AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2211017657
Éditeur : Pastel (30/09/1998)

Note moyenne : 4.02/5 (sur 41 notes)
Résumé :
Un soir, en lisant son journal, le papa de Flon-Flon dit : " Mauvaise nouvelle ! La guerre va bientôt arriver.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
LiliGalipette
  22 juillet 2013
Flon-Flon et Musette sont deux jeunes lapins. Amis depuis toujours, ils savent qu'ils se marieront quand ils seront plus grands. Mais voilà que la guerre arrive. le papa de Flon-Flon part au front et une haie d'épines sépare désormais Flon-Flon et Musette. « Il ne faut plus parler de Musette, c'est défendu ! / Pourquoi ? / Parce qu'elle est de l'autre côté de la guerre. » (p. 18) La guerre dure longtemps et fait beaucoup de bruit. Et un jour, elle est finie. le papa de Flon-Flon revient enfin, mais la guerre n'est qu'endormie. « Est-ce que je faisais trop de bruit en jouant avec Musette ? demande Flon-Flon. / Non, répondit la maman. Les enfants sont trop petits pour réveiller la guerre. » (p. 32) Flon-Flon reverra-t-il Musette ?
Ce petit album est très joli et très bien fait pour parler de la guerre aux enfants. Les dessins, entre collages et crayon gras, ont un aspect très enfantin et très doux. Une belle histoire qui rappelle qu'il n'y a pas de conflit ou de frontière quand on est enfant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
Chrisbookine
  02 avril 2018
La petite histoire
Toute la journée, Flon-Flon joue avec Musette, tantôt d'un côté du ruisseau, tantôt de l'autre. Plus tard, ils se marieront. Mais un soir, le papa de Flon-Flon dit: "Mauvaise nouvelle ! La guerre va bientôt arriver." Et le lendemain, à la place du ruisseau, il y a une haie d'épines.
©Elzbieta
« Est-ce que je faisais trop de bruit en jouant avec Musette ? (...) Non(...). Les enfants sont trop petits pour réveiller la guerre. »
Mon avis
Un album universel et intemporel pour parler de la guerre.
La 2ème et 3ème de couverture représentent des fleurs rouges mêlées à des barbelés pour donner le ton de cette histoire entre amour et guerre.
L'auteure a choisi d'utiliser du papier de soie, la superposition, des tons pastels en dominante qui donne un aspect brumeux, estompé, évanescent à l'ensemble.
Elle marque bien les espaces et oppose dedans/dehors en introduisant la fenêtre (cadre dans le cadre), parfois ouverte, souvent fermée ; on observe l'extérieur ou au contraire l'on devine l'intérieur. La fenêtre est ici le symbole à la fois de l'enfermement, de la protection, de la frontière, de l'intimité.
Champ et contre-champ se succèdent pour rendre compte des ravages de la guerre au dehors et au dedans.
Du moment où la guerre éclate, le monde n'est plus sûr. La guerre emprisonne Flon-Flon dans sa maison. La guerre l'isole, l'éloigne de Musette. La guerre le trouble, l'interroge sur sa responsabilité, le questionne.
©Elzbieta
Ce qui éclaire ces moments de doute, de peur ce sont les dialogues entre Flon-Flon et ses parents. Cette communication les préserve de la solitude, la peur.
©Elzbieta
« La guerre était trop grande. Elle n'écoutait personne. On l'entendait aller et venir. Elle faisait un bruit immense. Elle allumait de grands feux. Elle cassait tout... »

©Elzbieta
« Ce n'est pas vrai ! La guerre n'est pas morte ! Pourquoi est-ce que tu ne l'as pas tuée ?(...)
La guerre ne meurt jamais.(...) Elle s'endort seulement de temps en temps. Et quand elle dort, il faut faire très attention de ne pas la réveiller. »
©Elzbieta
La guerre transparaît par touches abstraites en pleine page avec des couleurs d'orage et de sang, de cendre et de neige. les morts sont sans regard, sans expression.
©Elzbieta

J'aime particulièrement la relation houleuse et tendre de Flon-Flon et sa maman. Une maman qui cherche à le protéger de la guerre. Moments de révolte (Flon-Flon en colère qui enjambe la fenêtre, sort du cadre, brave l'interdit) et de tendresse ( en ombre chinoise, deux silhouettes celles de Flon-Flon et de sa maman avec une lumière douce et chaleureuse au milieu de la nuit et la neige) se succèdent.
L'auteure excelle à déployer toute une palette d'émotions contradictoires et pourtant justes (joie simple de l'enfance, tristesse, amour, colère et révolte, lassitude, peur...). Mais Elzbieta termine son histoire sur une note d'espoir, d'amour, de légèreté en brisant la frontière créée par les adultes. Et c'est avec un drôle de pied de nez que Flon-Flon et Musette,aux prénoms prédestinés, font la nique à la guerre, dans un champ de blancheur, de pureté et de nouveauté. Une page blanche pour pouvoir écrire leur destin.
Une histoire qui touche au coeur.
Elzbieta fait partie des artistes incontournables à découvrir. Son univers est foisonnant et juste dans les émotions et sentiments transmis.
Lien : http://chrisbookine.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          31
Ophelien
  09 septembre 2014
Flon-Flon aime Musette et Musette aime Flon-flon. Une belle histoire d'amour qui va être gâchée par l'arrivée de la guerre. Elle va les séparer pendant un long moment et emporter le père de Flon-Flon très loin. Les deux petits lapins ne comprennent pas pourquoi ils sont séparés. Ils n'ont rien de différent et surtout, ils s'aiment.
Un beau livre sur l'inutilité d'une guerre qui peut séparer de nombreuses personnes sans raisons, juste parce que c'est "la guerre". Des dessins touchants pour une histoire très juste.
Commenter  J’apprécie          50
cess43
  07 janvier 2015
Un album pour expliquer aux plus jeunes (CP) un thème pas si simple à aborder : la guerre et tout ce que cela entraine... Nous retrouvons 2 petits lapins qui sont inséparables, Flon-Flon et Musette. Ils jouaient ensemble tous les jours jusqu'à ce que la guerre arrive. A partir de ce moment-là, les 2 amis sont séparés par une haie d'épines, puis le père de Flon-flon part pour la guerre (on imagine qu'il arrive la même chose de l'autre côté de la frontière). Survient alors l'interdiction de parler de Musette, le bruit assourdissant de la guerre puis ce SILENCE et le retour du papa lapin mal en point qui annonce la fin de la guerre. Mais est-ce que c'est vraiment le cas ? car la haie d'épine est toujours là... En effet, la guerre ne peut être réellement finie lorsqu'on l'annonce... Trop de souffrances, de peur, de trahison, finalement trop de sentiments sont en jeu pour qu'elle disparaisse quand on l'a décidé. La solution serait l'espoir et l'amour car eux seuls peuvent guérir les blessures et peut-être réussir à réunir les populations, tout comme Flon-Flon et Musette qui réussissent à se retrouver en creusant un petit trou dans la haie et à traverser la frontière.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
RazKiss
  18 février 2017
Flon-Flon et Musette sont voisins, leurs terrains ne sont séparés que par un mince ruisseau. Ils ont pour habitude de jouer ensemble toute la journée. Malheureusement, leur quotidien sera complètement bousculé par la guerre qui éclate. Les parents de Flon-Flon tenteront tant bien que mal de répondre à ses nombreuses questions...
Ce thème pourtant dur et violent nous est présenté assez subtilement, autant par le texte que les illustrations. J'aime beaucoup !
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
LiliGalipetteLiliGalipette   22 juillet 2013
« - Il ne faut plus parler de Musette, c’est défendu !
- Pourquoi ?
- Parce qu’elle est de l’autre côté de la guerre. » (p. 18)
Commenter  J’apprécie          140
LiliGalipetteLiliGalipette   22 juillet 2013
« - Est-ce que je faisais trop de bruit en jouant avec Musette ? demande Flon-Flon.
- Non, répondit la maman. Les enfants sont trop petits pour réveiller la guerre. » (p. 32)
Commenter  J’apprécie          40
dedansodedanso   13 mars 2014
La guerre était trop grande. Elle n'écoutait personne. On l'entendait aller et venir. Elle faisait un bruit immense. Elle allumait de grands feux. Elle cassait tout...
Commenter  J’apprécie          30
Video de Elzbieta (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Elzbieta
Interview d'Elzbieta, illustratrice et auteur française, pour l'exposition "Passages", dans le cadre du Salon du livre et de la presse jeunesse 2014. Réalisé par Karim Goury.
autres livres classés : séparationVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
1383 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre