AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de belette2911


belette2911
  12 mai 2016
"Un seul être vous manque et tout est dépeuplé"… La preuve, s'il en est, c'est que lorsqu'on nous la coupe durant quelques heures ou quelques jours, nous retournons au Moyen-Âge jusqu'à ce que nous la retrouvions !

Qui ? Quoi ? Mais la fée électricité, bien sûr ! Sans elle, nous sommes perdus, pestant contre des interrupteurs sans vie et tout ce qui ne fonctionne plus une fois qu'elle disparait. Un jour de black-out, notre Jacquouille n'aurait jamais pu faire "Jour, nuit, jour, nuit".

Dans ce roman scientifique qui a des relents d'anticipation – mais pas de science-fiction – toute l'Europe est plongée dans le noir. Toute ? Oui, personne ne résiste, hormis quelques citoyens lambdas qui possèdent un puits, se chauffent au bois ou ont un groupe électrogène. Sont pas légion, je vous le dis. Et là, ils ont des tas d'amis !

Si le début est un peu lourd à lire, c'est en raison de la présentation d'un tas de protagonistes qui vont nous faire vivre leur vie sans courant, de la présentation des personnages principaux, dont Pierro Manzano, l'ex-hacker italien du Net et de quelques notions techniques que l'auteur est obligé de nous envoyer, afin de nous mettre au jus.

Ensuite, le récit s'écoule libre comme du courant pour nous délivrer du 220 volts dans le corps et les gencives.

On découvre, horrifié, tout ce qui pourrait arriver en cas d'arrêt général de l'électricité suite à des sabotages et je vous jure que ça fait froid dans le dos parce que nous n'y sommes pas préparé, sauf si vous êtes minimaliste ou survivaliste !

L'homme est un animal et y retourne en quelques jours, dès qu'il n'a plus rien dans sa gamelle, en fait.

Un récit qu'on dévore les yeux grands ouverts, une bougie allumée à côté, parce qu'on ne sait jamais…

Des personnages attachants, des situations de panique décrites aux quatre coins de l'Europe – oui, on voyage ! – des émotions fortes, surtout à l'hôpital et des situations catastrophiques avec une centrale nucléaire et un rappel de très mauvais souvenirs d'il y a 30 ans (en moins grave).

C'est un récit plus tendu qu'une corde de tente ou que celle d'un string, avec du rythme, sans perte de vitesse, sans trop de voyeurisme non plus, glaçant, prenant, bourré de suspense et sans trop d'illogismes (et s'il y a, ils sont expliqués par l'auteur). Un récit tout de qu'il y a de plus réaliste, hélas !

Un scénario béton pour un thriller technologique de haut vol, des frissons de peur et la grosse question que je me suis posée "Qu'est-ce que je ferrais, moi, dans pareille situation ? Partage or not partage ?".

Non, non, ceci n'est peut-être pas une fiction…

Allez, je vais aller me faire un stock de cierges et de nourriture lyophilisée qu'on réhydrate en faisant pipi dessus… Parce que demain, il sera peut-être trop tard !!

Lien : https://thecanniballecteur.w..
Commenter  J’apprécie          150



Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Ont apprécié cette critique (15)voir plus