, il n’était pas l’unique responsable de ce fonctionnement ; nous l’avions construit à deux. Quelque part, j’étais rassurée par son incompétence stratégique qui me rendait indispensable à ses yeux, omnipotente pour mes enfants. Mais là, mon téléphone toujours serré dans la main, je me sentais pour la première fois inutile. Il semblait être en mesure de se débrouiller tout seul.
Commenter  J’apprécie          10
Peu importait la semaine que nous avions vécue, nos états d’âme du moment, nous avions l’assurance de nous retrouver en famille, propres et bien habillés, autour d’un repas de fête.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Judith Elmaleh (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Judith Elmaleh
C à vous https://bit.ly/CaVousReplay C à vous la suite https://bit.ly/ReplayCaVousLaSuite — Abonnez-vous à la chaîne YouTube de #CàVous ! https://bit.ly/2wPCDDa — Et retrouvez-nous sur : | Notre site : https://www.france.tv/france-5/c-a-vous/ | Facebook : https://www.facebook.com/cavousf5/ | Twitter : https://twitter.com/CavousF5 | Instagram : https://www.instagram.com/c_a_vous/ Invités : Gad Elmaleh et Judith Elmaleh • Gad Elmaleh : amour, humour et confession
autres livres classés : casablancaVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus

Lecteurs (247) Voir plus



Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1416 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..