AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 274595718X
Éditeur : Milan (09/04/2014)

Note moyenne : 3.73/5 (sur 30 notes)
Résumé :
Il y avait avant.
Et il y a maintenant.
Une Terre dévastée par les radiations solaires.
Une civilisation qui a sombré dans le chaos.

Et puis il y a Eden-Ouest, le paradis sous dôme. C'est là qu'Owen va passer ses vacances, sélectionné comme quelques autres.
Paradis ? Pas si sûr.

D'abord des blessures étranges. Une mise en garde énigmatique. Une transformation inquiétante...
Et une certitude : Owen pe... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (22) Voir plus Ajouter une critique
orbe
  12 mai 2014
Owen se noie à son arrivée à Eden Ouest pour un séjour en colonie dans ce dôme qui regroupe quelques privilégiés qui ont pu échapper ainsi aux terribles conditions de vie qui règnent sur Terre. Par miracle, il survit mais conserve des cicatrices de son expérience traumatisante.

Il lui faut aussi cohabiter avec des camarades de chambre qui ont une autre culture et des jeux particulièrement agressifs. Son attirance pour la belle Lilly, une monitrice plus âgée, le trouble, surtout lorsqu'elle affirme devoir lui confier certains secrets…
Le camp de vacances cache –t-il une autre réalité ?
Dans une ambiance fin du monde, le jeune héros multiplie découvertes et nouvelles interrogations dans une plongée où puissance rime avec mythologie. La transformation biologique d'Owen nous offre une jolie découverte des fonds marins et une redécouverte du mythe de l'Atlantide. Mais il est aussi question de manipulation tant psychologique que génétique, ce qui offre au final un thriller à dimension multiple.
Lien : http://cdilumiere.over-blog...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Thalyssa
  02 mai 2014
le monde décrit ici pourrait bien être le nôtre d'ici un siècle. le trou dans la couche d'ozone a provoqué un réchauffement climatique, une montée des eaux a ravagé les littoraux et les radiations émises par le soleil n'ont jamais été aussi dangereuses pour la peau. Sur cette Terre désertique, les Hommes ont déserté les grandes métropoles d'antan et ont trouvé refuge sous terre, comme Owen et son père. Les ressources se font rares, le rationnement alimentaire réduit au minimum vital et gagner sa vie n'a jamais été aussi épuisant. Quelques privilégiés vivent pourtant comme si rien n'avait changé, à l'abri sous cinq dômes répartis de par le monde : Les « Éden ».
le père d'Owen souhaite que ce dernier profite un peu de son enfance et l'encourage à s'inscrire au tirage au sort chargé de désigner quelques adolescents extérieurs à Éden-Ouest. Les heureux élus se voient offrir un séjour dans un camp de vacances aux conditions idylliques. Contre toute attente, Owen l'emporte et nous suivons ainsi son quotidien au sein du camp, parmi d'autres jeunes et des animateurs. Son groupe connaît un petit tyran comme c'est souvent le cas. Sangsue l'ignore la plupart du temps mais est sans répit pour quelques autres. Chouchou du directeur du camp, il se croit tout permis et prend un malin plaisir à affubler ses compagnons de chambre de surnoms ridicules et à leur pourrir la vie sans raison. Kevin Emerson nous livre ici la parfaite tête à claques !
de son côté, Owen est un garçon plutôt tranquille. La malnutrition ne lui a pas assuré un corps de rêve et cela ne l'aide pas à s'intégrer lors des épreuves de natation. Il n'est ni soumis ni volontairement solitaire, mais n'ayant pas l'habitude de telles interactions sociales, il ne sait pas trop comment s'y prendre et personne ne lui accorde la moindre chance de s'ouvrir aux autres. Il compte donc les jours le séparant de son retour auprès de son père à Yellowstone Hub, la cité souterraine, sans faire de vagues ni se plaindre.
Lors d'une compétition de natation dans les eaux du lac d'Éden-Ouest, Owen est pris d'une crampe et se noie. Secouru de justesse par Lilly, une animatrice-stagiaire, il se retrouve à l'infirmerie et découvre d'étranges blessures sur son cou. Vu le titre du livre et le contexte global, il ne m'a pas été très difficile de deviner ce qui se cachait sous ce point. Mais suivre les pensées d'Owen, son évolution, était très intéressant et bien amené par l'auteur. le personnage principal n'en est devenu que plus attachant, et sa quête d'intégration encore plus complexe. Pourtant, dans l'adversité, il va trouver des alliés là où il s'y attendait le moins... mais se faire d'implacables ennemis dans la foulée !
En creusant pour découvrir le pourquoi du comment des transformations qu'il subit, Owen va réaliser que malgré son nom, Éden est loin d'être un paradis sur terre. Derrière des gamins insouciants se cachent un directeur dérangeant, un médecin tourmenté et des techniciens d'une froideur intransigeante malgré le rayonnement solaire. Avec d'autres jeunes connaissant un sort similaire au sien, Owen va percer de sombres secrets qui l'amèneront à reconsidérer le monde tel qu'il le connaît.
Kevin Emerson exploite ici avec brio le mythe de l'Atlantide et dresse un parallèle aussi surprenant que passionnant entre l'antique civilisation des Atlantes et la nôtre. Si au début, l'action est un peu lente à démarrer, elle finit par décoller pour ne plus nous quitter. L'auteur mêle adroitement mythologies et sciences, insouciance et horreur, amours amitiés et jalousies, et nous montre que la vérité se cache toujours derrière des concepts manichéens erronés.
Une mention spéciale pour le jeu proie-prédateur qui reflète à merveille l'ambiance des camps de vacance et nous offre avec humour une bouffée d'oxygène, avant que l'intrigue ne prenne un tournant décisif. À mi-chemin entre un Indiana Jones des temps modernes et les Mystérieuses Cités d'Or, Kevin Emerson nous lance à la recherche du Code Perdu et de sa signification, dans une quête effrénée riche en rebondissements et en virages renversants. le tout dans une dystopie d'autant plus inquiétante qu'elle paraît plausible sur bien des points vu le contexte environnemental actuel.
Lien : https://dragonlyre.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Tiboux
  05 mai 2014
La quatrième de couverture est alléchante notamment parce qu'elle possède un côté mystérieux. Faut avouer que je ne dis jamais non à la dystopie. Jusqu'à présent, je n'ai pas été déçue par ce genre littéraire. Bien au contraire. A chaque fois, ce fut de belles et merveilleuses découvertes.
En ce qui concerne Atlantide, je n'irai pas jusqu'à avouer que ce roman est une belle et merveilleuse découverte. Jusqu'à présent, je n'avais aucune difficulté à entrer directement dans l'histoire. Avec Atlantique, c'est une autre paire de manche. A savoir que ce premier tome est divisée en trois parties. Mon dieu, comme je me suis ennuyée durant la lecture de la première partie. Il n'y avait aucune action, juste des descriptions, de longues descriptions qui servent à introduire le lecteur dans l'univers de Kevin Emerson. Alors, je reconnais que c'est nécessaire pour appréhender le monde où on pose les pieds. Mais, concrètement, c'était long. Je n'avais pas envie de m'octroyer un break pour commencer un autre bouquin. Parce que c'est un cercle sans fin si on démarre de cette façon. Franchement, j'ai eu peur que le reste du récit reste dans la même veine.
Heureusement, la fin du chapitre 6 a titillé ma curiosité. Curiosité qui m'a incité à poursuivre ma lecture. La second partie s'annonçait moins ennuyante que la précédente. Alors, pourquoi pas ? Je tournais les pages en suivant les péripéties du héros principal à savoir Owen. Mon objectif était de percer le mystère sur un groupe de jeunes. de plus, Owen a rejoins ce mystérieux clan. le fait est que cela soulevait des interrogations. Quand la curiosité est poussé à son maximum ; la seule solution était de continuer à lire pour espérer trouver des réponses.
La seconde partie du récit a quand même soulevait beaucoup de questions. Petit à petit, je remarquais que le camp - où Owen séjourne pendant ses vacances - est très loin d'être un paradis. Ceci n'était une façade, une belle mascarade mais pourquoi ?! Automatiquement, j'observais les personnages ainsi que leurs théories sur leurs propres situations. J'essayais juste de comprendre pourquoi certains adolescents étaient différents des autres. Comme une nouvelle espèce à part en quelque sorte. Parallèlement, le comportement de certains protagonistes se révélaient curieux voire même bizarres. du mystère et encore du mystère.
Cependant au cours de la seconde partie, l'action a commencé à réellement s'intensifier grâce à un jeu entre les vacanciers et les animateurs. D'un coup, le récit s'est accéléré pour que de nouveaux personnages entrent dans la danse. Enfin, ça bouge quoi ! J'adore quand il y a du mouvement, un peu d'action, des révélation qui commencent à émerger des profondeurs. Au moins, c'est intéressant... Puis, on distingue mieux les gentils, des méchants. Les apparences sont toujours trompeuses au bout du compte. Par ailleurs, j'avais plus de plaisir à lire car j'avais de la matière pour satisfaire ma curiosité. La mystère commençait doucement à se dissiper.
« Et, le moment venu,
Quand les maîtres chercheront à soumettre la Terra à leur volonté,
Alors les trois se réveilleront, pour tous nous sauver. »
La dernière partie démarre avec la citation ci-dessus. L'intrigue est réellement présente sous mes yeux. L'envie est également là, l'envie d'en apprendre davantage pour apaiser ma soif grandissante. Cette troisième partie est la meilleure du récit. Les masques de certains personnages tombent. Ainsi, on voit leurs véritables natures, leurs vrais visages. Des méchants et des gentils. En quelque sorte, on retrouve le combat entre le mal qui veut soumettre, et les gentils qui essaient d'empêcher ou d'enrayer les catastrophes à venir.
Atlantide fut une agréable lecture mais malheureusement, je n'ai pas été transcendée comme je l'ai pu l'être avec d'autres dystopies. A mes yeux, la troisième et donc dernière partie relève l'ensemble du roman. Cela insuffle une nouvelle dynamique pour la suite des aventures. Malgré un départ très lent où le romancier a pris beaucoup de temps pour poser les bases de son univers - afin que le lectorat ne ressente aucun manque - les évènements s'accélèrent trop tardivement à mon goût. Mais mieux vaut tard que pas du tout. Les personnages étaient dans une situation particulière au moment où j'ai refermé le bouquin. Un nouvel horizon s'ouvre et s'offre à eux. Rien que pour cela, je suis curieuse de découvrir la suite. La fin laisse présager des rebondissements intéressants pour la suite de la saga.
Lien : http://bookmetiboux.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Hillel
  08 juillet 2014
Impossible d'arriver au bout de ce récit. Ennui. lenteur. Invraisemblance. je n'ai pas retrouvé le piquant, le rythme, le suspense que j'aime retrouver dans un bon roman jeunesse. Tout ce qui fait de ces derniers titres fantastiques ou dystopiques des romans que l'on dévore.
Là un jeune héros qui se transforme en "homme de l'Atlantide". Les plus vieux se souviendront de Patrick Duffy dans cette série kitche des années 80, où l'on voyait un homme-poisson démêler d'étranges situations... Ici, sous fond de monde post-catastrophe naturelle, une terre qui est devenue un danger pour l'homme. Dans ce monde là les plus chanceux vivent dans des sociétés nommées Eden, sous des dômes protecteurs des rayons UV, les autres se terrent et vivent dans des conditions déplorables. Lors des vacances notre héros a la chance de pouvoir partir dans un camp d'été au bord d'un lac artificiel sous un des ces Eden; C'est alors que dés le premier jour il est victime d'une noyade. Rescapé après un trop long moment passé sous l'eau, il découvrira d'étranges stigmate, et sera poussée par l'appel de l'eau...
Le récit est confus, beaucoup d'histoires se mêlent et m'ont embrouillé l'esprit sans arriver à me captiver. Ce fut un constat d'échec, arrivée proche de la troisième partie 'ai eu envie d'abandonner ma lecture...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          93
Luna26275
  03 avril 2015
Je me suis très vite éprise de l'histoire et les personnages étaient vraiment attachants. En un mot: j'ai adoré !
Owen est un jeune garçon qui vit dans un monde dévasté par les radiations solaires, il est choisit, lui parmi tant d'autres à passer ses vacances à Eden-Ouest, une ville protégé par un dôme. Là-bas, il va faire la connaissance de Lilly, une jeune fille dont il va tomber éperdument amoureux. Mais après s'être noyé, d'étranges phénomènes ont lieu: des branchies lui poussent sur le cou, il peut respirer dans l'eau, et une sirène l'appel des profondeurs du lac. Pourquoi Owen est-il attiré par cette fantastique créature ? Mais, après l'avoir suivie il va se rendre compte qu'il en a découvert plus qu'il n'aurait du...
Commenter  J’apprécie          80

critiques presse (1)
Ricochet   02 septembre 2014
Le rythme est là, les personnages aussi, et en premier lieu un narrateur touchant, crédible. Un premier tome entre croustillant et réchauffé, à suivre...
Lire la critique sur le site : Ricochet
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
orbeorbe   29 avril 2014
"Reste ici", avait-il dit. C'est ça. Il croyait que j'allais attendre le prochain "incident" ? La prochaine noyade, la prochaine vision étrange, le prochain commentaire voilé, la prochaine tentative d'enlèvement, la prochaine mort. Toutes ces choses qui m'arrivaient sans cesse, sans explications. N'était-ce pas aussi ma faute, quelque part ?
Commenter  J’apprécie          150
Luna26275Luna26275   30 mars 2015
- Est ce que c'est bien de faire ce qu'on veut ? Il me semble que c'est exactement à cause de ça qu'on a fichu la planète en l'air. Parce qu'on trouvait indispensable de pouvoir être avec ses amis par holotech à Dubai tout en mangeant des sushis dans une chaîne de restaurants mexicains, ou encore acheter des habits du fond de son lit et se faire livrer directement chez soi. Tu vois ce que je veux dire ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Luna26275Luna26275   30 mars 2015
- D'après mon père, la plupart des étoiles filantes qu'on voit de nos jours sont des satellites morts, ai-je dit.
Lilly a levé les yeux vers le ciel.
- On ne les voit pas d'ici. Je n'ai jamais vu de véritable étoile filante. Ça doit être beau.
- Oui, c'est assez cool.
-C'est assez symbolique, aussi, que nos déchets nous tombent sur la tête.
Commenter  J’apprécie          30
Luna26275Luna26275   31 mars 2015
Le temps n'existe pas dans le crâne. Il y a l'avant, et il y aura l'après, mais à l'intérieur de ce médium électriques cristallin, il n'y a que le moment présent et tout ce qui est, qui a été et qui sera.
Commenter  J’apprécie          40
TibouxTiboux   05 mai 2014
Et, le moment venu,
Quand les maîtres chercheront à soumettre la Terra à leur volonté,
Alors les trois se réveilleront, pour tous nous sauver.
Commenter  J’apprécie          20
autres livres classés : atlantideVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2727 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre
.. ..