AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de samaudruz


samaudruz
  22 avril 2019
Très bien documenté, ce thriller nous donne une idée très globale de ce qui se passerait si des terroristes prenaient le contrôle des programmes informatiques qui contrôlent le réseau électrique, lui-même largement interconnecté à l'international. Depuis sa publication, l'auteur dit avoir été souvent invité à des conférences et débats sur la possibilité d'un tel scénario. SCADA, le système en question, existe et Stuxnet, le ver informatique, prouve qu'une telle attaque est possible. L'auteur a aussi beaucoup enquêté auprès des professionnels du secteur ainsi qu'auprès des hôpitaux et s'est largement inspiré de l'Ouragan Katrina en Nouvelle Orléans. Nous avons ainsi un thriller bien assis, qui donne froid dans le dos tant le scénario est probable. Et en passant, une forte critique de l’interconnexion de nos réseaux d'approvisionnement de la ressource la plus essentielle de notre société moderne (puisque même l'approvisionnement en eau en dépend), de la fragilité des programmes informatiques et des extrémismes de toutes sortes. On suit ainsi un altermondialiste engagé qui lutte contre des terroristes qui l'identifient à eux-mêmes pour ses idées.... ce n'est finalement qu'une question de méthode. Mais autant le dire, ce n'est pas exactement le sujet du débat: pas de grandes discussions idéologiques, ni vraiment de remise en cause de notre civilisation - tout cela n'est que mentionné, la vraie cible est notre dépendance vitale à l'électricité, la fragilité du système d'approvisionnement et les conséquences apocalyptiques d'une coupure même brève. Si le propos est pertinent est intéressant, les personnages et les débats restent superficiels - pas un roman psychologique, ni politique donc.

C'est le côté psychologiquement peu approfondi des personnages qui au final rend la lecture assez fade: en comparant avec, par exemple, l'aveuglement de Saramago, lui aussi un thriller, on a plus de dégâts, plus de morts, une situation qui plus dramatique, mais on le ressent beaucoup moins - on manque d'intensité. On a presque l'impression que tout finit bien, alors que ce n'est pas le cas. Certains personnages, comme Michelsen, ne sont qu'esquissés, d'autres, comme le "héro" et ses amies, sont plutôt standard.

J'ai d'ailleurs parfois eu de la peine à suivre le bal de ces personnages- les chapitres sont très courts, les scènes brèves, un dialogue, une remarque, une action et on saute ailleurs - ça donne du rythme mais ça participe à la superficialité de ces êtres auxquels on ne peut s'attacher, ni même parfois vraiment comprendre qui ils sont - ils défilent et on suit l'action - du coup, il est difficile de ressentir l'ampleur du drame humain qui se déroule au cours du récit. Une lecture informative et distrayante, donc, mais froide, comme une série de communiqués de presse.
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (1)voir plus