AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 275408472X
Éditeur : First (10/03/2016)

Note moyenne : 3.33/5 (sur 166 notes)
Résumé :
Quel est le point commun entre Richard Branson, patron de Virgin, Anna Wintour, directrice du Vogue US, Tim Cook (Apple), Marissa Mayer (Yahoo !) ? Le succès ? Certainement. Un emploi du temps de ministre ? Aussi. Mais surtout un secret jusqu'ici bien gardé, et lumineux une fois révélé. Toutes ces personnalités ont l'habitude de se lever avant l'aube, et de démarrer leur journée par une à deux heures rien qu'à eux. Deux heures pour faire du sport, méditer, se cultiv... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (48) Voir plus Ajouter une critique
Marple
  30 octobre 2016
Miracle morning, peut-être... mais Miracle book, certainement pas ! J'ai du mal à comprendre pourquoi les livres de développement personnel américains sont si prétentieux, si mal écrits et si centrés sur la réussite financière.
J'avais déjà pensé ça pour Les 7 principes de ceux qui réussissent tout ce qu'ils entreprennent, avant de l'oublier tant le propos était riche une fois qu'on faisait l'effort de s'y plonger. Là, c'est un peu la même chose... sauf que le propos, certes pas inintéressant, est tout de même moins riche, plus répétitif et moins subtil !
S'appuyant sur sa propre expérience de résilience après ses deux descentes aux enfers, Hal Elrod nous invite à nous réserver chaque matin très tôt du temps pour méditer, faire du sport, positiver, visualiser, lire et écrire. Un programme 'bien-être' qu'aucun adepte du développement personnel ne peut réfuter, et que l'auteur recommande de positionner le matin d'une part pour des raisons pragmatiques et d'autre part pour mettre sa journée sur les bons rails.
Un programme que j'ai décidé d'adapter à mes souhaits et d'essayer depuis quelques jours... mais pour lequel ce livre ne m'aide pas tant que ça... Peut-être parce que mon objectif n'est pas d'améliorer mon revenu, mais simplement de chercher un peu plus de sérénité !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          468
Zirkawicca
  07 mai 2016
Les livres de développement personnel m'intéressent de + en +. Mais visiblement pour l'instant j'ai du mal à les choisir... Ceux que j'ai acheté ont le don de me donner envie par leur couverture et leur résumé, et de me refroidir par leur contenu. Dans ce cas précisément, on peut même dire qu'il y a tromperie sur la marchandise! On nous proclame en couverture "Miracle Morning: offrez-vous un supplément de vie!" le résumé va dans le même sens: je m'attendais à un ouvrage expliquant comment, en se levant + tôt chaque matin, on peut tirer profit de ce "temps pour nous" pour s'épanouir davantage. Et bien j'étais loin du compte...
Il y a tout d'abord un fossé culturel que je n'ai su franchir... Ce livre est typiquement américain, best-seller au ton grandiloquent et très axé au final sur la réussite professionnelle et surtout financière (déception...) L'auteur cite sans cesse comme "modèles ayant réussi" des célébrités américaines du genre d'Oprah Winfrey (oui, vraiment...), des auteurs à succès... Il y a aussi pas mal de références à la religion (ex: rendre grâce) qui ne font pas sens dans l'esprit d'un non-américain. Là je me suis dit que clairement, je m'étais plantée dans mon choix. J'ai quand même lu le livre jusqu'au bout, par acquit de conscience, mais j'ai eu l'impression de brasser de l'air: beaucoup de pages pour un contenu au final plutôt maigre et redondant. Seul le dernier tiers de l'ouvrage propose des applications pratiques, et j'ai eu beaucoup de mal avec l'insistance de l'auteur, répétant toutes les 2 lignes que "ça fonctionne vraiment!", "essayez, ça changera votre vie, comme celle de milliers de personnes dont machin et bidule..." Ca fait très "show à l'américaine"; l'auteur réchappe d'un grave accident de voiture, se rend compte de la chance qui lui est donnée de vivre, du "miracle" de la vie, il se repent de n'en avoir pas + profité avant et invente une super méthode qui rendra tout le monde riche et heureux, youpi! Personnellement ça m'a évoqué des techniques marketing lourdingues genre "S********* Cosmétique, ça fonctionne!" Ou encore ces sites internet qui nous promettent de nous enrichir sans bouger le petit doigt...
Je n'ai pas apprécié cette manière qu'à l'auteur de brosser le lecteur dans le sens du poil, de sembler s'adresser à chacun d'entre-nous, cet être si "exceptionnel". Il parle également de "pratiques d'excellence" et même d'une communauté de "fans"!!! Ces termes m'ont choqué, c'est vraiment un autre monde... Je ne doute pas que ce livre ait du succès outre-Atlantique, mais en France j'émets quelques réserves... Ce n'est pas dans notre culture d'accueillir sans broncher et en criant au miracle un jeune homme qui nous promet monts et merveilles et surtout la richesse, sans aucun risque d'échec pourvu qu'on se lève 1h + tôt le matin pour pratiquer le silence, les affirmations, la visualisation, un peu d'exercice physique, de lecture et d'écriture. Et hop, le tour est joué! C'est un peu facile, et puis surtout ce monsieur est très, très ambitieux, ce qui n'est pas forcément le cas de tout un chacun. Moi, je cherchais juste des techniques d'épanouissement au quotidien, pas la fortune!
Le public visé me pose aussi un problème. Cette méthode est censée s'adresser à tous, mais tous ses exemples ou témoignages proviennent de PDG, commerciaux, managers... Je ne me suis pas sentie du tout à ma place. Hal Elrod évolue dans des sphères qui personnellement me sont totalement inconnues et ne m'attirent pas du tout. L'archétype du "self made man" américain a la vie dure... de + des affirmations comme "nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est en nous" paraissent hallucinantes pour un public français. J'ai trouvé cet ouvrage trop élitiste, et j'ai eu beau m'attacher à trier le bon grain de l'ivraie, à ne garder que ce qui pourrait m'être vraiment utile, le résultat est bien maigre. Rien de novateur dans les "life SAVERS" proposés (que j'ai cités un peu + haut: silence, affirmations...) L'aspect coaching et même management ne m'a pas convaincu du tout.
Le chapitre "citations inspirantes" m'a lui aussi déçu car il ne s'agit en fait que de phrases tirées du livre, donc de citations de l'auteur lui-même. Et les témoignages sont tellement clichés (tout le monde a réussi grâce à cette méthode merveilleuse qui a changé leur vie...) et reprennent tellement mot pour mot les termes de l'auteur que je me suis demandé si ce n'étaient pas tout simplement des fakes... Quoi qu'il en soit, je ne recommande pas du tout ce livre, qui aurait mieux fait de ne pas franchir l'Atlantique!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          3310
colimasson
  14 février 2019
Le mec qui a écrit ce livre est une lumière. On n'en voit pas de pareilles tous les jours. Alors qu'il déplorait que les journées sont trop courtes pour faire tout ce qu'on devrait faire, une lumineuse idée l'a renversé au sol : il suffit de se lever plus tôt ! Mais dire simplement de se lever plus tôt, ce n'est pas très bandant. Il a alors inventé cette étonnante expression : Miracle Morning. Déjà, comme c'est en anglais, on ne fait pas directement le lien entre morning et matin, ce qui atténue la charge négative associée au mot. Miracle par contre on comprend mais c'est pas grave, c'est un mot positif alors tout va bien. le rôle des slogans publicitaires, c'est de relooker le banal.

Bon, voilà, tout est dit, il suffit de se lever plus tôt pour faire les trucs qu'on n'a pas le temps de faire d'habitude. Mais le mec il a quand même réussi à écrire tout un livre là-dessus. Pire que tout : il a même réussi à le vendre et ça a été un succès, y a qu'à voir le nombre de branleurs qui ont lu ce livre sur Babelio. Maintenant le mec il n'a plus besoin de se lever tôt, d'autres le font à sa place et il gagne du fric quand même.

Pour tartiner quand même un certain nombre de pages justifiant le prix de cette idée somme toute assez banale, si elle n'était parée d'oripeaux aussi sirupeux et optimistes, le mec nous explique comment faire pour imposer le mirakeul morning quand on a une famille. Même les gosses vont devoir suivre le mouvement, week-end y compris. Espérons que ça leur inculquera progressivement une haine nourricière contre la notion de productivité que leurs tarés de parents vénéraient comme des bons dieux de défroqués du siècle moderne. Il se peut que cette tyrannie du mirakeul morning pousse également les familles à se morceler. Pas grave : ne pas avoir de famille est la solution la plus efficace pour avoir le temps de faire tout ce qu'on veut en une journée. On peut même se prendre le luxe de s'emmerder, vous imaginez ?

Mais pourquoi vouloir nous sortir de nos pieux à tout prix ? Quelle violence se cache derrière ces incitations joyeuses à l'activité, au dynamisme, à la productivité ? Voyez-vous, mes amis, maintenant que le sexe n'est plus un péché et qu'on oblige chacun à forniquer régulièrement pour entretenir sa santé et son moral, plus grand-chose ne nous émeut encore, sauf la paresse. C'est un créneau très rentable et de nos jours encore, personne n'aime ouvertement la paresse, bien que tout le monde en rêve. le succès incompréhensible de ce torche-cul ne s'explique pas autrement.

Je déplore cependant que ce livre, que je n'ai par ailleurs absolument pas lu, ne pose pas cette question essentielle : pourquoi est-ce si important pour nous de réaliser coûte que coûte ce que nous n'avons pas le temps de faire ? Ce que nous aurons désormais le temps de faire grâce au mirakeul morning est-il vraiment indispensable ? On sait pourtant que tous ceux qui se sont levés très tôt le matin au lieu de repousser leur réveil, de continuer de baver sur l'oreiller, de se branler ou de baiser avec leur pote de plumard ont contribué à faire de ce monde un grand dépotoir à ciel ouvert. Bientôt je vous écrirai mon mirakeul sleeping. Vous allez voir comme les choses iront mieux après ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          2911
_Ness
  06 janvier 2017
Je vais commencer par vous exposer un peu le principe du Miracle Morning, qui est bien entendu adaptable à chaque individu. Commencez par vous lever plus tôt afin de pratiquer les life SAVERS. J'avoue que tous ces noms (« Miracle du matin » et « sauveurs de vie », traduits grossièrement), ça vend du rêve, pas vrai ?
Silence (correspond à de la méditation)
Affirmations. Vous vous répétez « je suis… », « je vais… »
Visualisation. Visualisez-vous dans la situation où vous voudriez être.
Exercice physique
Reading (=lecture).
Scribing (= écriture) qui correspond à la tenue d'un journal.
Que voulez-vous vraiment ?
C'est en substance ce que Hal Elrod, condescendant et hautain au possible, nous demande pour ensuite nous expliquer en quoi sa méthode peut nous aider à réaliser nos rêves. Son rêve à lui doit probablement être d'avoir beaucoup d'argent et vu le succès de ce bouquin, il a dû toucher le pactole. Oui, parce que ce monsieur passe beaucoup de temps à nous dire que si on suit sa méthode (qui, en résumé, consiste à se lever une heure plus tôt tous les matins pour prendre du temps pour soi), on pourra devenir riche, que son grand ami était propriétaire de cinq maisons 25 ans et tout ça rien qu'en pratiquant le principe des « affirmations ». Il vous apprendra aussi que, surtout, il ne faut pas faire parti des 95% des personnes moyennes, médiocres (sic). Notons au passage que cette « statistique » est basée sur 100 personnes. Cent personnes pour représenter les 379 millions de citoyens américains. Pour la crédibilité, il faudra repasser.
"Selon l'Administration de la sécurité sociale américaine, si vous prenez 100 personnes au début de leur carrière professionnelle et les suivez pendant quarante ans jusqu'à leur départ en retraite, voici ce que vous constaterez : seule 1 sera riche, 4 seront à l'abri des soucis financiers, 5 continueront de travailler, non par souhait mais par besoin, 36 seront morts et 54 seront fauchés et dépendants de leurs amis, de leur famille, de leurs proches et du gouvernement pour vivre."
Sinon, mis à part se répéter, ce livre est vide et aurait pu être condensé en une vingtaine de pages. Et comme l'auteur est sympa, il vous donne même des recettes de smoothies. Si, si…
"L'individu moyen est incapable d'exprimer clairement son but dans la vie – ce « pourquoi » séduisant qui le pousse à se réveiller chaque jour et faire ce qu'il faut pour accomplir sa mission. Il vit au jour le jour et n'a d'autre but que de survivre."
"Soyons bien conscients du fait que si nous ne nous engageons pas à penser et à vivre dès à présent différemment de la plupart des gens, nous nous apprêtons à endurer une vie de médiocrité, de luttes constantes, d'échecs et de regrets – comme la plupart des autres."
(Il n'y a que moi que ça dérange ce genre de propos ou… ?)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
XS
  13 janvier 2018
Miracle Morning est un livre de développement personnel qui marquera l'histoire de mon panthéon dans ce domaine : il en gagne haut la main la cuillère de bois. J'ai, au moment de rédiger cette critique, une pensée émue pour mon accompagnatrice lors de cet achat*.
Alors pourquoi cette cuillère de bois ? Il y en a, pourtant, des bonnes idées, mais elles tiennent en trois points :
- Noter et annoter, relire les passages qui vous inspirent (mais là, c'est dommage, je n'en ai pas trouvé) ; je la retiendrai cependant pour mes lectures passées et futures.
- Chaque matin, préserver un temps aux techniques éprouvées par ailleurs d'aide à la prise de recul et de « pensées positives ». Très bonne idée.
- Mmmm, je ne retrouve pas le troisième point …
Même s'il s'agit d'un livre assez court, il est déjà trop long pour son propos. La teneur en est résumée ici ou là sur internet, dans des blogs sans doute mieux écrits–que de répétitions !- et traduits. J'ose espérer qu'en anglais le mot « mediocre » ne porte pas le jugement de valeur qui est sous-entendu en français ; en effet, tous les malheureux traversant la vie sans chercher à améliorer leur situation suivant les préceptes du Miracle Morning se voient qualifiés de cet adjectif, dans un mantra inlassablement répété. Un discours un rien culpabilisateur. Les autres, au contraire, se verront ouvrir les portes de la performance et du bonheur et auront la chance de faire partie d'un petit club d'élu.
Bref, l'impression d'avoir acheté une méthode miracle vantée selon un schéma publicitaire agressif et daté.
*
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          151
Citations et extraits (39) Voir plus Ajouter une citation
Marylou30Marylou30   13 juin 2019
La motivation vous fait démarrer, mais c’est l’habitude qui vous fait persévérer - Jim Rohn
Commenter  J’apprécie          20
missmolko1missmolko1   03 novembre 2015
When you were born, everyone assured you that you could do, have, and be anything you wanted when you grew up. So, now that you've grown up, are you doing , having, and being anything and everything you've ever wanted ? Or someone along the way, did you redefine "anything and everything" to include settling for less than you truly want?

I recently read an alarming statistic: The average American is 20 lbs, overweight, $10,000 in debt, slighly depressed, dislikes his or her job, and has less than one close friend. Even if only a fraction of this statistic is true, Americans need some serious waking up.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
kyookokyooko   12 novembre 2016
La célèbre citation suivante est tirée du livre de Marianne Williamson intitulé Un retour à l’amour : « Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur, notre peur la plus profonde est que nous sommes puissants au-delà de toutes limites. C’est notre propre lumière et non notre obscurité qui nous effraie le plus. Nous nous posons la question :« Qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux et merveilleux ? » En fait, qui êtes-vous pour ne pas l’être ? Vous êtes un enfant de Dieu. Vous restreindre, vivre petit, ne rend pas service au monde. L’illumination n’est pas de vous rétrécir pour éviter d’insécuriser les autres. Nous sommes nés pour rendre manifeste la gloire de Dieu qui est en nous. Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus, elle est en chacun de nous, et, au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même. En nous libérant de notre propre peur, notre puissance libère automatiquement les autres.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
kyookokyooko   12 novembre 2016
À vrai dire, si nous ne changeons pas maintenant, notre vie ne changera pas. Si nous ne nous devenons pas meilleurs, notre existence ne s’améliorera pas. Et si nous ne nous attachons pas à progresser régulièrement, notre vie ne gagnera pas en qualité. Et pourtant, la plupart des gens se réveillent chaque matin en demeurant les mêmes.
Commenter  J’apprécie          100
bbpoussybbpoussy   25 août 2018
Il est important de cerner la différence entre responsabilité et faute. La responsabilité et la qualité de la personne qui s'engage à améliorer les choses. En repensant à mon accident, le conducteur ivre était fautif, tandis que j'avais la responsabilité d'améliorer ma vie, de créer la situation que je souhaitais. Peu importe le fautif, l'essentiel, c'est que vous et moi nous engageons à abandonner le passé et à nous façonner personnellement la vie dont nous rêvons, en commençant dès aujourd'hui.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Videos de Hal Elrod (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hal Elrod
Hal Elrod New Keynote: "The Miracle Morning" (NEW-2015)
autres livres classés : developpement personnelVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
171 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre