AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782812602399
53 pages
Éditeur : Editions du Rouergue (24/08/2011)

Note moyenne : 3.83/5 (sur 6 notes)
Résumé :
« Il était une fois une maman à une place. La fille unique de cette maman-là s’appelait Poupi. Une incroyable nouvelle leur parvint un matin : un autre bébé allait arriver ! […] Ce bébé avait beau n’être qu’une toute petite fille, pour cette maman à une place, il était quand même de trop. »

Quand Titine vient au monde, sa maman à une place l’abandonne. Recueillie par un cirque, puis envoyée au foyer des enfants sans parents, ce sont finalement son on... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Fransoaz
  20 octobre 2011
« Il était une fois, une maman à une place. La fille unique de cette maman-là s'appelait Poupi. Une nouvelle incroyable leur parvint un matin. Un autre bébé allait arriver. Non ! cria Poupi. Non ! protesta sa mère. Ça ne va pas. Je suis une maman à une place. C'est complet ! Mais le petit nouveau était en route pour chez elle. Il arriva un dimanche soir, après le dîner. »
Cette maman à une place abandonne le bébé, une petite fille, sous une table de cuisine, là où commence le pays des souris. La sanction est immédiate: la maman est conduite en prison. Mamie Nonette et son éléphant émus par l'histoire de cette petite fille veulent la recueillir dans leur cirque. Mais la place d'un bébé abandonné n'est pas au cirque et Titine est placée au foyer des enfants sans parents , elle y rejoint une Poupi colérique qui veut zigouiller sa petite soeur et rejoindre sa maman en prison.
Un dimanche, Titine reçoit la visite de son oncle Tonton et de sa tante Cybèle accourus au foyer pour la recueillir et la faire grandir dans une vraie famille. Titine découvre le château de la Combe-Obscure et ses étranges habitants. Ses cousins Kouik et Krak sont d'affreux garnements qui usent de leurs pouvoirs pour jouer des tours pendables à leur nouvelle cousine. Titine est affectée à la récolte de limaces et à la coiffure des porcs-épics. Heureusement le fantôme de la Combe-Obscure se prend d'amitié pour Titine et après avoir déjoué le traquenard des affreux cousins l'aide à retrouver ses amis du cirque.

Que le monde est cruel pour cette petite Titine qui ne demande qu'un peu de tendresse à partager, qu'un peu d'amour pour grandir ! Elle doit composer avec le rejet de sa maman, la haine de sa grande soeur, la malveillance de ses oncle et tante et la cruauté des deux cousins.
Mais que l'existence est douce et rieuse lorsque Titine retrouve Mamie Nonette, l'éléphant et ses amis du cirque. Elle peut s'adonner à ses rêves: devenir membre de la troupe et apprendre le métier d'écuyère.
Avec beaucoup de maîtrise et de talent, Elzbieta crée un univers où les ogres, les sorcières et les fantômes côtoient les journalistes et les agents de police. A la lisière de l'imaginaire et de la réalité le petit cirque de Mamie Nonette incarne la famille d'adoption de la petite Titine.
Cet album grand format fait la part belle aux illustrations. Chaque page accueille quatre dessins et se découvre à la manière d'une bande dessinée avec des textes courts et précis truffés de jolies expressions comme "la maman à une place" ou le paysage qui "s'enténèbre". le pastel des couleurs s'éclaire ou s'assombrit au gré de l'histoire et donne aux expressions des personnages une grande visibilité.
Un album admirable et insolite sur le thème de l'abandon et de l'adoption.


Lien : http://bevanhalennebzh.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Ness
  17 octobre 2011
C'est la toute première fois que je commente un livre jeunesse et je dois dire que cela me fais tout drôle. Mais il va falloir que je m'y mette sérieusement à partir de maintenant. C'est d'ailleurs pour cela que j'ai cochée la case de l'Ecuyère, le dernier album d'Elzbieta lors de la dernière masse critique de Babelio.
La voyante Irma est une maman à une place qui accepte très mal l'arrivée d'une autre petite fille dans son coeur. Pour avoir abandonnée son enfant, elle est jetée en prison et son autre enfant confiée à un orphelinat. Poupi, la fille ainée n'a alors qu'un seul but : tuer sa soeur et retrouver sa mère en prison. Recueillie par un cirque aimant et accueillant, elle sera ensuite récupérée par son oncle et sa tante.
Construit comme une BD, cet album aborde des thèmes très forts mais qui me semble assez complexes à comprendre pour des enfants. Je ne me vois pas le lire lors d'une animation ou d'un accueil de classes. Les illustrations sont de toutes beauté et parfois bien plus forts que les mots. Un très bel album à conseiller peut-être aux plus grands.
Merci à Babelio et aux editions du Rouergue pour cette très belle découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
natali33
  22 avril 2012
Une maman à une place abandonne le bébé arrivé « un dimanche soir, après le dîner ». Il n'y a pas de place pour cette toute petite fille ; elle a été abandonnée par la maman, « sous la table de la cuisine, là où commence le pays des souris ! » Au cirque, Mamie Nonette et l'éléphant entendirent la nouvelle à la radio et recueillirent le bébé « pour le soigner, le nourrir et l'aimer ». Mais la place d'un bébé abandonné n'est pas dans un cirque, il doit aller dans un orphelinat. On emmène alors le bébé sans nom dans « le foyer des enfants sans parents » et les petits pensionnaires baptisèrent eux-mêmes le bébé. Ils l'appelèrent Titine.
Ainsi commença la pauvre existence de Titine, malmenée par la vie et par sa famille - sa mère, sa soeur mais aussi son oncle Tonton et sa tante Cybèle.
Sa rencontre avec le fantôme va lui permettre de dépasser toutes les épreuves déposées sur son chemin de vie et de trouver enfin l'amour et la sécurité d'une famille.
Elzbieta raconte cette histoire toute en finesse dans un album grand format. Chaque page est découpée de vignettes rectangulaires nous proposant ainsi une lecture proche de la bande dessinée.
Une belle histoire teintée de couleurs douces et de sentiments profonds.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lagagne
  05 mai 2012
A la première lecture, j'ai eu un peu de mal avec cet album. Cette héroïne n'a vraiment pas de chance : abandonnée par sa mère, détestée par sa soeur, adoptée par un ogre et une sorcière, martyrisée par des jumeaux démoniaques. Cela faisait beaucoup et j'avais du mal à comprendre.
Mais à une seconde lecture moins rapide, j'ai perçu l'humour, le décalage. Et là j'ai pu profiter de cet album aux illustrations très fines. Car pour moi, sans conteste, le grand atout de ce livre est sa grande qualité de dessins. le découpage des scènes, les plans, les couleurs, les personnages, les tonalités : rien à redire, une parfaite réussite!
Commenter  J’apprécie          10
Coxinel2
  26 octobre 2011
Un album à la manière de la Bande-Dessinée qui fait la part belle aux illustrations - magnifiques! - d'Elzbieta. Je ne me lasse pas de tourner les pages pour y trouver un détail que je n'aurais pas vu!
L'histoire est à la fois triste et joyeuse puisqu'abandonnée par sa maman, Titine va finalement être adoptée par sa chère mamie Nonette et le cirque.
C'est une jolie découverte, merci beaucoup!
Commenter  J’apprécie          00


critiques presse (3)
Ricochet   10 janvier 2012
Inattendus, les événements sont toujours surprenants et amusants. Faisant frémir, rire ou pleurer, cet album est plein de surprises et donne envie d’être relu à l’infini. Drôle et plein de fantaisie, il séduira forcément tous les jeunes lecteurs amateurs de contes.
Lire la critique sur le site : Ricochet
Telerama   07 décembre 2011
Elzbieta manie à merveille le coq-à-l'âne que constitue en apparence l'existence de l'héroïne abandonnée, trousse-pète à trois cheveux six sous, ballottée dans sa robe de bure entre une mamie de la balle dresseuse d'éléphants roses, une tante qui l'oblige à coiffer ses porcs-épics, et un fantôme squelettique perpétuellement effacé sur son ardoise.
Lire la critique sur le site : Telerama
Du9   09 septembre 2011
Une structure fine aussi comme un entrelacement neuronal, autrement support de pensées et de rêves, en adéquation parfaite avec une période où l’on se bâtit sur un canevas heureusement sinueux et hasardeux.
Lire la critique sur le site : Du9
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
natali33natali33   22 avril 2012
Il était une fois, une maman à une place.
La fille unique de cette maman-là s'appelait Poupi.
Une nouvelle incroyable leur parvint un matin.
Un autre bébé allait arriver !
Non ! cria Poupi. Non ! protesta sa mère. Ca ne va pas.
Je suis une maman à une place. C'est complet !
Commenter  J’apprécie          20

Video de Elzbieta (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Elzbieta
Interview d'Elzbieta, illustratrice et auteur française, pour l'exposition "Passages", dans le cadre du Salon du livre et de la presse jeunesse 2014. Réalisé par Karim Goury.
autres livres classés : fantômesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1182 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre