AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2211055931
Éditeur : Pastel (28/02/2000)

Note moyenne : 3.57/5 (sur 23 notes)
Résumé :
Un jour, Petit-Gris et ses parents attrapèrent la pauvreté. Ils durent quitter leur maison, des chasseurs à leurs trousses. Mais Petit-Gris savait ce qui pouvait les sauver..
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
dedanso
  19 février 2018
Petit-gris m'a tout de suite fait penser à Flon-Flon et Musette, du même auteur, que j'avais beaucoup aimé (et qui traite de la guerre du point de vue d'un enfant).
Dans Petit-Gris, Elzbieta aborde le sujet de la pauvreté et de l'immigration, de manière honnête tout en restant à la portée des plus petits par l'utilisation de l'allégorie.
Petit-Gris et sa famille attrapent la pauvreté comme on attrape la grippe. Comme ils n'ont pas de papier, les chasseurs les chassent de leur maison, puis de leur territoire, et les traquent de manière obsessionnelle (et ridicule car il n'y a pas de fondement à ces actions) dans les moindres recoins.
Si les illustrations aux tons pastels sont assez douces, elles sont aussi un peu angoissantes, la faute au papier recyclé qui donne l'impression d'une brume perpétuelle s'abattant sur la famille de Petit-gris.
L'illustration complète donc parfaitement le texte qui, outre les thèmes de la pauvreté et de l'immigration, aborde également ceux de la persécution ou de l'abandon (Petit-gris menaçant d'être abandonné par ses parents à un couple aisé).
Je vous laisse découvrir comment une telle histoire peut se terminer mais je tiens tout de même à préciser qu'Elzbieta aime profondément ses jeunes lecteurs : elle montrera donc en texte et en images comment l'on peut se sortir d'une situation périlleuse grâce à l'imagination et...par désobéissance !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
LiliGalipette
  10 novembre 2014
« Quand il était petit, Petit-gris attrapa la pauvreté. Toute la famille l'eut en même temps. » Conséquence de cette triste situation, Petit-Gris et ses parents sont jetés hors de leur maison et ils doivent fuir pour échapper aux chasseurs. Mais Petit-Gris est trop petit pour aller vite. Sur la plage, la famille construit une île à partir de morceaux de bois et de coquillages. Peut-être la vie sera-t-elle plus belle ailleurs. Mais les chasseurs refusent de les laisser partir. « Pas de papier, pas de maison. Délit de fuite, tous en prison ! » Heureusement, Petit-Gris a ramassé quelque chose qui peut le sauver et sauver sa famille.
Histoire douce-amère… Comment parler de la pauvreté et des mésaventures qu'elles causent aux enfants ? Elzbieta propose un récit qui, doucement, glisse vers le conte, comme si seule la magie pouvait sauver le jeune héros. Les dessins pastel ont un charme étrange, à la fois nostalgique et inquiétant. Et le ton de cette histoire m'a souvent rappelé Flon-Flon et Musette du même auteur. Petit-Gris est un très bel album à lire aux enfants, mais il faut aussi prendre le temps d'en parler avec eux ensuite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
iz43
  11 février 2016
Cet album m'a plutôt mise mal à l'aise. Il est très bien écrit et les illustrations sont dans des tons pastels. C'est très doux.
Je ne sais pas trop à quel tranche d'âge il se destine. Il aborde plusieurs thèmes. Celui de la pauvreté, de l'exclusion bien sûr. Petit Gris (un jeune lapin) et toute sa famille attrape la pauvreté et cela se voit. Bientôt les chasseurs les trouvent. Pas de papier, alors pas de maison. Petit Gris et ses parents s'en vont sur les routes à pied. Il faut faire vite sinon les chasseurs vont les rattraper. Des gens sans enfants proposent même de garder petit gris. Les parents hésitent, le gardent, culpabilisent ensuite de l'avoir gardé (il aurait pu être riche). J'ai trouvé ce passage sur la question de l'abandon ou non de Petit Gris vraiment dur à encaisser pour un jeune public. Moi, ça m'a fait mal.
Ce livre me fait penser aussi aux juifs poursuivis par les nazis. Les chasseurs sont vraiment angoissants. Lecture étrange en fait. La situation s'arrange grâce à une éponge magique trouvée par Petit Gris. L'apparition d'un phénomène magique m'a paru bizarre vu le reste de l'histoire. Album qui fait réfléchir. Bien pour des plus grands que mes enfants (6 et 3 ans).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Chrisbookine
  03 mai 2017
Un album jeunesse sur la pauvreté et la difficulté de vivre pour une famille sur le qui-vive, à la marge, sans domicile fixe. Mais l'espoir naît de l'enfant et de sa capacité, son imaginaire qui dépasse, et déplace les montagnes. Un album sensible à partager avec les petits.
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
LiliGalipetteLiliGalipette   10 novembre 2014
« Pas de papier, pas de maison. Délit de fuite, tous en prison ! »
Commenter  J’apprécie          50
BibliotekanaBibliotekana   08 octobre 2013
Quand il était petit, Petit-Gris attrapa la pauvreté. Toute la famille l'eut en même temps.
Commenter  J’apprécie          20
BibliotekanaBibliotekana   08 octobre 2013
Quand on est pauvre, on va moins vite.
Commenter  J’apprécie          20
Video de Elzbieta (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Elzbieta
Interview d'Elzbieta, illustratrice et auteur française, pour l'exposition "Passages", dans le cadre du Salon du livre et de la presse jeunesse 2014. Réalisé par Karim Goury.
autres livres classés : immigrationVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1068 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre