AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Michèle Fitoussi (Adaptateur)Béatrice Gartenberg (Traducteur)
EAN : 9782207257340
144 pages
Denoël (10/05/2007)
3.26/5   34 notes
Résumé :
Ici un nez refait, là une cure de Botox, ailleurs un régime sans fin : partout les femmes demeurent soumises à cette implacable loi de la beauté, partout les canons établis les poussent à se mutiler, à endurer des privations, à mettre leur vie en danger. Parfois, et même souvent, de leur propre gré...
Après avoir su briser avec humour les derniers tabous concernant la sexualité féminine dans les désormais célèbres Monologues du vagin, Eve Ensler se penche ave... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
OverTheMoonWithBooks
  10 avril 2021
Après ma lecture des Monologues du vagin l'année dernière qui avait été bouleversante, j'avais hâte de découvrir d'autres oeuvres d'Eve Ensler.
Cette pièce qui part du postulat que les femmes sont obnubilées et mal dans leur peau à cause des diktats des images de perfection vendues par les magazines et autres Photoshop dont nous sommes bombardé(e)s au quotidien m'avait parue très intéressante.
Tout comme pour les Monologues du vagin, cette pièce propose un ensemble de scenettes et situations variées.
Les trente dernières pages étaient bien pensées mais la magie n'a pas opérée. Je n'ai pas retrouvé l'originalité des Monologues, les voies m'ont moins touchées, peut-être parce qu'en 2021 ce sujet sonne plus "réchauffé" qu'au moment de la publication.
Cette petite déception ne m'empêchera quand même pas de poursuivre cette exploration.
Commenter  J’apprécie          200
paolinna
  23 mars 2018
On se retrouve aujourd'hui pour parler du corps, de notre corps et des rapports que l'on entretient avec celui-ci. C'est un sujet toujours très actuel, bien que l'on en parle depuis des années. La preuve, cette pièce de théâtre a été écrite il y a plus de dix ans maintenant, et pourtant, les propos des ces femmes pourraient être ceux d'autres femmes aujourd'hui. C'est aussi une thématique du féminisme qui me tient beaucoup à coeur. Les femmes sont depuis des années objectifiées, poussées à se conformer à un idéal type créé par les hommes. Mais nous ne sommes pas toutes des belles blondes fines à forte poitrine, et nous n'avons pas besoin de l'être.
Cette pièce de théâtre contemporaine fut donc très intéressante à lire. Pour amener le sujet, l'autrice part de son propre cas, de sa relation difficile avec son ventre puis part ensuite interroger des femmes de tout âge et de toute nationalité. Certaines aiment leur corps, d'autres le détestent. Mais ce qui transparait à travers ces témoignages, c'est que nos complexes sont souvent le fruit du regard des autres.
La scène qui m'a le plus choqué dans cette pièce est celle où Tiffany, une top model de 35 ans, s'est presque fait refaire entièrement le corps à cause de son chirurgien esthétique, devenu son mari par la suite. Celui-ci lui a mis dans la tête l'idée que pour être parfaite, il fallait refaire sa poitrine, ses fesses, ses cuisses, etc. de ce fait, elle y croit dur comme fer, et elle nous confie que l'une de ses plus grandes peurs est que son mari la quitte le jour où il n'aura plus rien à refaire sur son corps. Comment peut-on laisser quelqu'un définir ainsi notre beauté ? Je sais qu'il est difficile de se dégager du regard des autres, de passer au-dessus, surtout lorsque cela concerne une personne qui nous est chère. Mais quelqu'un qui t'aime ne devrait pas justement t'aimer simplement comme tu es ?
J'ai moi-même mis très longtemps à m'accepter. Je me trouvais trop grande, puis trop potelée, et mon nez trop long, et mes jambes pas assez galbées. Il est très difficile d'accepter son corps dans une société saturée d'images de femmes parfaites. Nous sommes sans cesse exposés à des corps parfaits qui apparaissent comme la norme, alors on se compare et on se trouve rapidement moche, indésirable. On se dit que tout le monde les aime ainsi alors personne ne nous aimera comme nous sommes. Mais ce qu'on oublie souvent, c'est que toutes ces femmes "parfaites" ne nous montrent que ce qu'elles veulent bien nous montrer. Personne n'est parfait. Ou, au contraire, tout le monde l'est de sa propre manière.
Je vous conseille donc la lecture de ce petit ouvrage, qui de par son sujet et ses propos percutants, vous fait réfléchir sur votre propre relation avec votre corps. Cela m'a aussi donné l'envie de découvrir Les monologues du vagin qui, d'après les critiques, met la barre encore plus haute !
Lien : https://mangeonsleslivres.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
cigogne
  20 janvier 2020
Après les "Monologues du Vagin" que j'ai lu, vu et adoré, je retrouve avec plaisir la plume cassante et réaliste d'Eve Ensler.
Cette femme ne connait pas la "langue de bois" et elle va chercher sur le terrain son inspiration.
Après avoir lu son livre je me dit que j'ai bien de la chance car je ne me retrouve que très peu ou pas parmi ces quelques portraits de femmes malheureuses car éternellement insatisfaites de leur corps ou d'une partie seulement....merci papa et maman de m'avoir faite comme je suis :D de plus je ne suis pas gourmande donc je peux passer devant une pâtisserie sans saliver et me sentir frustrer.
MAIS ce livre arrive à point nommé car VOILA.....j'arrive à cet âge où les femmes voient leur corps changer MÊME si elles ne change rien à leur alimentation.....cette foutue ménopause pour la nommer est mon enfer depuis quelques mois et je gonfle, j'enfle, j'ai un ventre énorme, des petits bourrelets qui sortent de façon horrible de mes jeans et je me LAMENTE et je M'APITOIE sur mon triste sort de femme :(
Cette lecture m'a remis un peu les idées en place, m'a donné une p'tite claque derrière la tête quoi !!! MERCI ma douce tu me connais bien !! :)
"quelqu'un de bien, c'est quelqu'un qui est capable de vivre chaque moment intensément. Qui sait que son corps est un pays unique.........Notre corps raconte toutes les histoires de l'univers.......toutes les histoires de nos mères, de nos grands-mères et de nos ancêtres......".
"Me priver ne me rendra pas meilleure, me détester ne me rendra pas meilleure, il faut que je m'accepte, avec mes fragilités, avec mes fêlures, avec mes défauts".
lu en 2008.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Chronicroqueuse
  04 mai 2017
Une pièce de théâtre sur la difficulté d'accepter son corps tel qu'il dans la société actuelle. Tous les personnages sont des femmes et elles viennent de partout dans le monde. Leur sujet de discussion est le corps, leur corps et comment l'accepter et ne pas se lancer dans la course à la perfection pour atteindre un idéal, l'idéal qu'on nous impose.
Une pièce féministe par l'auteur des célèbres Monologues du vagin (que j'ai lu il y a quelques années). le thème est vraiment actuel et intéressant et c'est bien écrit. Peu de femmes sont réellement bien dans leur peau et s'acceptent avec leur défauts sans vouloir changer quelque chose à leur physique.
« Je descends du tapis de course capitaliste. Je vais inspirer un grand coup et trouver le moyen de survivre sans être mince ou parfaite. Je vous invite à me rejoindre, à arrêter d'être quoi que ce soit, qui que ce soit en dehors de vous-même. »
« Dites aux faiseurs d'images et aux vendeurs de magazines et aux chirurgiens esthétiques que vous n'avez pas peur. Que ce qui vous effraie c' est la mort de l'imagination, de l'originalité, de la métaphore, de la passion. Et enfin, soyez téméraires, AIMEZ VOTRE CORPS, ARRETEZ D'ESSAYER DE LE REPARER. Car il n'a jamais été cassé. »
Voici le lien vers ma chronique complète sur le blog: https://chronicroqueusedelivres.wordpress.com/2017/04/15/un-corps-parfait-eve-ensler/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
DonaSwann
  18 janvier 2022
A travers le fil directeur d'un personnage, Eve, jouant l'autrice, qui hait son ventre rond au point de perturber son intimité avec son mari, on rencontre un panel de femmes du monde entier en guerre (ou en paix, pour certains pays, notamment ceux où la population connaît bien la famine) avec leur corps, graisse, bien sûr, mais aussi visage, rides, vagin... Les complexées ont intériorisé des diktats esthétiques venant de la mode et de la promotion de quelques mannequins aux physiques exceptionnels, ce qui rend leur situation désespérée et perturbe leur vie intime ; c'est parfois par le biais de pères et de mères aux jugements durs que le désespoir de pouvoir plaire est né et peine à mourir avec eux.
Comme pour Les Monologues du vagin, je n'ai pas aimé sans réserves : pour quelques bonnes idées, quelques formules heureuses, on trouve quand même beaucoup de maladresses, de facilités. J'ai commencé la Préface en me disant que j'allais conseiller cette lecture à une actrice et metteuse en scène parmi mes proches et je n'étais pas arrivée à la moitié que je la recontactais pour dire en synthèse : non, rien.
La paix venant d'Italie et des voyages dans les pays lointains, Mange, prie, aime nous avait déjà fait le coup. Admettons toutefois que derrière toute banalité puisse se cacher une vérité...
Lien : http://aufildesimages.canalb..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
AbyssiniaAbyssinia   23 août 2019
Me priver ne me rendra pas meilleure
Me détester ne me rendra pas meilleure
Il faut que je m'accepte
Avec mes fragilités
Avec mes fêlures
Avec mes défauts
Commenter  J’apprécie          120
TiaRosamTiaRosam   04 mars 2016
Notre corps nous parle de toutes ces femmes qui sont venues avant nous sur la terre.
Il nous parle de nous-mêmes.
Un chez-nous où nous pouvons crier.
Où nous pouvons nous reconnaître.
Nous montrer excessives.
Nous vider.
Nous remplir.
Notre corps est unique.
Notre corps est parfait parce qu’il est unique.
Nous sommes en parfait accord avec ce corps parfait.
Accord parfait.
Parfait accord.
Un corps parfait.

p. 134-135
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AbyssiniaAbyssinia   21 août 2019
Je suis beaucoup trop en colère pour être une fille bien. Je suis une teigne et je continuerai à l’être. Je revendique mon sale caractère, je m’en glorifie. Je le porte comme un drapeau.
Commenter  J’apprécie          50
AbyssiniaAbyssinia   23 août 2019
Direz-vous que cet arbre est laid parce qu'il ne ressemble pas à l'autre ? Nous sommes tous des arbres. Vous êtes un arbre. Je suis un arbre. Vous devez aimer votre corps, Eve. Vous devez aimer votre arbre. Aimez votre arbre.
Commenter  J’apprécie          20
DonaSwannDonaSwann   18 janvier 2022
Kumar, mon mari, dit de mes fossettes qu'elles sont les parures de mon sourire. (...) Kumar était inquiet quand je lui ai dit que j'allais m'inscrire au club de gym. Il m'a dit : "Priya, ma chérie, ton jahdi est mon pays. J'en connais les collines, les vallons. Si tu perds ton jahdi, je me sentirai en exil.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Eve Ensler (10) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Eve Ensler
Guila Clara Kessous, artiste de l’Unesco pour la Paix, donne vie, avec la participation de Francis Huster, à une vingtaine de témoignages courageux et autres textes engagés contre les violences sexuelles et misogynes écrits par de nombreuses personnalités américaines, auxquelles s'est jointe Antoinette Fouque. Publié une dizaine d'années avant le mouvement #MeToo​, le recueil « Des mots pour agir contre les violences faites aux femmes », initié et dirigé par Mollie Doyle et Eve Ensler, autrice du classique féministe « Les Monologues du vagin », est composé dans sa version audio des textes de Maya Angelou, Periel Aschenbrand, Kimberlé Crenshaw, Nicole Burdette, Edwige Danticat, Dave Eggers, Jane Fonda, Christine House, Marie Howe, Michael Klein, Winter Miller, Kathy Najimy, Taslima Nasreen, Lynn Nottage, Sharon Olds, Hanan al-Shaykh et Betty Gayle Tyson. /
Les bénéfices générés par la vente de ce livre audio, ainsi que les cachets des interprètes, seront intégralement reversés à La Cité de la joie, refuge fondé en République démocratique du Congo par Eve Ensler et le Dr. Denis Mukwege, prix Nobel de la paix 2018, pour être un lieu de réparation pour les femmes victimes de viol de guerre. /
Ce livre audio, disponible en streaming et en téléchargement depuis le 10 février 2021, sortira sous format de CD MP3 au début du mois mars 2021, à l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes. /
Le recueil intégral, en édition française augmentée, traduite de l'anglais américain par Samia Touhami, a paru en 2009 aux éditions des femmes-Antoinette Fouque. /
Directrice artistique : Francesca Isidori.
+ Lire la suite
>Littérature (Belles-lettres)>Littérature américaine en anglais>Littérature dramatique américaine (40)
autres livres classés : féminismeVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Titres d'oeuvres célèbres à compléter

Ce conte philosophique de Voltaire, paru à Genève en 1759, s'intitule : "Candide ou --------"

L'Ardeur
L'Optimisme

10 questions
1009 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature française , roman , culture générale , théâtre , littérature , livresCréer un quiz sur ce livre