AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791025723937
Éditeur : Editions addictives (21/05/2015)

Note moyenne : 4.18/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Que feriez-vous si un milliardaire en moto surgissait dans votre vie pour la changer à tout jamais ?
***
Damon Lennox, milliardaire, tatoué et tellement mystérieux, débarque dans la vie rêvée d'Adèle et jette son dévolu sur elle. La Française pensait avoir déjà touché le jackpot : un nouveau départ à San Francisco, un fiancé brillant et fortuné, un restaurant français qui fait le plein chaque soir, des employés qu'elle considère comme la famille qu'elle... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (17) Voir plus Ajouter une critique
Hamisoitil
  06 août 2015
Oh punaise ! Voilà tout ce que j'aime. Passer un bon moment avec un livre sublime, et qui te fait kiffer tes vacances par la même occasion. Oui, Love me if you can, c'est la grosse brique de 516 pages ultra addictif. Tellement bon que j'ai voulu prendre mon temps pour le savourer et une fois terminé, tu te sens merveilleusement bien.
Emma Green et Felicity Stuart ont ce truc là. Une plume magnifiquement belle qui t'emporte loin, loin des soucis, des problèmes de tous les jours. Une fois que l'on commence ce livre, c'est l'évasion assurée.
Je ne savais pas du tout à quoi m'attendre à part la trame habituelle que l'on retrouve dans certains livres comme les grey et compagnie. Ce fameux milliardaire en question. Sauf que là, les amis, la donne est bien différente, parce que lui, Damon Lennox, est un motard milliardaire et tatoué sans oublier la petite barbe qui va avec.
Tous les jours, il se retrouve sur la terrasse du restaurant tenu par Adèle, une jeune française avec son gros chien, qui a tout quitté pour suivre son petit ami en Amérique.
Tous les jours, il se retrouve sur cette terrasse, à la même heure, à la même place et l'observe. Subjugué par sa beauté, il est comme aimanté par elle, ce qui à force a le don d'agacer Adèle. Qu'est-ce qu'il lui veut ?
Pourtant, un jour, il débarque à la fermeture, toujours aimanté par elle. Ce besoin viscéral de lui parler, de la caresser, de l'embrasser, de la toucher, de lui dire que l'homme qu'elle aime, son petit ami, celui qu'elle s'apprête à épouser est loin d'être ce qu'il prétend être.
Mais rien ne va se présenter comme prévu.
Alors on pourrait croire que c'est l'histoire d'un triangle amoureux et je vous rassure tout de suite, ce n'est pas le cas ou presque. Certes, la nana est en couple, elle est fiancée et prête à sauter le pas pour le mariage même si au fond d'elle, elle n'est pas si heureuse que ça. le problème c'est qu'une fois la rencontre avec ce beau mal ténébreux différent du sien est faite, la remise en question sera au rendez-vous. Il va quelque part lui ouvrir les yeux sur sa place dans son couple. Et ce n'est pas jo jo à voir.
Damon Lennox n'est pas là par hasard et il n'avait pas prévu de tomber sous le charme de cette fille, mais là maintenant, son but est de découvrir la vérité tout en l'a protégean. Il est tellement protecteur envers elle que tu te dis, impossible, ça n'existe pas. Et d'ailleurs, elle-même se pose des questions. Pourquoi est-il là à veiller sur moi ?! Mais il est aussi d'une gentillesse à en couper le souffle est tellement fou d'elle qu'il prend son mal à patience.
Autour d'eux, il y a toute l' équipe du restaurant dont Violette, une autre française aussi, au tempérament de feu. Il y a aussi Blake, le cousin de Damon, même caractère que Violette. Ces deux là sont incroyables. Des piques dès qu'ils se voient. D'ailleurs, le prochain tome est pour eux. En conclusion : Très, très bon moment de lecture qui parle de confiance, sur la remise en question , de la perte d'un proche.... et même si j'aurai voulu un peu plus de complications du côté de Damon et du petit ami une fois la vérité révélée, ce n'est finalement pas bien grave. Il y a des scènes érotiques mais rien de choquant pour moi, j'ai lu bien pire et surtout le langage n'est pas du tout, du tout cru. Formidable, n'est-ce pas ?! Ça reste pour moi, un beau coup de coeur que je recommande chaudement. Hâte de lire la suite sur Miss Violette et Blake.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          103
Beli_LivreSaVie
  22 avril 2019
C'est toujours un plaisir de lire un roman d'Emma Green, deux auteures dont j'apprécie tout particulièrement la plume. Love me if you can se voit relooker avec une couverture que j'aime beaucoup, j'avais très envie d'avoir cette version dans ma bibliothèque, l'occasion de lire ou encore de re découvrir cette histoire !
C'est aux Etats-Unis que le récit va se dérouler, dans le coin de San Francisco et c'est auprès d'une héroïne française que nous allons suivre cette histoire. Adèle a quitté la France pour suivre son fiancé, Melville, bien installée dans une belle maison au côté de celui qu'elle aime, elle travaille dans un restaurant qu'il a acheté pour elle, tout va bien. L'autre narrateur de ce roman n'est autre que le personnage masculin qui va tout chambouler dans la vie d'Adèle : Damon, un motard, tatoué qui l'observe et se pointe au restaurant tous les jours de la semaine, sans raison apparente. Adèle va tenter de mettre un terme à cette présence dérangeante, et l'attitude de Damon est assez ambigüe, de quoi se poser des questions sur ses ambitions. Limite, on pourrait croire qu'il est légèrement psychopathe dans son approche mais le fait d'avoir son point de vue, va nous permettre au fil des pages de comprendre pourquoi il agit ainsi.
Au départ, c'est donc la présence incongrue de Damon qui va éveiller notre curiosité, c'est alors que nous découvrons plus avant Adèle, que nous suivons dans son quotidien. Elle a tout quitté pour l'homme qu'elle aime, mais avec du recul, elle semble surtout passer beaucoup de temps seule. Melville est un personnage un poil narcissique et trop sur de lui, ce qui ne cadre pas réellement avec la personnalité d'Adèle, et nous voyons alors vite les failles que leur couple représente. C'est Damon qui va lui ouvrir les yeux, sur ce qu'elle vit auprès de Melville. Pourquoi s'impose-t-il ainsi alors qu'Adèle semble bien en couple, sur le point de se marier !? Cela aurait pu créer un sentiment de malaise au début de la lecture, cette intrusion de Damon dans la vie d'Adèle, mais on décèle très rapidement que d'un, c'est plus fort que lui, elle l'attire, donc il n'hésite pas à lui faire savoir. Et de deux, il se cache quelque chose derrière et vu la détermination qui anime Damon, on imagine bien que ce n'est pas pour rien, qu'il agit ainsi et met le couple d'Adèle en péril.
Love me if you can, c'est l'histoire de la douce et gentille Adèle, la petite française qui pensait réaliser ses rêves auprès d'un homme qui n'était en fin de compte pas le bon, et c'est aussi celle de Damon, cet homme tatoué, sexy et inaccessible. En apparence seulement, car s'il ne conçoit pas l'idée d'être en couple et de vivre une vie bien rangée et qu'il a un objectif très précis depuis quelques années, dont il ne souhaite pas se détourner, la belle Adèle va savoir le conquérir. Tous deux, c'est l'interdit, car Adèle est en couple mais l'attraction entre ces deux-là est évidente et il se passe quelque chose de fort qui changera bien des choses pour eux. Adèle va se laisser charmer par Damon, qui craque pour elle. C'est dans la clandestinité que leur histoire va naitre, et cachés, ils pourront assouvir leurs besoins l'un de l'autre. On imagine bien qu'Adèle se sentira coupable aux débuts, mais vite ce qu'elle ressent pour lui, mettra en évidence ce qu'elle ne ressent plus pour Melville. Melville, un fiancé qui n'a pas un comportement toujours compréhensible et qui ne mâche pas ses mots quand il s'adresse à elle, rien qui n'aide à défendre la légitimité de leur couple.
Damon et Adèle vont être confrontés à leurs sentiments, qui vont dictés leurs agissements et à bien d'autres choses qui n'ont pas encore été dévoilées et qui vont venir contrecarrer leur belle histoire. Adèle vivra très mal tous ces moments, où elle mettra beaucoup de choses à son propos en doute, son manque de confiance la fera douter de tout, et aussi de Damon, qui avec ses secrets ne va certainement pas arranger les choses. Leur histoire va malgré la configuration particulière, se faire progressivement, petit à petit ils vont s'attacher, se dévoiler l'un à l'autre pour finir par s'aimer très fort, si fort que rien ne pourra les séparer. Mais avant cela, il a bien des aspects de leur vie, qu'ils vont devoir régler afin d'être libre de vivre heureux.
Dans ce roman, nous découvrons ceux qui les entourent : la famille proche, les amis et ceux avec qui ils travaillent. du beau monde, qui apporte une touche en plus, de la fraicheur et de l'humour, une fidélité sans borne aussi et beaucoup de soutien dans les moments difficiles. On prend plaisir à découvrir ces autres personnages, car ils nous permettent aussi d'appréhender encore mieux Damon et Adèle, à travers ce qu'ils ont vécu, ensemble mais aussi séparément. Deux d'entre eux m'ont particulière plu, c'est Blake et Violette. Blake c'est l'homme baraqué, musclé, patron d'un restaurant qui ne se laisse pas facilement amadoué, il est comme un frère pour Damon, Violette, c'est l'amie d'Adèle, un brin loufoque, pâtissière et qui n'a pas sa langue dans sa poche. Tous deux, ensemble, cela fait des étincelles et l'on peut découvrir leur histoire dans un autre roman intitulé : Kiss me if you can.
La plume des auteures Emma Green marche toujours aussi bien. J'aime toujours autant leurs personnages, elle savent les rendre d'emblée attachants et intéressants, avec toujours cette petite étincelle de sex-appeal dans leurs personnages masculins qui nous les rendent que plus attrayants encore ! J'adore les lire, chaque histoire nous apporte un récit captivant, qui me séduit à chaque fois. Damon est à la hauteur de nos espérances, certaines descriptions en sont bien alléchantes ! et Adèle, est une jeune femme mignonne, et que l'on a envie d'accompagner, j'ai apprécié voir de quelles façons elle allait gérer toute cette histoire. Maintenant, j'ai très envie de retrouver leurs deux amis, qui nous promettent bien de bons moments !
Lien : http://www.livresavie.com/lo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
leslecturesdeVal
  08 août 2015
Mon avis: Comme vous le savez déjà si vous suivez mon blog, je suis une amoureuse des belles romances, des écritures d'auteurs qui ne se perdent pas dans les détails superflus et des plumes qui nous font vivre leurs histoires sans que l'on s'en rende compte et bien je trouve que les éditions Addictives et leurs auteurs réunissent à merveille tous ces critères de choix et c'est une fois de plus que je ressors enchantée d'un roman de ces éditions, Tout y est, les personnages attachants, l'histoire qui se tient bien et l'écriture qui nous transporte. Love me IF YOU CAN ne déroge pas à cette règle et je me suis régalée en lisant ce roman.
Du coté de l'histoire: Adèle est une jeune française de 29 ans expatriée à San Francisco pour suivre Melville Cooper son fiancé. Elle est patronne d'un restaurant et sa vie est bien réglée entre son fiancé fortuné, son resto, son énorme chien qu'elle a appelé Bernadette[oui, oui] et ses collègues, sa vie lui plait bien comme ça même si son futur mari n'est pas trop présent et qu'il n'est pas spécialement à son écoute, la jeune femme estime qu'elle a beaucoup de chance d'être auprès de lui. Mais un jour, elle fait la connaissance de Damon, un motard énigmatique, tout de noir vêtu et dont les tatouages ne laissent pas indifférente la jeune femme. Cela fait plusieurs jours qu'il vient dans le restaurant de celle-ci, il s'assoie toujours à la même place en terrasse, commande le même plat et à l'air de s'intéresser de plus en plus à la jeune française. L'attraction entre les deux est plus forte que tout et Adèle oublie pour un moment qu'elle est déjà fiancée et tombe dans les bras de Damon avant de le regretter et de rentrer auprès de son fiancé mortifiée de honte mais heureuse d'avoir découvert des sentiments qu'elle ne pensait jamais pouvoir ressentir. Les deux amants vont alors se voir de plus en plus et la jeune femme va découvrir que le beau milliardaire tatoué n'a qu'une idée en tête, se venger de son propre fiancé et que cette rencontre n'est pas un fait du hasard. Que risque t'elle? pourquoi le beau motard en veut il à son fiancé? Comment va t'elle réussir à se sortir de cette histoire?
Du coté de l'écriture: J'ai tout simplement adoré les plumes réunies de ces deux auteures, je me suis laissée envouter dès les premières lignes, j'ai plongée dans l'histoire sans m'en apercevoir et malgré que ce livre soit tout de même un bon petit pavé de plus de 500 pages, il ne m'a fallu que deux soirées pour le dévorer, je ne pouvais pas m'arrêter tellement je voulais savoir ce qui se passait ensuite. J'ai adoré les personnages de Damon [oui oui oui, quand il veut moi je suis prête ] et Adèle que j'ai trouvé vraiment, trop sympathique, volontaire et sa situation m'a souvent touchée, j'aurais trucidé Melville sur place de mes propres mains si j'avais pu :), et j'ai adoré aussi les personnages de Violette et Blake, j'ai d'ailleurs hâte de découvrir leur histoire qui sera éditée en septembre prochain. Enfin tout ça pour vous dire que le duo, Emma Green que j'adore et Felicity Stuart que je viens de découvrir est tout simplement génial. Ce roman est une belle histoire d'amour avec beaucoup de tendresse et de romantisme mais aussi avec pas mal de scènes érotiques mais dosées à souhait comme savent bien le faire les éditions Addictives je trouve, elles sont toutes en pudeur, fraicheur mais elles laissent notre imagination vagabonder. le suspens également omniprésent dans cette histoire nous transporte comme il le faut avec nos deux héros.

En conclusion: Comme vous l'aurez compris j'ai adoré ce roman, j'ai tout aimé, les personnages principaux mais aussi tous ceux qui gravitent autour d'eux, même Bernadette l'énorme chienne qui passe sa vie à baver sur tous les canapé et banquettes en cuir :), l'histoire en elle même qui malgré un schéma assez courant dans ce genre de littérature arrive à nous transporter loin de notre quotidien et j'ai aimé les magnifiques plumes tout en douceur, fraicheur et authenticité de ces deux auteures. C'est un roman que je conseille à toutes les personnes qui aiment la très bonne romance sur fond de suspens avec des personnages des plus attachants. C'est un véritable coup de coeur pour moi.
Je tiens à remercier les éditions Addictives pour ce service presse et pour m'avoir permis de découvrir cette très belle histoire et notamment Maud pour cette proposition et l'envoi de ce roman
Lien : http://aupaysdelire.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
Labibliothequedelodie
  31 août 2019
L'histoire commence avec Adèle qui rédige une chronique sur son blog. Ca fait aujourd'hui 1 an qu'elle a tout quitté pour suivre son fiancé à San Francisco et avec son aide, depuis 6 mois elle a ouvert un restaurant français. Dans son article, elle arrive à travers ses mots à nous faire ressentir tout son bonheur dans sa vie actuellement.
Cependant, quand elle finit son article, on se rend vite compte que sa vie est loin d'être toute rose : elle souffre d'insomnie, son chien est très encombrant et Melville, son fiancé, est hyper désagréable. Ils se prennent souvent la tête et ont rarement des moments à deux.
En plus de tout cela, à son restaurant, un motard tatoué, Damon, vient régulièrement, un peu trop même à son goût. Il souhaite parler à Adèle mais ne sait pas du tout comment s'y prendre.
Le seul point négatif que j'ai trouvé à ce livre est que j'ai trouvé que c'est allé très très vite entre les personnages pour leur première fois. En effet, ils avaient à peine parler, alors je sais bien qu'en soit ce n'est pas gênant dans certains livres, mais ici Adèle est censée être fiancée donc je n'ai pas vraiment compris sa réaction.
Concernant maintenant les personnages, comme on dit le meilleur pour la fin, je vais commencer par celui que j'ai détesté : Melville. Il est tout simplement ignoble avec Adèle. Il fait tout pour jouer psychologiquement avec elle, il la dénigre et pour en faire une femme effacée et en manque d'assurance. Heureusement, elle finira par se rendre compte qu'elle est trop dépendante de lui.
Concernant maintenant Damon, même s'il a fait des trucs assez bizarres, il a fait tout cela pour protéger Adèle et pour son passé, donc ça s'explique. A ses côtés, Adèle reprend confiance en elle et en son corps.
Je n'ai jamais caché que je déteste les triangles amoureux, alors même si ici on peut penser que c'est le cas, Melville réussit tellement à se faire détester par les lecteurs et par sa fiancé qu'au final ce n'en est absolument pas un !
Le livre est divisé en plusieurs parties et est écrit à la première personne et à deux voix. J'ai adoré retrouver la plume des auteures, elle est toujours aussi fluide et agréable à lire.
En bref, j'ai adoré ce livre même si j'ai trouvé la fin un peu trop rapide… J'ai énormément aimé voir Adèle reprendre confiance en elle grâce à Damon, les personnages sont vraiment faits l'un pour l'autre, on le sent tout de suite ! J'ai également adoré retrouvé la plume des auteures, dont je suis complètement accro ! Je pense que ma bibliothèque est remplie de livres d'Emma Green, ça doit être le duo d'auteur le plus présent, mais ça ne m'empêchera pas d'en acheter d'autres ;)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Ninie067
  14 août 2015
Tout d'abord je tiens à remercier Maud et les Editions Addictives pour m'avoir offert l'opportunité de lire ce livre en m'accordant leur confiance dans le cadre de ce partenariat.
C'est une nouvelle histoire que je viens de découvrir, j'avais déjà eu l'occasion, de découvrir quelques uns de leurs millionnaires dans d'autres aventures, là c'est un richissime motard tatoué qui est représenté dans ce roman. En général, ils sont toujours propret, en costard cravate, un peu le gendre idéal. Là c'est tout autre car Damon Lennox est un motard tatoué, barbu et sexy.
Et là mon cerveau fourmille car j'ai un petit faible pour les barbus et j'imagine à quoi pourrait ressembler Damon, et puis je craque pour ce que mon imagination à pu trouver. Pour le personnage masculin principale, j'adhère à 100%.

L'intrigue de l'histoire était pas mal du tout, mais ça manquait quelque peu d'actions, je m'attendais à un revirement de situation, à quelque chose d'autres, là après les révélations c'était limite prévisible.
L'histoire était en fait principalement basée sur le couple Damon /Adèle, sur leur rencontre, sur la naissance de leur couple (malgré le fait qu'Adèle soit déjà en couple) mais franchement Melville Cooper, yeurk rien que son nom fait pas envie.
Mais passons un peu à l'histoire décrite dans ce roman, nous découvrons Adèle, une jeune française qui a suivi son fiancé Melville Cooper à 9000 km de chez elle pour un nouveau départ à San Francisco. Dès le début, Melville est une enflure, il traite Adèle de la pire des façons, en la snobant quand elle a besoin de lui, en la traitant de moins que rien qui ne serait arrivé à rien sans lui..
Adèle est loin d'être épanouie, elle est prête à se marier avec son fiancé qui la délaisse, mais n'est pas insensible au charme du motard sexy qui vient dîner tous les jours à la table d'"A la folie" le restaurant qu'elle gère avec une équipe du tonnerre.
Les personnages secondaires de Violette (la pâtissière) et Blake (le cousin de Damon) sont très intéressants, j'ai pris pas mal de plaisir à découvrir leurs prises de bec constantes et j'ai trouvé qu'il faudrait un livre spécialement qui leur soit dédié, je le lirais sans hésiter dans ce cas là, tellement ils se cherchent. Bon mon voeu est exaucé puis que j'ai vu que c'était déjà le cas avec la série "Kiss me if you can".
En conclusion, j'ai aimé découvrir cette nouvelle série que je ne connaissais pas (il faut que je me remette à jour), mais il me manquait un peu plus d'actions pour mériter un coup de coeur.
Lien : http://www.thereadinglistofn..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Citations et extraits (15) Voir plus Ajouter une citation
HamisoitilHamisoitil   05 août 2015
....Tout ça pour dire qu'on imagine pas toujours qu'il y a mieux ailleurs. Ou alors on pense qu'on y a pas droit. Quand on a quelque chose qu'on aime, ou qu'on croit aimer, même si ça manque de saveur, de passion, d'intensité, on n'a pas envie de le laisser tomber...Au moins, on a "ça". Et c'est rien qu'à soi.
- J'aime cette idée de loyauté. Mais à force d'aimer cette ... "chose", de ne jamais la lâcher, de s'y accrocher...On finit par oublier qu'elle ne nous convient pas. Qu'on mériterait mieux. Pas quelque chose de parfait, mais au moins quelque chose de plus vrai...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          190
Ninie067Ninie067   14 août 2015
Plus idéalisé, tu meurs ! Ça, c’est la soirée telle que je l’aurais rêvée… Je publie mon nouveau billet de blog en repensant à la réalité. Les clients ont commencé à se plaindre du vent vers vingt-deux heures et j’en ai entendu plus d’un demander pourquoi on ne pouvait pas rentrer à l’intérieur – parce que ce n’était pas prévu, parce qu’un banquet, c’est dehors, et parce que rien n’était prêt dedans ! June a dû soupirer et lever les yeux au ciel au moins cent fois en l’espace de quatre heures, marmonnant sans cesse « Ruben va me le payer ». Dans la salle de repos, Bernadette s’est fait les dents sur le pied de la table basse en bois, que j’ai retrouvé déchiqueté, puis a dû s’écrouler sur le canapé qui lui est strictement interdit, vu les millions de poils qui y sont maintenant incrustés. Je ne compte pas les verrines et les coupes de champagne qui se sont fracassées sur le sol de la terrasse sans que personne ne prenne la peine de ramasser les bouts de verre. Saul a frôlé la crise de nerfs en cuisine et a renvoyé Billy à trois reprises – j’ai dû le supplier trois fois de rester en lui promettant de l’augmenter. Violette a disparu avec un grand blond, que j’avais pourtant vu arriver accompagné. Et Melville a débarqué au plus mauvais moment : il n’a pas arrêté de me demander en riant si ce « chaos » était normal et si c’était ça, que j’appelais un « banquet à la Française ». Sauf que c’était un moment où, moi, je n’avais pas du tout envie de rigoler. Ni envie qu’il soit là, en fait.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
leslecturesdeValleslecturesdeVal   08 août 2015
Je me jette sur ses lèvres pour toute réponse. Je ne veux pas avoir à prendre cette décision. À dire oui ou non. Je veux seulement ne jamais redescendre sur terre. Il répond à mon baiser en engloutissant mes lèvres et en me faisant basculer en arrière. Nos corps s’enroulent et virevoltent, nos peaux à demi nues s’aimantent, notre étreinte passionnée échoue sur le canapé de la salle de repos. Mon désir s’embrase à nouveau. Une main vient se poser sur mon intimité, je lâche un soupir proche du cri. Puis mon jean disparaît, après quelques ruades, et la main revient. Je la laisse me caresser sur mes sous-vêtements, dernières forteresses de ma pudeur.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
leslecturesdeValleslecturesdeVal   08 août 2015
C’est à cause de sa façon de me regarder. Jusque-là, elle avait l’air de ne pas me voir. Mais tout à l’heure, elle a fixé mes tatouages comme si elle essayait de décrypter des hiéroglyphes, puis elle a observé mon autre bras, longtemps, comme si elle luttait intérieurement pour savoir lequel des deux elle préférait. Le pire, c’est quand ses yeux plongent dans les miens. Là, il n’y a plus rien qui aille. À la place de ses pupilles, je vois deux points d’interrogation. Son regard est plein de questions, d’intérêt, de curiosité. De peur, aussi. Le genre de regard inquisiteur qui ne s’arrête pas de vous transpercer tant qu’il n’a pas eu de réponse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
leslecturesdeValleslecturesdeVal   08 août 2015
Le petit mot de Melville que j’ai trouvé sur la table de la cuisine ce matin ne ressemble pas à une invitation, mais plutôt à une obligation. Je sais qu’il me trouve distante, je sais qu’il a compris que quelque chose clochait, je sais qu’il se demande où est passée l’Adèle d’avant, qui lui concoctait de bons petits plats et l’attendait en nuisette sexy, étendue lascivement sur le lit – celle qui ne vivait que pour lui.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Emma Green (6) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de  Emma  Green
Une toute dernière fois d'Emma Green : https://www.amazon.fr/Une-toute-derni%C3%A8re-fois-Replongez-ebook/dp/B07DM29D3J/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1531731665&sr=8-1&keywords=une+toute+derniere+fois+emma+green
autres livres classés : détenteVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3480 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..