AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9783423135030
234 pages
DTV (30/11/-1)
4.2/5   5 notes
Résumé :
Depuis L'Histoire sans fin, on connaît l'attachement de Michael Ende à la magie que renferme le monde de l'enfance, avec cette réserve qu'il s'agirait, peut-être surtout, d'une enfance rêvée par un adulte. La même problématique de retour aux sources de l'imaginaire charpente ce recueil, de façon plus aiguë encore. Le miroir dans le miroir se présente en effet comme un ensemble de trente textes, ponctué de quinze images dues à Edgar Ende, peintre surréaliste et père... >Voir plus
Que lire après Le miroir dans le miroir / un labyrinthe / [nouvelles]Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Deux ans de patience auront été nécessaires pour que je tienne entre mes mains, un des rares exemplaires en circulation de ce recueil de nouvelles.
J'étais partagée entre l'exaltation de commencer cette lecture et la peur d'être déçue par cet ouvrage qui représente à mes yeux une forme de « graal littéraire ».
Il faut dire que l'auteur avait mis la barre haut avec L'histoire sans fin et sa double lecture qui nous faisait doucement cheminer sur la voie de l'éveil spirituel. Nous pourrions aussi évoquer Momo, un autre ouvrage un peu moins connu, mais qui ne se destine pas uniquement à la jeunesse, comme on pourrait le penser, tant le récit nous enseigne en matière de temporalité et nous questionne sur nos choix de vie. Vous l'aurez compris, je fais partie du public conquis de l'auteur et j'avais hâte de faire une excursion dans ce nouvel univers.
Entrons à présent dans le vif du sujet, le miroir dans le miroir, est un oeuvre composée d'une trentaine de textes tirant leur origine des illustrations en noir et blanc du père de l'auteur, à savoir le peintre surréaliste Edgar Ende.
Dans cette interprétation très personnelle, construite de façon labyrinthique, les récits se font échos les uns aux autres, et Michaël Ende met en oeuvre toute sa sensibilité et sa conscience éveillée pour nous offrir des perles de sagesse.
Chaque texte révèle progressivement un sens caché et nous incite à la réflexion sur notre façon de fonctionner. Ces récits qui touchent à l'universel vont nous questionner sur notre rapport au réel, à l'argent, au pouvoir et nous permettront de prendre de l'altitude ainsi qu'une forme de détachement vis-à-vis du quotidien.
Je dirais que pour apprécier pleinement l'oeuvre, il serait intéressant d'avoir pour prérequis un certain intérêt pour la spiritualité, sinon, de garder l'esprit ouvert.
Plongerez-vous, à l'envi, de rêves en rêves ou préférerez-vous plutôt revenir au centre pour vous (r)éveiller ?
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
La créature est là, debout, tranquille, mais ses pieds ne prennent appui sur rien car au-dessous d'elle s'ouvre le gouffre. Le vent a plaqué le drap contre son visage, dont tu devines les contours.
Tu distingues à présent la bouche, qui remue sous la toile, et tu entends une voix grave et douce, qui dit :
- Sors de là, petit frère de sang !
- Non ! cries-tu, rempli d'effroi. Va-t'en ! Qui es-tu ? Je ne te connais pas.
- Tu ne pourras pas me connaître, te répond la créature voilée, tant que tu ne seras pas sorti de là. Alors viens !
- Je ne veux pas. Pourquoi le ferais-je ?
- Parce qu'il est temps.
- Non, répliques-tu. Non, ici c'est mon univers. J'ai toujours été ici et je veux y rester. Va-t'en !
- Abandonne tout, dit l'autre, fais le de ton plein gré avant d'y être contraint. Sinon il sera trop tard.
- J'ai peur !
- Abandonne aussi ta peur.
- Je ne peux pas.
- Abandonne-toi.
À présent, tu es sûr que c'est une voix mauvaise qui te parle ainsi, et tu es décidé à repousser sa proposition.
- Pourquoi te caches-tu au lieu de montrer ton visage ? Je le sais bien : c'est parce que tu veux m'anéantir. Tu veux m'attirer, tu veux que je sorte et que je tombe dans le vide.
L'autre reste un moment silencieux, puis il dit :
- Apprends à tomber.
Commenter  J’apprécie          00
Lorsque je suis entré dans ce rêve que vous nommez le monde, il allait mal, et il a continué d'aller mal, si ce n'est de mal en pis. Je n'ai pas de mémoire. Je ne peux pas vous donner le moindre détail. J'oublie toujours tout. Je me suis dit que j'avais dû tomber dans un mauvais rêve, dans le mauvais monde. Ou bien c'était moi qui étais le contraire de ce qu'il aurait fallu pour un tel monde, pour un tel rêve. On m'a roué de coups, on m'a emprisonné, on m'a couvert de louanges et d'argent parfois, alors que j'étais toujours le même, agissant de la même façon. Aussi me suis-je consacré à la tâche de vous faire rire et pleurer. De cela j'étais capable.
Commenter  J’apprécie          00
Écoutez, je crains de ne pas être assez riche pour pouvoir m'offrir quelque chose qui ne coûte rien.
Commenter  J’apprécie          00

Lire un extrait
Videos de Michael Ende (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Michael Ende
Adaptation #42 : L'histoire sans fin
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature des langues germaniques. Allemand>Romans, contes, nouvelles (879)
autres livres classés : nouvellesVoir plus


Lecteurs (13) Voir plus



Quiz Voir plus

Quiz: l'Allemagne et la Littérature

Les deux frères Jacob et Whilhelm sont les auteurs de contes célèbres, quel est leur nom ?

Hoffmann
Gordon
Grimm
Marx

10 questions
405 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature allemande , guerre mondiale , allemagneCréer un quiz sur ce livre

{* *}