AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 978B085CJF3X9
384 pages
Éditeur : Harlequin (22/04/2020)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 17 notes)
Résumé :
Elle n’est pas prête à aimer, mais il est là pour lui apprendre.

L’amour, Avery y a renoncé. Elle ne peut donner à un homme ce qu’il désire, elle le sait. Alors quand Wade, le canon que la fac lui assigne comme tuteur, se dit prêt à tout pour la séduire, elle le prévient aussitôt qu’il perd son temps. Personne, pas même ce séduisant étudiant en art, ne peut changer celle qu’elle est devenue. Pourtant, avec son regard bleu océan qui rend dingues toutes... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (16) Voir plus Ajouter une critique
Beli_LivreSaVie
  01 juillet 2020
Ce spin-off, je le souhaitais, j'avais très envie de poursuivre la découverte de ces personnages, en continuant avec Avery, je suis donc ravie que Alfreda est répondue à cette attente avec ce tome. Avery est donc un personnage que les lectrices de Ne crois pas que tu m'aimes connaissent déjà, sans cela, sachez toutefois que ce roman peut se lire indépendamment de l'autre. Pour celles qui l'ont lu, c'est une continuité, une réponse à la demande que nous avions de voir comment allait tourner la vie d'Avery, après tout ce qu'elle a vécu dans le passé.
Avery est une jeune femme maintenant, quand nous la découvrons dans ce roman. Plusieurs années sont passés, depuis les événements tragiques qui ont changé la vie de sa famille, et elle a acquis une certaine indépendance en poursuivant ses études. Des études en art pour parfaire sa passion du dessin. Elle vit en collocation avec une amie, plus exubérante qu'elle, plus volage et qui met un peu de piment dans sa vie, l'encourageant au mieux à aller de l'avant malgré son lourd passé. Une amie que nous apprécions d'emblée car elle sait la soutenir, tout comme l'aider à aller au delà d'elle-même. Toutefois, Avery continue à avoir ce blocage avec les hommes, elle pense que son corps n'est plus à même de ressentir du désir, et elle bannit l'idée même que cela puisse changer. Pour elle, plus jamais elle ne sera aimée, et elle n'envisage pas qu'elle puisse permettre à un homme de la toucher un jour.
Wade est le personnage masculin de cette histoire, il est lui-même étudiant en art et c'est quelqu'un que l'on apprécie dès le début. Il va faire la rencontre d'Avery d'abord par hasard, puis parce qu'elle a besoin d'un tuteur pour l'aider en histoire de l'art. Un heureux hasard que cette deuxième rencontre qui leur permettra alors de se cotoyer, alors que la jeune femme aurait tendance à le fuir. Lui, a été très vite intéressé par elle, Avery est différente, elle est naturelle, sans filtre quand elle a quelque chose à lui dire et elle ne se met pas constamment en avant, comme le font beaucoup de jeunes femmes à l'université. Ce naturel, allié à une certaine distance qu'elle tente de maintenir avec lui, vont l'attirer et il n'aura de cesse de vouloir la percer à jour. C'est en toute innocence, et sans être lourd, qu'il tentera de se rapprocher d'elle, avec persévérance et sans jamais faillir.
Ce roman nous conte la reconstruction du personnage d'Avery, ce sera un combat long et fastidieux, et Wade va être celui qui saura faire en sorte que cela fonctionne. Chacun d'eux a un passé qui les a forgé tel qu'ils sont, ils sont proches des autres, chacun à leur manière. Avery est bénévole dans un centre pour les femmes violentées, tandis que Wade continue de passer du temps à la soupe populaire, lieu qu'il a découvert en travaux d'intérêts générales quelques temps plus tôt. Ce sont deux personnages bienveillants, chacun à leur manière, mais cela fait aussi un point commun. Wade, qui en a soupé des filles superficielles, verra cette différence de comportement chez Avery. A travers leur relation, nous éprouverons un intérêt certain pour leur personnalité, et pour tout ce qui les anime, des peurs au désir qui renait. Cette relation qui va naitre entre eux, marque un moment certain dans l'évolution de leur personne.
La double narration nous permet de bien appréhender les deux personnages principaux. Et si nous avons bien conscience de l'état d'esprit d'Avery qui refuse de donner de l'attention à l'intérêt de Wade pour elle, nous avons aussi le point de vue de ce dernier. Nous pouvons alors constater avec quel entrain et quel plaisir, il tente de l'approcher, je me suis délectée de ces moments, car il le fait avec tellement de naturel et d'envie. On se prend alors d'office d'amitié pour ce personnage masculin, et c'est un plaisir de que de l'accompagner dans ses démarches. Nous avons alors une jeune femme fragilisée, qui tente de le repousser et lui, qui en toute innocence, tente de la séduire. On passe alors avec eux, des moments doux, d'autres drôles, car il y a cette petite sorte d'humour dans la façon dont il l'approche qui fait la différence, et qui lui permettra d'abaisser ses barrières. le tout sans brusquerie et toujours à l'écoute de l'autre.
On se régale de retrouver tous les personnages de Ne crois pas que tu m'aimes, Automn, Mao, de voir la place de cette famille dans le coeur des personnages. La famille reste aussi un point commun aux deux personnages, ils ont tous deux un vécu familiale lourd de conséquences sur ce qu'ils sont maintenant. Avery a une mère démissionnaire, alcoolique et qui n'a eu de cesse de leur causer des problème, elle n'est plus mais elle laisse un souvenir douloureux pour cette famille qui a fonctionné sans elle. Wade a un père aimant, mais un père qui a beaucoup souffert aussi et a vu ses rêves partir en fumée, bravant des épreuves difficiles. Tous deux sont très proches, mais leur famille reste dysfonctionnelle avec le manque d'une mère dans leur vie. Chacun d'eux reste donc très attaché à ceux qui les aiment. Ils sont aussi entourés d'amis, de meilleur ami, chacun le sien, de ceux qui savent tous d'eux et qui restent fidèles, aimants, et toujours là pour l'autre.
J'ai été ravie de retrouver Avery, et j'ai beaucoup aimé constater de quelles façons, elle a pu vaincre ses démons. Ce qu'elle a vécu l'a profondément traumatisé et cette aversion qu'elle a développé envers les hommes n'était pas si évidente que cela à gérer dans une possible relation. Et Wade, il a été ce personnage bienveillant et idéal pour l'aider à s'en sortir. Leur couple est très beau, plein de jolies émotions et j'ai beaucoup aimé les suivre, voir comment leur histoire a évolué. le texte que nous propose de lire Alfreda est toujours empreint de belles émotions, elle traite avec profondeur et justesse du thème de l'après, de ces moments douloureux où les personnages se sentent perdus, et sans perspective de bonheur. Mais il suffit de rencontrer la bonne personne, que se soit un ami, un professionnelle ou encore la personne qui vous accompagnera pour que cela soit possible.
Lien : http://www.livresavie.com/no..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
LesJoliesLecturesdePapier
  23 avril 2020
Une fois de plus, la plume d'Alfreda Enwy a encore frappé. Quand j'ai découvert son talent avec sa série Infinite Love, je suis littéralement tombée amoureuse de sa plume. Depuis, j'attends chacun de ses nouveaux romans comme une véritable bénédiction, à tel point que je passe souvent une nuit blanche pour les finir. Avec Not Made For Love, Alfreda Enwy signe à nouveau une histoire d'exception qui a pris une place importante dans mes coups de coeur.
Après avoir lu et adoré Ne crois pas que tu m'aimes qui narrait l'histoire d'Autumn et Mao, je ne m'attendais pas à ce que celle d'Avery soit encore plus bouleversante et profonde. La jeune femme a vécu un très gros traumatisme qui du jour au lendemain a bouleversé sa vie et se bat en permanence pour essayer de le surmonter. Depuis, Avery se croit incapable d'aimer et d'être aimée. Pour elle, personne ne veut d'une fille brisée, cabossée par la vie et dont le passé pourrait rebuter. Mais ça, c'était sans compter sur la détermination de Wade qui est bien décidé à faire tomber les barrières d'Avery une par une…
Une fois n'est pas coutume, je commencerai par parler des personnages car en plus de la sublime plume de l'auteure, c'est sans aucun doute ces derniers qui donnent autant de cachet et de magie à l'histoire. Dès le début, je me suis rapidement et facilement identifiée à celui d'Avery. Ses doutes, ses peurs, ses hésitations, les barrières qu'elle se met… Tout cela, je l'ai également vécu et c'est très déroutant de parvenir à se retrouver avec autant de facilité dans un personnage de fiction. Certes, Avery a vécu des choses terribles, mais elle reste forte et ce n'est pas une petite chose fragile. Elle a du caractère, de l'humour et un bon sens de la repartie. J'ai adoré son application à aider les jeunes filles qui comme elle, ont été victimes d'actes abjects. de plus, la passion et la pertinence qu'elle met dans ses propos sur les droits des femmes et sur le féminisme n'ont fait que renforcer davantage mon admiration pour son personnage.
Wade, quant à lui, est tout ce que l'on recherche chez un homme. Il est doux, compréhensif, intelligent, patient… Bref, on peut dire sans aucun mal qu'il est parfait et que toutes ces qualités font de lui le petit ami idéal. Cependant, personne n'est parfait et heureusement, car ce sont nos imperfections qui nous rendent exceptionnels aux yeux des autres. Et cela, Wade l'a bien compris. Il n'est pas du genre à juger les personnes sur leur physique ou bien encore sur leur passé. Lui-même n'a pas eu une vie facile et possède également son lot d'épreuves. J'ai vraiment adoré son personnage et la bienveillance qu'il dégage. Sa façon de voir les choses ainsi que sa façon de penser ne l'ont rendu que plus attachant à mes yeux.
La relation d'Avery et de Wade crée des étincelles dès le départ et ces derniers se complètent à la perfection. Leurs sentiments évoluent au fur et à mesure, ils prennent le temps de s'apprivoiser, de se découvrir et j'ai vraiment apprécié le fait qu'ils ne se sautent pas immédiatement dessus. Une fois que toutes les barrières ont été franchies, Avery et Wade nous offrent une romance à la fois douce et passionnelle, sincère et drôle. Une romance comme je les aime, qui donne des papillons dans le ventre et des étoiles plein les yeux.
Pour finir, l'autre point qui donne tout son intérêt au récit, c'est la façon dont Alfreda Enwy aborde certains sujets comme le viol, le harcèlement sexuel ou bien encore le mouvement féministe. Des sujets d'actualité qui demeurent malheureusement encore bien trop présents à notre époque. Malgré le sérieux de ces thèmes, Alfreda Enwy les traite avec délicatesse et sincérité, en y apportant en plus une bonne dose d'humour qui nous fait beaucoup rire. Comme toujours, l'auteure donne de la profondeur à son histoire, prend le temps de travailler les personnages et donne tout ce qu'elle a pour entraîner ses lecteurs dans un véritable chamboulement émotionnel.
En conclusion, Not Made For Love est, sans surprise, un énorme coup de coeur. Il va me falloir encore un certain nombre de jours pour m'en remettre et quitter les personnages d'Avery et Wade. Avec Not Made For Love, Alfreda Enwy offre à ses lecteurs une histoire touchante qui véhicule des émotions fortes ainsi qu'une romance 100% positive. Si vous êtes adeptes de romance et si vous ne connaissez pas cette auteure, je vous la recommande vivement !
Lien : http://lesjolieslecturesdepa..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Lixia
  01 mai 2020
Avery est une étudiante en deuxième année d'un cursus en arts. Boursière et ayant une véritable vocation, elle fait absolument ce qu'elle peut pour s'en sortir et prouver que malgré d'où elle vient, un avenir est possible.
Seulement, un traumatisme l'a complètement changé. de pleine de vie et confiante, elle est devenue introvertie, pleine de doutes et fuit toute approche sociale, notamment avec les garçons.
Malgré tout, elle n'est pas seule. Sa meilleure amie Robin veille sur elle et ne veut que son épanouissement. Et, elle est très proche de sa soeur Autumn et de son frère Devin, sa seule famille qui la protège et la soutienne comme ils peuvent.
Mais voilà qu'un certain Wade débarque dans son quotidien pour ne plus la lâcher.
Parviendra-t-elle enfin à se rouvrir au monde, à lui mais également à elle-même ?

Wade est aussi étudiant en arts mais en troisième année. C'est un garçon talentueux, joyeux, serviable et altruiste et très proche de son père qui est sa seule famille.
Lui aussi n'a pas eu une vie facile et certains traumatismes le hantent, lui conférant, inconsciemment, un comportement similaire à chaque rapprochement avec la gente féminine. Seul son meilleur ami ,Nick, est proche de lui et le connaît un peu trop bien.
Mais sa rencontre atypique avec Avery lui laissera un goût d'inachevé, jusqu'à ce que le destin la replace sur sa route.
Saura-t-il faire en sorte de ne pas passer à côté de la chance de sa vie ?

Elle l'intrigue là où il lui fait peur.
Quand le coeur se réveille, il faut laisser le temps à l'esprit de comprendre et de suivre son rythme pour que l'osmose soit parfaite.
Quand le coeur, la tête et le corps s'entendent alors le rapprochement n'est que feux d'artifices et joie.
Avery et Wade devront expérimenter et chuter pour mieux s'aimer.

Une histoire lumineuse bien que son ombre ténébreuse ne soit jamais loin.
Une lecture amusante, tendre et poignante qui ne peut qu'émouvoir, faire rire et réfléchir.

Les traumatismes que la vie nous infligent peuvent être cruels, douloureux et ne s'effaceront jamais. À nous de trouver notre force qui nous fait nous relever, avancer et vivre encore mieux qu'avant.
Il faut accepter ses failles pour évaluer ses forces afin de pouvoir marcher vers l'avenir et profiter du présent sans que le passé ne s'accroche.
Et quoi de mieux que l'amour pour se relever. Il n'existe pas meilleur béquille, meilleur remède au monde que l'être que l'on aime et qui nous aime en retour.

Laissez-vous porter et vous pourrez voir un des plus beaux combats au nom de l'amour.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Lectrice-Lambda
  06 mai 2020
Avery a renoncé à l'amour. Elle n'est pas comme les autres et elle le sait. Sans pour autant être totalement heureuse, elle se complait dans son quotidien d'étudiante en arts.
Seulement, ses notes baissent et elle risque de perdre sa bourse d'études, chose qu'elle ne peut absolument pas se permettre.
Wade est son tuteur : il va l'aider à comprendre ce qui ne marche pas dans ses devoirs. Seulement Avery n'imaginait pas qu'il serait aussi charmant et gentil.
Petit-à-petit, quelque chose reprend vie en elle et c'est sans compter Wade qui n'est pas du tout insensible à son charme.
Je dois l'avouer : c'est le premier livre de Alfreda ENWY que je lis. Pourtant, ma PAL en contient plusieurs, mais je n'ai jamais eu l'occasion de plonger dans l'une de ses histoires. Je n'entends que du bien de ses récits et j'ai donc sauté le pas avec cette nouveauté.
En toute franchise, « Not made for love » m'a d'abord plu et puis m'a finalement un peu ennuyée.
La première moitié du livre m'a totalement convaincue.
J'ai été autant charmée par Avery que Wade, ces deux personnages principaux qui ont facilement trouvé une place dans mon coeur. Ils sont tous les deux attendrissants à leur manière, ont chacun leurs faiblesses.
Ce que j'ai particulièrement apprécié concernant les personnages c'est que ce sont deux personnalités foncièrement gentilles avec de beaux caractères. Ca change tellement des personnages aux caractères extrêmes, et ce choix apporte une vraie douceur et une tendresse à l'histoire, à leur histoire.
J'ai aimé leur rencontre, j'ai adoré apprendre à les connaître en même temps qu'eux apprennent à connaître l'autre. Découvrir leur vie avant leur rencontre et pendant m'a vraiment prise dans l'histoire.
Par contre, malgré le fait que cette première moitié de livre m'a vraiment plu, la seconde moitié m'a vraiment laissée sur ma faim.
Autant j'ai apprécié la douceur et la tendresse des personnages, l'évolution toute en douceur de leur relation, autant j'ai commencé à être un peu ennuyée par cette romance. On retrouve souvent les mêmes questionnements, les mêmes interrogations, les quelques secrets ne sont pas difficiles à trouver. En gros, il manquait pour moi du suspens à ce récit pour m'insuffler l'envie de rester accrochée au livre jusqu'à la dernière page.
Alors oui, je pense que « Not made for love » est bien plus qu'une simple romance.
Oui, Alfreda ENWY délivre de nombreux messages dans cette histoire, des messages que je vous laisse découvrir pour éviter de trop vous spoiler votre lecture. Des thèmes qu'elle aborde et dont elle s'explique personnellement à la fin de l'histoire.
Même si ce sont des thématiques que l'on a déjà vu dans ce genre de récits, j'aime découvrir les points de vue de nouveaux auteurs, mais aussi pourquoi il ou elle a voulu aborder cela.
En conclusion, « Not made for love » m'a laissé sur ma faim. Alfreda ENWY m'a d'abord complètement charmée avec son univers et ses personnages qui dénotent un peu de ce que l'on retrouve habituellement dans les romances. Des caractères doux pour aborder des thématiques dures, l'histoire était partie sur les chapeaux de roues pour me faire ressentir de puissantes émotions.
En conclusion, « Not made for love » m'a laissé sur ma faim. Alfreda ENWY m'a d'abord complètement charmée avec son univers et ses personnages qui dénotent un peu de ce que l'on retrouve habituellement dans les romances. Des caractères doux pour aborder des thématiques dures, l'histoire était partie sur les chapeaux de roues pour me faire ressentir de puissantes émotions.
Cependant, j'ai trouvé par la suite qu'il y avait beaucoup de répétitions au niveau de l'intrigue, mais aussi au niveau des questionnements des personnages. Des répétitions qui ont fini par me lasser un peu…
A mon sens, il faut lire « Not made for love » plus pour les messages que l'auteur veut faire passer à travers son histoire que pour la romance en elle-même.
Même si ce n'est pas un coup de coeur, je me plongerai dans une autre histoire de Alfreda ENWY avec plaisir !
Lien : https://lectrice-lambda.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
IdeesALire
  11 avril 2020
TW : viol, violences

Je vais commencer cette chronique en te disant qu'Alfreda Enwy ne m'a pas payée pour parler en positif sur son dernier livre, et que j'ai beau la considérer comme une amie, si son livre ne m'avait pas plu je lui aurais dit. Voilà. Heureusement elle va échapper à tout ça aujourd'hui parce que j'ai beaucoup accroché avec Not made for love !

J'ai un peu délaissé la new romance ces derniers mois parce que c'est un genre qui m'attire de moins en moins par son contenu : beaucoup de cul, des bêtises à gauche à droite, des personnages insupportables qui ne savent pas communiquer… Pour avoir lu les Infinite Love de la même autrice, je savais qu'elle passait à côté de tout ça et ça n'a pas manqué ici.
Not made for love est un bol d'air frais dans un genre parfois pollué, un roman avec une réflexion féministe pertinente et intéressante servie par des personnages qu'on ne peut qu'aimer. J'ai adoré le fait que ces derniers passent une bonne partie du roman à se chercher, se taquiner, se tourner autour sans que rien ne soit jamais précipité entre eux. C'est naturel, ils avancent à un rythme qui est le leur (et vu le contexte du roman heureusement), ce qui permet de voir une vraie attirance se développer entre eux. Surtout, si le sexe et tout ce qui gravite autour est un sujet important dans le roman, il n'y a pas de scène de sexe toutes les deux pages dans des situations toutes plus loufoques les unes que les autres : c'est un gros plus d'avoir une « vraie » histoire plutôt que des scènes érotiques collées à la suite. Tout ça permet de mieux comprendre les persos, de s'y attacher, et c'est tout ce que je demande dans une romance. Un peu de substance à laquelle s'accrocher, en fait.
Aussi un point qui m'a bien plu c'est le fait que le roman s'attache à des sujets complexes et compliqués et le fait bien, tout en ayant un côté léger par moments grâce à l'humour de nos deux protagonistes. Pour te dire, j'ai rigolé en lisant certains passages. PLUSIEURS FOIS. OUI. Alors que j'ai la poker face la plus incroyable de toute la blogosphère quand je lis normalement…

Et ces protagonistes parlons-en parce que les personnages sont clairement le point fort de l'autrice. D'un côté nous avons Avery, une jeune femme cabossée par la vie qui rame parfois mais fait de son mieux pour ne pas couler. de l'autre nous avons Wade, le tuteur de la fac un peu dragueur qui m'aurait clairement fait tomber sous son charme si je n'étais pas aromantique. Clairement, la relation entre les deux fait des étincelles et j'ai adoré les découvrir et les voir grandir aux côtés de l'un et l'autre. L'évolution d'Avery est géniale et c'est un personnage dans lequel je me suis parfois reconnue pour être passée par les mêmes interrogations et remises en question. Même si nos conclusions sur beaucoup de sujets ne sont pas les mêmes, je me suis sentie vraiment proche d'elle. Wade quant à lui se tient bien loin du cliché du bad boy : drôle, doux, intelligent et charmeur sont les mots qui le définissent le mieux. Sa personnalité et ses réflexions m'ont beaucoup plu et ça ne m'étonne pas qu'Avery ait craqué pour lui, honnêtement.
Un personnage secondaire en particulier a attiré mon attention : Robin, la meilleure amie d'Avery. Un personnage haut en couleur avec une grande gueule et des valeurs incroyables que j'espère bien recroiser dans un roman de l'autrice. Alfreda si tu passes par là…

Le seul « défaut » de Not made for love pour moi ce sont les répétitions dans les dialogues par exemple, mais aussi le fait que ce soit un peu prévisible. Ce dernier point est beaucoup moins surprenant parce que la NR a tendance à suivre des codes qu'on retrouve un peu partout, rendant les bouquins assez similaires quand on en a lu beaucoup. Malgré ça j'ai eu du mal à décrocher mon livre, que j'ai dévoré en une après-midi. Pas trop mal quoi.

Bref, j'ai beaucoup aimé et je conseille cette autrice à toutes les personnes fans de romance sans hésiter !
Merci à Netgalley et Collection &H pour cette lecture !
Lien : https://ideesalire.wordpress..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
LesJoliesLecturesdePapierLesJoliesLecturesdePapier   23 avril 2020
- Tu aurais dit « mon beau » si j’avais été un mec ?
Il secoue la tête, l’air incrédule.
- Je...
Bien que mes joues rosissent, je ne peux pas m’empêcher de penser au stéréotype du genre « Sois belle et tais-toi ! », à ces mecs qui nous sifflent dans la rue, à ces patrons qui mettent la main au cul de leurs employés en disant « ma belle »; je me souviens aussi de Kenny, qui m’appelait comme ça. Je n’aime pas que l’on me surnomme ainsi, car je ne suis plus cette fille-là. J’ai une voix et pas juste un physique. Or, quand on désigne une femme de cette manière, on a juste l’impression qu’elle est idiote et qu’elle devrait se contenter de sourire et de servir le café.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesJoliesLecturesdePapierLesJoliesLecturesdePapier   23 avril 2020
J’ai peur de moi, de mon corps, mais également des autres. Si je laisse cette émotion grandir dans mon cœur, je vais m’attacher et je devrai alors dévoiler mon histoire. Parce que c’est ce qui se passe quand on approfondit les relations avec les gens, il y a des choses qu’on ne peut pas cacher éternellement. Et je ne veux pas connaître la désillusion de l’abandon ou du dégoût parce que mon passé n’est pas beau. Je suis loin d’être guérie et je serai toujours un peu meurtrie. Je ne ressens pas encore le grand frisson ni cette étincelle qui coupe le souffle, et rien ne garantit que ça viendra.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesJoliesLecturesdePapierLesJoliesLecturesdePapier   23 avril 2020
On dirait qu’on doit obligatoirement être avec un mec ou une nana pour entrer dans les codes, et pour peu qu’on ne fasse pas comme les autres on nous traite de parias. Il y a tellement d’orientations sexuelles de nos jours, et tous le monde peut être ce qu’il veut, mais non, on espère quand même que les gens se mettent en couple et on se permet de leur demander s’ils sont sûrs de leurs choix. Laissez les gens en paix !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesJoliesLecturesdePapierLesJoliesLecturesdePapier   23 avril 2020
C’est fou, de voir comme on change, parfois. Comme on peut se transformer à cause d’une rencontre imprévue ou d’un petit rien. Je ne sais pas bien où je vais, je ne sais pas trop ce que je fais non plus et c’est un peu déroutant, mais je veux croire que c’est le début d’une histoire grandiose. Il faut que je sache où me mène ce chemin que nous empruntons, lui et moi, que je sache ce qu’il est capable de raviver en moi.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LesJoliesLecturesdePapierLesJoliesLecturesdePapier   23 avril 2020
L’intimité me fait peur, et pas uniquement celle que l’on crée quand on fait l’amour. C’est dur, de se dévoiler à quelqu’un, de se montrer tel qu’on est vraiment en se mettant à nu sentimentalement parlant.
Commenter  J’apprécie          10

Videos de Alfreda Enwy (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Alfreda Enwy
Book-Trailer de Nos infinis chaos
Notre sélection Roman d'amour Voir plus
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3758 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..