AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Nadine Stabile (Traducteur)
ISBN : 2742734473
Éditeur : Actes Sud (03/10/2001)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 31 notes)
Résumé :
Le peintre Johan Steenkamer prépare une grande exposition qui devrait lui apporter la consécration. Pour fêter l'événement, sa mère se propose d'organiser à l'issue du vernissage un grand dîner familial. Au rythme d'un implacable crescendo dramatique, Anna Enquist va précipiter tous les membres de cette famille dans le gouffre abominable d'une catastrophe que chacun d'eux a laissé longuement mûrir-en lui et autour de lui. Construit comme un opéra en trois actes, Le ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Gabriel_Oak
  07 août 2014
À la veille du vernissage qui consacrera sa carrière de peintre, la vie de Johan Steenkamer se cristallise, l'échec de ses relations se dévoile, son existence pathétique s'émiette, éclate en éclaboussant tous ceux qui, consciemment ou non, comptaient pour lui.
La domination maternelle, le père absent, la rivalité entre frères, l'ambition artistique, l'échec du couple, le deuil… Anna Enquist découpe la vie de ses protagonistes au bistouri, nous montre leurs plaies et leur quête désespérée pour alléger leurs souffrances.
Les expériences de l'auteure comme psychiatre influencent fortement la symbolique du roman, ce qui pourrait déplaire à certains lecteurs, mais l'ensemble est pertinent et la narration est vivante malgré les présupposés qui y sont véhiculés. La partie concernant la perte d'un enfant est particulièrement intéressante.
Beaucoup de finesse. Un respect de la complexité et de la profondeur des sentiments humains.
Commenter  J’apprécie          220
desertetoubli
  08 mai 2016
Le chef-d'oeuvre met en scène 2 frères opposés en tous points. Johann, le cadet, est artiste peintre, il est beau, charmeur et flamboyant tandis qu'Oscar, son aîné, est laid, gauche et seul.
Au centre de cette fratrie, il y a Alma, la mère. Personnage shakespearien, perverse et manipulatrice, elle est à l'origine du conflit larvé entre les 2 frères, qui éclate à la fin du roman sous la forme d'un drame. L'absence du père plane sur ce trio, il est parti refaire sa vie aux Etats-Unis quand les enfants étaient petits. Cette absence, ils n'en parlent jamais mais elle encombre le mental d'Anna qui a toujours préféré Johann, peintre comme son père à Oscar qui lui, n'est pas artiste mais expert en oeuvres d'art et conservateur de musée. Cette préférence a nourri la jalousie de l'aîné à l'encontre du cadet. Tout oppose les 2 frères : le physique, l'entourage affectif, l'amour sélectif de leur mère et le cadre professionnel. Ils travaillent en effet dans des musées concurrents.
Plusieurs personnes gravitent autour de ce trio, notamment Ellen, l'ex-femme de Johann avec qui il a eu 3 enfants dont une fille, décédée à 8 ans d'une tumeur au cerveau. Cette mort a produit des ravages irréparables sur la famille et brisé le couple. Johann n'a en effet pas supporté que sa femme tombée dans une grave dépression suite à la perte de leur fille, ne s'occupe plus de lui.
Comme souvent dans les romans d'Anna Enquist, l'action, resserrée dans le temps et l'espace, évolue de manière quasi inévitable vers un drame. L'auteur analyse très finement le contexte psychologique menant à cet événement tragique qui survient durant la soirée de vernissage de Johann, véritable point d'orgue du roman.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
cathe
  13 septembre 2015
Le peintre Johan Steekamer prépare une grande exposition qui devrait lui apporter la consécration. A l'issue du vernissage, un grand dîner familial doit être organisé qui doit rassembler Johan, Oscar son frère critique d'art, Alma leur vieille mère tyrannique. Et surtout Charles, leur père, peintre, parti depuis quarante ans aux Etats-Unis. La préparation de ce vernissage est un implacable crescendo dramatique qui met en scène le naufrage familial.
Jalousie, démission, manipulation, trahison, toutes les névroses nées au sein de la famille sont très bien décrites par Anna Enquist qui, on ne s'en étonnera pas, est aussi psychanalyste.
Commenter  J’apprécie          20
Marysynthetique
  03 février 2014
Un chef-d'oeuvre justement
Commenter  J’apprécie          10
Marysynthetique
  03 février 2014
Un chef-d'oeuvre justement
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Gabriel_OakGabriel_Oak   07 août 2014
Lawrence est déconcerté. Comment se peut-il que Johan saisisse aussi bien les états d’âme de la femme qui lui paraît tellement énigmatique dans le quotidien? Comment peut-il donner forme aussi passionnément et aussi précisément à un chagrin qu’il nie? Si Johan a conçu ce tableau, pourquoi alors ne comprend-il pas Ellen? Et qui oserait aller à Paris avec sa maîtresse en sachant que sa femme en est arrivée à ce point?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
calisson73calisson73   08 avril 2014
Gérard Bleeker ( marié, hypothèque, voilier) poursuit d'une voie enrouée. Il éprouve une sensation légère, suspecte, dans les genoux. Après l'apéritif à la faculté, les baisers, à moitié ivre, entre les manteaux malodorants du vestiaire, avec la secrétaire bonne camarade qui montre son derrière si jovialement quand elle ramasse ses dossiers ; après le dernier cours, le verre de vin acide pris au café du coin avec la seule étudiante intrigante à portée de main cette année-là, une bonne conversation une main sur le genou - tout cela, il connaît et il sait appuyer à temps sur le frein parce qu'il ne veut pas aller plus loin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
calisson73calisson73   08 avril 2014
La capitulation de Lisa ranime en lui des rêves d'adolescent enfouis et durant un temps le rend fou. Il perd prise sur la réalité, en oublie l'existence des autres dans sa vie et nie la position ridicule dans laquelle il s'est mis. Une demi-année durant , ils partagent une folie bienheureuse.
Commenter  J’apprécie          10
calisson73calisson73   08 avril 2014
Il n'est pas le premier, pour elle. Il est le premier envers qui elle ressent une pulsion irrésistible et une disponibilité totale. La sensation de son sexe profondément enfoui dans ses entrailles est sa seule et unique raison de vivre.
Commenter  J’apprécie          10
calisson73calisson73   18 avril 2014
-Tu penses encore souvent à Saar ?
Ellen soupire. Une phrase pour laquelle il n'existe pas de réponse. Oui, toujours. Non, jamais. Sans avoir besoin de penser à elle, je l'ai toujours près de moi. Le manque est une chemise que je ne peux jamais retirer, je ne peux cesser d'être la mère d'une enfant morte. Je suis atteinte au plus profond de moi. Une condition, un état. C'est comme je suis. Moi c'est ce que je suis avec son absence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Anna Enquist (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Anna Enquist
Anna Enquist - Les endormeurs .Anna Enquist vous présente son ouvrage "Les endormeurs" aux éditions Actes Sud. Retrouvez le livre : http://www.mollat.com/livres/enquist-anna-les-endormeurs-9782330058791.html Note de musique : "Fern Flower" by Peter Rudenko - Free Music Archives Visitez le site : http://www.mollat.com/ Suivez la librairie mollat sur les réseaux sociaux : Facebook : https://www.facebook.com/Librairie.mollat?ref=ts Twitter : https://twitter.com/LibrairieMollat Instagram : https://instagram.com/librairie_mollat/ Dailymotion : http://www.dailymotion.com/user/Librairie_Mollat/1 Vimeo : https://vimeo.com/mollat Pinterest : https://www.pinterest.com/librairiemollat/ Tumblr : http://mollat-bordeaux.tumblr.com/ Soundcloud: https://soundcloud.com/librairie-mollat Blogs : http://blogs.mollat.com/
+ Lire la suite
>Littérature des langues germaniques. Allemand>Autres littératures germaniques>Littérature néerlandaise (126)
autres livres classés : pays-basVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
900 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre