AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9791093552460
Éditeur : (01/01/1900)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 9 notes)
Résumé :
Pour tromper l’ennui et mettre à profit ses six mois de convalescence, Jacques, célibataire endurci, s’inscrit sur un célèbre site de rencontres. Moins d’un an plus tard, enfin guéri, il décide de partir rencontrer Tatiana, la jeune femme avec laquelle il entretient une correspondance prometteuse, et se met en route pour Khabarovsk, aux confins de l’Extrême-Orient russe, à plus de 10 000 km de chez lui.
Avec beaucoup d’humour, sans concession et tambour batt... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Ichirin-No-Hana
  07 février 2017
Reçu dans le cadre d'une masse critique, je remercie Babelio et les éditions Rémanence pour l'envoi de ce roman.
Le verdict est tombé : six mois de convalescence pour Jacques, conducteur de train et très grand actif qui aime par-dessus tout le voyage et l'action. L'ennui, qui arrive très vite comme on s'en doute, permet au quadragénaire de faire le point sur sa vie et de se rendre compte que sa vie de célibataire ne lui convient plus vraiment. Il profitera de ce temps de repos pour s'inscrire sur des sites de rencontres. Après diverses discussions qui n'engageront sur rien du tout, Jacques rencontre enfin Tatiana, jeune femme russe avec qui une connexion se créera rapidement. Un an plus tard, Jacques prend un billet d'avion pour Khabarovsk, ville située au plus profond de l'Extrême-Orient soviétique pour rencontrer sa jolie russe. Malheureusement, les choses ne se passeront pas du tout comme prévu. Mais qui sait, une rencontre sur Amoursky Boulevard pourrait peut-être tout changer.
Amoursky Boulevard est un roman autobiographique. Jacques Enaux, l'auteur du roman, nous raconte sa rencontre avec sa femme. Très jolie déclaration d'amour, le roman est très touchant. Bien que le roman soit assez court (130 pages), il se passe beaucoup de choses et on suit les pérégrinations de ce français perdu à plus de 10 000 km de chez lui avec entrain. le roman nous fait voyager et c'est avec grand plaisir que j'ai découvert la Russie avec l'auteur.
Cependant, je me suis sentie très en retrait et un peu en dehors de l'histoire . Jacques Enaux parle énormément de lui dans son ouvrage et ne le connaissant pas du tout, j'ai eu du mal à m'intéresser à ce qui lui arrivait. J'ai été souvent mal à l'aise pendant ma lecture, un peu comme si j'étais tombée, sans le vouloir, sur un journal intime d'une personne inconnue. Toute l'histoire étant beaucoup trop détaillée et personnelle, il a été très difficile pour moi de me projeter. Je trouve également que le récit manque un peu de simplicité. Jacques Enaux a un talent indéniable pour l'écriture. Certaines tournures de phrases sont très belles et le tout est très travaillé. C'est vraiment dommage à dire mais ce talent d'écriture m'a un peu gêné par moments. L'histoire aurait gagnée en émotion si l'écriture était plus simple et fraîche.
Malgré ces quelques points, Amoursky Boulevard m'aura fait voyager et j'ai passé un bon moment de lecture, et c'est le plus important. Je reste malgré tout curieuse concernant les futures publications de l'auteur et j'aimerais beaucoup le voir dans le domaine de la fiction !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
coquinnette1974
  05 février 2018
Amoursky boulevard est un court roman découvert grâce à net galley et La Rémanence.
Dans ce roman autobiographique, Jacques Enaux nous raconte sa recherche de l'amour et surtout sa rencontre avec celle qui va devenir son épouse.
J'ai aimé ce roman, facile à lire, avec des touches d'humour. Toutefois, ce n'est pas un coup de coeur car je trouve que l'auteur parle un peu trop de lui.
J'ai eu du mal à me sentir concerné par son histoire par moment ; et même si c'est sympathique, je ne suis pas sure d'en garder un grand souvenir, d'où le trois étoiles.
Commenter  J’apprécie          120
lisabeth
  08 février 2017
C'est une très jolie histoire sur le fond et je crois que cette histoire est vraie.
L'auteur raconte ici le chemin qu'a pris sa vie amoureuse lorsque, arrivé à l'age où les hommes ressentent le démon de midi, lui ressentait le besoin de ne plus vivre seul.
La 1ère partie que je situe jusqu'au chapitre 15 est juste excellente. le style est parfait, c'est ironique, bien tourné. Il y a là un vrai personnage qui se dessine. Un univers qui se met en place et qui est très agréable à suivre pour la lectrice que je suis. Ensuite, la fin du récit est beaucoup plus narrative, ce sont des faits précis qui sont racontés et l'humour n'est plus trop là. L'auteur se rend compte surement que son histoire est sérieuse et le sérieux l'emporte. Bien sur, l'écriture devient plus ordinaire, Ce qui vérifie l'adage commun que "les gens heureux n'intéressent personne ".
Alors , pour la belle histoire d'amour, je dis "BRAVO"!
Pour la lectrice que je suis, j'aurai vraiment aimé que le livre soit plus gros, il y a un vrai potentiel. J'aurais aimé que l'auteur développe l'histoire de sa vie, comment il en est arrivé là, pourquoi vers 45 ans, il se retrouve seul? Qu'il raconte beaucoup plus longuement ses péripéties d'échanges virtuel ratés. Sa façon d'écrire au début du livre le permet, et je suis restée frustrée.
Mais je crois que le but de ce livre n'était pas autre chose que de faire partager sa formidable histoire d'amour!
Je précise que ce livre m'a été envoyé par l'opération masse critique. le résumé ayant mis en avant une histoire d'amour ayant commencé sur internet m'avait donné envie d'en savoir plus!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
LunaZione
  14 août 2017
Cette histoire vraie à cette saveur particulière des histoires particulièrement magiques. Dedans, tout s'enchaîne rapidement pour nous emmener dans un cauchemar sentimental au fond de la Russie, jusqu'à ce que Marina débarque, son sourire éclatant et nous redonne espoir en la vie !
Les sentiments du livre sont vraiment très forts : de la dépression aux premiers émois sentimentaux, on passe par toutes les émotions. Certaines sont lourdes et difficiles à supporter, d'autres nous emmènent sur des nuages tous légers ! On les ressent comme si on le vivait vraiment et ce n'est pas étonnant puisque l'auteur - Jacques Enaux - nous raconte son histoire ;)
Par moment, ce livre m'a rappelé le film Tu es beau avec Michel Blanc : c'est parfois triste, souvent fort en émotion, on imagine le pire mais tout se fini bien !
Je me suis vraiment prise au jeu de ce voyage sentimental : quand on prépare nos bagages avec Jacques, l'on a ce pressentiment que ça ne va pas se passer comme prévu, que l'on va vers une désillusion et que Tatiana va sûrement essayer de se servir de lui pour avoir une meilleure vie en Europe... Pour le coup, on n'a pas totalement tord mais on est loin d'avoir raison ! Ce qui est sûr, c'est que cette histoire se révèle vraiment très jolie et qu'elle méritait vraiment d'être racontée : on a tous besoin de garder l'espoir en l'amour et Amoursky Boulevard rempli bien son rôle !

Jacques est vraiment touchant comme monsieur : bon, il faut reconnaître qu'au début, j'ai un peu ressenti de la pitié en le découvrant aller de site de rencontre en site de rencontre sans jamais tomber sur la personne idéale. Puis, il m'a fait peur en tombant instantanément amoureux de Tatiana, dont on ne sait quasiment rien et tout planter pour la rencontrer à l'autre bout du monde (ou presque). Mais, finalement, il se révèle touchant et ouvert.
Marina, Valia et Anna sont des jeunes attachantes : j'ai aimé leur ouverture d'esprit et leur curiosité jamais déplacée. Par contre, Tatiana est plus filante mais ce n'est pas étonnant : notre avis est forcément biaisé par celui de Jacques.

J'ai eu vraiment plaisir à découvrir l'histoire de Jacques qui partage un message d'espoir : quand ça ne va pas, c'est totalement le genre de livre qu'il est plaisant de découvrir. Sans oublier que son écriture est vraiment très agréable : c'est fluide et d'une simplicité déconcertante !
Bref, à découvrir !
Lien : http://lunazione.over-blog.c..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
yv1
  29 juin 2017
Ceci n'est pas un roman, mais la vraie histoire de Jacques Enaux. Et, je dois dire qu'elle est bien plus intéressante que pas mal de romans. Tout est dans ce bouquin pour que l'on passe un bon moment. de la tension, de l'amour, de la peur, du découragement et surtout des rencontres, car c'est là l'essentiel. Jacques n'a rien d'un baroudeur, d'un Sylvain Tesson et pourtant, il part au bout du monde à 10 000 kilomètres rencontrer une femme qu'il n'a jamais vue, dans une ville peu habituée à être fréquentée par des touristes, français de surcroit. Il ne parle pas russe et se balade avec son guide franco-russe qui lui permet de converser avec ceux qui ne parlent ni français ni anglais. Il n'a pas peur du ridicule, ne se montre pas sous un jour embelli, mais tel qu'il est, un mec normal, parti dans une drôle d'aventure, qui ne se déroule pas comme prévue.
Son récit est à la fois émouvant et touchant, drôle, décalé, très vif et alerte, d'une qualité littéraire indéniable. le style est direct, fluide, franc, tout est dit sans détour ou métaphores, aucune ambigüité. Il ne se donne pas le beau rôle du Français venu chercher une très jeune femme russe -jolie bien sûr- et la ramener en France et elle forcément amoureuse de lui -et de son argent. Néanmoins, il aborde le sujet, rapidement comme une mauvaise expérience. Son récit est vraiment la genèse d'une histoire d'amour. Une rencontre qui se transforme rapidement en un amour entre deux adultes consentants. Ce qui la rend décalée, c'est le contexte général : les lieux, la barrière de la langue, les circonstances du voyage, ... Pudique, Jacques Enaux se livre pourtant assez librement sans forcer le trait.
Belle couverture, titre très bon... Laissez-vous faire par ce court texte qui vous ravira, vous laissera un joli sourire sur les lèvres. Je parierai volontiers sur le fait que Jacques Enaux n'en restera pas là, son aisance à raconter son histoire me laisse à penser qu'il pourrait se lancer dans d'autres aventures littéraires. Son livre débute comme ceci :
"Les chiffres rouges de l'horloge au-dessus du pare-brise affichent 6 heures 34. Il règne dans le bus une étrange atmosphère, mélange de douce torpeur et d'attention aiguë qui affute mes sens. Cet état de conscience instinctif rend perceptible le moindre changement perturbant l'ordre établi de fait depuis le départ : un ronfleur chronique deux rangs derrière à gauche, un paquet de chips ouvert cinq sièges en avant, une mère qui réprimande son enfant turbulent dans les places du fond..." (p.5)
Lien : http://www.lyvres.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : rencontre virtuelleVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
917 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre