AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782957750474
300 pages
AFNIL (31/10/2021)
4.57/5   14 notes
Résumé :
Ambre se réveille à l’hôpital après une tentative de suicide. Qu’est-ce qui a pu pousser à un tel acte cette jeune mère célibataire ? Elle donnait pourtant bien le change, avec ses tenues colorées, ses souvenirs idylliques et ses sourires de façade. Avec humour et émotion, Ambre passe au crible les expériences qui l’ont menée là : son déracinement, son surpoids, son métier de professeur. Avec l'aide d'amis sincères et d'un enquêteur au charme mystérieux, Ambre sera-... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (12) Voir plus Ajouter une critique
4,57

sur 14 notes
5
9 avis
4
2 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis
Lorsque Laure m'a proposé de lire son livre, j'ai dit oui pour deux raisons. La première est que je ne connaissais pas sa plume et que j'aime découvrir des auteurs nouveaux pour moi. La seconde est que j'avais envie de sortir de ma zone de confort, besoin de lire autre chose que des thrillers ou de la SF.
J'ai été très agréablement surprise ! Je me suis très vite attachée à Ambre, un personnage qui m'a « parlé » tout de suite. Peut-être que quelque part je me suis un peu reconnue en elle. Sentiment renforcé par l'emploi du « je » pour la narration.
Au fil du livre, Ambre, tout en améliorant sa vie, va nous livrer des pans de son passé, récent ou remontant à l'enfance, qui lui feront prendre conscience de certaines choses et l'aideront à avancer.
Une histoire banale, dans le sens qu'elle pourrait arriver à n'importe qui. Une histoire qui fait du bien, qui prouve que rien n'est jamais perdu et qu'il faut s'accrocher, que le bonheur est en nous, à portée de main.
Non, je ne spoile pas. le roman est un feel good, donc on sait par avance que l'avenir d'Ambre ne sera pas noir. Mais ce qu'on ignore, c'est comment elle va y arriver, quelles « épreuves » elle va devoir traverser, comment elle va surmonter ses doutes et ses peurs.
Malgré (à cause ?) de son écriture agréable à lire, j'ai un reproche à faire à Laure. Un reproche important…… Pourquoi ce n'est pas plus long !!! Je me sentais bien avec Ambre, mais la dernière page est tournée, snif !!!Je serais bien restée plus longtemps en sa compagnie.. Seulement voilà, les pages se tournent d'elles-mêmes, presque à notre insu, parce qu'on a envie de savoir ce qui va arriver aux personnages, de les voir résoudre leurs problèmes…
Vous l'aurez compris, ce livre a été pour moi une très belle découverte et un excellent moment de lecture ! Merci Laure !
Commenter  J’apprécie          10
Une belle découverte que la plume de Laure Enza.
Ambre est une personne qui pourrait être moi par certains côtés et de ce fait, beaucoup d'empathie envers elle.
Un très bon feel good à lire et grâce à Ambre, je regarde certains points de vue d'un autre oeil.
Ambre est mère célibataire, prof et en surpoids; c'est là où je la rejoins, même s'il n'y a pas péril en la demeure non plus. Et déracinée de son île de la Réunion, puisqu'elle vit à Lille, ayant étudié à Lyon.
Ambre donne le change en étant toujours souriante, gaie, enjouée et finalement, sa vie va si mal qu'elle fait une tentative de suicide, laissant sa petite fille chez la nourrice. Quelqu'un d'enjoué, de toujours souriant et qui veut se suicider, là j'ai connu , sauf que le suicide a été réussi hélas!
Personne n'a rien vu venir; mais Ambre a Justine qui veille sur elle, heureusement!
Justine va aider Ambre et aussi un certain enquêteur prénommé Henri, qui est un Adonis en puissance.
C'est là que le feel good se profile et j'ai beaucoup aimé.
Un livre sur l'acceptation de soi, des autres et une touche de romantisme.
Le seul bémol que je peux dire, ce sont les quelques lignes en patois du Nord; petite précision, ce n'est pas dirigé sur le Nord de la France, c'est tout le patois que je n'apprécie pas, qu'il soit de n'importe quelle région.
Merci Laure Enza.
Commenter  J’apprécie          20
Un nouveau coup de coeur pour la plume de l'auteure et ses personnages !
Une plume toujours très fluide et agréable, la lecture file seule et nous enchante.
Une fois encore, Laure Enza joue avec les flashbacks et le présent de son héroïne, nous aidant ainsi à puiser dans ses souvenirs pour la voir se reconstruire après plusieurs épisodes douloureux et surtout mieux la connaître. Des émotions, du rire, des situations cocasses et magiques mais pas irréalistes.
J'ai beaucoup aimé cette nouvelle histoire et les différents thèmes abordés : la dépression, le milieu scolaire compliqué, les douleurs personnelles, le surpoids, tellement de choses qu'il est difficile de tout citer. Les personnages, quels qu'ils soient, toujours vrais et attachants. La région (la mienne du reste) du Nord-Pas de Calais, avec une ville inventée par l'auteure mais qui sonne très juste par son nom et son ambiance, les personnages secondaires très pertinents, ils apportent tous beaucoup d'humour, d'émotion, un cadre dans lequel on se projette facilement comme si on s'y promenait aux côtés de Ambre. Sa ville, son collège, sa maison, son quartier, ses souvenirs, chaque déplacement dans l'histoire se vit comme dans un film ! Je me suis fait une nouvelle amie que j'ai de la peine de quitter même si je la sais heureuse. Pour une fois, je remercie mon planning de dingue d'avoir fait trainer cette lecture sur trois semaines !
Un moment de lecture qui m'a encore bouleversée, émue, fait rire, fait rêver… Quelle imagination ! Aucune fausse note, encore une petite pépite !

Lien : https://rimedebervuy.wixsite..
Commenter  J’apprécie          20
Après avoir lu Souris des villes, j'avais envie de découvrir Oiseau des îles. J'aime bien le style plein d'humour de Laure ENZA. Ses romans sont très ancrés dans la vie. Elle ne cache rien des difficultés et misères que celle-ci nous offre trop souvent. Elle les attaque avec beaucoup de justesse : la vie loin de ses origines, l'accueil des autres, le surpoids, la jalousie et la mesquinerie de ceux qui devraient être solidaires, la recherche d'une âme soeur… Au fond, nous sommes tous différents, mais aussi tous les mêmes. Son héroïne, Ambre, se bat. Parfois elle sombre, elle coule, mais elle remonte la pente. Peut-être aussi parce que, au bon moment, des ami(e)s sont là ; une petite parole juste, quand il y en a besoin, des confidences qui font du bien, un petit repas en tête à tête. Parfois, il en faut peu pour redonner le sourire. Voilà une belle leçon de vie et un joli hymne à la tolérance. Merci Laure Enza.
Commenter  J’apprécie          00
Le commentaire de Carole :
Je ne savais vraiment pas à quoi m'attendre quand j'ai commencé cette lecture. La couverture ne me donnait pas beaucoup d'indices pour me guider. Dès le début je me suis attachée à Ambre le personnage principal, qui se réveille à l'hôpital suite à une tentative de suicide. Mais n'allons pas nous méprendre sur ce moment dramatique, car le roman est teinté d'humour. L'histoire nous raconte la vie quotidienne d'Ambre, mère monoparentale de Lola, qui trouve sa vie un peu ennuyante, mais heureusement elle a son amie Justine qui la soutient beaucoup, qui est tout le contraire d'Ambre, elle a un corps parfait et une grande confiance en elle. Justine lui fait rencontrer malgré elle, Malika, une psychologue, car Ambre ne croit pas vraiment au pouvoir que celle-ci peut avoir sur sa façon de penser. Elle lui fait aussi rencontrer une diététicienne, car Ambre a un surplus de poids et puisqu'elle un faible en secret pour l'enquêteur Henri, surnommé par elle l'Adonis, elle accepte de bien vouloir se faire guider pour adoucir ses courbes. À l'occasion, elle nous raconte sa jeunesse à l'île de Réunion avec sa mère, son père et ses frères, des moments heureux. Tout au long du roman, on voit le cheminement qu'Ambre fait pour être bien dans sa peau, on la voit prendre confiance en elle et être plus forte. Elle n'a plus peur de dire son opinion. Une belle histoire, légère, attachante, sans grand éclat, mais très prêt de la réalité, en fait Ambre pourrait très bien être votre voisine ou la personne que vous croisez à l'épicerie. L'auteur a su passer un beau message dans ce roman, l'acceptation de soi, quelque chose qui n'est pas facile à faire, et elle nous réserve une belle surprise pour terminer l'histoire.
Lien : http://lesmilleetunlivreslm...
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
Quand je pense à tous les efforts fournis pour passer à l’acte, je suis fatiguée à l’avance. Je suis une incapable. Je suis incurable. Mon regard glisse sur les hautes fenêtres. Dehors le ciel est gris et glacé. Il touche le sol avec une lourdeur transie. Il me semble que mon esprit a la même consistance : il ne peut se lever, transpercé de pluie trop cinglante. Il n’y a pas de verrou à la fenêtre. Je pourrais sauter si je voulais. Je pourrais.
Commenter  J’apprécie          00
— Faites-moi confiance. Je n’ai pas passé deux jours entiers à vous retourner comme une crêpe afin de vous éviter les hématomes pour vous voir couronner de bleus ces genoux si sexy.

Je ne décèle aucune ironie dans sa voix. Pourtant, les genoux qui émergent de la nuisette en papier sont adipeux, s’il faut vraiment un adjectif avec un « x », mais certainement pas sexy. Soit il est myope, soit il est charmeur.
Commenter  J’apprécie          00
Quelle curiosité malsaine nous pousse à observer nos propres déjections ? Peut-être une réminiscence des applaudissements énamourés de nos parents devant nos premiers efforts sur le pot placé au milieu du salon ?

Là, tout à coup, en pensant au rituel du pot dans la petite enfance, je sens une angoisse planter sa lame dans mon cerveau en bouillie : où est ma fille ?
Commenter  J’apprécie          00
Un bébé a besoin de nutriments et de vitamines naturels, de produits frais et variés. Ce n’est pas parce que j’ai décidé de ne pas engendrer un alien que je ne sais pas m’en occuper. Pour qui me prends-tu ? De surcroît, Lola est adorable. Pas de caprice, pas de cris, pas de bave. Elle est propre et s’exprime extrêmement bien pour son âge malgré son zézaiement.
Commenter  J’apprécie          00
Je sais que j’exagère, mais je n’arrive pas à me raisonner. C’est la même chose quand je fais une crise de spasmophilie : dans un sursaut de lucidité je crois la contrôler mais elle finit toujours par me secouer comme un prunier.
Commenter  J’apprécie          00

Video de Laure Enza (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laure Enza
Entretien avec Laure Enza à l'occasion de la parution de son roman 'Comme un parfum d'Immortelle'. Découvrez les 5 mots choisis par l'autrice pour évoquer ce livre.
Retrouvez toutes les critiques de 'Comme un parfum d'Immortelle' sur Babelio : https://www.babelio.com/livres/Enza-Comme-un-parfum-dimmortelle/1333687
Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : Babelio, le site : https://www.babelio.com/ Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/
+ Lire la suite
autres livres classés : tendresseVoir plus




Quiz Voir plus

Victor Hugo (niveau facile)

Lequel de ces livres n'est pas de Victor Hugo ?

Les Misérables
Notre-Dame de Paris
Germinal
Les Contemplations

10 questions
1177 lecteurs ont répondu
Thème : Victor HugoCréer un quiz sur ce livre