AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2882583885
Éditeur : La Joie de Lire (08/03/2007)

Note moyenne : 4.69/5 (sur 26 notes)
Résumé :
Le canard rencontre la mort et engage avec elle une discussion sur sa fin. Il invite sa nouvelle amie sur l'étang, propose même de la réchauffer. Cependant la question demeure et leur dialogue se poursuit. Finalement le canard sans vie est déposé par la mort sur la rivière, et elle lui confie sa tulipe, signe de passage.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
sylvie
  15 mai 2008
J'aime beaucoup cet album.
Le canard droit comme un I, le cou étiré vers le ciel,que l'on découvre sur la couverture est superbe et donne envie d'ouvrir le livre.
Ensuite, nous découvrons l'image de la mort en petite bonne femme maigre et sans âge, habillée comme une petite fille ou comme une vieille dame,et elle nous saisit.
Elle nous titille, nous mettrait presque mal à l'aise, car nous ne savons pas à qui nous avons à faire, un peu comme le canard qui se rend compte de sa présence tout soudainement.
Nous voilà coincés nous aussi entre peur, surprise et séduction...
Elle a une tête étrange et en même temps tellement attendue ...
Une tête de mort pour figurer la mort, on pouvait s'y attendre... Mais la magie de l'illustration nous donne à voir un visage...
C'est un véritable tour de force que d'être arrivé à ce point à donner vie à une tête de mort... L'artifice paraît simple... Ce crane n'a pas de dentition, un trait dessine la bouche fermée, et cette fine ligne noire devient sourire de tendresse, rictus de dépit, stigmate de peur ou grimace de tristesse... Que d'émotions pour ce petit personnage tout en os censé effrayer et faire fuir!
Le canard découvre la mort et se rend compte tout à coup qu'elle l'accompagne... En engageant la conversation, il apprend qu'elle le suit depuis le jour de sa naissance, au cas où...Sur ce, ils vont faire un bout de chemin ensemble...
Cette belle histoire nous raconte comment la mort peut être la compagne bienveillante d'une vie, et qu'il fait bon l'apprivoiser et tenter d'apprendre à la connaître avant d'arriver à la fin qui nous attend inexorablement.
On n'apprendra rien de l'après, la mort elle même n'en dit rien, sa seule affaire est le passage : le moment venu, elle nous portera dans ses bras pour nous déposer doucement dans les eaux du fleuve Styx.
http://sylvie-lectures.blogspot.com/2008/05/le-canard-la-mort-et-la-tulipe-wolf.html
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
IreneAdler
  17 décembre 2012
Un jour, Canard croise la Mort. Ils deviennent amis et inséparables. Canard s'occupe bien d'elle, la réchauffe, lui apprend à nager. Jusqu'au jour où les rôles s'inversent, jusqu'au moment où Canard doit rejoindre le fleuve, pour partir, ne plus revenir...
Un très bel album, très doux, tant les textes que les couleurs (beaucoup de crème, blanc cassé, rien de criard), sur un sujet difficile à aborder et expliquer avec les enfants : la mort, son irréfutabilité.
Wolf Erlbruch fait preuve de sensibilité et de tact. Si l'album est triste, il n'est jamais mièvre ni plombant.
Monsieur Erlbruch confirme son talent d'auteur jeunesse.
Commenter  J’apprécie          70
VanessaV
  21 octobre 2009
« le canard, la mort et la tulipe » de Wolf ERLBRUCH est de ces livres qui vous poussent à suivre un auteur. Envoutant !
Il est question de ce canard qui un jour découvre que la mort le suit. Mais depuis quand ? Est-ce son tour de mourir ? La mort apparait comme un personnage squelettique mais pas désagréable. le canard et la mort deviennent amis, ils se baignent ensemble ou grimpent à l'arbre. Ils sont l'un pour l'autre attentifs, à la surprise de cette mort peu habituée à être réchauffée.
J'aime beaucoup cet album pour cette vision de la mort, pas glauque, pas mièvre, un peu taquine, qui remet les choses en place : elle sait parler de l'acte de mourir « Elle parlait si facilement du sujet » et rappelle les lois de la vie. C'est la vie qui se charge des accidents, la mort, elle, annonce juste le déclic. Aux questions du canard, elle ne répond presque pas par des mots, lui laisse ses illusions, paradis, enfer, solitude. Oui bien-sur l'étang sera seul ou plutôt ils n'existeront plus l'un pour l'autre. En fait, son attitude moqueuse en dit plus.
....
(l'avis complet en suivant le lien)
Lien : http://iam-like-iam.blogspot..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Citations et extraits (1) Ajouter une citation
sylviesylvie   15 mai 2008
La mort pouvait parfois lire dans les pensées.
-Lorsque tu seras mort, l'étang aura disparu lui aussi - en tout cas pour toi.
-En es-tu certaine ? interrogea le canard étonné.
-Oui, certaine, pour autant que l'on puisse le savoir, répondit la mort.
-C'est rassurant, reprit le canard. Ainsi il ne me manquera pas quand...
-...quand tu seras mort, ajouta la mort. Elle parlait si facilement du sujet.
-Redescendons, dit le canard après un moment. Sur les arbres, il nous vient de drôles de pensées."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Wolf Erlbruch (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Wolf Erlbruch
De la petite taupe qui voulait savoir qui lui avait fait sur la tête est le chef-d'oeuvre, best-seller, de Wolf Erlbruch et Werner Holzwarth. A mourir de rire ! une vidéo rienalire.fr
autres livres classés : mortVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1024 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre